Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

26 décembre 2008

Les retraités et leurs retraites en 2006 : les premiers effets du papy-boom.

Filed under: 01 - Etudes et analyses — iledere @ 5:28

le blog de l'île de RéSelon la DREES1, le nombre de retraités de droit direct, au 31 décembre 2006, était estimé à 14 050 000 auxquelles s’ajoutaient 1,2 million de personnes ne percevant que des pensions de réversion.
Le total des pensions de droit direct servies durant cette même année par l’ensemble des régimes de base et complémentaires obligatoires se montait à 32,4 milliards d’€. Chaque retraité étant en moyenne titulaire de 2,306 pensions, la pension mensuelle moyenne était estimée à 1069 €, fin 2006, soit un gain de pouvoir d’achat de 1,8% par rapport à la fin 2005.

Les effectifs de retraités de droits directs augmentent en 2006 plus fortement qu’en 2005, +3,8% contre +2,9%, dans tous les régimes à l’exception de la MSA (exploitants agricoles) et de la SNCF, où le nombre des décès l’emporte sur celui des nouveaux pensionnés.
Cette accélération inaugure la période du « papy-boom », avec l’arrivée à l’âge de 60 ans de la première génération nombreuse d’après guerre, celle de 1946, qui selon la DREES, compte un tiers d’individus de plus que la précédente.
Cette inflexion confirme également le rôle de pivot joué par l’âge légal d’ouverture des droits à pension où se concentrent les départs à la retraite. Ainsi, alors que les nouveaux pensionnés à la CNAV augmentent de 12,6% en un an, ceux ayant atteint 60 ans en 2006 s’accroissent de 25%, des écarts semblables affectant l’ensemble des régimes.

(more…)

25 décembre 2008

Immobilier : ces gloutons de la défiscalisation

Filed under: 01 - Etudes et analyses,03 - Economie — iledere @ 5:28

le blog de l'île de RéComment des milliers de particuliers ont pu investir dans des dispositifs de défiscalisation (le « Robien ») au mépris de toute prudence ? Enquête sur des méthodes commerciales bien huilées.

Pour les gouvernements successifs, ça devait être « la » solution miracle pour soutenir l’immobilier : les différentes niches fiscales, notamment les lois Robien en 2003 et Borloo en 2006, instaurant le marché de « l’investissement locatif », ont ainsi permis la construction de 325 000 logements entre 2000 et 2006, soit près de la moitié des chantiers réalisés. Oui mais voilà…

Un nombre important de programmes immobiliers assurés par ces dispositifs ont été construits en dépit du bon sens, dans des secteurs peu porteurs de locations. Résultat, aujourd’hui, des milliers d’appartements restent désespérément vides, et des milliers de particuliers « investisseurs » se retrouvent coincés. Car forcément, s’ils ont acheté des appartements, c’est pour ensuite les louer. Pourquoi ? Tout simplement parce que dans le cadre du « Robien », s’ils ne trouvent pas de locataire au final, ils ne peuvent pas bénéficier de la tant espérée défiscalisation… Malin !

(more…)

24 décembre 2008

Les députés rejettent le contrôle du net par le CSA

Filed under: 05 - Presse, média, Internet — iledere @ 5:43

le blog de l'île de RéLes députés réunis lundi pour poursuivre l’examen du projet de loi audiovisuel ont rejeté l’amendement du porte-parole de l’UMP Frédéric Lefebvre, qui souhaitait confier au CSA des pouvoirs de contrôle et de filtrage des sites Internet, et taxer les sites web 2.0 au bénéfice des producteurs audiovisuel.

Doté d’une ambition effrayante qui semble même parfois dépasser celles que partageait Nicolas Sarkozy tous les matins avec son rasoir, Frédéric Lefebvre a horreur des libertés qu’offre Internet. En particulier des libertés de l’information, qu’il veut restreindre. Il a cru trouver dans le projet de loi audiovisuel une occasion parfaite de poser les premières pierres. Avec son amendement 844, le député et lobbyiste de métier devait conduire le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel à délivrer « un label aux services de communication au public en ligne mettant des contenus audiovisuels à disposition du public qui s’engagent à assurer la protection de l’enfance et de l’adolescence ». Lequel label aurait été pris en compte par les logiciels de filtrage imposés de fait par la future Hadopi prévue par le projet de loi Création et Internet. Un parfait cheval de Troie pour instaurer la censure d’Internet en France.

Le risque s’est éloigné pour un temps, mais Frédéric Lefebvre reviendra sans doute à la charge dès qu’il en trouvera l’occasion. Pour convaincre ses collègues, le député s’est prêté à une description catastrophiste d’Internet et de ses dangers, comme le relate notre confrère Marc Rees de PC Inpact. Devant les bancs de l’Assemblée, le député agite le chiffon rouge de la crise économique pour justifier la régulation de l’information sur Internet. « Il aura fallu attendre que des établissements financiers soient en faillite, que la croissance soit au point mort, que des pays soient au bord du gouffre, pour que le monde se réveille et accepte enfin de construire un système régulé au plan international. Faudra-t-il attendre qu’il y ait des dégâts irréparables pour que le monde se décide à réguler Internet ?« , demande ainsi F. Lefebvre à un auditoire dubitatif.

(more…)

23 décembre 2008

Claude Allègre : Un vieil éléphant au cimetière des mamouths ?

Filed under: 20 - UMP — iledere @ 5:58

le blog de l'île de Ré«L’intégration, c’est l’exact inverse de l’exclusion.» De qui est cette cette maxime que le bon La Palice ou Jean-Pierre Raffarin auraient pu proférer ?

Réponse : Claude Allègre (Extrait d’un discours au Colloque sur l’Ecole du XXIème siècle – Janvier 1999)

Ce « jovial » et sentencieux camarade d’adolescence de Lionel Jospin pensait-il en 2002, qu’en 2008, il ne serait plus membre du Parti Socialiste et que l’intégration qu’il évoquait consisterait, à la demande d’un président de droite, de convoquer les Assises européennes de l’innovation à la Cité des Sciences et de l’Industrie.

Pensait-il en cette année 2002 déclarer 6 ans plus tard : « Nicolas Sarkozy est formidable » face à la crise financière. « C’est l’opinion de tous les gens que je rencontre en Europe. Compte tenu de ses qualités, la crise lui permet de les épanouir. Je ne fais pas la fine bouche » … / …

Malgré ce soutien franc et massif aux réformes de la majorité, l’ex-ministre de Jospin ne compte pas pour autant adhérer à l’UMP. «Je ne prendrai plus jamais de carte d’un parti», assure celui qui a milité plus de 30 ans au Parti socialiste. Un PS qu’il souhaite «fort»… «Mais je ne trouve pas aujourd’hui les bases idéologiques» pour qu’il y parvienne – Source Le Figaro

Le même Claude Allègre qui insatiable déclarait aussi en 2002 : «La première qualité d’un créateur, c’est le courage. Le courage d’affronter le scepticisme, le conformisme et, finalement, la jalousie.» Extrait du magazine L’Express – 28 Février 2002.

(more…)

22 décembre 2008

Le cynisme des chiens.

Filed under: 01 - Etudes et analyses — iledere @ 5:29

le blog de l'île de RéLe récit ahurissant fait par un enseignant du Gers concernant l’intrusion dans sa classe de gendarmes et d’un chien, m’a littéralement bouleversé. Et j’ai pleuré. De rage bien entendu. Je suis un vieil enseignant, à la veille de la retraite. Ce métier a été ma seule vocation. Je me suis toujours tenu pour le seul maître dans ma classe après Dieu (s’il existe bien entendu !) et personne n’y rentre sans mon autorisation, ni chef d’établissement, ni inspecteur, ni ministre et, à fortiori, ni gendarme ni chien. Impossible ! A moins d’un cas de force majeure grave que le chef d’établissement devra m’expliquer au préalable. Je le dis donc tout net : si une telle chose m’arrivait je donnerais l’ordre aux élèves de désobéir. Telle est mon éthique de professeur. J’estime ma mission d’enseignant plus haute que ma propre sécurité. En vérité, depuis quelques années, les enseignants s’accommodent de bien de choses inacceptables. Oublient-ils ce principe républicain qui veut que l’instruction publique vise aussi à former des citoyens incommodes ?

Comment en est-on arrivé là ? Tout se passe aujourd’hui comme s’il y avait une redoutable confusion des rôles, des institutions comme de leurs fonctionnaires. De toute évidence, au niveau des responsables de l’Etat comme au sein de la population, il y a confusion entre l’espace public propre à l’école et d’autres formes d’espaces publics ou communs. Or, l’école n’est pas publique au sens ou peuvent l’être les chemins de fer, les télécommunications ou la place du marché. Cela fait des années qu’on croit bien faire en ouvrant l’école sur l’extérieur. La rue y est rentrée, avec son lot de désagréments. Si la rue peut enrichir l’expérience, seule l’école donne une véritable instruction. Comment des vérités aussi élémentaires peuvent-t-elles avoir été oubliées ?

(more…)

21 décembre 2008

Christian Estrosi s’arrange avec les urnes pour désigner son successeur au conseil général des Alpes-Maritimes

Filed under: 20 - UMP — iledere @ 5:19

le blog de l'île de RéChristian Estrosi a annoncé qu’il quittait la présidence des Alpes-Maritimes, poste qu’il occupait depuis 2003. « Je considère que ma mission après cinq ans est achevée » a-t-il notamment déclaré. En réalité, il était contraint d’abandonner l’un de ses mandats locaux au nom du non cumul des mandats. Il aurait dû démissionner dès le mois d’avril, lorsqu’il a pris la présidence de la Communauté d’agglomération Nice-Côte d’Azur. Mais il ne l’avait pas fait jusqu’à présent car celui qui devait le remplacer à la tête du Conseil général avait perdu les cantonales en mars dernier. Heureusement, le maire de Nice a réussi à trouver un autre canton pour son poulain six mois plus tard…
Source : Christophe Nobili, « L’aile du roitelet Estrosi sur la baie des anges », « Le Canard Enchaîné n°4597 », 3 décembre 2008

Un cumul des mandats qui doit cesser
On se souvient que Christian Estrosi avait démissionné du gouvernement pour devenir maire de Nice. Malgré ce départ, l’ancien secrétaire d’Etat de Nicolas Sarkozy devait également abandonner un autre poste au nom du l’interdiction du cumul des mandats. (more…)

Chômage: le PS demande un allongement de la durée d’indemnisation

Filed under: 06 - Travail-Entreprises — iledere @ 5:03

le blog de l'île de RéLe Parti socialiste a demandé mercredi au gouvernement « de proposer aux partenaires sociaux un allongement de la durée d’indemnisation du chômage« , compensé par l’Etat, afin de « soutenir le pouvoir d’achat des Français ».
Alain Vidalies, secrétaire national au Travail et à l’Emploi, estime qu’alors que le Medef « veut réduire la durée et durcir les conditions d’indemnisation du chômage, dans le cadre de la renégociation de la convention Unedic », le PS demande au gouvernement « de proposer aux partenaires sociaux un allongement de la durée d’indemnisation du chômage, comme le prévoit le manifesto que vient d’adopter le Parti socialiste européen ».
Pour le PS, « une telle décision permettrait de soutenir le pouvoir d’achat des Français en cette période de crise majeure, de façon efficace et juste,
puisqu’en période de crise le retour à l’emploi est plus long ».
« Compte tenu des conséquences de la crise sur la situation financière de l’Unedic, l’Etat se doit de faire jouer la solidarité nationale et donc de compenser le coût d’un allongement de la durée d’indemnisation, permettant ainsi aux partenaires sociaux d’adopter une mesure nécessaire à la justice
sociale
« , poursuit M. Vidalies.
A l’opposé, le PS demande également au gouvernement « de généraliser à tous les bassins d’emploi les contrats de transition professionnelle, afin de protéger les salariés victimes des grands licenciements économiques« .

Cesaria Evoria « Miss Perfumado »
[dailymotion=http://www.dailymotion.com/swf/k3TTMw0dXW6UBC8eJB&related=1]

20 décembre 2008

Bernard Madoff pilier du système tant aimé de Sarkozy

Filed under: 10 - Chronique de la haine ordinaire — iledere @ 5:30

le blog de l'île de RéBernard Madoff n’est pas vraiment un « escroc ». En tous cas, pas dans cette société mondialisée où nous vivons. Il est le cœur, le symbole, l’excellence du système : Madoff avait commencé dés 1960, il affichait des résultats de haut niveau et constants en les expliquant par son « flair » pour « sentir le marché ». Il était décrit comme un génie, un dieu du marché en quelque sorte. il a réussi – lui ex président du Nasdaq – pendant plus de 20 ans à faire de l’argent avec de l’argent, sans argent, avec l’approbation de tous les rouages essentiels officiels du capitalisme mondial tel qu’il fonctionne.

Un rêve de Sarkozy qui nous a « vendu » haut et fort dans sa campagne électorale la déréglementation boursière, les prêts hypothécaires, subprimes, et autre « main invisible du marché ». Sarkozy dont la vision du monde est d’encourager les riches à être plus riches sous prétexte qu’ils tireraient tout le monde vers le haut.

Mais les riches, ils trichent, ce sont des rapaces, ils enfoncent tout le monde vers le bas, et eux, ils n’en ont jamais assez !
Bernard Madoff a joué sur leur avidité pour détourner 50 milliards de dollars, presque 20 % du budget de la France, et il n’est même pas en prison : il a versé 10 millions de dollars de caution et ne porte qu’un bracelet électronique à son domicile. Dites cela à un môme de banlieue qu’on a traité de racaille, menacé de passer au Karcher et mis en préventive à Fresnes… Même un enfant de 12 ans irait en prison ! Pas Maddof.

(more…)

Subprimes, Madoff… les boomerang sur le retour – Les doigts dans la crise

Filed under: 03 - Economie — iledere @ 5:23

le blog de l'île de RéLe dicton du jour (en vogue dans les cercles financiers) : « 99% des banquiers donnent une mauvaise réputation à tous les autres ».

Bernard Madoff s’offre une pyramide à 50 milliards de dollars. « Haro sur les escrocs ! » clament les érudits de tous les continents. Fannie, Freddie, spécialistes des Subprimes et autres « responsables » de la crise financière tapent dans les milliers de milliards, mais c’est la faute à pas-de-chance… Vraiment ?

Pyramide instable

Bernard Madoff a arnaqué la planète finance de 50 milliards de dollars. Le plus simplement du monde. Il promettait à de riches investisseurs des retours sur investissements hors normes : 11% par an, quelle que soit la météo. Et ça marchait. Et puisque ça marchait, de plus en plus d’investisseurs voulaient en être et le petit génie voyait affluer les milliards par palettes entières. Le hic, c’est que l’argent entrant n’était jamais investi, il servait simplement à rémunérer les intérêts des plus anciens et le reste finissait dans les poches de Madoff. Cette méthode s’appelle la « Pyramide de Ponzi« , du nom de l’inventeur de ce schéma. Elle fonctionne tant que les investisseurs se bousculent au bas des escaliers, poussant les précédents vers le haut. Mais lorsqu’il n’y a plus personne en bas de la pyramide, ou que quelques mauvais coucheurs demandent à retirer leur mise de départ, alors ça coince. L’ouvrage s’écrase, et ses ingénieurs restent prisonniers des décombres. (more…)

« Page précédentePage suivante »

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons