Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

18 septembre 2008

Redécoupage électoral: qui va gagner (ou perdre) des députés

Filed under: 20 - UMP — iledere @ 5:39

redecoupage.jpgLe conseil des ministres a examiné ce matin le projet de redécoupage des circonscriptions législatives qui devrait amener une vingtaine de départements à perdre ou gagner des députés.
Globalement, les départements perdants sont situés plutôt au nord (Paris, Nord, Pas-de-Calais, Marne, Somme, Seine-maritime) et les gagnants au sud (Hérault, Haute-Garonne, Gironde, Gard, Vaucluse, Var, mais aussi les deux Savoies, Isère, Ain, Seine-et-Marne, Val-d’Oise).

Comme le nombre total de députés restera inchangé (577) mais que la population française, depuis le découpage Pasqua de 1987, est passée de 55 millions à 64 millions d’habitants, il y aura un député pour 125.000 habitants, contre un pour 108.000 actuellement.

Au moins 45 départements ne seront pas touchés. Une moitié des autres devraient voir modifier leur nombre de députés, l’autre moitié remodeler leurs circonscriptions.

Le Premier ministre François Fillon a reçu avant le conseil les principaux dirigeants des partis représentés au Parlement pour leur présenter ce projet. Le secrétaire d’Etat à l’intérieur chargé du dossier, Alain Marleix, reçoit de son côté tous les députés concernés.

«Le gouvernement peut être tenté par une certaine forme de charcutage. Nous en prenons acte et serons plus que vigilants», a averti le chef de file des députés PS Jean-Marc Ayrault. Bruno Le Roux (PS) a assuré de son côté qu’il n’y avait «pas eu un brin de concertation» même s’il a «rencontré plusieurs fois Alain Marleix», pour des «discussions très sympathiques, mais sans aucune clarté ni transparence».

Le projet de découpage électoral fait partie d’«un paquet législatif global». Ce dernier comprend aussi un projet de loi d’accompagnement pour créer une commission de contrôle du découpage, une loi organique sur la création de postes de députés des Français de l’étranger et une loi organique sur le retour au Parlement des députés qui ont été ministres.

Les détails du redécoupage devraient être annoncés fin janvier, sur la base des résultats du dernier recensement de l’Insee, connus fin 2008.
Libération.fr / 17 septembre 2008

Merci à la section de Beauvais

2 réponses à “Redécoupage électoral: qui va gagner (ou perdre) des députés”

  1. Serge dit :

    Louis n’a peut être pas tort, dans la mesure où sous « l’ère sarkozienne » les deux chambres sont en réalité des dortoirs!

  2. louis dit :

    Redécoupage électoral.
    Oui bien sur il faut tenir compte de la démographie.
    Mais c’est toute l’infra structure politique qu’il convient de revoir. Actuellement, elle est la source d’une gabegie phénoménale, avec des doublons ou des triplons qui coutent cher , qui favorisent le cumul des mandats, qui éloignent les élus des administrés car ils se comportent, dans leur ensemble, de façon caricaturale.
    577 députés . Pourquoi pas si c’est le prix à payer pour avoir une démocratie vivante. mais si c’est pour avoir le triste spectacle qu’offre le parlement à l’heure actuelle , plus godillot que jamais, alors non. A lui seul, il justifie l’existence du Sénat, qui portant est une anomalie démocratique. A qui fera t-on croire que 577 députés ne peuvent pas rendre compte de la réalité des territoires et qu’il faille en élire encore près de 300 autres, dans une chambre qui sera inévitablement de droite.
    Le PS veut-il relancer le débat sur le Sénat ? Que les candidats PS retirent leur candidature dimanche prochain, que les grands électeurs ne se déplacent pas, que les sénateurs encore élus démissionnent. Je garantis l’ouverture immédiat d’un grand débat qui se conclura par une vraie modification du sénat. A la place , on nous propose de gagner quelques sièges supplémentaires. La belle affaire, le sénat sera toujours à droite. Seuls quelques notables supplémentaires du PS vivront désormais plus confortablement.
    Ce pouvoir qui n’hésite pas à tailler des croupières dans l’éducation nationale, dans l’armée et s’apprête à privatiser la Poste, n’a de cesse d’accorder des privilèges à ses serviteurs serviles.
    Le PS s’apprête à dénoncer le « charcutage » électoral.
    A-t-il conscience que , le citoyen de base met tous les députés dans le même sac, et ne verra dans cette attitude que la défense du pré carré de quelques « malheureux » privés de leurs confortables revenus.
    le PS veut -il redevenir crédible aux yeux des français ? Que tous les élus cumulards démissionnent, que le PS anime un vrai débat sur la hiérarchie des pouvoirs politique en France et forme des propositions sur ce sujet.
    Cela intéressera nos concitoyens davantage que la guerre des chefs à laquelle nous assistons et qui vide nos sections d’une grande partie de nos militants.

Laisser un commentaire

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons