Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

28 octobre 2007

Rachida Dati et la sarkoprison

Filed under: 07 - Justice — iledere @ 20:29

univers concentrationnaireLa sarkologie, cette rhétorique à la fois victimaire et punitive, qui se fonde sur les « sarkomachies » (réfutations scénarisées d’énoncés que personne n’énonce, du genre « Alors quoi, punir les fraudeurs c’est mal ? » ; « Je ne vois pas pourquoi aimer la France serait interdit », etc.), s’est attachée récemment à un nouvel objet : la prison. C’est la nunuche en chef Rachida Dati qui s’y colle.

Après ses trips sadiques dans le style « peines plancher », Rachida devait s’attaquer au « volet positif » de son boulot, une loi pénitentiaire visant à améliorer les prisons françaises. Et la peu compétente ministresse de réunir un « Comité d’Orientation Restreint » (COR), composé des habituels joyeux drilles (avocats, magistrats, associatifs), chargé de faire ses propositions.

Évidemment, Rachida ne saurait faire appel à la parole d’anciens détenus (de peur qu’ils trucident la pauvre unanimité républicaine de façade de ce type de comités théodules, destinés à entériner les recommandations du pouvoir). Et les épicuriens du COR ont donc pu pondre leurs cinquante recommandations « en toute indépendance » (même si l’Administration Pénitentiaire, qui est un peu le Reichskonzentrazionsläger-Ministerium de notre « démocratie », avait pris soin de fournir, en amont ses « hypothèses » – Ô la pudique litote ! – et même si la loi s’écrivait en même temps que le COR planchait, ce qui constitue un bras d’honneur à l’endroit de ses membres).

Des recommandations qui, pour nous, saboteurs, allaient toutes « dans le bon sens », celui d’une mise en conformité des taules françaises, aujourd’hui assez similaires à ce qui se faisait aux heures les plus sombres de l’Histoire, avec les directives européennes (et pour une fois que l’intégration européenne a des effets pas trop dévastateurs, on ne va pas se priver d’en profiter).

Encellulement individuel, douches quotidiennes, durée maximale de mise au mitard réduite de 45 jours à 28, examens médicaux plus fréquents pour les vieux, droits de visites facilités, meilleur accès au RMI, droit à l’expression collective, restriction des fouilles corporelles humiliantes, etc. C’est pas encore l’abolition de cette absurdité sociale qu’est la prison, mais c’est toujours ça de pris sur la grande faucheuse. Et puis les conditions de vie carcérale sont tellement ignobles que la moindre réforme est bonne à prendre, même si elle contribue à renforcer (en l’améliorant) le système carcéral.

Seulement voilà. L’Observatoire International des Prisons, lui, trouve que les recommandations du COR sont assez pourries. Et, à lire son rapport, on comprend qu’il n’a pas tort et qu’on a vite fait de se faire rouler par la sarkologie.

Les préconisations du COR, nous dit l’OIP, sont soit « dénuées de sérieux », soit « contestables », soit elles « vont dans le bon sens mais, faute de précisions, sont réduites à des vœux pieux ». Le COR préconise par exemple des états des lieux de rentrée et de sortie de cellule : « On attend avec impatience l’état des lieux entrants de détenus en maison d’arrêt : « entrée dans une cellule vétuste, nombreuses fuites, toilettes ignobles, deux autres locataires pour neuf mètres carrés. Je m’engage à rendre ce bien dans l’état dans lequel je l’ai trouvé ». Une telle recommandation est du reste tout à fait déplacée au regard de la gravité des manquements de l’administration au regard des normes minimales d’hygiène et de salubrité. »

Bref, Rachida Dati n’est pas décidée à en finir avec la « torture blanche » qu’est l’incarcération en France. Extraits, surréalistes, des « hypothèses » (comprendre : recommandations fortement incitatives) de l’Administration Pénitentiaire : « Les règles pénitentiaires européennes sont pour l’essentiel déjà transcrites dans notre réglementation ». C’est faux, le commissaire européen chargé de ces questions a classé les prisons françaises derrière celles de la Moldavie en termes de condition de vie et de salubrité. D’autre part, l’encellulement individuel relève d’une directive européenne, et est très loin d’être respecté.

Deuxième pépite de l’AP : « Les prisons françaises ne sont pas une honte ». Paradoxe performatif, le simple fait d’énoncer une phrase revient à la contredire. Suggérer aussi crânement que les prisons ne « sont pas une honte », c’est souligner à quel point il s’en faut de peu… Il ne s’agit pas d’un mensonge, cependant. Le régime punitif et répressif de la droite néo-conservatrice est en effet assez fier de ses taules. La suite : « la France gère bien ses prisons ». Au même titre que les nazis géraient super bien leurs camps ? Dans les deux cas, il y a effectivement la même efficacité à détruire…

En somme, Dati fait encore une fois la preuve de sa tragique incompétence. Incompétence qui lui vaut de plus en plus de railleries. Le Canard Enchaîné n’hésite pas à rapporter que Sarko a une conscience précise des « limites » (qu’il est doux à nos oreilles, ce mot !) de sa mère-fouettarde de Garde des Sots. La presse entière en vient à pointer sa possible tricherie quant à ses diplômes. Un journaliste de droite, Claude Askolovitch (du Nouvel Observateur) a écrit un bouquin avec Rachida qui va bientôt sortir, c’est en fait un plaidoyer d’autodéfense : un autre livre, sobrement intitulé « La tricheuse », va éreinter l’hystérique pseudo-magistrate dans les grandes largeurs. Personne n’en connaît encore l’auteur, mais il est acquis que l’affaire du faux diplôme va faire beaucoup de bruit, et c’est tant mieux.

Nouvelle lubie de la folle furieuse : la prison à vie pour les délinquants sexuels multirécidivistes. Idée de Sarkozy. Idée anticonstitutionnelle. A quand la réhabilitation de la peine de mort (mais seulement pour « les tueurs d’enfants », comme disent les abrutis) ? A quand l’euthanasie pénale ? A quand Dati en prison ?

Par Sabotage

Une reprise Jailhouse Rock, de Elvis Presley dans une version trés musclée des bads boys de Mötley Crüe
[dailymotion=http://www.dailymotion.com/swf/3lTFXVgkOpfw93Svi]
Mötley Crüe est un groupe de heavy metal / glam metal américain formé en 1981 à Los Angeles.
Après avoir quitté le groupe London, le bassiste Nikki Sixx rencontre le batteur Tommy Lee (alors batteur du groupe Suite 19).
Ils décident de fonder un groupe, et trouvent par le biais d’une petite annonce le guitariste Mick Mars, qui trouvera le nom « Mötley Crüe » (qui signifie littéralement « Equipe bariolée »). Le groupe cherche alors un chanteur, et lorgne sur un ami de lycée de Tommy Lee, Vince Neil, mais ce dernier refuse de quitter son groupe Rockandy, jusqu’à ce que celui-ci se sépare.
Le groupe, dont les années 80 seront synonymes de gloire, va marquer les esprits non seulement par sa musique, mais également par son attitude provocante : avec leur style vestimentaire, mais également par une consommation importante de drogue et d’alcool…
Le train de vie débridé des membres de Mötley Crüe manque de mettre en péril le groupe, et leurs managers vont donc leur imposer des cures de désintoxication. Décision sage et payante, puisque le cinquième album Dr.Feelgood (1989) va connaître un succès sans précédent, marquant l’apogée de leur carrière. Ce disque, se classe 1er des charts dès la première semaine de sa sortie.
Les années 90 furent marquées par les difficultés pour Mötley Crüe, notamment avec le décès ,des suites d’un cancer, de la fille de Vince Neil, et les 6 mois passés en prison par Tommy Lee à cause de son attitude violente envers Pamela Anderson, son ex-femme.
On estime qu’ils ont vendu plus de 40 millions d’albums à travers le monde, dont 25 millions aux Etats Unis.
Leur prochain album est annoncé pour 2008, ainsi que leur projet de film tiré de leur autobiographie « The Dirt ».

11 réponses à “Rachida Dati et la sarkoprison”

  1. Peuple.net dit :

    Rachida Dati en colère: la presse trinque

    Rachida Dati n’a pas été choisie pour ses diplômes (dixit l’élysée), il semble donc qu’elle ait été choisie pour d’autres raisons qui semblent aujorud’hui encore obscures.

    Ceci dit, son parcours scolaire, pour le moins cahotique, force le respect car elle a dû manger du « lion » plus que d’accoutumé. Si elle n’a pas été choisie pour ses diplômes, peut-être a t’elle été choisie pour son tempérament combatif, assez similaire à celui de notre président.
    Il ne fait donc pas bon travailler avec elle, ce n’est pas moi qui le dit mais la cohorte de collaborateurs qui ont préféré quitter le navire Dati.

    ce n’est donc pas la tempérance qui caractérise le mieux Rachida Dati, elle est à l’origine d’une nouvelle affaire bien plus grave qui tend à se banaliser depuis l’éléction de Nicolas Sarkozy.

    Christophe Barbier, le patron de l’express, révèle sur son blog dans son billet du 31 octobre qu’il a fait l’objet de pression, au sujet du dossier qui a été publié sur Rachida Dati :

    « Elle (Rachida Dati) préfère faire appeler L’Express par son entourage, et lui demande de relayer des menaces incroyables: «Je vais aller à la télévision dire que c’est un journal raciste!» »

    Il semble que la canard enchainé a été approché également, Le Point reprend, lui, sous la plume de Franz-Olivier Giesbert, l’argument de Dati: si on la critique, c’est qu’on est raciste…

    On n’en attendait pas mieux de l’agence Elyséenne. Le nombres de pressions sur les journalistes ne cessent d’augmenter depuis l’élection présidentielle de ce printemps, et ce n’est pas les salariés des Echos qui diront le contraire. Une dérive incontestable est en train de se produire sous la bienveillance du Président et de ses amis Bolloré, Bouygues, Dassault, Lagadère .

    C’est en soit assez grave, mais le problème n’étant que peu évoqué dans la presse nationale, les dérapages tel celui du Figaro que j’ai relayé seront peut-être désormais monnaie courante. il faut réellement se préoccuper de ce problème au niveau politique maintenant car même si rien ne reglera jamais les liens des politiques aux financiers, la désinformation « industrielle » est devenue une réalité depuis peu.

  2. Je n’ai pas, que je sache, mis en concurrence Ségolène Royal et Rachida Dati…
    Le sujet du billet est bien Rachida et « sa » réforme, ce qui n’a rien a voir avec Ségolène Royal. Tes critiques envers la candidate à l’élection présidentielle sont donc hors sujet.
    Je noterais simplement que Ségolène Roayl à fait l’ENA quand Rachida Dati en était encore à bidonner ces CV… Chacun son truc, question de style…

    Il est bon que tu notes que j’ai soutenu la candidature de Ségolène Royal, sans nécessairement « l’encenser ».
    L’encens n’est pas ma tasse de thé, en temps que militant laïc. D’autre part les fan-clubs ne m’ont jamais attiré. Je laisse cela aux « jeunes Pop »… c’est plus de leur age…

    Enfin, si tu penses que Google est la référence ultime en matière d’évaluation des compétences, je crois qu’il n’est pas utile d’aller plus avant..

  3. Bidochon 1er dit :

    Ne t’en déplaise, le terme nunuche ne me semble pas être vraiment approprié à une femme qui partie de pas grand chose est arrivé, à quelque chose.

    La lecture des déclarations successives et contradictoires dont nous à gratifiés Ségolène Royal pendant toute sa campagne était assez révélatrice du fait qu’elle ne maîtrisait pas son sujet, ce qui ne t’a pas empéché de l’encenser,
    Quand à ses crises de colère, aggravées par les insultes qu’elles profère envers ses collaborateurs, et dont les hurlements ont traversé depuis bien longtemps les murs de la région elles ne sont un secret pour personne.
    Mais c’est vrai qu’elle à été incapable de forcer les portes des réseaux de la république… on respire, surtout quand on est de Gauche.

    Nunuche Rachida Dati disait tu ?

    Et bien sache que si tu pianote sur Google : Rachida Dati nunuche, tu obtient 562 pages et que si tu pianote sur Google Ségolène royal nunuche, tu obtient 11900 page, soit environ 20 fois plus, mais c’est bien connu que tout les internautes sont de droite.
    Il y à des évidences qu’il vaut mieux accepter, à moins évidemment que le peuple une fois de plus n’ai encore rien compris !

  4. bonjour, mon expérience de visiteuse de prison c’est simple tant qu’il y a eu le travailleur social qui, bien que debordé de travail me donnait l’appui dont j’avais besoin, je n’ai pas eu de problème. Cet homme remarquable est décedé « crise cardiaque », a mon retour la semaine suivante son décès m’a été annocé avec une désinvolture inqualifiable, j’ai compris que j’étais seule pour faire face aux difficultés, et il y en a eu.
    Du jour au lendemain je n’ai plus eu le droit de prendre avec moi une feuille de papier et un crayon, (au cas ou j’ai remplacé la mine du stylo par de la drogue….m’a t’on dit!!!!!!!!plus de magazines aux détenus, même avec la surveillance des surveillants. (pas tous il y en a qui essaient de faire leur travail au mieux, dans des conditions très difficiles) Des menaces voilées ou l’on me disait que l’on pouvait me faire tomber, « comme et quand ils voulaient » Des accusations de voyeurisme ou (d’exitation sexuelle)à la vue de tous ces hommes….Enfin vous voyez. Mes plaintes n’y ont rien fait. Le plus énorme c’est que je me sentais protegée par les detenus qui m’avait dit que si quelque chose m’arrivait il y aurait une manif dans la prison dont on se souviendrait. A la fin mon mari m’a demandé d’abandonner, ce que j’ai fait soulagée mais déçue. Chantal

  5. @ Docteur T

    J’avais trop attendu ou pas assez cherché…
    Quoiqu’il en soit, va lire le dernier article mis en ligne ce jour. Ca parle du fric que Sarko veut se mettre dans les poches… Ca m’a rappelé l’exemple des ZZ top refusant pour 1 million de $ de couper leur barbe pour Gilette… Laporte n’en revient toujours pas… Cela valait qu’on les mettent à l’honneur, non…

  6. Yessss docteur T,
    ne t’inquiète pas, je n’attend qu’une occasion pour mettre à l’honneur mes barbus préférés…
    J’ai failli mettre « La Grange » sur le billet du le Grenelle de l’environnement mais je cherche une bonne vidéo…
    Je vais trouver…

  7. Docteur T dit :

    Hors sujet, mais jailhouse rock par ZZTop (Fandango) c’est trop fort patron!

  8. @ bidochon 1er

    Ne t’en déplaise, Nunuche, je confirme…
    La lecture des déclarations successives et contradictoires qu’elle a faites aux magistrats, et qu’elle fait encore lors de son Tour de France est assez révélatrice du fait qu’elle ne maîtrise pas son sujet.
    Du coût de l’indemnisation des avocats lésés à la convocation d’un magistrat coupable de ne pas appliquer sa vision de la loi, tout y est.
    Sa volonté d’imposer aux juges de rendre la justice au nom du président et plus au nom de la justice de la république, montre que sa dangereuse dévotion à son seigneur et maître relève d’un cas pathologique de soumission.
    Ses crises de colère aggravées par les insultes qu’elles profère envers ses collaborateurs (dont 7 l’ont quittée depuis quatre mois…) montrent si besoin était qu’elle est incapable d’assumer un rôle obtenu par flatterie, et par sa remarquable capacité à forcer les portes des réseaux de la république… Elle est dans l’équipe de Sarkozy comme cette groupie qui finit dans l’intimité de sa vedette adorée dans le film « Backstage »

    Nunuche disions nous ? A la réflexion, je trouve que c’est même un peu trop gentil…

  9. @ Chantal,
    Il serait intéressant que dans un billet tu nous fasses partager ton expérience de visiteurse de prison : pourquoi, comment, ce que tu as vu, les objectifs de cet engagement….
    Cela pourrait nous donner un éclairage intéressant…

  10. Bidochon 1er dit :

    Rachida Dati est une nunuche, avec des analyses de ce niveau ont peut même prendre jack Lang pour un homme de gauche, Ségolène Royal pour Jeanne d’Arc, et KPN pour ce qu’elle est !

  11. bonjour, là aussi je suis entièrement d’accord avec ce commentaire, ayant été visiteuse de prisons pendant 4 ans, je confirme le mépris avec lequel sont traités les détenus, moi même bien souvent on m’a fait comprendre mon inutilité, certains « je ne parle pas des détenus » bien sur m’ont accusé indirectement de voyeurisme…. Finalement je l’avoue j’ai dû abandonner car les pressions étaient trop fortes Chantal

Laisser un commentaire

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons