Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

30 janvier 2008

Dans la famille Pinault-Valencienne : je demande le RMI.

Filed under: 10 - Chronique de la haine ordinaire — iledere @ 1:38

vignette_bloc_814.jpgLe RMI (Revenu Minimum d’Insertion) est alloué aux personnes à très faibles revenus en vue de leur insertion, comme son nom l’indique. En cette période de chasse aux fraudeurs (chômeurs, érémistes ou malades indélicats), où TF1 n’hésite pas à composer toute une émission sur les arnaques du siècle dont nos organismes d’allocation font l’objet, on en apprend de bonnes.

On peut ainsi découvrir qu’une millionnaire, fille de l’un des plus grands capitaines d’industrie français, assujettie à l’impôt sur la fortune, a bénéficié pendant six ans du RMI.

Ensemble, tout devient possible…
Il s’agit de Laurence Pinault-Valencienne.
Condamnée à huit mois de prison avec sursis et 25000€ d’amende, l’intéressée (habitante des Hauts de Seine) a pourtant annoncé sa décision de faire appel.

Ensemble, tout devient indécent
Mais les surprises continuent.
C’est France3 qui avait révélé l’affaire en diffusant un reportage suite à un rapport confidentiel de la CAF des hauts de Seine. La CAF avait alors porté plainte pour vol et violation du secret, ce qui avait déclenché l’affaire.
Mais le conseil général qui lui est chargé de la gestion du RMI a refusé de porter plainte contre les impétrants… Qui était à sa tête ?
Monsieur TF1, une petite enquête sur les Pinault-Valencienne ? Sur l’attribution du RMI dans les Hauts de Seine ?

Ensemble, tout devient arnaques ?
Domaine d’extention de la lutte

5 réponses à “Dans la famille Pinault-Valencienne : je demande le RMI.”

  1. dominique dit :

    ouioui elle fait appel bien sûr, la pôvre!!mais comme on supprimera l’ISF , ni vu ni connu….bon pour le train de vie….qui contrôlera qui ?

  2. La main gauche dit :

    Aucun doute, Claudie, sur les agents en charge du RMI… il y a certains dossiers qui doivent trés bien savoir comment esquiver les agents trop zélés.

  3. Claudie dit :

    Bien sûr que tout est scandaleux.

    Mais je m’étonne : faisant partie d’une commission locale d’insertion (Royan-Marennes-Oléron) au titre de la CAF (où je représente par ailleurs mon organisation syndicale), je peux dire que je suis très surprise que cette fraude n’ait pas été détectée.

    Bien sûr, on peut parler du Conseil Général mais quid de l’instructeur du dossier ? Quelle direction territoriale de l’action sociale était responsable ?
    Qui présidait la commission locale d’insertion ?

    Et devant un tel nom, la DTAS ne s’est pas interrogée ? Comment est-il possible que cette personne n’ait pas été convoquée en réunion ?

    Je vois notre vigilance. Je vois le sérieux des agents en charge du RMI.

    Je ne voudrais pas que l’on pense que de telles pratiques sont communes.

    Il y a un certain département, avec de multiples complicités….

    Mais partout ailleurs, le travail est accompli sérieusement….

    Ce qui ne veut pas dire que les commissions ne sont pas parfois piègées.
    Hélas !

  4. Serge dit :

    Si elle fait appel, j’espère qu’elle pourra bénéficier de ‘l’aide judiciaire » !.

    Il faut tenir compte de la devise du « moralisateur élyséen » : il faut donner du pognon à ceux qui n’en ont pas besoin !

  5. Chris dit :

    c’est un scandale et les medias se sont bien gardées de diffuser l’info, dans cette société pourrie il vaut mieux parler de miss france, carla bruni ou la starac….minable!

Laisser un commentaire

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons