Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

12 novembre 2008

Les ténors socialistes négocient leur avenir

Filed under: 09 - Evènement,14 - Refondation du PS — iledere @ 5:09

le blog de l'île de RéDifficile construction d’alliances majoritaires, au parti socialiste. Après le vote des motions et avant le congrès de Reims ce week-end, Ségolène Royal et ses proches mènent un délicat «travail d’unité» auprès des autres motions en course pour la succession de François Hollande. Objectif: obtenir un accord permettant de dégager une majorité au sein du parti pour l’instant éclaté.

Ségolène Royal, arrivée en tête des suffrages avec 29%, ne ménage pas sa peine. A l’issue d’une réunion au Sénat avec les représentants locaux de sa motion, elle a annoncé lundi qu’elle ferait des «propositions de gouvernance» mercredi. Celles-ci devraient tourner autour de «la mise en œuvre d’un grand parti de masse», explique-t-on dans l’entourage de la candidate. «Avant de faire trancher des clivages par les adhérents, nous passons la semaine à voir s’il n’y a pas de malentendus à lever avec certains élus et responsables.»

A l’écoute, Martine Aubry et ses amis (25% du vote militant) pourraient ne pas être hostiles à un rapprochement avec l’ancienne candidate à la présidentielle. Point nodal de leur éventuelle alliance, leur vision similaire sur la question d’une primaire ouverte, afin de désigner le prochain leader socialiste pour 2012, ce qui permettrait de laisser de côté la question de la présidentialisation du parti. «Mais des gens comme Pierre Moscovici tiennent aussi ce discours chez Bertrand Delanoë», précise-t-on du côté de Royal.

Un tel rapprochement, qui recueillerait autour de 54% du parti (sans compter le soutien probable du pôle écologique à Royal), pourrait marginaliser Bertrand Delanoë (25% des suffrages) et la direction sortante. François Hollande laisse entendre lundi matin que «d’autres configurations sont possibles», laissant ouverte l’hypothèse d’une alliance « Tous sauf Ségolène ». Un tel front passerait par la dénonciation d’accords politiques avec le Modem, que les proches du maire de Paris, ainsi que le député des Landes, Henri Emmanuelli, essaient d’imposer comme débat principal du congrès.

Mais chez Royal, on assure: «Ce thème ne nous semble pas du tout primordial: la question des alliances se posera en temps venu et sera tranchée par un vote militant.» Et à l’intérieur de la motion Delanoë, réunie ce lundi après-midi, des proches de François Hollande prônent un «compromis» avec la présidente de Poitou-Charentes (comme Michel Sapin, Jean-Marc Ayrault ou Jean-Yves Le Drian).

Quant à Benoît Hamon, il affirme «plus que jamais» sa candidature au poste de premier secrétaire. Malgré le départ de Jean-Luc Mélenchon, il espère capitaliser son bon score lors du vote des motions (19%), en se présentant contre le candidat de la majorité, quel qu’il soit. Et ainsi structurer davantage autour de lui une gauche du parti modernisée. Reste la question du candidat qu’il aurait en face de lui, qui devrait logiquement être issu de la motion Royal.

A cette heure, Vincent Peillon semble tenir la corde, face à François Rebsamen et Julien Dray. Mais personne n’exclut encore dans son équipe la candidature de Ségolène Royal.

Stéphane Alliès pour MédiaPart

7 réponses à “Les ténors socialistes négocient leur avenir”

  1. La main gauche dit :

    Tout à ton honneur, Serge, tu oscilles, comme beaucoup d’entre nous, entre la volonté première de soutenir à fond le PS au moment où il en aurait besoin dans sa lutte contre cette droite inepte et cette envie de crier ta certitude que le PS s’étiolera s’il dérive vers le « ni oui ni non » du centre.
    Et le commentaire de surfer… comment se rassurer sur la ligne d’un courant du PS quand on peut y être à la fois pour et contre une mesure importante comme la suppression de 10000 postes et le service minimum… nos critiques de militants agacent, bien sûr , mais elles ne font qu’exprimer un vrai besoin de cohérence !!

  2. surfer dit :

    Les divagations d’un internaute amateur le conduisent parfois, lorsque la main prend le pas sur l’œil et la raison, dans des ruelles malfamées de la toile, genre d’impasses mal éclairées où foisonnent quelques bouges mal pensants. D’autant que la plus part du temps, l’internaute amateur navigue sans toutes ces protections parentales, alors les protections éléphantales, on n’y pense même pas… Et voilà comment j’atterris sur le blog « le plan B » et un article pas très sympa sur le camarade Vincent Peillon qui renvoi notamment à une émission d’Yves Calvi du 19 mai que l’on peut d’ailleurs visionner sur le blog de Vincent Peillon.

    Et là, j’en viens à me poser des questions… Si l’on peut encore poser des questions sans passer pour un vil polémiste en ces temps d’incertitude socialiste…
    la synthèse de Calvi sur les propos de Vincent Peillon parle d’elle même sur la suppression de 10 000 postes dans l’éducation et le service minimum dont un sondage donne 60% d’avis positifs: « Si successivement vous nous dites que vous êtes d’accord sur le service minimum et sur les réductions d’effectifs, alors là, je dois dire, la gauche est en train de beaucoup évoluer dans ce pays ! » … Et Vincent Peillon de confirmer cette belle synthèse !!
    Alors, certes, le plan B ne va pas jusqu’à servir le reste des propos de Vincent Peillon qui tente de se rattraper par une critique des mesures Darcos et ses objectifs purement quantitatifs, mais, trop tard, c’est l’histoire du doigt dans l’engrenage…
    Vincent Peillon a mis le doigt, et Pécresse a jubilé, de le voir se laisser glisser dans la politique sondagière et toute la géométrie variable qui va avec…
    Et voila qu’au grand plaisir de Pécresse et avec la bénédiction de Vincent Peillon, en un éclair, 10 000 personnes passe de l’utile à l’inutile, 10 000 emplois sautent et la liberté de grêve passe à la trappe…
    Mais il faut faire moderne, ou modem peut-être, je ne sais pas, et surtout ne pas déplaire à 60% d’éventuels électeurs…
    Anecdote diront ceux, atterrés que l’on déterre le délétère, anecdote comme la main tendue à Bayrou l’est aujourd’hui…

    Mais comme il vaut mieux poser les questions avant qu’après…
    A vouloir trop plaire à tout le monde… ?!? c’est ça ma question, est-ce que c’est ce qu’on veut ??

  3. Serge dit :

    Il est 20 h 23, je viens d’écouter SR et je retire ce que j’ai dit à 19h42, il me paraît difficile de lui donner un « blanc seing » quand on entend qu’elle se loue d’avoir dans son équipe Manuel Valls qui a pour objectif de désintégrer le PS et je pèse mes mots !
    Si c’est elle qui prend la direction du parti on est vraiment mal barré !
    Je crains que la « gauche » perde tout son sens.

  4. Serge dit :

    Même si je soutiens toujours la motion C , on pourra considérer que je fais preuve d’une certaine lâcheté, mais je souhaite avant tout que nos divergences de vue n’entraînent pas un éclatement du PS qui ferait « la vie trop belle » à Sarkozy.

    Si toutes « nos sensibilités » ont pour objectif de combattre sans relâche et sans concession, la politique du pouvoir en place, on doit pouvoir aboutir à un consensus.

    Ce qui peut « mâcher » des militants de gauche ce sont les sous-entendus même « entendus » sur un rapprochement avec le Modem et surtout avec son « président ». En effet, qui peut croire un instant qu’il puisse se rapprocher du PS? Son parcours démontre le contraire.

    Même si la motion sortie en tête n’est pas mon choix, je refuse toute division de notre parti.
    Il nous appartiendra d’être très vigilant et, si effectivement, on constate, par la suite des dérives, on devra en tirer les conséquences.

  5. Patrick dit :

    Quelques mots pour soulager mes doigts qui trépignent d’impatience de déverser sur l’écran ce que j’ai au fond du cœur….

    Moi aussi je suis à fond avec Olivier, et j’ai eu l’occasion de le lui dire !

    Par contre je souhaiterai que pour le bien-être au sein de la section, toutes ses attaques cessent de toutes part.

    ON donne vraiment une piètre image de notre section, de notre partie…. La droite aurait tort de ne pas se gausser !

    Pour ma part, je ne trouve pas très cool la campagne pour pas dire la cabale anti-falorni qui s’opère actuellement.

    Puisque il a fallu se positionner pour la CA et le conseil fédéral, j’ai pris position, sans conviction aucune, et je ne semble pas être le seul …

    Je souhaite juste un parti rassemblé, capable de porter les idées de la majorité des militants socialistes que nous sommes avons en commun.

    Je rêve d’un parti ou la voix des militants soit écoutée et respectée. Je pensais que Delanoë pouvait être celui la.

    Si c’est Ségolène, ca sera aussi très bien !

    Et je ne dénigrerai jamais les camarades ayant choisi une autre motion que celle qui m’a été donné de sélectionner. Je ne me battrais pas contre ceux ayant de la motion B, C, D ou E… mais avec eux pour battre cette droite bulldozer, prête à tout balayer sur son passage, y compris nous tous !

    J’entends que ces camarades en fassent autant…

    Quelqu’un (c’est sans doute pas un bon exemple…, mais je crois que l’on peut se l’appliquer !) a dit un jour sur un tout autre sujet une phrase que l’on pourrait transposer au PS de ces jours ci—–

    LE PS AIMEZ LE OU QUITTEZ LE !

    Mélenchon à compris….. beaucoup en on rêvé, il l’a fait !

    Pas pitié arrêtons de nous battre entre nous, ne recommençons pas.

    Pourquoi s’étonner que la droite gagne ?

    Pourquoi s’étonner de se faire railler avec nos « égos » nationaux mais aussi locaux ?

    Pourquoi s’étonner que les gens et surtout les jeunes se détournent de la politique ?

    La réponse est en partie la….

    Pour terminer ce que je peux lire depuis la semaine passée sur blogs et mails, ne fait que confirmer que si je n’ai pas choisi la motion E comme une large majorité de Rochelais et de Charentais Maritime c’est non pas pour ne pas faire comme tout le monde mais c’est à cause de tout ce microcosme local qui me fatigue ! C’est quand même pas normal d’en arriver la !

    Donc si Ségolène devient 1er secrétaire, c’est très bien ! je la suivrait même si ce n’est pas mon choix, elle est socialiste, moi aussi, donc pas d’état d’âme, mais j’espère qu’elle fera le ménage y compris dans sa motion….

    Et n’oublions pas que la droite et pas celle de Paris est à l’écoute… ici aussi l’UMP rêve de nous renverser et à continuer comme cela on lui facilite grandement la tache….. il ne faudra pas pleurer.

    Un socialiste averti en vaut deux….

    Patrick, ex-membre de la CA ou futur membre de l’ex-CA !

  6. Jean-Marie dit :

    Ou combien quitteraient le parti si elle était évincée, vers Désirs d’Avenir par exemple.
    Je vois plusieurs camarades éparpillés dans diverses motions, au plan national, qui étaient de bons représentants de Ségolène lors des présidentielles. Ca doit tisser des liens. Je me pose plus de questions sur l’attitude de François Hollande, il me semble, ce n’est qu’un sentiment, que sa détermination à vouloir sortir son ex (c’est volontaire) est plus grande que de vouloir écarter une camarade qui à des chances de tacler Sarkozy et nous conduire un jour à la victoire.

    Enfin sur le score de la motion C sur le département, je crois qu’il faut rappeler les résultats de Rénover Maintenant conduite par Françoise et qui avait fait, je ne crois pas me tromper, dans les 30 %.
    Donc l’analyse « plus à gauche moins à gauche » est très fluctuante et n’est pas aussi radicale ou aussi « plantée » qu’on veut bien, et c’est de bonne guerre, la présenter.

  7. GRASSET dit :

    Je me demande si, au delà des combinaisons d’appareil, certains pensent au nombre de militants qui quitteront le parti si Royal en prend la direction: il n’y a, dans notre constitution que deux candidats au second tour des présidentielles. celui du PS en sera-t-il?
    Parce que l’immense vague censée se lever autour de Royal s’est réduite au vote « massue » autant que « massif « dans quelques endroits, qui ont fait une différence qui ne me conva

Laisser un commentaire

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons