Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

28 septembre 2007

Budget de la culture pour 2008 C’est la continuité : la baisse des crédits!

Filed under: 09 - Evènement — iledere @ 16:13

301524.jpgLa rupture chère à Nicolas Sarkozy n’aura pas lieu dans le budget de la culture et de la communication pour 2008 qui vient d’être présenté… C’est au contraire la continuité qui l’emporte: celle de la dégringolade financière, déjà engagée depuis 2002, sur fond d’épuisement de la politique culturelle de l’Etat et de transfert des charges aux collectivités territoriales. Hélas, le prochain budget enregistre même une intensification de ce mouvement de baisse.
Comme à l’accoutumé aussi, le pouvoir tente de cacher les faits en procédant à une présentation fallacieuse des chiffres. Il se livre ainsi à une grossière tromperie : faire croire que le budget augmente ou est maintenu, alors que, une fois de plus, il est en berne.

1 – Le pouvoir affiche une hausse du budget de la culture de 3,2% en 2008. C’est faux. Si l’on déduit notamment les 70 M euros, en faveur des Monuments Historiques, de la taxe sur les droits de dotation qui ont été opportunément rebudgétisés, la hausse du budget est inférieure à… 0,5% !, c’est-à-dire une baisse, compte tenu de l’inflation, même si celle-ci est faible.

2 – Un effort particulier est annoncé en faveur du patrimoine, avec une hausse de 10% des crédits de paiement. Hors rebudgétisation, cet effort « considérable » se réduit à 2,2%, alors que les besoins sont criants après les années de sacrifice que la droite a imposé aux monuments historiques de notre pays.

(more…)

27 septembre 2007

Combien de points de croissance en moins pour une hausse de 5 points de TVA ?

Filed under: 03 - Economie — iledere @ 15:27

tva.jpgAvec la TVA (anti)sociale, Fillon ne marche pas encore sur les eaux…
mais il a déjà trouvé les moyens de multiplier les petits pains

« Trop d’impôt tue l’impôt » assènent inlassablement les néo-libéraux lorsqu’il s’agit de baisser les impôts des sociétés ou les impôts progressifs (l’impôt sur le revenu des personnes physiques ou l’impôt sur la fortune, l’ISF). Mais avec la TVA, baptisée « sociale » pour l’occasion, trop d’impôt ne tue plus l’impôt. C’est le premier miracle.

Le deuxième miracle de la TVA c’est qu’elle crée ou protège les emplois, que son taux augmente ou diminue. Si son taux augmente, nous voilà protégés contre les délocalisations. Si son taux diminue à 5,5 % dans la restauration, les patrons du secteur n’empocheront pas la différence et créeront des dizaines de milliers d’emplois !

Fillon ne marche pas encore sur les eaux mais il a déjà trouvé les moyens de multiplier les petits pains. Tout cela n’est bien sûr que poudre aux yeux. Les deux réels objectifs du gouvernement (évidemment partagés par le MEDEF) sont d’augmenter les profits patronaux en diminuant la part patronale des cotisations sociales et de diminuer l’endettement public pour satisfaire aux exigences de l’Union européenne. Les salariés paieront. Le « ensemble, tout est possible » de Sarkozy commence à s’inscrire dans la réalité.

Le projet de Sarkozy et de Fillon

(more…)

Birmanie-France : Kouchner sur le banc de touche

Filed under: 09 - Evènement — iledere @ 12:55

medium_total.jpgEn 2002, Total avait fait appel à Bernard Kouchner pour la cautionner. Dans un rapport payé 25.000 euros, Kouchner avait affirmé que la compagnie pétrolière, contrairement à ce que certains esprits « mal informés » ont pu supputer, avait en réalité lutté contre le travail forcé en Birmanie
En 2005, afin d’éviter un procès, la société Total accepte de verser 10 000 euros à chacun des sept Birmans qui l’accusent d’avoir été contraints de travailler gratuitement pour elle sous la menace de l’armée birmane en 1995. Ces exactions ont eu lieu en 1992-1998 sur le chantier du gazoduc Yadana, construit par Total et une compagnie américaine pour relier un gisement maritime birman à la Thaïlande. Total accepte aussi de consacrer 5,2 millions d’euros à l’indemnisation d’autres personnes qui pourraient justifier d’un emploi comme travailleur forcé et à des « actions humanitaires collectives pour l’habitat, la santé et l’éducation »…
Ceci était un petit rappel sur la Birmanie, plus vieille dictature militaire du monde, et de ses relations avec la France et notre « docteur Folamour » capable de cautionner n’importe quoi, même le pire, pour 25.000 €. Bien sur, nous sommes loin des 30 deniers de Judas. Kouchner (de la guerre), qui prônait la guerre en Irak, a montré depuis son sens de l’hétique en ralliant Sarkosy pour le quai d’Orsay.

Et voici que l’histoire le rattrape car la situation Birmane s’est considérablement détériorée et le régime en place ne peut plus étouffer la révolte menée par les moines Bouddistes.

Alors que les journalistes ne peuvent entrer en Birmanie, la généralisation de l’usage de téléphones-caméras permet de lancer, à travers le monde, toutes les images essentielles de la révolte en transformant ainsi la jeunesse de Rangoon et de Mandalay en un peuple de « paparazzi » résistants et utiles.

Le monde entier a pu voir ce que la censure militaire voulait cacher…

C’est la première fois depuis vingt ans qu’est lancé un tel mouvement de révolte dont on ne peut pas dire qu’il ait pu prendre par surprise les généraux de la Junte. Dans une Birmanie apparemment soumise, décrite comme le pays des temples d’or, par les portails publicitaires des agences officielles de tourisme, on ne peut oublier dans les temples, les villes ou les campagnes que la junte a fait tuer, il y a vingt ans, sans état d’âme, trois mille jeunes gens et moines. Leur seul crime avait été d’avoir osé contester le pouvoir de l’Etat militaire, après l’annulation d’élections générales dont les résultats avaient consacré la victoire du mouvement démocrate birman, conduit par Mme Aung Suu Kyi.

(more…)

26 septembre 2007

Le bouclier fiscal fonctionne: le fisc rembourse bien les riches

Filed under: 10 - Chronique de la haine ordinaire — iledere @ 21:57

file_280971_39719.jpgC’est ce qu’on appelle un télescopage. Alors que le budget présenté aujourd’hui par Christine Lagarde et Eric Woerth serre la vis, notamment sur le nombre de suppression de postes de fonctionnaires, un document, que Libération s’est procuré, donne les premiers résultats du bouclier fiscal.
Ce dispositif plafonne à 60%, puis à 50% des revenus d’un contribuable le montant de ses impôts, auxquels se soustraient encore la CSG et SRDS, commence à fonctionner.
Depuis le premier janvier, les contribuables les plus aisés peuvent demander aux services fiscaux une restitution, c’est à dire un chèque de remboursement de trop-perçu de leurs impôts.

Et les premiers résultats, sont assez édifiants: 2.398 contribuables ont bénéficié de cette restitution.

2.398 contribuables qui se partagent 121.107.041 euros. Soit en moyenne, un chèque de 50.000 euros par personne. Les dossiers viennent majoritairement de contribuables parisiens, puis de la région PACA, du Languedoc Roussillon et du Nord pas de Calais.

A l’époque de la création du premier bouclier à 60%, le gouvernement ciblait une grande partie des 335 000 contribuables assujettis à l’ISF (Impôt sur la fortune.) La gauche avait dénoncé cette saignée pour les finances publiques, expliquant que le dispositif n’était finalement qu’un cadeau de plus aux plus aisés. Affirmation validée par les premiers chiffres.

Par Muriel Gremillet

ONU: Sarkozy ne veut parler qu’aux journalistes français

Filed under: 05 - Presse, média, Internet — iledere @ 21:33

sarcoke.jpgMardi midi, les correspondants non-français à l’ONU ont la surprise de se voir fermer la porte de la conférence de presse de Nicolas Sarkozy. Quelques heures après avoir plaidé pour un « nouvel ordre mondial » à la tribune des Nations unies, le Président ne veut parler qu’aux siens.

A l’intérieur de la salle 226, Frank Louvrier, chef du service de presse de l’Elysée, semble agacé de voir que des journalistes étrangers venus assister à la conférence de presse précédente du Premier ministre espagnol José Zapatero n’ont pas quitté la salle. A l’entrée, des représentants de la mission française filtrent. « French media only! »

Les journalistes internationaux sont ulcérés. Le Vietnamien Tuyet Nguyen tente de négocier de rester dans la salle de presse, au titre de président de l’association des correspondants aux Nations unies. D’accord, concède le porte-parole de la misson française… à condition de ne pas poser de questions. (Tuyet Nguyen n’y est pas allé.) Une journaliste libanaise fait valoir qu’elle écrit en français dans son journal. « Quel est votre passeport ? » lui demande-t-on.

Matthew Russell Lee, qui anime un site essentiellement consacré à l’actualité des Nations unies, a expliqué à Rue89:

« L’ONU est quand même le dernier endroit où on devrait pouvoir exclure des gens sur la base de leur passeport. Sarkozy n’avait qu’à recevoir les journalistes français à l’ambassade ou à la mission française. C’est un terrible précédent…

« Si Bush osait faire la même chose à l’ONU, ce serait l’émeute! »

L’association des correspondants des Nations unies envisage de déposer une plainte qu’elle compte faire relayer par Michele Montas, porte-parole du secrétaire général.

(more…)

La chasse aux fraudeurs ASSEDIC: une victime colatérale ?

Filed under: 09 - Evènement,10 - Chronique de la haine ordinaire — iledere @ 18:57

arton64.jpgLa déclaration de Sarkozy sur la dépénalisation des fraudes et autres malversations patronales, lors de « l’Université d’été » du MEDEF était elle à double lecture ?
En tout état de cause, elle est à mettre en perspective avec cette dépêche de l’AFP :

PARIS (AFP) – Le parquet de Paris a été saisi d’une enquête de la cellule antiblanchiment du ministère des Finances sur des retraits de fonds suspects de 5,6 millions d’euros opérés par Denis Gautier-Sauvagnac, négociateur en chef du Medef, dans une caisse de l’organisation patronale, a-t-on appris mercredi de source judiciaire. Il appartient maintenant au procureur de Paris, Jean-Claude Marin, de décider de la suite à donner à ce signalement, a-t-on précisé de même source confirmant une information du Figaro. Cela pourrait se traduire par l’ouverture d’une enquête préliminaire, sous l’autorité du parquet, ou d’une information judiciaire, sous l’autorité d’un juge. Interrogé sur cette affaire par l’AFP, la chancellerie et le Medef se sont refusés à tout commentaire. La justice a été informée lundi de cette affaire par un signalement de la cellule de lutte contre le blanchiment du ministère de l’Economie et des Finances (Tracfin: Traitement du renseignement et action contre les circuits financiers clandestins). Selon les enquêteurs de Bercy, Denis Gautier-Sauvagnac, président de l’Union des industries et métiers de la métallurgie (UIMM) aurait retiré, dans des conditions jugées suspectes, 5,6 M € en liquide des caisses de cette importante structure patronale entre 2000 et 2007.

Interrogé alors par la banque sur ces retraits, M. Gautier-Sauvagnac, qui est également vice-président de l’Unedic, aurait expliqué que ces fonds étaient consacrés aux oeuvres sociales de la métallurgie et plus particulièrement aux retraités ou malades du secteur, selon le Figaro. Placé désormais sous la surveillance de Tracfin, le compte de l’UIMM a continué à être ponctionné par des retraits en liquide jusqu’au début 2007. Jugeant que les faits étaient « suffisamment troublants », Tracfin après avoir obtenu le feu vert du cabinet de la ministre de l’Economie et des Finances, Christine Lagarde, a récemment transmis le dossier au parquet de Paris, explique le quotidien.

Rappelez vous, c’était hier ; Denis Gautier-Sauvagnac, fraîchement élu « président de l’Union des industries et métiers de la métallurgie (UIMM) » nous divertissait en déclarant : « le CPE est un instrument supplémentaire pour favoriser l’embauche et lutter contre la précarité. On le pare de mille défauts, alors qu’il est en réalité plus avantageux que le CDI ».
Sacré farceeur… Depuis, le CPE est régulièrement retoqué par les tribunaux car contraire aux principes du Droit Européen sur le Travail… mais notre ami s’est trouvé une autre passion : les malheureux…
(more…)

Le faux trou de la Sécu

Filed under: 08 - Santé-Services publics — iledere @ 17:40

17417783_p.jpgCitée par le camarade Fontenelle sur son revigorant blog Vive le feu!, la phrase du jour est du député socialiste Jean-Marie Le Guen, médecin et spécialiste des questions de santé publique, qui remet les pendules à l’heure de façon lumineuse sur le déficit de la Sécu : « Il faut sauvegarder d’urgence la partie recettes de l’assurance maladie. C’est à dire réintégrer l’argent qui lui revient, dont les dettes de l’Etat (plus de 5 milliards d’euros). Mais aussi récupérer la totalité des taxes sur l’alcool et le tabac qui ne sont pas versées intégralement (3 milliards d’euros). Il faut enfin lutter contre les niches fiscales, en taxant par exemple les stock-options. Rien que cela, c’est l’équivalent du déficit de toute la Sécurité sociale pour l’année 2007 ». Pourquoi faudrait-il donc alors instaurer d’iniques franchises médicales ?
Le collectif fédérant quelque 43 organisations (syndicats, partis politiques et associations diverses) publie un appel à la mobilisation pour le 29 septembre – c’est samedi ! -, où est organisé, entre autres, un rassemblement-débat au Gymnase Japy (Paris 11ème, 14 h). Son texte récapitule de façon très pédagogique pourquoi ces franchises sont inacceptables : « Plus ça va, plus on fait payer les malades. D’abord présentées pour combler le déficit de la Sécu, aujourd’hui proposées pour financer le plan Alzheimer, les franchises se rajouteraient à ce que les assurés sociaux doivent déjà payer. De lois en décrets, sous des prétextes variables – responsabilisation, trou de la sécu – les assurés sociaux doivent payer toujours plus pour se soigner. 1967 déjà : le ticket modérateur – partie non remboursée par la sécurité sociale – devait diminuer la surconsommation médicale. (more…)

25 septembre 2007

Un conte à dormir debout

Filed under: 14 - Refondation du PS — iledere @ 21:50

289150.jpgLe gouvernement vient de décider de distribuer une partie de l’excédent budgétaire : 18 milliards d’euros à la fin de l’année ! Il est vrai que tout va bien, très bien même : la croissance va atteindre 3,7 % du PIB en 2007 (inchangée malgré les perturbations financières de l’été) et on espère 3,3 % pour 2008, ce qui devrait permettre de ramener le chômage sous la barre des 8 % (7,8 %). En six ans, les excédents289150 budgétaires ont permis de quasiment diviser la dette publique par deux (à 34 % du PIB) et le seul souci des autorités demeure l’inflation qui se situe encore à 2,4 %.

Quoi qu’il en soit, les efforts faits depuis une dizaine d’années ont payé et le gouvernement va donc en faire profiter ceux qui en ont le plus besoin, les jeunes : ainsi, les locataires de 22 à 30 ans qui gagnent moins de 22 000 euros par an, toucheront une aide au logement de 210 euros durant quatre ans pour les aider à s’installer. Les propriétaires qui louent à des moins de 35 ans seront, eux, exemptés d’impôt sur les loyers perçus, ce qui devrait les inciter à pratiquer des prix raisonnables. Les jeunes parents toucheront un chèque de 2500 euros pour chaque naissance afin d’encourager la natalité. Enfin, les soins dentaires pour les enfants de 7 à 15 ans seront entièrement pris en charge par la sécurité sociale (dont les comptes sont aussi largement excédentaires ce qui permettra d’injecter 6 milliards d’euros dans un fonds de réserve).

(more…)

Les Gracques se manifestent

Filed under: 14 - Refondation du PS — iledere @ 21:15

gracques-big.jpgLes Gracques, disent ce qu’ils font. Encore mieux, ils font ce qu’ils disent. Ce groupe informel de réflexion de hauts fonctionnaires socialistes ou sympathisants souhaite peser sur la rénovation du PS. Lors de leur première université d’été, fin août, ils avaient promis d’élaborer un manifeste démocrate, social et européen. C’est aujourd’hui chose faite avec Le Manifeste pour une gauche moderne.

A gauche, il y a du nouveau. Du nouveau intéressant qui tranche avec l’avalanche de livres écrits au fiel de ces derniers mois. Contre toute attente, le Manifeste des Gracques n’est pas un volumineux rapport technocratique. En 5 pages, le décor est planté. Seulement le décor, agrémenté d’un synopsis. Face au désarroi général du peuple de gauche, Les Gracques procèdent au rappel devenu nécessaire des fondamentaux de la Gauche.

“La gauche est la force de ceux qui sont sans force, la voix de ceux qui sont sans voix. Elle l’est à l’échelle des nations, en prônant, au nom de ses valeurs universelles, un ordre mondial fondé sur la paix, le droit et le développement.Elle l’est à l’échelle de chaque société, en se battant contre la fatalité qui enfermerait les plus démunis dans leur destin social. Elle lutte pour que les cartes soient sans cesse rebattues, que l’égalité des chances progresse, que la redistribution sous différentes formes corrige les inégalités de situation. En défendant d’abord les exclus, les ouvriers, les employés, les classes moyennes, elle fait avancer l’intérêt de tous : une société plus juste est aussi une société plus heureuse, plus dynamique et plus sûre.” Au-delà de cette revendication de valeurs, Les Gracques définissent la Gauche par une capacité à dire non, une aptitude au refus.

(more…)

« Page précédentePage suivante »

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons