Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

31 mars 2008

Le foot est décidément un sport de cons

Filed under: 11 - société — iledere @ 12:05

La banderole de la honte…Mais pourquoi ne laisse-t-on pas s’étriper jusqu’au dernier ? Pourquoi ne ferme-t-on pas les portes des stades après avoir distribués aux joueurs, supporters et officiels confondus, des armes, parmi les plus contondantes qui soient –casse-tête à clous, masse d’arme, fléaux, armes blanches…Qu’il serait doux alors d’entendre ces crânes éclater, ces membres se briser, ces boyaux se répandre. Il ne resterait qu’à achever les survivants et, enfin, nous en aurions terminé avec la violence et la connerie du football.

Réaction primaire ? Caricaturale ? Ne me faites pas rire. Jamais je ne parviendrai à égaler la lobotomie bestiale que génère le ballon rond. Et dont la finale de la coupe de la Ligue PSG-Lens nous a apporté la millionième preuve. Si tant est qu’il en manquait encore une…

Déjà quelques lecteurs s’apprêtent à entonner le couplet de la minorité violente qui déshonore un sport populaire. Mais, mes bons amis, il se trouve que la violence et la bêtise sont consubstantielles de ce jeu. Les premiers hooligans sont apparus au début du XXème siècle. Et depuis – sauf pendant l’entre deux-guerres – le phénomène n’a pas désemparé. Jusqu’à devenir proprement incontrôlable dès les années 60. Et même la tragédie du Heysel, en 1985, n’y a absolument rien changé.

(note : la tragédie du Heyzel fit 39 morts et plus de 600 blessés, lors d’un assaut des hooligans anglais contre la tribune des supporters italiens, avant le math… Ce qui n,’empêcha pas le coup d’envoi d’être donné et le match d’être joué… Note du webmestre)

On peut s’obstiner à le nier. Invoquer l’alcool. Convoquer la sociologie des frustrations sociales et de la misère ouvrière à la recherche d’un exutoire. Il n’empêche. L’exemple du rugby est là pour souligner combien le vice est d’abord dans le jeu.

L’ovale n’est pas moins populaire que le foot. Même s’il est davantage terroir que cités industrielles. Sport de contact, il est plus brutal. Et pourtant, jamais on n’a assisté dans les tribunes ou devant les stades à de pareils déferlements de violence et de haine.

Pourquoi ? Parce que le rugby est un sport d’équipe alors que le foot n’est qu’un rassemblement d’individualités qui se partagent un territoire. Une cohabitation.

Osons la comparaison. Le foot est au rugby ce que le libéralisme est à la République. Sa négation. Au pays de l’ovale, tout s’organise autour du porteur du ballon. On l’accompagne, on le soutient. L’exploit résulte toujours d’une construction et d’un mouvement collectif.

Au foot, on marque l’adversaire. Individu contre individu. Chacun pour soi. La loi de la jungle. C’est mon coin de pelouse, j’y étais le premier. Aucune transcendance collective. Les autres ne sont que des faire-valoirs, tout juste bons à faire la passe qui permettra de briller.

Cette différence ontologique détermine les comportements. Bling bling pour les stars du ballon rond, baston et pochetronnade pour les tribunes. Car, pour atteindre le paradis du Mercato, comme le CAC 40, il faut d’abord écraser l’autre.

Au rugby, en revanche, chacun a sa place. Petits, grands, gros, maigres, la diversité est la clé de la réussite. D ’abord l’équipe, ensuite les joueurs.

Est-ce vraiment étonnant, il y a du sarkozysme dans le foot. Ou bien l’inverse. Tous deux surfent sur ce qui est de plus égoïste dans l’homme. De plus mesquin. L’adoration du fric, le mépris de la plèbe, la haine de l’autre.

Entre le « Casse-toi pauvre con ! » du salon de l’agriculture et le « Pédophiles, chômeurs, consanguins : bienvenue chez les Ch’tis » du Parc des princes, où est la différence ? C’est la même idéologie qui est à l’œuvre. Celle du spectacle de la violence et de l’indifférence aux autres. Celle de l’époque. Et elle me fait vomir.

Serge Faubert pour « Ca grince« 

13 réponses à “Le foot est décidément un sport de cons”

  1. jdg17 dit :

    RESTONS VIGILANTS !! et POSITIVONS !!

    Absolument d’accord avec toi Alain pour ce qui concerne le rugby. Il nous faut « veiller au grain ».

    Mon Mari, qui fut CTR (conseiller technique régional) dans cette discipline durant 20 ans dans d’autres régions, vient de relancer son « petit club rétais » le SCR.
    C’est par ces petits clubs, dans les écoles et le collège (où il intervient auprès des jeunes) que nous éduquerons nos joueurs-adultes de demain dans le respect de l’autre.

    Malheureusement les écoles de foot font surtout de la « garderie » les mercredi et samedi après midi, sans doute victimes du « trop de mômes ».
    A l’école de rugby, mon mari constate avec délectation que les Parents restent, assistent aux entraînements et sont TOUS VOLONTAIRES pour effectuer les déplacements !!

    Un vrai bonheur pour les entraîneurs !

    Je me permets de mettre le lien du site de notre club hébergé, depuis toujours, par la mairie de La Flotte mais qui est le club de TOUS LES RETAIS.
    http://www.sportingclubrhetais.com/

    Dimanche prochain, nous jouons à domicile, à 15h. Amis socialistes, venez nous soutenir.

    Tu vois Alain, je continue de m’exprimer …

    jdg17

  2. Malheureusement, je viens d’entendre que même en Ovalie les insultes racistes commencent à apparaître… (Sanction attendue pour le 3e ligne sud-africain de Toulon, Charl van Vliet, accusé d’avoir proféré des insultes racistes lors d’un match de pro D2.)
    Ce qui est extrêmement perturbant car si le rugby se rabaisse au niveau du foot, cela va devenir irrespirable.
    Quand à avoir son mot à dire, jdg17, c’est justement la fonction des commentaires. Profitons donc de ces espaces pour nous exprimer quand nous en avons encore le loisir…

  3. jdg17 dit :

    Moi qui n’aime pas le foot, je suis bien entendu outrée par cette banderole ..
    J’aime les ch’ti
    J’aime beaucoup moins les Parisiens
    Par contre, je n’aime absolument pas l’article de Serge Faubert qui RAJOUTE DE LA VIOLENCE A LA VIOLENCE.
    J’aime le rugby où il se passe moins (car on ne peut pas dire JAMAIS) d’incidents.
    Le rugby n’est cependant pas à l’abri d’un acte gratuit et MECHANT d’une telle envergure,
    LE MONDE DEVIENT FOU même Serge Faubert que je ne félicite pas de son article.
    Je ne me désabonne pas, car j’estime avoir quelques fois mon mot à dire ici, et ailleurs …

  4. La main gauche dit :

    C’est parce que à la télé les caméras sont spécialisée, il y a la caméra Sarko qui ne filme que Sarko, la caméra foot qui ne voit que le foot, la caméra massacres qui se délecte du sang et la caméra « jeux olympiques » qui vous montrera finalement sans aucun remords les JO… Si elles n’étaient pas spécialisée, elle finiraient toutes chez le psy !!

  5. JC48 dit :

    Relevé dans Nouvelobs.com, une bonne question sur la sécurité…

    On se fout de la gueule de qui ?

    Une finale de la coupe de la ligue, à Paris, avec 80000 spectateurs, des millions de téléspectateurs, un Président de la République, tout le monde du foot Français présent etc……

    Pour un tel évènement, des forces de police en nombre, des caméras partout, des fouilles a corps aux entrées !!!!!
    Un service de sécurité théoriquement présent dans tous les coins du stade…….
    Je suis moi même ancien stadier d’un club pro en province et voila qu’une bande organisée installe tranquillement 30 m de banderole , je vous dis qu’il y a de la complicité dans les services de sécurité, le vers est dans le fruit et depuis un certain temps.

    Que faisait le commissaire de police chargé de la sécurité à ce moment précis, il me semble qu’il dispose des moyens vidéo lui permettant de suivre seconde par seconde tout le déroulement de cette soirée.

  6. Lu sur le blog « Désirs Républicains »

    Lens-Psg -La banderole que la Télè n’a pa vue-

    ce qui me choque autant que les absurdités qui étaient écrites sur la banderoles…c’est que durant toute la retransmission du match …aucune caméra de la télévision n’aient montré cette banderole…ou durant si peu de temps que cela n’a eu aucune conséquence sur le match !

    La télé aurait pu servir à l’arbitre ou au 4 eme arbitre pour lui signaler la présence de cette banderole insultante en faisant un gros plan sur l’écran géant du stade …durant 5, 10, 15 minutes et en projetant en plein écran cette banderole au lieu de diffuser le match (avec des commentaires radio) !!!!

    Mais non il a fallu attendre le journal de 13 heures le lendemain pour que les médias commencent à parler de cette banderole…

    Et après même si le débat est dans un autre contexte on va nous parler de la vidéo dans l’arbitrage…!!!
    Alors que les caméras ne sont pas capables de voir une poutre comment pourraient elles voir une paille !!!

  7. Bonjour, j’apprécie vos commentaires et je pense que vous avez raison, même si cela choque certain. Cette violence est d’autant plus passé dans les moeurs que l’on peut voir au plus haut niveau un incitation à la haine raciale, il n’y a qu’à voir comment ce gouvernement traite les sans papiers avec les détentions et expulsions abominables. Ces pauvres gens sont d’abord des victimes qui pensent venir au » pays des droits de l’homme « où ils seront bien traités et avec l’espoir de pouvoir nourrir leur famille. A force d’entendre dire que ces étrangers nous prennent nos emplois, qu’il ne sont là que pour des allocations diverses, la haine arrive vite. Tout cela est faux, car si il n’y avait pas ces marchands de sommeil, et ces exploiteurs d’un travail à bon marché autrement dit une exploitation honteuse de la souffrance humaine, sans parler des passeurs….Mais là, silence….Il y en a qui font fortune, d’autres qui bastone ces malheureux sous l’indifférence quasi totale. j’ai honte maintenant. Chantal

  8. Le monde.fr dit :

    Une enquête préliminaire pour « provocation à la haine ou à la violence » a été ouverte afin de retrouver les auteurs et porteurs de la banderole stigmatisant les habitants du Nord brandie samedi 29 mars en finale de la Coupe de la Ligue PSG-Lens, a indiqué, lundi, le parquet de Bobigny.

    « Pédophiles, chômeurs, consanguins : bienvenue chez les Ch’tis », pouvait-on lire sur la banderole déployée en début de seconde mi-temps par des supporteurs du PSG.
    L’enquête préliminaire confiée à la sûreté départementale est diligentée au titre d’une infraction présumée à l’article L332-6 du Code du sport, qui réprime la « provocation à la haine ou à la violence » lors des manifestations sportives, qu’elles visent les arbitres, les joueurs, « ou toute autre personne », a précisé un représentant du parquet.

    Ces faits sont passibles « d’un an d’emprisonnement et 15 000 euros d’amende », selon la même source.

    La Ligue de football professionnel (LFP) a, parallèlement, décidé de porter plainte. Le PSG et Lens ont l’intention de s’associer à cette plainte.
    « Même si nous avions gagné, j’ai annoncé pendant la rencontre que nous allions porter plainte », avait déclaré, dimanche, Guy Delcourt, maire de Lens, lors d’une conférence de presse.

    « Je ne lâcherai pas parce que j’ai pris ces insultes au nom de toute la population du Nord–Pas-de-Calais, au nom des mineurs qui sont morts pour la France. Nous traiter de chômeurs consanguins, nous traiter de pédophiles, je suis humilié », a-t-il ajouté, très ému…

  9. Chris dit :

    L’article de Faubert est excessif. Les supporters aussi… 1 partout, la balle au centre…

  10. José dit :

    Amateur de foot, je reconnais avoir maintenant du mal à vivre cette passion. Sans être parano, je ne vais plus sur les stades… Et l’image de ce sport que j’ai pratiqué en amateur il y a longtemps, est tellement négative que j’ai quelques fois de difficultés à « parler foot »…
    Pourquoi l’esprit du foot s’est-il tellement dégradé ?

  11. Commentaires au ras de la pelouses, poncifs éculés…

    Je comprends que l’article de Serge Faubert puisse déplaire aux fans de foot, mais si les poncifs sont éculés c’est à force d’avoir été rabâches sans que les autorités en charge de ce sports ne fassent quoi que ce soit pour canaliser une intolérable violence…
    Car la liste est longue des exactions des supporters.. Et j’ai même entendu des interviews de ces imbéciles heureux qui expliquaient leur goût pour la violence, la castagne, les rendez-vous entre clans pour se taper dessus.
    On nous a bassiné avec des « études » sociologiques montrant des cadres se défoulant sur les stades, dans les tribunes ou autour à se cogner dessus, avec soit disant des codes, des règles…

    Et pendant ce temps la violence continue qui devient banale, pour finir, dans les clubs ou autres lieux d’éducation par être acceptée. Récemment encore c’était les arbitres qui ne voulaient plus arbitrer, lassé d’être pris à partie voire attendus à la sortie des vestiaires… Y compris dans des rencontres locales sans enjeux…

    Si ce constat vous gène dans votre ferveur footbalistique, tant pis, désabonnez-vous…

    Mais rappelez vous que la politique de l’autruche et le laxisme des dirigeants du PSG qui ont une étrange proximité avec leurs clubs de supporters les plus extrêmes, ont mené ce sport là où il est aujourd’hui : une démonstration de violence gratuite, de haine de racisme, loin des valeurs portée par le Sport…

    Bien à vous…

  12. Peyr-Jurilli marie-Christine dit :

    Là par trop exaspérée par ces commentaires au ras de la pelouse et ces poncifs éculés, je me désabonne

Laisser un commentaire

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons