Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

30 mars 2008

Regarder mourir le dollar

Filed under: 09 - Evènement — iledere @ 0:48

bushsold.jpgPaul Craig Roberts fut Assistant du Ministre des Finances durant le premier mandat du Président Reagan. Il a été rédacteur adjoint au Wall Street Journal. Il a tenu de nombreuses postes universitaires, dont une Chaire de professeur à la Fondation William E. Simon, au Center for Strategic International Studies, à l’Université de Georgetown, et a été Chargé de Recherche Supérieur à la Hoover Institution et à l’Université de Stanford. Il a été décoré de la Légion d’Honneur par le Président français François Mitterrand et il est l’auteur de nombreux ouvrages. Il nous livre ici une pensée sur le Dollars au moment ou la parité dollar/Euro revient sur l’avant scène politique…

​​​​Toute ma vie, j’ai regardé mourir le dollar. Je pense parfois que je lui survivrai.

Quand j’étais jeune homme, l’or était à 35 dollars l’once. Aujourd’hui une pièce d’or d’une once [1], comme la Canadian Maple Leaf, coûte plus de 1.000 dollars.

Notre monnaie était en argent. Nos pièces de 10, 25 et 50 cents [2] avaient un pouvoir d’achat. Même la pièce de 5 cents permettait d’acheter une barre de friandise, un cône de crème glacée ou une boisson gazeuse, et un penny permettait d’acheter du chewing-gum ou des bonbons. Si un gosse pouvait collecter cinq bouteilles de boissons gazeuses jetées sur un chantier de construction, les 2 cents de consigne des bouteilles suffisaient pour le film du samedi après-midi. L’essence valait 32 cents le gallon [3]. La valeur d’un dollar suffisait le samedi soir.

Nos pièces de monnaie contenaient 90% d’argent. Parfois, les gens fondaient des pièces pour faire des cuillères en argent, connues sous le nom de Coin Silver, qui peuvent encore être trouvées chez les antiquaires. A l’exception du demi-dollar à taux d’argent réduit (40%) de Kennedy qui a eu cours jusqu’en 1970, 1964 fut la dernière année de la monnaie d’argent aux États-Unis. Le penny de cuivre a disparu en 1982. En tant qu’adjoint au Ministre des Finances, je me suis opposée à la disparition de la dernière commodity money [4] des États-Unis, mais je n’ai pu empêcher celle du penny de cuivre.

Pendant la Deuxième Guerre Mondiale (1941-1945), le nickel [5] a été détourné de la monnaie pour la guerre, et l’hôtel de la monnaie des États-Unis émettait en temps de guerre un nickel d’argent (35%).

Il n’est pas facile de trouver des objets à acheter aujourd’hui aux États-Unis avec des pièces de monnaie, mais les pièces d’argent de même valeur nominale ont toujours du pouvoir d’achat. La pièce de 10 cents de ma jeunesse contient la valeur de 1,42 dollar d’argent au prix actuel de ce métal. La pièce de 25 cents a une valeur de 3,55 dollars, et celle de 50 cents contient pour 7,10 dollars d’argent. Le dollar d’argent vaut 15,2 fois sa valeur nominale. Ce n’est que la valeur de l’argent des pièces de monnaie, qui pourraient valoir beaucoup plus en fonction de leur état et de leur rareté. L’argent du nickel des temps de guerre vaut 1,10 dollar, soit 22 fois sa valeur nominale. Même le penny de cuivre vaut 2,5 cents.

Quand j’étais jeune homme, j’aimais voyages en Europe. Quatre marks allemand ou francs suisses étaient changés contre un dollar. L’euro, qui équivaut aujourd’hui au mark ou au franc suisse, coûte 1,55 dollar.

Les gens qui n’ont pas accumulé beaucoup d’expérience ont une faible idée du pouvoir corrosif de l’inflation « acceptable. » Contrairement à l’or et à l’argent, la monnaie fiduciaire n’a aucune valeur intrinsèque. Quand l’argent est créé plus vite que les biens et les services, cela fait monter les prix en faisant ainsi baisser la valeur de l’argent. Quand les monnaies échangées librement sont imprimées à l’excès ou en inflation, le déficit budgétaire et le déficit commercial repoussent leur taux de change établi, le prix des importations monte tandis que la valeur de change de la monnaie diminue.

Aujourd’hui, les États-Unis, fortement tributaire des importations, sont à la merci d’une double inflation, celle de la création monétaire intérieure et celle de la baisse de la valeur de change du dollar.

Le taux d’inflation aux États-Unis est environ deux fois plus élevé que celui indiqué dans le rapport du gouvernement. Afin d’empêcher l’augmentation des paiements de la Sécurité Sociale, le gouvernement a modifié sa façon de mesurer l’inflation. Dans l’ancienne méthode, le taux d’inflation mesurait le coût nominal d’un standard de vie défini. Si le prix du steak montait, le taux d’inflation montait avec. Aujourd’hui, si le prix du steak augmente, le gouvernement présume que les gens l’échange contre des hamburgers. L’inflation ne monte pas. À la place, c’est l’étalon du niveau de vie qui descend.

Ce n’est là qu’un des nombreux moyens par lequel le gouvernement nous embobine.

Avec la valeur de l’euro en dollar passant à travers le plafond, les vacances en Europe sont beaucoup plus coûteuses aujourd’hui que par le passé. Grâce à la Chine, jusqu’ici les Étasuniens ont été protégés des effets du déclin de la valeur du dollar. Notre plus grand déficit commercial est avec la Chine. Les prix des biens chinois n’ont pas augmenté, parce que la Chine maintient sa monnaie arrimée au dollar. Quand le dollar descend, la monnaie chinoise le suit, empêchant ainsi la hausse des prix.

La démission de l’amiral William Fallon, commandant militaire des États-Unis au Moyen-Orient, est sans doute le signe d’une attaque du Régime Bush contre l’Iran. Fallon avait déclaré qu’il n’y aurait pas d’attaque étasunienne contre l’Iran durant son mandat. Comme Fallon n’avait aucune raison de démissionner, il n’est pas tiré par les cheveux de conclure que Bush a éliminé un obstacle à la guerre avec l’Iran.

Les États-Unis sont déjà très sollicitées, tant militairement qu’économiquement. Une attaque contre l’Iran serait susceptible d’être la goutte qui fait déborder le vase.

Traduction libre de Pétrus Lombard pour Alter Info
Notes de traduction

​​​​1- Une once = 28,35 grammes

​​​​2- Cent = penny, centime ou centième de dollar.

​​​​3- Un gallon = 3,785 litres aux USA et 4,54 litres au Royaume-Uni.

​​​​4- Commodity money désigne les pièces de monnaie possédant une valeur intrinsèque, due à leur matière.

​​​​5- Le Nickel est une pièce de 5 cents.

Allez, un des plus grad standard du rock. Si, si… Deep purple « lazy » 10 minutes de pur bonheur…
[youtube=http://www.youtube.com/v/G6x8GGXrCFQ&hl=en]
Deep Purple est un groupe de rock britannique, créé en 1968. Cette formation a été l’une des figures de proue du mouvement hard rock, à l’instar de Led Zeppelin et de Black Sabbath. En effet, ces trois groupes passent pour être des véritables « pères fondateurs » du Hard Rock.
Bien que plusieurs groupes de metal les citent comme principale influence, Deep Purple n’a jamais vraiment été un groupe de heavy metal, ou alors juste en début de carrière. Le groupe a fréquemment changé de style au cours des années, mais a toujours été constitué de musiciens virtuoses. Certaines incarnations de Deep Purple ont amené des aspects du jazz et du classique (par l’intermédiaire de Jon Lord avec son Concerto for Group and Orchestra) dans un contexte rock dû à la fréquente utilisation de leurs chansons comme modèles de solos longs et sophistiqués.

Laisser un commentaire

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons