Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

23 janvier 2009

La France de Sarkozy ? Une république bananière….

Filed under: 20 - UMP — iledere @ 6:48

Nous avons évoqué récemment au travers les excellents articles d’Olivier Pagès publiés initialement sur Betapolique, les syndromes totalitaires de notre démocratie.
Nous avions également évoqué l’incroyable démesure de Sarkozy, qui dans chacun de ses déplacements, déploie des dispositifs de sécurité totalement disproportionnés, comme à Saint Lo où pour ses vœux aux enseignants il avait mobilisé plus de 1.000 CRS et gardes mobiles sans compter les tireurs d’élite postés sur les toits.
Visiblement la planête a tellement besoin de notre Omniprésident que rien n’est négligé pour la protection d’un mégalomane se croyant le Maître du Monde. Une situation qu’il a humblement accepté de partager avec Barack Obama, qui, je l’espère lui en sera reconnaissant…

Mais le délire ne s’arrête pas là !!! Ainsi le « Canard Enchaîné » de cette semaine révèle que Sarkozy peut faire pire.
Pour sa visite à l’usine PSA de Vesoul, il a fait très fort. En plus de déploiement de force de police, désormais habituel, il a fait boucler le centre ville empêchant toute circulation, y compris de médecins pourtant peu suspects de sympathies gauchisantes qui se rendaient chez des patients.
A l’usine, l’équipe du matin a été priée de partir deux heures plus tôt et l’équipe de l’après midi d’arriver deux heures plus tard… On espère que les heures manquées seront tout de même payées…
Tout ceci afin que Sarkozy ne rencontre pas des ouvriers dont il craint désormais la colère… Nul doute qu’il se sent plus à l’aise avec ses amis du CAC 40 ou les banquiers… Il faut dire que les ouvriers en ont gros sur la patate et parmi les banderoles syndicales on pouvait lire : « du fric pour les salariés, pas pour la délinquance boursière et financière, sans contrôle« …

Une usine vide étant peu télégénique, des ouvriers dociles et acquis à la cause sarkozyste ont fait la claque. Sauf que cela ne faisant pas une foule énorme, on y a ajouté des militants UMP locaux ! Le show présidentiel pouvait commencer….

Nous voici dont à l’égale d’une république bananière où pour acclamer le Chef de l’Etat on place des classes entières d’écoliers sur les bords des routes avec des petits drapeaux, qui attendent sous un soleil de plomb et dans la poussière le passage du grand homme qui ne saurait déplacer sa pesante incompétence que sous les acclamations supposées enthousiastes.

Se souvient-on d’Olivier Stirn, surnommer  » l’andouille de Vire », obligé de démissionner de son poste de Ministre du tourisme par Michel Rocard en 1990, pour avoir rempli un meeting avec des figurants payés pour jouer les supporters ?

Décidément notre Omniprésident à l’égo boursouflé ne recule devant aucun artifice grossier, devant aucune recette éculée, pour se faire acclamer dans un pays qui justifie de moins en moins sa dénomination de Démocratie… Quand Jacques Chirac qu’il surnomme »le roi fainéant » profitait de ces sorties pour s’offrir des bains de foules, Sarkozy, lui s’offre des démonstrations de force… A quand des défilés militaires et les chars dans les centre-villes ?

Mais s’il est vrai que le ridicule ne tue pas, ce qui est heureux pour notre petit grand homme, ses excès engendrent une exaspération grandissante dans le pays et une hilarité difficilement contenue chez nos voisins. Au début de son mandat, Sarkozy les irritaient, maintenant il les fait rire. Est-ce un progrès ?

Alain Renaldini

Bon, il ne reste plus qu’à aller faire un tour en Afrique... Lambarena : « J.S. Bach rencontre l’Afrique « 
[youtube=http://www.youtube.com/v/Gt0pS0qh4-U&hl=fr&fs=1]

11 réponses à “La France de Sarkozy ? Une république bananière….”

  1. DEWITTE Henri dit :

    Effets d’annonce sans suite pour les salariés des boîtes menacées de fermeture. Mais le pire, c’est l’école : suppressions massives de postes d’enseignants, classes surchargées, plus de personnel spécialisé pour les enfants à problèmes (sourds, autistes, etc.) qu’on met en classe maternelle avec les autres élèves. Ségolène
    avait raison lors de la confrontation pendant la campagne. On ne peut servir deux maîtres, Dieu (cf. le prêtre préféré à l’instit) et l’argent. Sarko a choisi dès le premier jour.

  2. Poison dit :

    Dicton
    =====

    Dans chaque être humain il y a la même dose de poison.
    Chez les petits c’est plus concentré.

    Comprenne qui pourra

  3. AFP dit :

    Préfet muté : « injuste » et « parfaitement lamentable »

    A droite comme à gauche, les élus dénoncent le « caprice d’Etat » de Nicolas Sarkozy à l’origine de l’éviction du préfet de la Manche, placé hors-cadre après les incidents intervenus lors de la visite du chef de l’Etat à Saint-Lô le 12 janvier.

    La mutation du préfet de la Manche Jean-Charbonniaud, décidée mercredi 28 janvier en Conseil des ministres, est une « sanction injuste », conséquence de l’importante manifestation organisée lors de la venue de président de la République le 12 janvier, selon des élus UMP et PS.
    « Je trouve parfaitement lamentable qu’on puisse utiliser un représentant de l’Etat comme si on utilisait un kleenex. C’est scandaleux. C’est une pratique d’un autre temps contreproductive d’un point de vue politique », a déclaré le président UMP du conseil général de la Manche Jean-François Legrand à l’AFP.
    « Ce préfet est un très bon préfet qui n’a aucune responsabilité dans cette affaire », a ajouté le sénateur.

    « Très énervé d’entendre » des sifflets

    Le député a indiqué qu’il se trouvait à côté de Nicolas Sarkozy lors de la manifestation: « il était très énervé d’entendre les manifestants le siffler. Il y a eu plus de monde qu’il n’en attendait à la manifestation je crois, 3.000 manifestants à Saint-Lô, ça ne s’est pas vu depuis 20 ou 30 ans ».
    « Il est vrai aussi que les syndicats ont peut-être mis aussi un peu d’huile sur le feu en refusant de rencontrer le président », a déclaré Philippe Gosselin.
    Ancien chef de cabinet de Dominique de Villepin, Jean Charbonniaud a été nommé mercredi en Conseil des ministres préfet hors cadre pour siéger comme membre du Conseil supérieur de l’administration territoriale de l’Etat.
    « C’est une sanction bien évidemment. Le préfet a été sanctionné parce que les manifestations à Saint-Lô ont été importantes. Le président de la République y a pris ombrage », a déclaré de son côté le député-maire de Caen, Philippe Duron (PS).

    « Une sanction arbitraire »

    François Bayrou a, de son côté, dénoncé la mutation du préfet de la Manche, estimant que ce dernier a été « sanctionné » pour n’avoir pu « empêcher » une manifestation lors d’une visite de Nicolas Sarkozy à Saint-Lô.
    « Sa mise hors cadre et la mutation du préfet de la Manche sanctionnent une fois de plus de manière arbitraire un haut fonctionnaire qui a déplu parce qu’il n’a pas pu empêcher une manifestation républicaine », a jugé François Bayrou dans une déclaration à l’AFP.
    « Il n’avait pas le pouvoir d’empêcher les manifestants de siffler Nicolas Sarkozy et s’il l’avait fait, ça aurait été une atteinte grave aux libertés. C’est donc une sanction arbitraire, une nouvelle fois, le fait du prince », a poursuivi le député des Pyrénées-Atlantiques.
    « C’est exactement la même démarche que lorsqu’on a mis à la porte Dominique Rossi, le responsable de la sécurité en Corse, simplement parce qu’il y avait eu une manifestation chez Christian Clavier », acteur proche du chef de l’Etat, a encore dit François Bayrou.

    « En plein caprice d’Etat »

    « On est en plein caprice d’Etat » et « c’est un détournement du pouvoir républicain absolument inacceptable » a réagi pour sa part le 1er vice-président de la Région Basse-Normandie, Jean Karl Deschamps (PS) qui était parmi les manifestants le 12 janvier.
    « La seule cause de ce qui s’est passé à Saint-Lô, c’est la politique de l’UMP menée au niveau national. Ce n’est pas l’attitude du préfet », a-t-il ajouté.
    Mercredi, l’Elysée avait démenti tout lien entre la mutation du préfet et les incidents survenus à Saint-Lô, en rappelant la nomination de Jean Charbonniaud au Conseil supérieur de l’administration territoriale de l’Etat.
    « Si cela avait été une sanction, il aurait simplement été placé hors-cadre », avait-on estimé à la présidence.

    « Pas un bon signe »

    Pendant la visite à Saint-Lô, l’entourage du président n’avait pas caché son irritation au sujet du dispositif de sécurité mis en place par le préfet.
    Le député UMP villepiniste de l’Hérault Jean-Pierre Grand s’est joint jeudi à ses collègues normands pour estimer que le départ de Jean Charbonniaud n’était « pas un bon signe pour la haute fonction publique de l’Etat qui, dans la période de crise que connaît la nation, doit travailler avec le pouvoir politique dans la confiance et la sérénité ».

    Le patron des policiers aussi…

    Mais le préfet n’est pas le seul à subir les foudres de l’Elysée. Le ministère de l’Intérieur a fait savoir jeudi que Philippe Bourgade, le directeur départemental de la sécurité publique (DDSP) de la Manche, allait être appelé à de nouvelles fonctions. Celles-ci devraient lui être proposées dans les prochains jours, a-t-on précisé.
    Le patron des policiers de la Manche pourra faire valoir ses droits à la retraite dans deux ans.
    (avec AP, AFP)

    C’est également l’avis du député UMP de la Manche Philippe Gosselin. « Cette sanction est très regrettable, injuste, c’est un mauvais signal politique. Cela donne l’impression que la manifestation du 12 s’est mal passée alors qu’il n’y a pas eu d’incident majeur », a déclaré l’élu.

  4. la grignette dit :

    A combien se montent les effectifs de la police ? Il n’y a pas de dégraissage dans ce corps de métier, et en plus qu’est-ce qu’ils coûtent cher à taper le carton pendant les heures d’attente dans les bus !
    Quel est le montant des budgets additionnés de ces différentes polices ? Combien d’actifs et combien d’administratifs ?
    Un mec préposé à la photocopieuse doit couter aussi cher qu’un enseignant, non ?

  5. la grignette dit :

    à quel pas et quelle couleur les uniformes des défilés militaires ?

  6. Henri-Paul dit :

    Le service public ne peut être confié au privé: l’exemple des auto-écoles remplacées par une option conduite en terminale

    a) 50% des candidats ratent leur permis la première fois qu’ils le présentent

    Incompétence de l’enseignement dispensé par ces organismes

    b) selon de nombreux témoignages, les enseignant découragent leur élèves de façon à multiplier le nombre d’heures de conduite et donc leur chiffre d’affaire

    c) les auto-écoles font attendre jusqu’à 6 mois entre le moment où elles déclarent élève prêt à passer son examen et le moment où elles le laissent le passer, dans le but que l’élève soit obligé de prendre des heures supplémentaires entretemps.

    Moralité : vivement que l’on mettent en place des « collective actions » permettant de grouper les plaintes, et de faire fermer ces incapables, remplacés par un service public travaillant (ou non ) e liaison avec l’éducation nationale.

    Un capes de Conduite serait le bienvenu.

    En attendant, la mise à disposition par le public (ou le privé sous contrat) d’auto-mobiles doubles pédales.

    Si un tel service était mis en place (et ce n’est pas difficile, car la situation est si grave qu’il serait à la limite acceptable de le concéder à Avis), chaque candidat ferait un nombre d’heures raisonnable, puis passerait tout seul son permis, et il aurait au moins autant de chance de l’avoir (rappel taux d’échec actuel au premier passage de 50%).

    Je signale au passage qu’il y a là

    1° le moyen de réparer une immense escroquerie de la part d’affreux lobbies

    2° le moyen de se rendre à peu de frais extrêmement populaire auprès d’un électorat jeune, nombreux et enthousiaste

  7. Roselyne dit :

    Et dire que parmi les 53 % il y avait des ouvriers , des gens de gauche !!! C’est désolant, dans quel état va-t-il nous laisser le pays, 2012, c’est encore loin !!! Alors, diffusons autant que faire se peut les « vraies » infos, non autorisées sur la « télé publique », pour que ça bouge, enfin !!!

  8. bibi dit :

    53 % c’est a peu près la même proportion sur laquelle a été réélu l’autre psychopathe de Bush, les Américains ont déchantés..
    en fin de mandat Bush tapait dans les 29 %, Sarkozy n’est plus très loin..

  9. La main gauche dit :

    Plus le petit nerveux est petit dans son action plus il a besoin de combler son propre vide par du grand n’importe quoi.
    Sarko risible.. à la rigueur comme locataire à La Palmyre, mais à l’Elysée par 53%, c’est à pleurer !!

  10. Bonjour, il est certain qu’il y a de quoi s’inquièter, lorsque l’on lit ce que vous dites, ainsi Médiapart ou Rue 89. Les chaines nationales n’en disent rien où presque rien. Elles n’ont sûrement pas la possibilité de le faire non plus. C’est bien dommage car combien de personnes lisent ces blogs?
    La démocratie fout le camp et à grande vitesse. PRENONS GARDE sans cela il sera trop tard et beaucoup plus compliqué

  11. Serge dit :

    Il faut espérer qu’il finira pas même dégoûter une partie de sa majorité.
    Espérons que pour les européennes la gauche sera s’unir pour barrer la route à la sarkozie. Si effectivement l’Ump ramassait une claque, cela favoriserait le désenchantement d’un certain nombre d’élus umpistes envers l’élyséen.

Laisser un commentaire

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons