Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

23 février 2008

la fin du ministère de la défense ?

Filed under: 11 - société — iledere @ 3:33

arm-e-fran-aise.JPGLe PS a parfois paru négliger l’enjeu de défense. Dans son pacte présidentiel, Ségolène Royal avait en réalité maintenu l’effort financier consenti par la collectivité pour se défendre, à savoir 2% du PIB, en précisant qu’on ne pouvait pas prétendre construire une Europe de la défense autonome sans moyens conséquents. Elle insistait par ailleurs sur le fait que le budget de la Défense (47 milliards dollars) devait davantage chercher les coopérations avec le domaine civil.

Ci-dessous, deux militants, spécialistes des questions de Défense, démontrent à quel point les « réformes » actuelles sont aussi désordonnées, brouillonnes que mal choisies et imposent aux socialistes de se réapproprier le sujet.

La nomination d’une « personnalité d’ouverture » au poste de Ministre de la Défense ne laissait planer aucun doute sur la marge de manoeuvre dont il disposerait pour accomplir ses tâches. Avec Hervé Morin, nos attentes n’ont pas été déçues ! Mis à part le fantôme de son ministre Nouveau Centre au charisme légendaire, que restera-t-il du Ministère de la Défense dans 5 ans ?

Pas grand chose si l’on en croit les chiffres des différents scénarii de rationalisation actuellement étudiés, parlant de 20 000 à 70 000 postes supprimés. La Défense fait partie des secteurs les plus visés par la Révision générale des politiques publiques (RGPP) visant à remettre à plat les missions de l’Etat. S’il n’est pas (encore) question de la déléguer au privé, la réduction drastique des effectifs est à l’ordre du jour et l’ampleur de la restructuration annoncée est telle qu’une loi de dégagement des cadres (qui permet l’indemnisation ou le reclassement de fonctionnaires) paraît difficilement évitable. Cette mesure avait été utilisée à l’issue de la 2ème Guerre Mondiale du fait de la fin des combats. Or aujourd’hui les menaces sont réelles et immédiates et les missions confiées aux armées de plus en plus nombreuses.

Ce décalage entre les attentes vis-à-vis des armées et les moyens qui leur sont consentis est de plus en plus flagrant. Ce qui choque le plus dans la méthode employée par Nicolas Sarkozy est sa propension à multiplier les chantiers parallèles. Ainsi, en 2008, la Défense n’est pas seulement concernée par la RGPP mais aussi par le Livre blanc sur la défense et la sécurité collective (LBDSC) et la loi de programmation militaire (LPM 2009-2013). Alors qu’une démarche logique aurait du consister à se concentrer sur la définition du rôle des armées dans le LBDSC puis à en tirer les conséquences au niveau des équipements et des effectifs dans la LPM, tout est mené de front et sans coordination. Là où l’on devrait se demander « de quels moyens ai-je besoin pour remplir mes mission ? » est posée la question « quelles missions puis-je remplir avec mes moyens ? ».

Les effectifs ne sont pas les seules cibles de « l’effort exemplaire » attcaserne.JPGendu des armées par Nicolas Sarkozy. Le parc immobilier de la Défense va en prendre un sacré coup. Le regroupement des états-major sur un seul site à Balard (qui reste à construire !) devrait permettre de solder les bijoux de famille des 7ème et 8ème arrondissement pour financer les dépenses courantes et combler le déficit de l’Etat. Quant à la fermeture de multiples sites en région, elle risque de remettre gravement en cause la cohésion territoriale et le tissu économique de certaines zones, notamment dans l’est de la France. Les élus de tout bord en conviennent et il n’y a bien qu’Hervé Morin pour s’en féliciter (« Parfois, fermer un régiment ou une base est une chance » – H. Morin, Le Midi Libre, 04/01/2008).

Il faut dire qu’il n’a plus grand chose d’autre à faire. L’Elysée s’accapare en effet de plus en plus de prérogatives autrefois confiées aux services du Ministère de la Défense. C’est par exemple désormais une « war room » qui pilote les grands contrats d’exportation d’armement. A cela s’ajoute l’annonce début janvier 2008 de la création d’un Conseil de Défense et de sécurité nationale qui confirme la concentration des pouvoirs en matière de Défense dans les mains du Président. Les pouvoirs du Ministre de la Défense sont donc rognés par le haut après l’avoir été en 2005 par le bas du fait d’un décret renforçant considérablement les pouvoirs du chef d’état-major des armées (CEMA). De là à placer le CEMA sous l’autorité directe et immédiate du Président de la République, il n’y a plus qu’un pas à franchir…

Ministre transparent, effectifs décimés, immobilier prêt à être liquidé, concentration des pouvoirs à l’Elysée… Dans son élan de rationalisation, Nicolas Sarkozy ira-t-il jusqu’à supprimer le Ministère de la Défense ?

Par Antoine Besson et Maxime Pinto
pour Section socialiste de Sciences-Po

Fool’s garden « lemon tree« 

[youtube=http://www.youtube.com/v/bCDIt50hRDs&rel=1]

7 réponses à “la fin du ministère de la défense ?”

  1. Mis à part, F.Hollande que j’ai entendu polémiquer,lors de la campagne présidentielle sur le plateau de FR2, reprochant à la Droite passée et actuelle d’avoir favoriser la profonde imbricationde l’Etat et des entreprises privées d’armement ( Dassault,Thales,safran etc), dans l’achat et des ventes d’armes ( la France fait 7% des exportations mondiales), le débat sur l’armée,la défense,les relations internationales comme le sujet spécifique la Françafrique,n’ont jamais pu réellement éclore et donner lieu à une autre politique au PS.
    Les différents gouvernements de Gauche au pouvoir ont,du reste, tous échu sur ces questions-là,.

    La faute à quoi ????
    http://utopiens.wordpress.com

  2. Il me semblait y avoir de nouveaux spécialistes sur la question défense au PS, je crois ,David Assouline par exemple ?

  3. La main gauche dit :

    Pour le « casse toi pauv’… », flagrant délit d’incivilité présidentielle. Pour un ministre, il y a quelques temps encore (un peu moins d’un an), ça aurait pu lui valoir une démission.. et pourtant cette insulte n’est qu’une toute petite facette visible de l’iceberg de la clique à Sarko qui insulte notre pays dans tous les sens du terme chaque jour qui passe depuis son élection…Le peuple s’est vraiment tiré une balle dans le pied ce jour là!!!

    Concernant ces généraux de l’OTAN, avec Sarko, ils ont l’assurance d’avoir une oreille très attentive à leurs grandes idées mégalo-maniaques!!!

  4. revizor dit :

    A noter qu’un rapport de 5 anciens généraux de l’OTAN incite les USA et l’UE à s’intégrer de plus en plus dans l’organisation militaire.
    Pour justifier cela ils reprennent non pas le thème du « Choc des civilisations » mais celui « des barbares qui camperaient aux portes de l’Occident civilisé » ce qui revient au même
    Bien entendu sont visés la Chine Populaire, la Russie, l’Iran, le Liban, l’Amérique Latine et ses présidents de gauche comme Chavez ou Morales etc…
    Ils préconisent aussi l’utilisation préventive des armes nucléaires.
    On peut rapprocher cela de la volonté du président de la République d’impliquer de plus en plus la France dans des opérations extérieures comme l’Afghanistan, le Kosovo,le Liban, l’Afrique et visant à le faire apparaître comme un bon, sinon le meilleur élève de la classe.

  5. Serge dit :

    Sacré sarko, il ne fait pas dans la dentelle ! mais il est vrai qu’il était à « la foire agricole » et comme d’habitude il s’est conduit comme un porc (ce n’est même pas sympa pour cet animal) !

    Ce président ne mérite aucun respect !

  6. superpado dit :

    Quelqu’un me dit  »Touche moi pas ». Je réponds :

    casse toi

    pauvre con

    casse toi pauvre con
    http://videos.leparisien.fr/video/iLyROoaftL1D.html

Laisser un commentaire

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons