Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

5 septembre 2008

« parlons gros sous »… saison 6

Filed under: 01 - Etudes et analyses — iledere @ 5:58

Nous continuons à parler gros sous en cette rentrée qui s’annonce difficile pour de nombreux ménages.
Nous continuons à explorer les arcanes du pouvoir et de l’argent. Du vôtre puisqu’il s’agit de vos impôt…

Le blog de l'île de RéEpisode 6: Des déplacements en province à vol d’oiseau
On reproche souvent aux hommes politiques d’être coupés de la réalité et éloignés des préoccupations des Français. Les déplacements des responsables politiques sur le terrain sont donc censés illustrer leur proximité avec les citoyens. Loin d’être coupés du terrain, le Président de la République, le Premier ministre et les ministres multiplient les déplacements en province. Généralement, le déplacement a une thématique dominante : une visite dans une agence ANPE locale doit permettre au Premier ministre de rappeler la détermination de son gouvernement de lutter contre le chômage. Un déplacement dans un commissariat de banlieue doit illustrer l’efficacité de la politique de sécurité. A chaque lieu, une thématique. L’important est de produire des images pour les journaux de 20 heures et faire mentir ceux qui accusent les ministres de rester enfermer dans leurs palais dorés. Mais combien coûtent ces déplacements de « proximité » ? On peut être proche des gens et du lieu de visite, mais aussi pressé. La plupart de ces déplacements s’effectuent en avion. Visite des coulisses de la flotte républicaine.

Huit appareils de l’Escadron de Transport, d’Entraînement et de Calibration (ETEC)
Les autorités gouvernementales bénéficient de leur propre flotte aérienne. L’ETEC (Escadron de Transport, d’Entraînement et de Calibration) comprend huit appareils : deux Airbus A319 de 40 places chacun, deux Falcon 900 et quatre Falcon 50 de huit à treize places. Le coût moyen d’une heure de vol est de 4500 euros.
Il est impossible de connaître le nombre de sorties par mois. Des journalistes du Point ont essayé de connaître les fréquences de décollages en interrogeant le commandant de la base de Villacoublay, dans les Yvelines. Mais ce dernier a refusé de répondre. L’utilisation des appareils de la flotte républicaine relève de la sécurité de l’Etat.

François Fillon apprécie les déplacements en Falcon
Après plus de six mois à Matignon, le Premier ministre, François Fillon, a bien pris ses marques et intégré les avantages liés à la fonction. Il apprécie tout particulièrement les déplacements en Falcon. Lors de son déplacement en Corse où il avait eu cette phrase choc sur l’Etat « en faillite », il s’était déplacé avec deux Falcon de l’ETEC. Quelques jours plus tôt, son chef de cabinet avait lui aussi utilisé un Falcon pour préparer le voyage.
Parfois, l’utilisation du Falcon par le Premier ministre peut surprendre. Ainsi, lors de l’inauguration du TGV Est reliant Paris à Strasbourg en moins de trois heures, le Premier ministre avait rejoint le convoi à mi-chemin en Falcon pour gagner du temps. De même, en décembre dernier, François Fillon avait utilisé un avion de la République pour se rendre plus rapidement dans la station de sports d’hiver où il devait passer les fêtes de fin d’année.

L’utilisation de la flotte républicaine doit normalement se faire dans le cadre du travail ministériel. Mais la gratuité du transport aérien fait partie des privilèges de la fonction et aucun contrôle des déplacements des membres du pouvoir exécutif n’a lieu.

L’explosion des coûts de transport de Nicolas Sarkozy(voir saison 3)
Nicolas Sarkozy est celui qui utilise le plus la flotte présidentielle comme nous l’avons démontré dans notre précédent épisode : 2 avions pour ses vacances d’été aux Etats-Unis, 3 avions pour son déplacement en Egypte et 4 avions pour son déplacement en province. Le budget 2008 pour les voyages officiels a été établi à 15 millions d’euros, soit 50% de plus qu’en 2007 (10 millions d’euros).

Les membres du pouvoir exécutif ont donc huit appareils à leur disposition pour leurs déplacements professionnels et parfois leurs voyages privés. Aucun contrôle n’encadre l’utilisation de ces appareils dont le coût moyen est de 4500 euros par heure de vol. Le gouvernement actuel n’est d’ailleurs pas regardant à la dépense puisque deux conseils des ministres délocalisés ont déjà eu lieu à Strasbourg et Ajaccio. Un troisième devrait avoir lieu dans les DOM-TOM. A chaque fois, la flotte républicaine est mobilisée aux frais du contribuable. La proximité des gouvernants avec le peuple n’a pas de prix, mais elle a un coût.

(source politique.net)

Une réponse à “« parlons gros sous »… saison 6”

  1. bonjour, c’est tout simplement écoeurant. On peut s’étonner que les médias ; toujours prêts a cracher leur venin sur le PS semble sourd et muets lorsqu’il s’agit de dénoncer les méfaits de ce gouvernement et de leur patron.

Laisser un commentaire

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons