Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

28 novembre 2007

Denis Gautier-Sauvagnac enfin en garde à vue… Bienvenue au club…

Filed under: 09 - Evènement — iledere @ 18:36

l’homme qui valait 600 millionsLe grand argentier du MEDEF en garde à vue pour cracher le morceau dans l’affaire de la Caisse Noire du gang des patrons.

Garde à vue prolongée pour Denis Gautier-Sauvagnac

Nous avions évoqué cette sulfureuse affaire sur laquelle la justice ne semblaient pas pressée de se pencher

C’est chose faite et DGS a été mis en garde à vue. Le contraire aurait été surprenant. Selon le magazine Marianne de samedi Nicolas Sarkozy et Thierry Breton, tous deux ministres des finances entre 2004 et 2005, étaient au parfum quant à l’existence de la fameuse caisse noire du MEDEF et de son grand argentier Denis Gautier-Sauvagnac. Le principe de tolérance zéro s’appliquant avant tout aux plus humbles (question d’exemplarité), ces deux grands serviteurs de l’Etat n’ont pris aucune mesure, préférant s’asseoir sur le dossier. L’argent des amis influents n’a pas d’odeurs.
Anne Parisot et « l’inconscient collectif du patronnat » n’en demandaient ni plus, ni moins.

Les valises
C’est suite à un signalement à la justice par la BNP en mai 2004 que la Tracfin (la cellule anti-blanchiment du ministère des finances) a fourré son nez dans le milieu. Les banquiers trouvèrent en effet plutôt curieux que « Monsieur Gautier-Sauvagnac du Medef » occupât ses journées à effectuer des retraits massifs de liquidés sur le compte de l’UIMM (Union des industries et métiers de la métallurgie, sous-branche du Medef) . Belle fut la surprise des flics en costards en découvrant que des valises quittaient les locaux de la BNP pour s’évaporer dans la nature. 700 000 euros en 2000, 900 000 en 2001, 700 000 en 2002, 600 000 en 2003 et 300 000 euros entre janvier et mai 2004.

Sarko met en attente
Selon Marianne, Sarko et Breton étaient avertis de ces bizarreries depuis septembre 2004. Tracfin ne reçoit pourtant « aucune directive autorisant la saisie de la justice » et est prié par le cabinet de M. Sarkozy de mettre le dossier « en attente ». Dommage, le compte bancaire de la caisse noire du Medef reste jusqu’à ce jour créditeur de plus de 600 millions d’euros.

Denis Gautier-Sauvagnac, placé en garde à vue ce mardi, va avoir des tas de choses à raconter aux juges du pôle financier. 700 000 euros par-ci, 900 000 euros par-là…

Lu dans Nordenstar

Indochine : « J’ai demandé à la lune »
[youtube=http://www.youtube.com/v/5JGCmteVOeU&rel=1]

Une réponse à “Denis Gautier-Sauvagnac enfin en garde à vue… Bienvenue au club…”

  1. Serge dit :

    « Le Petit homme de l’Elysée » (pas pour sa grandeur mais pour son talent) a évoqué la « voyoucratie » en parlant des jeunes délinquants des banlieues qui commettent certes des actes inadmissibles.

    Mais j’espère que « le rhéteur démago élyséen » pour être cohérent (peut-il l’être un jour, j’en doute) traitera de la même manière le Gautier-Sauvagnac si les détournements de fonds s’avèrent exact.

    En effet, on entend par voyoucratie: le pouvoir exercé par des personnes corrompues.
    Monsieur « le Président de 49% de français (selon le dernier sondage d’un journal de « gauche », leFigaro !) devrait éviter d’emmener en chine dans ses bagages un individu tel que Balkany, ça fait désordre, surtout lorsque « ledit Président » veut une France propre !.

Laisser un commentaire

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons