Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

19 janvier 2008

Le naufrage annoncé de Fadela Amara

Filed under: 20 - UMP — iledere @ 2:32

Amara-BoutinRepoussé à diverses reprises malgré de grands effets d’annonce, le plan banlieues de Fadela Amara devrait finalement être dévoilé dans ses grandes lignes le 22 janvier à Vaux-en-Velin, par une secrétaire d’Etat isolée. Christine Boutin, Ministre de tutelle, dans une interview à La Croix n’hésite pas à faire preuve de son scepticisme en déclarant qu’elle “croit en une réponse beaucoup plus globale” et qu’elle sera présente, “si la réunion est maintenue”. Prudent, Nicolas Sarkozy, à la surprise générale, a en effet annoncé que la présentation générale était repoussée à début février, le temps de “booster” le dispositif.

Ce devait être LE plan banlieues, on allait voir ce qu’on allait voir, comme si, le seul fait d’être issu des cités offrait les clés pour régler un problème complexe sur lequel les gouvernements qui se succèdent depuis 20 ans se cassent les dents. Initialement, le plan devait être dévoilé courant décembre, puis dans quinze jours. Les reports successifs témoignent à eux seuls des difficultés rencontrées dans son élaboration. La plus grande d’entre elles est assurément de faire du neuf avec du vieux, sans moyens financiers. Pas évident de faire un plan Marshall des banlieues quand le Président n’arrête pas de marteler que les caisses de l’Etat sont vides. A force de vendre du vent en affirmant sur son blog que “des choses extraordinaires vont se passer” le 22 janvier, Fadela Amara est bien partie pour attraper un mauvais rhume.

L’annonce surprise, par le Président lui-même, d’un report de la présentation du plan, n’a pas officiellement déstabilisée l’équipe de Fadela Amara dont le service de presse indiquait mercredi à l’AFP “cela ne change rien pour nous“, les associations invitées seront là. Le quotidien Le Monde rapporte que selon, Mohamed Abdi, conseiller spécial de Mme Amara, l’Elysée a demandé au secrétariat d’Etat de “doper ses propositions, notamment sur l’emploi et les discriminations”. On peut s’étonner toutefois que le quotidien ne rappelle pas dans le même temps que M. Abdi, considéré par beaucoup comme le “gourou” de Mme Amara a été condamné définitivement, début novembre 2007, par la Cour de cassation à dix-huit mois de prison, dont douze avec sursis, pour escroquerie à la formation professionnelle entre 1994 et 1997. Anecdotique mais symptomatique de l’entourage de la secrétaire d’Etat qui comme conseillère municipale de Clermont-Ferrand n’a jamais trouvé le temps de siéger mais toujours accepté les indemnités.

L’élaboration du plan “Respect égalité des chances” a été précédée de deux consultations, l’une auprès des jeunes via le blog de la secrétaire d’Etat, l’autre menée par les préfets dans 90 départements. A la mi-décembre, Fadela Amara indiquait que son plan, articulé autour de trois grands thèmes: emploi, désenclavement, éducation/parentalité, allait restructurer la politique de la ville et que les jeunes y seraient prioritaires. Début janvier, Fadela Amara recevait plusieurs maires pour une présentation de son plan en avant-première destinée à recueillir leur sentiment. A la sortie, la déception était partagée, les édiles estimant “qu’on était resté dans les généralités”.

Après s’être amusé du côté folklorique de Fadela Amara, de son langage et de son look, des tensions ont vu le jour avec l’Elysée, faute notamment du déblocage de moyens financiers. La déclaration de la secrétaire d’Etat selon laquelle, elle ne voterait pas pour Sarkozy en 2012, n’est pas le fruit du hasard même si par la suite, Mme Amara est revenue sur ses propos dans un rétropédalage devenu habituel au gouvernement. Hallucinante Amara qui souffle le chaud et le froid. A la fois capable de dénoncer l’immobilisme des 20 dernières années et de reprendre en les présentant comme de l’innovation des mesures qui ont démontré toutes leurs limites (”il faut repeindre les cages d’escalier et réparer les boîtes aux lettres”), de se plaindre du manque de moyens et de déclarer sur canal+ que “la politique de la ville, ce n’est pas qu’une question de fric.”

Face au ministère de la parole de sa secrétaire d’Etat, Christine Boutin oppose pragmatisme et vision globale. Très sévère dans son jugement, la ministre du logement dans une interview publiée ce jour dans La Croix explique que l’on risque de reproduire les mêmes erreurs et qu’il ne faut pas opposer les quartiers entre eux. Paradoxalement, la vraie rupture avec la politique des banlieues pourrait venir cette femme politique atypique qui stigmatise la ghettoïsation des territoires et en appelle à une réelle implication de tous les ministères. “Le plan « Égalité des chances » de Fadela Amara est centré sur les banlieues. Moi, je crois en la réponse beaucoup plus globale d’une nouvelle politique de la ville. “

Le défi est de taille pour Nicolas Sarkozy qui pendant la campagne présidentielle, s’est engagé à lancer un “plan Marshall” pour la formation et l’emploi de 250.000 jeunes de banlieue. Il est vrai que comme ancien ministre de Jacques Chirac notre président sait que les promesses n’engagent que ceux qui les reçoivent.

par Henry Moreigne pour « la mouette »

« Quand on arrive en ville » Starmania/Balavoine
[youtube=http://www.youtube.com/v/whDoNBEXVi8&rel=1]

3 réponses à “Le naufrage annoncé de Fadela Amara”

  1. La main gauche dit :

    de toute façon, il y maldonne depuis le début, le ghetto.. il est surtout dans la tête de certains et plutôt à Neuilly qu’ailleurs…

  2. bonjour, la plus grande betises de Mme Amara a été de rentrer au cabinet de Sarkosy, elle aurait du savoir ce que tout le monde savait, c’est qu’elle n’etait rien d’autre qu’un alibi, tout comme Mr. Hirsh.Je n’ai donc aucune sympathie pour elle; elle a fait une faute gravisime. Chantal

  3. Alex dit :

    Il est parfaitement possible d’obtenir un référendum en France sur la Constitution européenne bis, la preuve ici :
    http://www.levraidebat.com/article-7335151.html

    A diffuser très massivement, contre le déni de démocratie total que représenterait la ratification dans le dos du peuple au Congrès de Versailles du Traité le 4 février prochain !

Laisser un commentaire

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons