Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

31 août 2007

Sarkozy au Medef…

Filed under: 09 - Evènement — iledere @ 10:05

07-05-14-chereque-thibault-sarkozy-parisot.jpgPolitique économique – Le Président de la République vient aujourd’hui de manquer son rendez-vous avec le devoir de vérité que les Français sont en droit d’attendre
À l’occasion de la tenue de l’université d’été du MEDEF, Nicolas Sarkozy a indiqué quels seraient les grands axes de sa politique économique. À l’évidence, il feint d’oublier qu’il est déjà Président de la République, tant son discours portait des accents de campagne frisant souvent la démagogie.

Bien qu’élu, et disposant d’une majorité suffisante, il n’a pris quasiment aucun engagement :
• rien sur les salaires, mais est-ce étonnant de la part de celui qui a refusé un coup de pouce au 20% de salariés payés au SMIC ?
• rien sur le prix du logement et des carburants, mais est-ce étonnant de la part de celui qui refuse de réglementer les ventes à la découpe, d’accroître les aides au logement ou de rétablir la TIPP flottante ?

L’annonce de la réforme du Crédit d’impôt Recherche est finalement l’unique proposition précise formulée aujourd’hui. Bien que l’intention soit louable, elle risque une fois de plus de bénéficier aux grands groupes – comme c’est très largement le cas aujourd’hui, au grand damne des PME qui sont une fois de plus laissées de côté

Au total, Nicolas Sarkozy propose un marché de dupes. La puissance publique aura des objectifs précis à respecter (non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux, division par deux des directeurs d’administrations centrales, fusion ANPE-UNEDIC,…), tandisque les entreprises sont simplement encouragées oralement à faire des efforts. Il va même plus loin dans la démagogie en proposant la dépénalisation du droit des affaires : l’impunité zéro ne vaut donc pas pour tous !

Le Président de la République vient aujourd’hui de manquer son rendez-vous avec le devoir de vérité que les Français sont en droit d’attendre. Il n’a toujours pas précisé qui paierait pour son « paquet cadeau fiscal », ni indiqué comment il compte boucler le budget du pays avec une croissance aussi basse, faire reculer la dette, rétablir notre commerce extérieur, aider les PME, favoriser l’investissement ou relancer le pouvoir d’achat des Français.

Communiqué du Parti Socialiste

Une réponse à “Sarkozy au Medef…”

  1. SERGE dit :

    Il ne faut pas être « médisant » « Monsieur le Président » propose d’augmenter les salaires par le biais des « fameuses heures sup » comme l’a souligné le sémillant Luc Chatel , le secrétaire d’Etat à la consommation.
    Ce même serviteur de « Sa Majesté » a admis que seul 1/3 des salariés étaient susceptibles d’y prétendre (que se passe-t-il pour les 2/3 restants, on ne le sait pas et on ne le saura certainement jamais!).

    Quant au pouvoir d’achat c’est par la baisse des prix que notre « super génie » pense donner satisfaction aux consommateurs.
    Je suggère à Monsieur le Président de donner l’exemple en rétablissant la TIPP flottante.
    Mais il est vrai que cette mesure avait des effets favorables pour les bas et moyens salaires et ce n’est pas dans l’esprit de N.S. (notre saigneur).

Laisser un commentaire

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons