Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

24 juillet 2007

Crise du logement et générosité de l’Etat

Filed under: 09 - Evènement — iledere @ 17:41

sdf.jpgAlors que la loi SRU n’est pas appliquée par bon nombre de commnunes et que le nombre de SDF ne cesse d’augmenter.
Alors que nos jeunes peinent à trouver un logement (loyers exorbitant et garanties irréalistes) et que des ménages dont la famille s’agrandit n’ont que le choix de rester dans des surfaces devenues trop petites faute de pouvoir louer plus cher ou d’acheter plus grand.
Alors que la liste d’attente pour la demande de logements sociaux s’allonge désespérément, alors donc, que la crise du logement n’a jamais été aussi forte depuis l’après-guerre, l’Etat, non seulement ne joue pas son rôle et ne répond pas à ses obligations, mais est à l’origine d’un procédé pour le moins choquant :

(more…)

L’ère du sarkozysme absolu

Filed under: 05 - Presse, média, Internet,20 - UMP — iledere @ 17:23

aasarkonapo.jpgDepuis bientôt trois mois, nous sommes entrés dans l’ère du sarkozysme absolu. Tous les médias, tous les pouvoirs, tout converge vers notre nouveau président, et aucun obstacle ne peut se mettre en travers de sa route. On assiste parallèlement à une belle opération de désinformation continue. « Sarkozy aussi populaire que Charles de Gaulle », « Les Français plébiscitent l’ouverture », « Sarkozy sauve l’Europe », « Sarkozy soutient la candidature de DSK à la tête du FMI », « Sarkozy aide à la libération des infirmières bulgares en Libye »…

Dans le flux continu de ces informations débitées à longueur de journée par des médias complaisants, quelques faits sont réels, d’autres sont tout simplement d’éhontés mensonges.

La popularité comparée de Sarkozy, tout d’abord.

On tente de nous faire croire que notre nouveau président est le plus populaire depuis Charles de Gaulle, vénérable père de notre République. Tout la presse, sans exception, s’est faite l’écho d’une étude de l’IFOP, réalisée pour le Journal du dimanche le 26 mai dernier, donnant Sarkozy comme étant à deux points seulement derrière le Général, « le seul à avoir eu une cote de popularité meilleure lors de son arrivée à l’Elysée, avec 67 % en 1958. » Surprise et consternation. D’où proviennent ces chiffres ? Non pas ceux du sondage, dont nous ne pouvons remettre en cause la réalité. Mais ceux du général de Gaulle ?

(more…)

Constitution: un Président fort, contre l’esprit européen

Filed under: 20 - UMP — iledere @ 10:00

sarko_salut.jpgRenforcer le régime présidentiel présente, pour le juriste Jean-Louis Quermonne, des risques de fragilité et de rigidité.

Annoncé en grande pompe –avec en bonus le ralliement de Jack Lang– le Comité de réflexion et de proposition sur la modernisation et le rééquilibrage des institutions de la Ve République a pour mission de mettre en œuvre les idées de Nicolas Sarkozy. En clair, pas de bouleversement du système politique français, mais un renforcement prudent de la république présidentielle. C’est en tout cas la façon dont cette mission est présentée sur le site de Matignon.

Un Président de la République qui gouverne

Le Président Sarkozy l’a clairement dit dans son discours d’Epinal du 12 juillet sur la « démocratie irréprochable »: « Je ne tournerai pas la page de la Ve République ». Et: « Je souhaite que le président de la République gouverne. » Peut-on aller plus loin dans la présidentialisation de la Ve République? La question ne fait pas l’unanimité parmi les constitutionnalistes, comme Jean-Louis Quermonne, président honoraire de l’Association française de science politique:

(more…)

22 juillet 2007

Jean-Pierre Mignard : souviens-toi, François

Filed under: 14 - Refondation du PS — iledere @ 19:54

jpmignard.jpgCe proche de Ségolène Royal, instigateur des transcourants qui, dans les années 1980, voulaient – déjà ! – rénover la gauche, rappelle à François Hollande leurs engagements de jeunesse.
par Jean-Pierre Mignard

Nous étions quatre. Ou plutôt cinq. François Hollande, Jean-Michel Gaillard Jean-Yves Le Drian, Jean-Pierre Jouyet et moi. Je crois avoir été l’instigateur vers 1983 de ce complot rénovateur. (…) Nous refusions le morcellement du PS en factions adverses. Nous pressentions que le communisme agonisant et l’internationalisation accélérée des relations économiques changeraient la face du monde et ruineraient les concepts qui avaient dessiné la seconde moitié du XIXe siècle et la première moitié du XXe. Nous voulions éviter que la victoire de la gauche en mai 1981 ne s’achève dans un malentendu désastreux. Glacée par la brutalité du monde réel, harassée par des assauts aussi désespérés que ruineux lancés contre les citadelles financières, insaisissables car déjà mondialisées, la gauche s’enlisait. Chaque dévaluation confirmait la malédiction du marché aux yeux de ses détracteurs, et les chantres du repli national ou du choc frontal donnaient déjà de la voix. Il fallut Delors et Mauroy pour sauver la gauche, et la France, de la déroute. Rajoutons la sagesse de Mitterrand. Nous explorions les chemins du réformisme, c’est-à-dire du compromis. Rocard l’avait déjà prophétisé, mais, l’associant à sa personne, il le rendait suspect dans un parti voué à François Mitterrand, marqué de surcroît par le tropisme d’une longue compétition avec le PCF.

(more…)

Quand la droite excelle dans le bon vieux « Faîtes ce que je dis mais pas ce que je fais »

Filed under: 03 - Economie — iledere @ 18:48

cpe.jpgLe 22 Juillet par Eric Ronte
Le CNE retoqué par la cour d’appel de Paris
La cour d’appel de Paris a jugé, vendredi 6 juillet, que le contrat nouvelles embauches (CNE) était contraire à la convention 158 de l’Organisation internationale du travail (OIT), estimant déraisonnable le délai de deux ans durant lequel un salarié embauché en CNE peut être licencié sans motivation.
« La 18e chambre de la cour d’appel, présidée par Jean-Louis Verpeaux, était saisie d’une décision rendue le 28 avril par le conseil des prud’hommes de Longjumeau, dans l’Essonne, qui avait requalifié un contrat nouvelles embauches en CDI (contrat à durée indéterminée), jugeant que l’ordonnance créant le CNE était contraire au droit international, un jugement de principe qui constituait une première.

« À l’encontre des principes du Droit du Travail »
Dans sa décision, la cour d’appel a repris, en le complétant, l’argumentaire développé en première instance. Elle constate d’abord que « durant une période de deux années, le CNE prive le salarié de l’essentiel de ses droits en matière de licenciement », le ramenant à une situation où la charge de la preuve de l’abus de la rupture du contrat de travail lui incombe. « Cette régression, qui va à l’encontre des principes fondamentaux du droit du travail dégagés par la jurisprudence et reconnus par la loi, prive les salariés des garanties d’exercice de leur droit au travail », estime la cour.
La juridiction s’étonne d’ailleurs : »Dans la lutte contre le chômage, la protection des salariés dans leur emploi semble être un moyen au moins aussi pertinent que les facilités données aux employeurs pour les licencier » et remarque « qu’il est pour le moins paradoxal d’encourager les embauches en facilitant les licenciements ». En conséquence, « le contrôle de proportionnalité ne permet pas de considérer que le délai de deux années institué par l’ordonnance du 2 août 2005 soit raisonnable » au regard de la convention 158 de l’OIT, conclut la cour.
Créé en août 2005, le CNE est un contrat de travail à durée indéterminée destiné aux entreprises de vingt salariés ou moins, débutant par une période de deux ans pendant laquelle l’employeur peut licencier son salarié sans avoir à fournir de justification. »

(more…)

Sarkozy devant l’Eurogroupe : pas vraiment l’entousiasme !!!

Filed under: 03 - Economie — iledere @ 18:06

sark.jpgL’Europe adore Sarkozy ? C’est le message qu’il a fait passer après s’être invité lundi à la réunion des ministres des Finances de l’Eurogroupe. La réalité est tout autre. Le président de la République s’est même fait remonter les bretelles. Enquête.
Par Jean Quatremer

Que s’est-il réellement passé lundi soir à Bruxelles lors de la rencontre entre Nicolas Sarkozy et les douze ministres des finances de la zone euro ? Le président de la République, lors de la conférence de presse qu’il a tenu vers 20h15, en compagnie de Jean-Claude Juncker, le président de l’Eurogroupe et Premier ministre du Luxembourg, a affirmé que tout s’était bien passé – «il y a eu un consensus assez général de satisfaction » – et que ses partenaires lui avaient donné quitus pour sa politique économique. Les médias français, à la différence des journaux étrangers, ont globalement répercuté ce message. Or, la réalité est un tantinet différente. «Le visiteur du soir», comme l’a appelé ironiquement Juncker, s’est fait au contraire sérieusement sermonner par l’ensemble des ministres des Finances présents, sans égard pour son rang, et il a dû prendre toute une série d’engagements pour les rassurer.
«Nicolas Sarkozy ne s’attendait manifestement pas à cette levée de boucliers», raconte un témoin : «Cela a été un feu nourri contre la France. Tous les ministres se sont exprimés pour lui dire leur inquiétude.»
(more…)

21 juillet 2007

Un des premiers articles de la loi anti droite de grève de Sarkozy a été voté : 48 h

Filed under: 03 - Economie — iledere @ 9:52

riposte_syndicale.jpg par Gérard Filoche

Ainsi, selon cette assemblée nationale à majorité ultra droite et selon ce gouvernement de combat antisocial, selon Thatcher-Sarkozy, il va falloir que vous vous déclariez en grève individuellement, auprès de votre hiérarchie directe, 48 h avant de la faire !

48 h c’est long dans ces cas là ! Etes vous informés à temps, êtes vous convaincu à temps, êtes vous pour ou contre ? Savez vous ce que font vos collègues ? Votre syndicat ? Dans votre branche, dans votre entreprise, qu’est ce qu’en penses tous vos collègues, soumis comme vous à la feuille blanche, au formulaire, a l’auto déclaration, à l’affrontement individuel avec le chef ?

En tous cas votre hiérarchie, elle, va savoir manipuler, diviser, opposer, intoxiquer, menacer, allécher, susurrer, manier carotte et bâton… Imaginez, les discussions dans l’atelier, le bureau, la boutique, le service, le bureau de la Drh ou avec les chefs de personnel : “- Tu y vas, tu n’y vas pas… “, “- Tu donnes ton nom le premier, tu donnes le mien, on fait une liste ?”

Le chef qui arrive, “- Ah, non vous n’allez pas faire ça ?”.

Ou “- Pas question de grève ici n’est-ce pas ? Avec le boulot qu’on a !” La note de service qui fait pression.

(more…)

19 juillet 2007

Municipales : Attention danger…

Filed under: 20 - UMP — iledere @ 18:37

ouverture.jpgNous révions d’un repos mérité après une année électorale éprouvante ? Sarko – l’homme qui ne s’arrête jamais – a lancé par surprise la bataille des municipales !

Hier soir, Sarkozy a demandé aux 2.000 cadres de l’UMP réunis au carrousel du Louvre à Paris d’appliquer la stratégie de l’ouverture pour les municipales. Sarkozy tombe enfin le masque : l’ouverture n’est pas le signe qu’il est président de tous les Français mais il s’agit, à l’opposé, de la tactique électorale d’un chef de parti.

Et cette stratégie vise directement un but, comme en témoigne le discours de Sarkozy hier : gagner les municipales, qui seront le premier test électoral du quinquennat. Et peut-être le seul, au moins dans l’esprit de l’UMP, qui ne peut qu’améliorer ses résultats aux régionales de 2010.

(more…)

La réforme des Universités

Filed under: 03 - Economie — iledere @ 17:26

medium_bac.jpgNotre pays a pris beaucoup de retard, depuis 2002, dans le domaine de l’enseignement supérieur. On doit même parler de recul : la droite a fait l’impasse sur l’avenir de la France, c’est-à-dire la jeunesse et la recherche.

L’université souffre de nombreux maux, au premier rang desquels le manque chronique de moyens, l’éparpillement des sites, l’important taux d’échec en premier cycle , le blocage des carrières enseignants-chercheurs et les conditions de vie toujours plus difficiles des étudiants. C’est dire combien la clé du problème réside dans le redressement des moyens de l’université, notablement insuffisants en France par rapport à nos principaux partenaires, qui doit être concomitant avec une amélioration de la gouvernance des universités plus réactive et responsable.

Cependant, le projet d’autonomie des universités porté actuellement par la droite n’est pas à la hauteur de l’enjeu, et comporte des risques majeurs.

(more…)

« Page précédentePage suivante »

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons