Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

30 novembre 2007

Faut-il sauver le soldat Dati ?

Filed under: 07 - Justice — iledere @ 11:42

Sako-DatiDepuis un certain temps le microcosme politique UMP bruisse autour de Rachida Dati qui a réussi à faire l’unanimité contre elle. Sa façon d’exhiber sa proximité avec le président déchaîne critiques et jalousie. Et certains ministres (Rama Yade entre autres) ne cachent plus leur irritation qui s’ajoute à celle des magistrats.

Cela commencerait-il à sentir le roussi pour Rachida Dati ?

Son image personnelle continue de se dégrader, la révélation de sa liaison avec l’un des grands patrons du CAC 40,(la Garde des Sceaux, qui fréquente depuis plusieurs années Henri Proglio, le trés sarkoziste patron de Véolia, héritière de la sulfureuse Compagnie Générale des Eaux) n’aidera probablement pas à conforter la légende de petite fille pauvre, juste travailleuse et méritante (allez savoir pourquoi, d’ailleurs…).
Les journalistes people continueront sans doute à examiner une biographie officielle qui comporte quelques incohérences, mais ce n’est pas l’objet de cet article.

C’est surtout la gestion calamiteuse de son ministère qui a fait quasiment l’unanimité contre elle. On se souvient des démissions en série de ses plus proches collaborateurs, de l’annonce récente d’une franchise sur l’aide juridictionnelle démentie par F. Coppée, de la brutalité de la féminisation des procureurs sans aucunement tenir compte des situations personnelles des magistrats encore en activité. Mais c’est évidemment la mise en place de la nouvelle carte judiciaire qui soulève un tollé, y compris dans les rangs de la majorité. Outre les critiques résumées dans mon article précédent, il apparaît de plus en plus que suppressions et maintiens de tribunaux d’instance se font au gré d’accointances politiques, violemment dénoncées par A. Montebourg dans son intervention visible ici.

Mais un certain nombre d’informations révélées par des sources diverses indiquent qu’il y a, semble-t-il, une volonté particulière du pouvoir, de protéger R. Dati.

On apprend ainsi, par le Nouvel Observateur, que des fonctionnaires des renseignements généraux ont rendu visite à des magistrats afin de les dissuader de participer à la journée de mobilisation du 29 novembre… Le 29 novembre, le Syndicat de la magistrature et trois syndicats de fonctionnaires judiciaires (Usaj, CGT, CFDT) ainsi que le Conseil national des barreaux (CNB), représentant les 46 000 avocats français, ont appelé à la grève contre la réforme de la carte judiciaire. Les juges d’instance se joignent également à la mobilisation. L’Union syndicale des magistrats (USM, majoritaire) a pour sa part simplement souhaité se joindre à la « mobilisation nationale » et aux rassemblements organisés dans les juridictions.

Le journal du Web, Bakchich, (relayé par le Blog de l’île de Ré) révèle que la Fédération UMP des métiers du droit et de la justice a adressé un mail à ses adhérents pour qu’ils interviennent lors du passage de la garde des Sceaux à l’émission de Jean-Jacques Bourdin, sur RMC, jeudi 22 novembre, en posant de manière « masquée » de bonnes questions, bien orientées, du genre « Que comptez-vous faire pour les délinquants sexuels ? » ou « Les manifestations de magistrats sont-elles bien compatibles avec leur statut ? ». L’auteur de l’article précise que les « amis » de R. Dati ne se sont pas bousculés… Et les caciques de l’UMP continuent, officiellement au moins et en serrant les dents, de manifester leur soutien indéfectible à la garde des Sceaux.

« On » cherche bien à sauver le soldat Dati envers et contre tout, peut-être pas seulement en raison de sa proximité personnelle avec le chef de l’Etat.

Il y a, en effet, un enjeu politique et symbolique essentiel derrière cela. Il serait catastrophique que les ministres choisies pour leur jeunesse, leur appartenance au sexe dit « faible » et pour « représenter la diversité » se révèlent toutes incompétentes. Ce serait d’une gravité extrême car, d’une certaine manière, on prouverait, symboliquement, exactement le contraire de ce que l’on voulait démontrer, à savoir que les personnes issues de l’immigration africaine et nord-africaine ont toute leur place au sein de la République, y compris aux plus hauts postes de l’Etat…

Or si Rachida Dati fait l’objet de critiques très sévères, Rama Yade vient de subir un camouflet invraisemblable en n’étant pas invitée à accompagner le chef de l’Etat en Chine au motif à peine dissimulé qu’elle risquait d’y commettre des bourdes (ce n’est pas le Darfour, il ne s’agit pas de rigoler, il y a des achats d’Airbus à la clé…). Quant au « plan anti-glandouille » de F. Amara, pas de chance, les jeunes de Villiers-le-Bel ont, hélas, montré qu’ils pouvaient trouver tout seuls de quoi s’occuper. Cette affaire vient au plus mauvais moment rappeler qu’il y a urgence et que l’on attend toujours de savoir en quoi le fameux plan pour les banlieues va consister.

Si l’on prend le cas d’une autre femme ministre, Christine Lagarde, (celle qui communique avec ses services en langue anglaise…), et qui n’est plus, paraît-il, en odeur de sainteté, on comprend bien que sa disgrâce éventuelle n’aurait pas du tout la même valeur politique que celle de R. Dati, R. Yade ou F. Amara.

Alors, s’efforce-t-on de sauver le soldat Dati pour sa valeur symbolique ? C’est une hypothèse.

Il en est une autre, plus tordue : R. Dati dont on connaît les liens personnels avec N. Sarkozy, mais aussi le caractère vindicatif, sait « beaucoup de choses ». Cela pourrait-il éclairer d’un jour nouveau son parachutage dans le 7e arrondissement de Paris ? Une compensation de son éviction future du gouvernement ?

Pure fiction évidemment, construction totalement romanesque, toute ressemblance avec des personnages ayant existé, etc, etc, etc.
Par Léon pour Agoravox
Cheb Khaleb : « Aïcha »
[youtube=http://www.youtube.com/v/3LFJY3tX9TE&rel=1]

4 réponses à “Faut-il sauver le soldat Dati ?”

  1. Serge dit :

    Certes, on est impatient de voir notre parti se mettre en bon ordre de marche.
    Les cacophonies de certains des dirigeants peuvent nous exacerber. Cependant, à la défense de notre parti n’est-il pas préférable qu’il soit constitué de sensibilités différentes qui s’expriment que de voir un parti comme l’UMP qui fait allégeance et se soumet béatement à »leur maître absolu ».
    Mais face « au maléfique Sarko » il faut absolument retrouver une unité pour le combattre car il est entrain de déstructurer notre Société, de développer l’individalisme et d’annihiler toutes les formes de solidarité.
    Sarko pour asseoir son pouvoir est capable de toutes les basses manoeuvres indignes d’un président qui a pour rôle de s’assurer de la paix civile.
    Abject c’est le mot qui me vient à l’esprit pour qualifier un tel dirigeant.

  2. La main gauche dit :

    il ne faut pas non plus négliger le fait qu’avec des micros et des caméras estampillés UMP ce qui pourrait être audible est bien souvent travesti

  3. Ma chère Chantal,

    Ne jetons pas le bébé avec l’eau du bain.
    Oui, je comprend ta colère devant les dérives d’un pouvoir digne de la pire république bananière, qui érige la haine en stratégie et le mensonge le plus éhonté en discours politique.
    Oui, nous souhaitons tous que des voix s’élèvent, que des gens bougent que le peuple se lève et que cette clique soit balayée.

    Pour autant, il faut laisser le temps au temps. Malgré toute notre impatience, il nous faut avancer prudemment afin de ne pas exaspérer une partie de la population privée de tous repères et prête à se radicaliser.

    Le PS s’organise. Certes, sa communication actuellement est inaudible. les médias ne nous aident pas… Et les luttes intestines non plus. Pas plus que les envies carriéristes de petits barons de banlieues qui se croient appelés à des destins grandioses, peut-être dans le sillage de Sarkoléon 1er qui aime à s’entourer d’imbéciles.

    Ne jetons pas le bébé avec l’eau du bain disais-je… Aidons le parti et soutenons-le. Aidons-le à remettre sa communication en marche, aidons-le à se débarrasser des intrigants, aidons-le dans les villes et les cantons à se renforcer.

    C’est ce que nous faisons dans ce blog, ou nous ne nous trompons pas d’adversaire : c’est Sarkozy qu’il faut abattre.

    Nous avons fait un forum dans l’île de Ré, terre de mission socialiste. Succès et record d’affluence. pourtant, l’économie n’est pas le thème le plus facile, ni le plus rigolo…

    Espérons que le 7 décembre à Rochefort, ta ville je crois, les socialistes leurs amis et les citoyens lassés de la politique de nouveaux riches qu’on nous impose, seront trés nombreux.

    Et qu’à chaque réunion, chaque meeting, chaque forum, les gens se rassemblent, pour discuter, mais aussi et surtout pour dire qu’au delà de leurs divergences politiques, ils cherchent une voie, qui ne peut pas être celle que Sarkozy nous impose…

    A vendredi…

  4. bonjour, je trouve cela tout à fait repugnant. Combien de temps allons nous avoir à supporter tout ceci. Jacque Chirac était un saint en comparaison. Le pire c’est de voir qu’au PS, il ne se passe rien (ou presque). A quand des gens qui vont relevé le gant? Nous nous ne pouvons que voter, mais quand tous les racistes de France, et il y en a, soutiennent cet homme parceque c’est moins mal que de soutenir La Pen, nous ne sommes pas au bout de nos peines. De toute façon le PS (les éléphants) sont grandement responsables de la situation. Madame Dati, elle n’est pas pire que les Amara ou Hirsh, elle au moins elle est fidèle à ses convictions et a son maitre. Chantal

Laisser un commentaire

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons