Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

13 juillet 2007

Communiqué de la section de l’île de Ré

Filed under: 14 - Refondation du PS — iledere @ 20:51

logo2.JPGLors de la réunion de section du 12 Juillet, les militants ont adopté à l’unanimité une contribution exprimant leur ressenti.
Ils souhaitent que ce courrier soit diffusé le plus largement possible et qu’il puisse être communiqué à l’ensemble des militants de la 1ère circonscription de la Rochelle , de la Fédération 17 et au Bureau national.
C’est dans ce cadre que nous publions ici cette contribution.

Alain Renaldini
Secrétaire de section « Ile de Ré »

CONTRIBUTION A UNE NECESSAIRE REFONDATION
Un ressenti militant

A l’attention de la Fédération 17
A l’attention du Bureau National

Nous, militants de base, avons participé activement à la campagne pour l’élection présidentielle et à la campagne des Législatives.
Jamais notre engagement sur le terrain ne s’est démenti.
Malgré un découragement consécutif à l’échec du deuxième tour de la Présidentielle, jamais nous n’avons baissé les bras.
Notre travail a d’ailleurs porté ses fruits puisque nous avons participé à la réélection de notre député.

Pour autant, aujourd’hui nous sommes déçus.

Après des campagnes dures, prenantes, intenses, nous aurions souhaité prendre un peu de répit, nous pencher collectivement sur les raisons de nos échecs, repenser sereinement notre offre politique et programmatique.

Hélas, il semble que certains de nos dirigeants et dirigeantes à des fins personnelles soient pris d’une frénésie de postures médiatiques et de déclarations intempestives. Alors qu’aujourd’hui, il faudrait que nous proposions un modèle d’une société solidaire et profondément démocratique, ces dirigeants et dirigeantes se lancent dans des aventures personnelles ou prennent des initiatives non concertées. Le résultat : une cacophonie préjudiciable qui nous décrédibilise et rend inaudibles les rares interventions pertinentes.

Aujourd’hui, alors que de nombreuses voix s’élèvent pour réclamer une rénovation de notre parti, nous souhaitons que le nécessaire débat et la non moins nécessaire réflexion politique sur nos valeurs, notre projet de société et l’évolution de celle-ci, se fassent en interne au Parti et que cesse les gesticulations médiatiques.

• Nous souhaitons que soient dénoncées vigoureusement les attitudes qui privilégient l’ambition personnelle au détriment de l’intérêt du Parti.

• Nous souhaitons que se mette en place une charte de la communication du PS et que les déclarations engageant le Parti se fassent par le canal de personnes habilitées et par ce seul canal.

• Nous souhaitons que se mette en place une charte éthique rigoureuse permettant de sanctionner les attaques publiques de socialistes vers d’autres socialistes.

• Nous souhaitons un renouvellement des dirigeants en favorisant l’émergence d’une nouvelle génération aux plus hautes instances du Parti.

• Pour cela, nous souhaitons que soit définitivement abandonné le cumul des mandats de nos élus.

• Nous souhaitons que les décisions prises par les militants soient scrupuleusement respectées par toutes celles et ceux qui exercent un pouvoir dans notre Parti sous peine d’exclusion de celui-ci.

• Nous souhaitons enfin, que la rénovation se pense dans le respect des valeurs pour lesquelles, nous, militants de base, nous sommes engagés, nous sommes encartés, et non dans le cadre de manœuvres acrobatiques où la volonté de vaincre l’emporte sur la fidélité aux idées.

C’est dans la réalisation de ces souhaits que nous, militants, estimons que se trouve la voie vers une rénovation crédible de notre Parti et nous y contribuerons sereinement mais fermement.

Section Ile de Ré
Fédération de Charente- Maritime.

9 réponses à “Communiqué de la section de l’île de Ré”

  1. Pas de soucis, je vais toujours surveiller un peu ce qui s’y passe, même si le net aussi prend des vacances, et ça manque surtout que moi je m’ennuie ferme à rien faire à LR !!!

  2. J’avais déjà vu le dénommé Nico sévir sur des blogs… Avec en général des attaques frontales haineuses et peu argumentées sur les socialistes.

    L’anti socialismes primaire à encore de beaux jours chez les militants de base de l’UMP… Bah, si cela les amuse…

    En tous cas merci encore de m’avoir prévenu de cette attaque sur le blog de Maxime, car je n’y passais plus sachant que le webmestre était en vacances…
    A bientôt

  3. je savais bien que le ps ile de ré n’avait pas dans ses intention d’attaquer personnellement maxime, mais que veux-tu les abrutis de sarkozystes ont tellement l’habitude de voir la tête (ou plutôt les têtes) se déchirer entre elles, qu’ils partent du principe que tout le parti marche ainsi… c’est vrai que chez eux à l’ump tout va pour le mieux…………

  4. Monsieur Nico,
    Vous ne manquez pas d’un certain culot pour attaquer Maxime Bono sur le cumul des mandats alors que l’homme politique dont vous êtes le zélé zélateur, et dont vous chantez les louanges de blog en blog, est un champion toutes catégories des cumuls…

    Je vous rappelle que Nicolas Sarkozy est conseiller général des des Hauts-de-Seine, tout en étant Président de la République et en restant chef de l’UMP. La modification de l’organisation de ce parti pour créer une direction partagée, n’étant qu’un prétexte pour garder, de fait, la main sur ce parti, et n’a trompé personne ! (sauf vous peut-être, mais votre esprit critique semble assez relatif, et en tout état de cause très orienté…)

    Mais avant d’être élu, Sarkozy était déjà un redoutable cumulard, un des pires, et pas pour rien : Il s’agit en effet d’un homme qui a accepté d’être pendant près de quatre ans à la fois président du Conseil Général des Hauts de Seine et Ministre de l’intérieur, et à ce titre le supérieur hiérarchique du préfet en charge de contrôler la légalité des actes pris par le premier… Voici un cumul qui rappelle des méthodes dignes des républiques bananières…
    Il faut ajouter à cela sa mairie de Neuilly et une kyrielle d’autres postes électifs.

    Aujourd’hui la dérive Bonapartiste de votre idole est avérée, et vous venez sur le blog de Maxime comme sur le nôtre, entamer des polémiques sur des sujets où la plus élémentaire décence devrait vous pousser à être d’une discretion absolue !

    Oui nous sommes pour le non cumul, mais pour tous !!!

    Et nous nous plierons à cette règle, Maxime le premier, il l’a déjà affirmé, dés que le gouvernement aura fait une proposition en ce sens, proposition qui, pour une fois, pourrait faire consensus.

    Mais avec le Président dont vous êtes le thuriféraire servile, il y a peu de chance de voir arriver une telle proposition à l’assemblée.

    Alors, si vous nous rejoignez dans notre volonté de non-cumul, faire donc campagne auprès de vos propres amis…

  5. Nico dit :

    Faites ce que je dis et pas ce que je fais !

  6. Merci Elsa de ton information.
    Il n’est en aucun cas dans l’esprit de la section rétaise d’attaquer Maxime, que nous avons fermement soutenu lors de la campagne législative.
    Je ne peux évidement me pas permettre de parler au nom de la section, dont je ne suis en temps que le secrétaire, que l’animateur. Mais, ayant participer aux débats, je peux donner un éclairage personnel sur le cumul des mandats dénoncés par l’ensemble des camarades de la section : il est nécessaire, pour que vive la démocratie, que les pouvoirs ne soient pas concentrés entre les mêmes mains et que chaque élu puisse exercer pleinement les mandats qui lui ont été donnés par les électeurs.
    Pour cela il est nécessaire de se concentrer sur le travail à fournir, chacun à son niveau.
    Le non-cumul des mandats a été entériné dans le projet socialiste et dans le Pacte présidentielle de Ségolène Royal.
    Malheureusement nos idées n’ont été approuvées que par 47 % des français, et donc aujourd’hui nous restons sur un mode de fonctionnement démocratique où le cumul est la règle. Nous l’avons vu lors des législatives, où les ministres se sont présentés aux élections législatives alors que l’exercice de la fonction ministérielles est incompatible avec la fonction de député, selon la constitution de la V ème république…(confusion etre le législatif et l’exécutif…). Ce qui n’a pas porté chance au candidat-ministre Juppé…
    C’est cela que les militants dénoncent. C’est également pour rester fidèle à cette ligne de pensée que Ségolène a refusé de se présenter à la campagne législative…
    Nous souhaitons évidemment que cette règle devienne La règle de la République.
    Mais nous ne sommes pas aux commandes de l’Etat donc la règle de cumul reste en vigueur, et de façon accrue, puisqu’il semble que Nicolas Sarkozy, Président de la république, soit encore conseiller général (au mépris de la constitution…).
    Dés lors chacun est en droit de faire ce que bon lui semble, dans l’intérêt de sa ville ou de sa circonscription.
    Il semble néanmoins important que cessent ces cumuls.
    Le souci est qu’en dehors de toute volonté nationale, il est délicat d’imposer des volontés locales, ou le député non maire, ou le maire non député peut voir ses marges de manoeuvre, sa capacité d’intervention extrêmement réduite face aux cumulards qui sévissent ici et là.
    La première circonscription de La Rochelle, qui couvre l’île de Ré et La Rochelle-ville est une entité qui a besoin d’une symbiose entre le maire de La Rochelle et le député. Si la loi impose des personnes différentes à ces deux postes, et que cette loi est nationale, alors nous pouvons penser que la difficulté de faire travailler les deux entités dans l’intérêt commun ne disqualifiera aucune des deux tant que la règle est appliquée partout. Sinon, nous risquons de créer des complications là où d’autres auront moins de scrupules…
    C’est pourquoi le non cumul doit passer par une volonté nationale et non locale…

  7. alain, ce message a été réutilisé sur le blog de maxime, avec une analyse du type le ps ile de ré attaque maxime bono sur son cumul des mandats !!!

  8. bonjour, pour la refondation, elle est indispensable, et il faut virer ces elephants qui sont plus intéressés par le pouvoir que par le bien être de la socièté en général. Pour moi s’allier à Sarkosy est la pire des traiterises, François Bayroux lui a le merite d’etre honnête, il faut un PS qui aille du Modem a la LCR; j’apprécie de plus en plus Olivier Besencenot, mais aussi F.B. Segolène à mon avis est incontournable.

  9. Serge Marnay dit :

    Cher Alain,

    J’assiste pour la seconde fois à la réunion de notre section et bien qu’ayant été toujours été sympathisant du PS, je ne regrette pas d’avoir adhérer au P.S. surtout en cette période « difficile » pour le parti.

    Par ailleurs par ton ouverture d’esprit , tu ne cherches pas opposer les différents courants du parti mais avant tout ta démarche est collective et ton but c’est d’apporter une pierre à l’unification de notre mouvement en s’appuyant sur un projet qui doit réconcilier les militants et de faire comprendre aux dirigeants que l’intérêt général doit être la règle.

    En ce qui concerne le site « désir d’avenir », je ne suis pas contre car cela permet d’ouvrir une tribune surtout à des jeunes qui considèrent que les structures d’un parti manquent peut-être d’ ouverture.

    Ayant adhéré à « D.A. » et renouvelé ma cotisation (plus par solidarité pour une candidate que j’ai soutenue), mais je me suis toujours cantonné à faire part de mes réflexions exclusivement sur notre site de l’Ile de Ré.

    Ayant adhéré au PS, je considère que nos points de vue ( parfois plus ou moins bien exprimés) doivent remonter exclusivement à notre section, c’est le cheminement normal et obligatoire pour centraliser les idées des militants.

    Pour assainir cette situation, il serait bon que « désir d’avenir » soit rattaché au PS.

    Par ailleurs sur la rénovation du P.S., Laurent Fabius fait connaître son point de vue dans  » Le Nouvel observateur » sous une chronique « une gauche moderne n’est pas droitière ».

    J’admets que ses arguments sont pertinents mais je regrette que cela relève d’une démarche individuelle qui ne permet pas d’adhérer à cette manière d’agir.

    Est-il sincère ou cherche t-il à donner le ton à sa future candidature de 2012?

    J’ai relevé de ses arguties ce point particulier , je cite : » Le P.S. à vocation à couvrir un espace idéologique allant des antilibéraux au centre-gauche »

    Or, à mon sens avant de parler d’alliances, il me paraît plus urgent de préparer un projet qui réponde aux aspirations de la majorité de nos concitoyens. Il faut mieux rechercher l’adhésion des français avant de penser à des ralliements d’appareils.

    A la lumière des dernières élections est-il nécessaire de « médiatiser » les primaires ? certes c’est très démocratique mais cela risque de générer chez les « candidats malheureux  » de l’amertume avec les conséquences néfastes sur l’union de tous les socialistes.
    La Solidarité étant une des valeurs « phare » du mouvement socialiste, elle doit s’appliquer à l’intérieur du Parti !.

    Bien amicalement.

Laisser un commentaire

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons