Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

30 janvier 2009

Gandrange ou l’arnaque à la française

Filed under: 21 - Mensonges de Sarko — iledere @ 6:11

Le plan de revitalisation du bassin de Gandrange ne répondrait pas du tout aux promesses faites par le président français. Les centrales à gaz de Poweo n’y sont même plus envisagées, le centre de formation est réduit à sa plus simple expression et le soutien à la sous-traitance sous-estime les besoins.

Le compte n’y est absolument pas. Tel est le constat que l’on peut une nouvelle fois tirer des promesses faites à la Lorraine. Effet d’annonce, illusions, vaines paroles. Les Lorrains trouvent de plus en plus de mots pour exprimer leur désarroi face au désintérêt clairement affiché par Paris et son gouvernement. Ainsi, les centrales à gaz Poweo promises pour Gandrange ont disparu du projet de revitalisation. Pire, le montant des investissements est loin d’être garanti, notamment les 1,6 millions d’euros à Florange.
Qui plus est l’impact de la crise économique actuelle n’est même pas pris en compte. Une autre question demeure : Que met-on à la place des centrales à gaz de Poweo ? Arcelor-Mittal et la France rechignent toujours à s’engager par écrit. Pour certains, c’est tout simplement une affaire bâclée. On traite vraiment les Lorrains comme des malpropres.

En témoigne, le centre de formation technique promis ne formerait que 20 sidérurgistes au lieu des 120 espérés. Quand on connaît les besoins en formation dans la sidérurgie, le compte n’y est pas estiment à juste titre les syndicats.

Le directeur général d’Arcelor-Mittal France fonde quant à lui de très gros espoirs sur le projet de haut fourneau pilote avec la technologie de captage stockage de CO2 pour les installations des aciers plats de Florange et pour lequel Arcelor-Mittal et ses partenaires doivent statuer courant 2009.

Une autre des annonces phares du plan Mittal-Sarkozy du printemps 2008 concernait le fonds lorrain de 20 M€, financé à hauteur de 10 M€ de la part du sidérurgiste et de 10 M€ de l’Etat et des collectivités territoriales. Cet embryon est avant tout destiné à soutenir le financement en fonds propres de projets de développement technologiques portés par des PME. Il visera à renforcer la filière des matériaux. Ce fonds lorrain des matériaux devrait promouvoir des activités innovantes, valoriser le potentiel du site de recherche d’Arcelor-Mittal à Maizières-lès-Metz et renforcer par la même occasion le pôle de compétitivité des matériaux du MIPI (Matériaux Intelligents Produits Innovants). Mais concrètement, on préfère attendre et voir ce qu’il en adviendra.

Enfin, élus et syndicats constatent que l’impact de l’arrêt de Gandrange sur la sous-traitance a tout simplement été ignoré. Ainsi, les sous-traitants, pas au mieux de leur forme actuellement comme on peut facilement l’imaginer sont en quelque sorte les laissés pour compte de cette triste arnaque à la française.

PAR BLE (Nancy) pour AgoraVox
Les Bloggers Lorrains Engagés sont un collectif de rédacteurs passionnés par leur belle province. A ce titre, ils publient régulièrement des articles d’expression libre, commentaires ou autres opinions sur la Lorraine.

Vaya con dios « nah neh nah« 
[youtube=http://www.youtube.com/v/7LUm-E4GPU8&hl=fr&fs=1]
Vaya Con Dios est un groupe belge qui s’est constitué en 1986 autour de la chanteuse Dani Klein (ex Abeit Adelt, ex Ladies sing the blues, Purple Prose). On retrouve Dirk Schoufs (bassiste), et Willy Lambregt, (guitariste), Jean-Michel Gielen (guitariste), Marc De Meersman (batterie sur le premier album) remplacé ensuite par Philippe Allaert (batterie).
Leur premier titre « Just a friend of mine » aux consonances hispaniques séduit la Belgique mais aussi la France de telle sorte que 300 000 exemplaires de cette chanson se vendent. Peu après, Willy Lambregt quitte le groupe qui poursuit malgré tout sa carrière. En 1991, c’est au tour de Dirk Schoufs de quitter le groupe. Il s’en ira notamment travailler avec Isabelle Antena, mais il décède en 1992.
En 1996, Dani Klein décide d’interrompre sa carrière musicale. Vaya Con Dios a alors vendu 7 millions d’albums et 3 millions de singles. Cependant, elle reviendra en 1999 avec un projet parallèle, Purple Prose, puis en 2004 avec un nouvel album de Vaya Con Dios.

3 réponses à “Gandrange ou l’arnaque à la française”

  1. la grignette dit :

    errare humanum (!) est : c’est de Patrick Rambaud qu’il s’agit. mille excuses encore une fois.

  2. la grignette dit :

    Je vous conseille de lire « les chroniques du règne de Nicolas 1er  » par Monsieur Rimbaud, la première est en livre de poche à 5 euros, la seconde est un peu plus chère car d’un autre éditeurMais c’e’st savoureux, instructif, (ceux qui ne connaissent pas l’imparfait du subjonctif seront gâtés). Je les ai achetés ce soir et n’ai presque pas pu dîner parce que j’étais plomgée dans le premier !

  3. les promesses ne valent que pour ceux qui les écoutent dit -on, en ce qui me concerne il y a longtemps que je change de chaine dès qu’apparait ce petit homme ou un de ses employés. Des mots toujours des mots aussitôt oubliés à peine prononcés. Chantal

Laisser un commentaire

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons