Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

29 janvier 2008

5 « docteur Folamour »… C’est 5 de trop…

Filed under: 10 - Chronique de la haine ordinaire — iledere @ 1:14

docteur FolamourLa nouvelle est passée jusque là relativement inaperçue: cinq anciens généraux de l’Otan, et pas des moindres, ont rédigé un manifeste pour une nouvelle organisation de l’Alantique nord, qui prévoit, selon le Guardian, que « l’Occident doit être en mesure de déclencher une attaque préventive pour contrecarrer la menace imminente d’une diffusion d’armes nucléaires ou de destruction massive ».

Le rapport des cinq galonnés (les généraux John Shalikashvili, ancien chef de l’état major interarmes des Etats-Unis, Klaus Naumann, ancien chef de l’armée allemande, Henk van den Breemen, ancien chef d’état-major hollandais, Lord Inge, ancien chef d’état major de l’armée britannique et l’amiral Jacques Lanxade, ancien chef d’état-major français) doit être discuté par l’Otan lors du sommet de Bucarest en avril .

Le but: empêcher l’usage d’armes de destruction massive

Ce quinquette de « sages » propose donc tout bonnement que les Etats-Unis, la Grande-Bretagne ou la France (« l’Occident » nucléaire, donc) puisse atomiser un pays non plus pour répondre à une attaque nucléaire, ni même pour « préempter » une telle attaque qui serait imminente, mais simplement pour empêcher un pays d’utiliser des armes nucléaires, chimiques ou bactériologiques.

Deux citations du rapport des « cinq »

« L’emploi ‘en premier’ des armes nucléaires doit rester, dans la panoplie de l’escalade, comme ultime instrument pour empêcher l’usage d’armes de destruction massive, en vue d’éviter de vrais dangers existentiels. Au premier abord, cela peut paraître disproportionné; mais en prenant en compte les dommages que cela pourrait éviter, cela peut être proportionné. »

« Le risque d’une plus grande prolifération est imminent et, avec lui, le danger de combats nucléaires qui, même limités dans leur ampleur, peuvent devenir possible. Il faut prévenir un tel développement. Il faut donc garder à l’esprit que la technologie peut fournir des options qui vont au delà du rôle traditionnel des armes nucléaires, en empêchant un opposant doté d’armes nucléaires de les utiliser. En résumé, les armes nucléaires restent indispensables, et l’escalade reste un élément de n’importe quelle stratégie moderne ».

Avec une telle doctrine, les Etats-Unis auraient été en droit de rejouer Hiroshima à Badgad en 2003, où à Pyongyang en 2006? Et même, pourquoi pas, à Téhéran en 2007?

Pascal Riché pour Rue 89

Une doctrine rejetée pendant la guerre froide

Selon nos cinq généraux, relève Le Monde, l' »emploi en premier' »de la bombe est légitime, puisqu’il aurait servi de fondement à la planification nucléaire de l’Otan pendant la guerre froide.

En réalité, cette doctrine avait été rejetée pendant la guerre froide, comme le rappelle l’économiste James Galbraith dans le Guardian. Kennedy avait rejeté catégoriquement l’idée de « guerre non provoquée », jugée contraire à la loi internationale.

Les principes de Nuremberg considèrent comme criminelles les guerres d’agression, et particulièrement les  » destructions de villes ou villages qui ne soient pas justifiées militairement ». Le concept de « frappe première » comme « instrument indispensable » pour répondre aux nouvelles menaces, doit être pris pour ce qu’ il est: une idée digne du Dr Folamour.

Photo: Peter Sellers en ‘Docteur Folamour’, film de Stanley Kubrick

Queen : « somebody to love »

[youtube=http://www.youtube.com/v/cxbFLYa0_bw&rel=1]

3 réponses à “5 « docteur Folamour »… C’est 5 de trop…”

  1. Raoul dit :

    Yes docteur, une idée comme ça ça va être facile à vendre. Il faut au moins se payer le résultats d’accouplements contre nature de Séguela et d’Hortefeux.
    Mais, avec un bon plan média, je dis pas que c’est pas infaisable…

  2. Docteur Normalhate dit :

    Chic, on va tuer tous les affreux.

    De toutes façon on est bien trop sur cette terre. 600 millions d’habitants se serait idéal, allez un milliard pas plus.

    Come ça on pourait continuer à vivre comme aujourd’hui sans se faire chier avec les économies d’énergies.

    Bon va juste falloir arriver à vendre l’idée.

  3. La main gauche dit :

    Ben, en fait, avec quelques copains, Bill Gates, Mosanto..etc.., et une soirée à peine arrosée, on s’est dit que ce serait bien de pouvoir tester notre super bibliothèque végétale… on a donc commandé un motoculteur à OTAN-BRICO pour noël…

Laisser un commentaire

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons