Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

27 août 2007

Bretons, têtes de c…

Filed under: 20 - UMP — iledere @ 19:09

m-drapeau_breton_gwenn_ha_du.JPGLes propos de Nicolas Sarkozy sur les Bretons font jaser dans le grand ouest. L’occasion de demander réparation et justice au chef de l’Etat sur quelques grands projets régionaux encore en suspens.

« Qu’est-ce qu’on va foutre dans un centre opérationnel sinistre à regarder un radar ? Qui a eu cette idée de demeuré ? (…) Je me fous des Bretons. Je vais être au milieu de dix connards en train de regarder une carte ! (…) Derniers jours de campagne dans une salle à voir une carte ! Grand sens politique vraiment ! » Voici les propos peu amènes qu’aurait tenu Nicolas Sarkozy à l’occasion de l’un de ses déplacements en Bretagne, au Cross Corsen (1). Adressés à son directeur de campagne, ils sont repris dans le livre de Yasmina Reza, L’Aube, le soir ou la nuit. Flammarion, l’éditeur du livre, promettait à sa sortie un événement littéraire. A la lecture de cet extrait, mieux c’est à une explosion… d’indignation que l’on assiste et c’est en Bretagne que cela se passe.

Démenti élyséen
Comme dans de pareils cas, l’Elysée s’est fendue d’une réaction sous forme « c’est pas vrai, c’est pas moi qui l’ai dit », relève le journal Le Télégramme qui reprend cette information dans ses colonnes. En soi, dirons les partisans du chef de l’Etat, on peut comprendre la lassitude d’un candidat en campagne qui se fait expliquer l’importance de l’océanographie côtière opérationnelle appliquée au transport maritime par portes-containers ou tankers.
En soi, dirons les Bretons, merci de donner l’occasion à cette région de se mettre au-devant de l’actualité du chef de l’Etat et, puisque « Ensemble, tout devient possible », de lui rappeler qu’elle attend depuis un certain temps déjà les décisions suivantes :

Pierre Haski: « Monsieur le Président, je suis à vos côtés… »

Filed under: 20 - UMP — iledere @ 18:41

20070827haskiumpinsideflou.jpgLa lettre est déjà prête: « Message à l’attention de Monsieur Nicolas Sarkozy, de la part de Monsieur Pierre Haski. Monsieur le Président, je suis à vos côtés et vous accompagne de tout coeur pendant ces jours et ces mois décisifs pour notre pays. »

Inutile de dire que ce n’est pas moi qui l’ai rédigée, elle est arrivée déjà préparée dans mon courrier à mon domicile, dans une enveloppe portant le slogan suivant: « Depuis le 6 mai, la France redémarre. »

Je ne sais pas quel fichier me vaut l’honneur de ce courrier, accompagné d’une lettre de Patrick Devedjian, le secrétaire général délégué de l’UMP, qui me « félicite par avance du geste de confiance et de soutien » que je m’apprêterais à accomplir.

Car c’est d’argent qu’il s’agit: outre ce message chaleureux à Nicolas Sarkozy, l’UMP me propose de faire une contribution sonnante et trébuchante au parti du Président, avec une clause alléchante: « Votre don vous donne droit à une réduction d’impôt. » Toute somme versée me permettra de recevoir un magnifique « Bon de la construction d’une France nouvelle », édité à mon nom.

Après mûre réflexion, j’ai renoncé à mon « bon de la construction » et à ma réduction d’impôts. Mais le slogan de l’enveloppe m’a bien plu. Il se trouve que Rue89 a aussi démarré le 6 mai, et qu’on pourrait en faire un beau slogan pour les vêtements de la boutique Rue89: « Depuis le 6 mai, l’info redémarre. » Mais il n’y aura aucune réduction d’impôt pour l’achat d’un tel T-shirt.

Vox populi, Vox Sarkozy

Filed under: 20 - UMP — iledere @ 10:07

medium_knowledge-against-prison.gifRarement Président de la République aura autant été connecté à l’opinion publique, à réagir à ses frémissements, à s’engouffrer dans ses humeurs. Si l’attitude est électoralement porteuse elle n’en relève pas moins d’une détestable approche démagogique du pouvoir. De sage, de guide suprême, le président de la république est devenu un loup parmi les loups, particulièrement à l’aise dans une dictature de l’opinion qui ne dit pas son nom où les effets d’annonce l’emportent sur les nécessaires réformes de fond. Avec les promesses en matière de lutte contre la récidive des délinquants sexuels, l’exercice atteint des sommets.

Pleurez bonnes gens les petits enfants. Voyez l’ignominie des actes de ces pervers que la société est incapable de contenir. Heureusement, Nicolas Sarkozy veille et annonce des mesures fortes d’enfermement, de castration chimique et d’absence de remise de peine. On évite de peu la restauration de la peine de mort. Derrière une naturelle empathie pour les victimes et leur famille se cache une volontaire méconnaissance de la réalité du terrain. D’une justice sans moyens, d’un système pénitentiaire délabré indigne d’une démocratie occidentale.

Pourquoi se censurer et ne pas dire tout haut que, sans aucune pudeur à l’égard d’une victime et de ses parents, Nicolas Sarkozy profite de la situation ? Il ne s’agit pas d’épouser la cause des bourreaux mais de rappeler que celui qui se présente aujourd’hui en chevalier blanc est un ancien ministre de l’intérieur, solidaire de fait des gouvernements auxquels il a appartenu, qui se sont toujours refusés de donner à la chaîne judiciaire les moyens nécessaires pour un fonctionnement ordinaire. De nombreux techniciens de la justice rappellent que les lois actuelles auraient suffi pour peu que les moyens aient existé.

(more…)

26 août 2007

La nouvelle idéologie négrière

Filed under: 05 - Presse, média, Internet — iledere @ 11:53

discours.jpgpar Théophile Kouamouo

Ancien monsieur Afrique du Parti socialiste français et vieux militant connaissant à la fois la faune politique française, les têtes couronnées et les fortes têtes d’Afrique francophone, Guy Labertit est désormais en retrait de l’appareil institutionnel du principal parti d’opposition hexagonal. En profite-t-il pour se donner une plus grande marge de liberté de parole ? En tout cas, il a publié dans Le Monde daté du samedi 18 août 2007, un article d’opinion intitulé A qui profite l’uranium du Niger ? Pour les lecteurs du « vénérable quotidien du soir », il revient sur le conflit d’intérêts entre l’Etat du Niger et la firme française publique Areva, accusée de soutenir la rébellion qui sévit dans le Nord du pays. Il met surtout en lumière les accords inégaux qui permettent à Areva d’acheter la matière première principale de l’industrie nucléaire hier au quart du cours mondial, aujourd’hui au tiers. « Selon les critères de l’indice de développement humain, retenus par le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), le Niger occupe la dernière position dans le classement de l’ensemble des pays du monde. Cette place est largement due au très fort taux d’analphabétisme (89 %), plus sensible encore chez les femmes. Pourtant, l’uranium du Niger est enlevé par les groupes miniers, dont le français Areva en premier lieu, au tiers du cours mondial, et l’énergie nucléaire est la parade choisie par les puissances industrielles pour limiter le réchauffement de la planète et préserver l’équilibre des écosystèmes. Sauvegarder la planète en maintenant dans la misère la majorité de la population qui vit dans ses espaces recélant l’indispensable source d’énergie ? Cette extravagante conduite politique du monde alimente à peine la mauvaise conscience des instances internationales. A l’ONU et dans d’autres enceintes, il est de bon ton de ressasser, non sans condescendance, l’impérieuse nécessité d’accroître l’aide publique au développement quand la théorie du pillage des matières premières n’est pas aussi morte qu’on le croit – à l’image de ce qui se passe au Niger », écrit-il.

Les réactions d’un certain nombre d’abonnés du Monde – qui seuls ont le droit de commenter en ligne les articles publiés dans les éditions papier et électronique – sont frappantes et donnent une idée de ce que l’on pourrait appeler une nouvelle idéologie négrière. Refusant à grands cris la « repentance » à l’égard des crimes coloniaux du passé, l’école de pensée productrice de cette nouvelle idéologie se fonde sur une amnésie historique « décomplexée » et sur une vision du monde où la loi du plus fort doit être la meilleure dès lors que le plus fort n’est pas… les Etats-Unis !

(more…)

la gauche et les Gracques

Filed under: 05 - Presse, média, Internet — iledere @ 10:03

gauche-droite.jpg« Le Nouvel Observateur » publie cette semaine « un sondage exclusif Sofres – « le Nouvel
Observateur » – les « Gracques » ».
Pour celles et ceux qui ne le sauraient pas, « l’Obs » précise, gentiment, que les « Gracques » sont des « contestataires modernistes de la gauche ».
Si (courageusement) contestataires, même, qu’ils prônent « un aggiornamento » du Parti « socialiste », et un « rapprochement » avec le Modem de François Bayrou: de sorte qu’ils sont de gauche, certes – mais de droite.

Ca va mieux en le soulignant.

Cela dit, force est de le reconnaître: ces (modernes) réformateurs ont de la chance.
Jugez plutôt: le sondage exclusif des « Gracques » dit que les « Gracques » ont raison!

Le sondage exclusif des Gracques dit que les Françai(se)s, dans leur gigantesque sagesse, pensent comme les « Gracques »! Est-ce que ce n’est pas merveilleux?

C’est le divertissantissime Claude « Asko » Askolovitch qui présente les résultats, et il nous l’annonce tout de go: « Méthodiquement, des totems de la gauche sont renversés par les Français ».
(En réalité, ils sont renversés par « un échantillon national de 1.000 personnes représentatif de l’ensemble de la population âgée de 18 ans et plus », mais bon, est-ce qu’on va chipoter pour si peu? Remettre en cause la fiabilité de la machine à sonder?)

(more…)

25 août 2007

Audition de Cécilia Sarkozy. L’extension… capillaire

Filed under: 20 - UMP — iledere @ 19:37

martinon.jpgDavid Martinon est le porte-manteau porte-parole de l’Élysée.

Hier, il est venu expliquer l’impossibilité constitutionnelle pour Madame Sarkozy d’être entendue par la future commission d’enquête parlementaire sur les conditions de la libération des soignants Bulgares par la Lybie.

En ces termes : « le président de la République a été le premier à approuver l’idée » de la commission d’enquête parlementaire sur les conditions de la libération des soignants bulgares. Nicolas Sarkozy « est très soucieux de communiquer toutes les informations qu’il a en sa possession. Pour autant, il paraît inconstitutionnel qu’il puisse répondre à la commission d’enquête parlementaire, puisque ce serait une entorse au principe de séparation des pouvoirs ». D’ailleurs, « il réfléchit à une manière, pour sa part, de communiquer à la commission ces informations ».

Du coup, « Par extension, Mme Sarkozy, puisqu’elle était son envoyée personnelle, tombe sous la même règle ». En revanche, Claude Guéant est « tout à fait à même de parler (…) et à vrai dire impatient d’éclairer la représentation nationale sur l’histoire de cette mission qui a été un succès éclatant ».

Enfin, concernant le rôle de Cécilia Sarkozy, le porte-parole de l’Elysée a indiqué qu’il n’y avait « pas de rendez-vous pour qu’elle dise ce qu’elle entend faire ». « Elle s’exprimera quand elle le souhaite. C’est sa liberté et elle n’a de compte à rendre à personne ».

Eh bien si sur ce dernier point concernant le rôle de madame Sarkozy, monsieur Martinon a certainement raison, je crains qu’il se méprenne pour ce qui a trait à son audition – éventuelle – par une commission d’enquête parlementaire.

(more…)

Vives réactions après la proposition de Nicolas Sarkozy de juger les criminels déclarés pénalement irresponsables

Filed under: 07 - Justice — iledere @ 12:04

honore-daumier-1.jpgLa proposition de Nicolas Sarkozy de « faire évoluer la loi » pour que les criminels déclarés pénalement irresponsables puissent quand même être jugés a suscité, vendredi 24 août 2007, de vives réactions des principaux syndicats de magistrats. Ils dénoncent une « aberration », qui serait de surcroît « inefficace » pour les victimes.

En déplacement, vendredi 24 août 2007, à Bayonne, le président de la République a reçu les familles des deux aides-soignantes assassinées par un malade armé d’un sabre, en décembre 2004, à l’hôpital psychiatrique de Pau. Dans cette affaire, le procureur de la République a requis un non-lieu « psychiatrique » pour l’auteur présumé des faits, Romain Dupuy, actuellement interné. « S’il faut faire évoluer la loi, je suis prêt à la faire évoluer », a expliqué M. Sarkozy, qui a demandé à la ministre de la Justice, Rachida Dati, de « réfléchir et de travailler tout de suite sur cette question ».
L’article 122-1 du Code pénal stipule actuellement que « n’est pas pénalement responsable la personne qui était atteinte, au moment des faits, d’un trouble psychique ou neuropsychique ayant aboli son discernement ou le contrôle de ses actes ».

En 2003, déjà, le ministre de la Justice d’alors, Dominique Perben, avait suscité un tollé en proposant l’organisation d’un procès au cours duquel le malade serait déclaré auteur des faits, sans être sanctionné. « Ce n’est pas parce que la sanction pénale n’a pas de sens dans le cas de malades mentaux qu’il faut escamoter l’acte criminel et oublier la victime », avait-il dit.

(more…)

Le quatrième pouvoir

Filed under: 05 - Presse, média, Internet — iledere @ 11:33

presse1.jpgTrouvé sur le net par Eric, une analyse du pouvoir de la presse qui fait froid dans le dos…

On a l’habitude d’appeler la presse le  » quatrième pouvoir « , les trois autres étant, bien entendu, le législatif, l’exécutif et le judiciaire. Mais, la presse, ou plus exactement les médias, ne constituent-ils pas plutôt le premier pouvoir, la clé de l’action politique ? Pourtant, ce pouvoir tellement influent est à peine évoqué par la Constitution belge… et si peu par la loi ! Cette lacune législative constitue la brèche par où s’est infiltrée la dictature rampante qui nous gouverne.

Dictature mondialiste bien entendu : Léo Bogart ne défendait-il pas déjà, en 1956, dans son livre  » l’âge de la télévision 1 » l’idée selon laquelle on assisterait sous l’influence de ce média à une uniformisation de la culture et à la disparition des cultures particulières.

Herbert Marcuse affirmait dans  » l’homme unidimensionnel 2 » (1964) que les massmedias sont l’instrument d’une manipulation qui viserait à rendre les sociétés irrationnelles, totalement  » intégrées  » et passives comme elles ne l’ont jamais été. Les techniques de communication standardisées sont, selon lui, un boulevard pour la démagogie et la médiocrité, privilégiant ce qui unit au dépens de ce qui divise. Ils diffuseraient une néo-culture soporifique, incitant plus à l’évasion qu’à l’affrontement du réel.

Le Canadien Marshall McLuhan 3, franchit encore une étape lorsqu’il lance sa formule lapidaire  » le message c’est le médium 4  » : ce qui importe, ce n’est pas le contenu du message, mais la façon dont il est transmis.  » Les médias, depuis la presse à imprimer jusqu’à l’ordinateur, conspirent pour changer simultanément l’homme et la société « .

Selon Jacques Ellul 5, avec la dissolution des groupes primaires tels que la famille, il n’y a plus rien qui puisse faire écran entre les moyens de communication de masse et l’individu. De plus, selon lui, le bien-être est objectivement l’allié d’une propagande dont le support principal est  » l’information « . La surinformation accroîtrait la vulnérabilité des individus à la propagande et aux idéologies en vogue.

(more…)

24 août 2007

Sarkoléon, irresponsable, allonge la liste des cocus de la politique

Filed under: 21 - Mensonges de Sarko — iledere @ 17:55

mano_cornuto1.pngpar Denis Szalkowski

Le Conseil constitutionnel vient donc de censurer le crédit d’impôts pour les intérêts des crédits immobiliers contractés avant le 6 mai. Très sérieusement, lors d’une interview réalisée auprès du journal Sud-Ouest, il s’est déclaré de fait irresponsable : “Adressez-vous au Conseil constitutionnel“. Prolongeant les propos de son ami président, le 1er ministre, devenu symbole du trou noir du sarkozysme, a déclaré très sérieusement dans le Monde d’hier : “Ce n’est pas de notre fait. C’est le Conseil constitutionnel qui nous l’interdit.”

Comment un avocat, ancien ministre, candidat à la Présidence de la République devenu aujourd’hui super-ministre peut-il ignorer l’impossibilité de l’application du principe de rétroactivité commué – élégamment- en non respect du principe d’égalité devant la loi ? Les attendus de la décision des sages présidés par Jean-Louis Debré sont bien moins condescendants vis à vis du Président de la République. Ils relèvent la vacuité d’une mesure dont les effets sur l’économie restent à mesurer. Le crédit d’impôt risque, en contribuant à inciter à emprunter, à augmenter les prix. Au final, c’est chou blanc de blanc.

Sur France Inter, Julien, ce matin, avoue avoir voté pour Sarkoléon parce qu’il avait su toucher son égoïsme. Pour Julien et pour tant d’autres, je leur conseille d’adhérer à l’association des cocus de garde.

NB Je tiens, par avance, à m’excuser auprès des responsables de l’association du trafic que pourraient engendrer des socialistes hilares.

« Page précédentePage suivante »

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons