Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

14 octobre 2008

Pourquoi je voterai pour la motion…

Filed under: 13 - PS,15 - Fédération 17,16 - Ile de Ré — iledere @ 5:10

Le blog de l'île de RéSuite à la proposition que j’avais lancé dimanche, c’est Serge qui s’est lancé dans le bain le premier… Bravo…

Observations liminaires :

Je fais partie des militants qui ont toujours loué notre parti constitué d’une représentation de sensibilités différentes mais où l’objectif commun est, essentiellement, l’intérêt général, dans le respect de nos valeurs qui sont toujours d’actualité à savoir « Liberté, Egalité, Fraternité » sans oublier la solidarité et la laïcité.

Le débat d’idées est indispensable mais à condition qu’il ne génère pas de tensions ou de rivalités qui nuisent à l’intérêt général.

Or, la présentation de six motions me parait exagérée et trouble le simple militant de base que je suis qui aspire à une véritable union de toutes les sensibilités mais surtout pas à une « union de façade » qui ferait ressurgir les méfaits que l’on a connus dans le cadre des dernières élections présidentielles où les cicatrices ne sont toujours pas refermées, il suffit de recenser toutes les déclarations de certains de nos dirigeants depuis l’élection présidentielle.

Tout désaccord profond, en opposant nominativement des dirigeants,  est exploité « avec délice » et arrogance par le pouvoir élyséen, relayé par ses aboyeurs patentés et les médias.
Cette manière de faire discrédite à juste titre notre mouvement et déroute les militants qui veulent à terme l’union des forces de gauche.

Dans de telles conditions, il nous appartient, peut-être, à chacun d’entre nous de faire un choix mais en espérant qu’il ne concourra pas à une division de notre parti qui ferait la part belle dans la sphère politique, à Bayrou et à l’extrême gauche représenté par O. Besancenot.

Il faut, certes, rechercher l’adhésion d’une majorité d’électeurs mais à partir d’un projet politique et non d’alliances d’appareils (ex : le Modem) qui risqueraient d’être fatal à l’élection d’un des notre en 2012 et, de décliner un projet social qui réponde aux aspirations du Peuple afin de ramener les gens de gauche qui ont rejoint l’extrême gauche ou désertés les urnes par un manque de visibilité jusqu’alors de nos propositions, voire d’autres électeurs un « peu perdus » qui ont été attirés par le président désormais en place, par ses slogans et ses vaines promesses annoncées avec une telle mise en scène de « fausse sincérité » .

Sur le choix de la motion que je retiens
Il faut admettre que ces 6 motions constituent un « pensum » parfois indigeste. Or, de nombreux points retenus sur ces motions divergent sur des détails qui ne remettent pas en cause fondamentalement nos valeurs de gauche.

Cette situation pose un cas conscience au militant que je suis et je crois que le choix va se porter plus sur le leadership que sur le fonds des motions.

Cependant, je soutiendrais la motion C « Un monde d’avance, Reconstruire l’espoir à gauche ».
N’ayant aucunement l’intention de dénigrer « une telle » ou un « tel », mon choix est lié au fait que les orientations présentées dans cette motion n’ont, il me semble, aucune connotation avec une politique libérale telle qu’elle ait appliquée en France et en Europe où l’individu est assimilé à un outil au service de l’économie.
On en voit les conséquences nocives pendant cette crise. Or l’aile gauche de notre parti a toujours contesté cette politique.
Contrairement au mouvement d’Olivier Besancenot, le projet présenté par Benoît HAMON peut s’inscrire dans un programme de gouvernance, tout en concevant une modulation tenant compte des autres sensibilités de notre parti.
Toutefois, on se doit défendre nos idées sans pour cela être borné, et il nous appartiendra à chacun de se ranger derrière la majorité qui se dégagera de cette consultation interne, c’est cela la démocratie.
Il faut espérer que l’objectif premier soit, malgré tout, de s’opposer sans concession au pouvoir en place.

Il faudra être très attentif que nos idées ne soient pas « utilisées » médiatiquement par le locataire actuel de l’Elysée pour les prendre en « apparence » à son compte.

Ne cherchons plus à nous diviser pour des problèmes d’égo et respectons nous. Ne nous stigmatisons pas sur une personne, les erreurs tout le monde en commet, il faut savoir tirer un trait sur ces différends pour retrouver une cohésion indispensable pour être crédible, sinon on ira dans le mur.

Serge Marnay

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons