Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

29 avril 2008

Intégrer le commandement de l’Otan ?

Filed under: 09 - Evènement,20 - UMP — iledere @ 4:07

otan1.jpgpar Denis Szalkowski pour le blog de la section socialiste de Brionne (27)
Charles, Georges et François doivent aujourd’hui se retourner dans leur tombe par la faute du “petit” Nicolas. N’avait-il rien d’autre à faire que de chercher à tout prix à réveiller les morts ? Car, tout puissant qu’il est, cet homme de rupture est en rupture avec la France. Mais pas seulement sur le plan économique et social. Il est en rupture avec une certaine idée de la France. Villepin, sur cette question, manque à la droite. Peut-être manque-t-il même à la France ?

Il faut faire la part des choses et ne pas mettre sur le même plan le renforcement légitime de nos troupes en Afghanistan (même si l’impasse n’est pas très loin) et l’intégration soumise du commandement de l’Otan. La France y perdrait son indépendance. Elle y perdrait son âme. Oui, nous socialistes convertis à une certaine idée de la France, nous en avons une toute autre que celle des conseillers de l’hôte actuel de l’Elysée.
Et Jouyet ? Et Kouchner ? Mais où sont-ils ? D’accord, pour Kouchner, rien d’étonnant ! Du parti communiste auquel il se frotta dans sa jeunesse, c’est avec Romain Goupil, André Glucksman, un de ceux qui ont soutenu l’intervention des forces américaines en Irak avec tout le succès que l’on sait.

On imagine avec Sarkozy ce qui ce serait passé. En matière d’imagination, les bruits de botte de l’administration américaine sur la question iranienne ont de quoi nous inquiéter. “Avec Chirac, nous ne pouvions pas avoir la guerre…“, me disait une amie. Avec Sarkozy, nous avons tous de quoi être inquiets. Les tensions sur L’eau, les matières premières et aussi sur les aliments ont de quoi faire peur. La tribune de Chirac dans le Monde sur la question alimentaire était sans doute un message. Même s’il a des casseroles aux fesses, pourquoi le grand Jacques ne sort-il pas de sa réserve pour en dire plus au peuple dont il fut le Président durant 12 ans sur toute l’abjection qu’il a de voir la France se coucher devant les Etats-Unis ?

Plus cru, l’ex-président du Conseil constitutionnel, Roland Dumas, n’hésite pas, quant à lui, à tirer la sonnette d’alarme en parlant d’irresponsabilité. Il explique que l’intégration de la France dans le commandement de l’Otan signifie un alignement sans discernement sur les positions américaines, pour l’heure déterminées par une poignée furieuse d’évangélistes qui continuent de se croire en croisades.

Dans Plume de Presse, Olivier Bonnet nous rappelle que l’article 27 du traité de Lisbonne précise : “la politique de l’Union respecte les obligations découlant du Traité de l’Atlantique Nord pour certains États Membres qui considèrent que leur défense commune est réalisée dans le cadre de l’OTAN, et elle est compatible avec la politique commune de sécurité et de défense commune arrêtée dans ce cadre“. Et dire que certains socialistes – ceux là-même qui jouent aux vierges effarouchées devant le ralliement sarkozyste face à l’Otan – ont cru bon voter cette horreur et tant d’autres !!!

C’est dans ce contexte que 5 généraux de l’Otan ont proposé que l’Occident doit être en mesure de déclencher une attaque préventive pour contrecarrer la menace imminente d’une diffusion d’armes nucléaires ou de destruction massive. Vous avez bien lu. Je ne sais pas pour vous. Mais, pour moi, ça me glace le sang. Comment voulez-vous que nous puissions accepter l’intégration de la France dans le commandement de l’Otan ? Ce serait contraire à l’idée que nous nous faisons de la France.

Autres éclairages

2 réponses à “Intégrer le commandement de l’Otan ?”

  1. Tu as raison d’être fier de ce texte qui mériterait d’être plus diffusé…
    Curieusement c’est un sujet qui est assez peu traité et j’attends toujours la réaction des « gaulistes historiques » qui ont semble-t-il mis au rencard leurs références pour faire allégeance à « Sarkozy the american »
    Bien à toi

  2. Denis dit :

    Merci, Alain, d’avoir choisi ce texte. Parfois, il peut m’arriver d’être fier de ce que je peux écrire sur la forme et, plus encore, sur le fond.

Laisser un commentaire

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons