Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

31 mai 2009

Sarkozy le diplomate

Filed under: 20 - UMP — iledere @ 6:15

Nicolas Sarkozy et le Monde

Nicolas Sarkozy est décidément fâché avec la diplomatie.

On a appris, en effet, ce vendredi par Le Monde que Nicolas Sarkozy a décidé, mercredi matin, d’annuler la visite d’État qu’il devait effectuer en Suède, mardi 2 juin.
L’annulation est présentée par l’Elysée comme étant due uniquement à «des problèmes d’agenda ». Le Palais considère sans doute cette excuse comme étant diplomatiquement acceptable par la Suède, et la justifie par la nécessaire préparation de sa rencontre avec Barack Obama le 6 juin.

Pourtant Jean Quatremer, le correspondant à Bruxelles de Libération en donne une lecture très différente et très bien informée. Jean Quatremer explique sur son blog qu’il s’agit là d’un « incident diplomatique grave, quelques semaines avant le début de la présidence suédoise de l’Union européenne qui débute le 1er juillet ».

Si Nicolas Sarkozy a choisi de vexer les Suédois, c’est tout simplement qu’il n’a pas apprécié que le ministre des affaires étrangères suédois le contredise sur la place de la Turquie en Europe, dans un entretien publié par Le Figaro du 25 mai et intitulé « L’UE a besoin de la Turquie pour peser dans le monde ». Dans cette interview Carl Bildt explique que « l’Europe a un intérêt stratégique de premier ordre à ce que la Turquie s’oriente vers elle. Si nous fermions la porte à la Turquie, nous encouragerions les tendances nationalistes (…) et nous enverrions un signal très négatif au reste du monde ».

Une déclaration qui comme l’explique J. Quatremer n’a rien de provocateur et reflète la position de « la quasi-totalité des pays de l’Union »  qui « ont même rappelé il y a quelques jours Paris à ses engagements ».

Ce que Jean Quatremer oublie aussi, charitablement, de rappeler c’est que les premiers contacts avec Nicolas Sarkozy n’ont pas laissé que de très bons souvenirs aux responsables suédois. (more…)

Fascisme 2.0 : votre logiciel démocratique va être mis à jour

Filed under: 20 - UMP — iledere @ 6:00

Le blog de l'île de RéUne version 2.0 plus puissante et moins gourmande en ressources policières

Le contrôle des individus dans une société dictatoriale réclamait jusque là des exécutions de masse, de nombreuses arrestations, tortures, enlèvements. C’est à ce prix que le conditionnement des individus devenait suffisamment efficace pour qu’ils n’osent plus jamais remettre en cause le système. Avec le fascisme 2.0 cette brutalité massive est devenue terriblement dépassée. Grâce au contrôle mental des individus, plus souple et assumé par les individus eux-même, le fascisme 2.0 est incroyablement plus efficace que l’ancien. Je vous invite donc en exclusivité à découvrir ensemble les améliorations et les nouvelles fonctionnalités du fascisme 2.0. avant son déploiement imminent près de chez vous.

1. La prise en main des médias est un des points forts du fascisme 2.0. Comme le disait Goebbels, il suffit de répéter n’importe quoi suffisamment longtemps pour que tout le monde finisse par en être persuadé. Avec la main-mise sur les journaux, radios et télévisions qui font l’opinion, et bientôt sur le web, on assiste à des prodiges. Les individus finissent par croire qu’ils sont les auteurs des pensées dont on les bombarde ! Même les plus réfractaires au conditionnement finissent par renoncer à leurs idées déviantes pour ne pas devenir fous, tellement la dissonance entre ce qu’ils pensent et l’omniprésence du message finit par les perturber.

2. L’utilisation à grande échelle de la novlangue, telle qu’imaginée par ce grand visionnaire d’Orwell, a sculpté les esprits sans possibilité de retour en arrière. Bien plus ambitieuse que la poussive « langue de bois », l’utilisation systématique de la novlangue par les hommes politiques et les publicitaires a eu comme résultat de vider de leur sens la plupart des mots du vocabulaire courant, rendant ainsi impossible l’idée même de changement. Même ce mot de « changement » ne veut plus rien dire quand il est prononcé dans un discours ! Ainsi les instances gouvernementales peuvent dire tout et son contraire sans avoir peur de se contredire, et dire ensuite qu’on a mal compris leur pensée. Cela ne choque plus personne. Mieux, on habitue les gens à ces pataquès permanents qui finissent par rendre inintelligible toute communication, jusqu’à ce que les administrés finissent par renoncer à comprendre quoi que ce soit. Le quidam, convié solennellement à écouter la messe gouvernementale télévisuelle, n’en tirera donc aucune idée intelligible, à part quelques grosses ficelles qui lui seront tendues pour le rassurer et le conforter dans l’idée qu’il est un imbécile. (more…)

30 mai 2009

Chômage : des manipulations de chiffres de plus en plus visibles…

Le blog de l'île de Ré Inscrits au chômage: « hausse importante » mais moindre que début 2009 (Lagarde)

La hausse du nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi en catégorie A (sans aucune activité) en avril est « importante mais inférieure à celle des trois premiers mois de l’année », a observé vendredi la ministre de l’Emploi Christine Lagarde.
Selon les données publiées par Pôle emploi et par les services statistiques du ministère de l’Emploi (Dares), « le nombre de demandeurs d’emploi en fin de mois (DEFM) inscrits en catégorie A a augmenté de 58.500 en avril, soit une hausse de 2,4% » en un mois, note-t-elle dans un communiqué.

La ministre a fait valoir qu' »en avril, un dispositif d’ampleur en faveur de l’emploi des jeunes a été annoncé par le président de la République » et que la réforme de la formation professionnelle a « franchi une nouvelle étape » avec la présentation du projet de loi fin avril en conseil des ministres.

Pour l’intersyndicale de la Dares, de l’Insee et de Pôle emploi, « le communiqué du ministère (…) ne respecte ni la logique ni l’éthique statistique » et constitue « une communication biaisée » car il « reste
délibérément centré sur le sous-ensemble des inscrits en catégorie A ».

Or, le Conseil national de l’information statistique (Cnis) a préconisé, après les polémiques de 2007 sur les chiffres du chômage, de « centrer la communication sur la totalité des demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi (ensemble A, B, C dans la nouvelle dénomination) et non sur une seule sous-catégorie comme auparavant », selon un communiqué de ces syndicats.
Si l’on prend en compte tous les demandeurs d’emploi « tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi », même ceux en activité réduite, le nombre d’inscrits à Pôle emploi (catégories A, B, C) a progressé de 2,6% en un mois et de 16,2% en un an et s’élevait fin avril à 3,57 millions.

Sans état d’âme, battons la droite le 7 juin

Filed under: 09 - Evènement — iledere @ 7:30

le blog de l'île de Ré2 500 chômeurs de plus mardi 26 mai – 693 000 chômeurs de plus en 2009 – 34 000 fonctionnaires de moins en 2010 : « avec les dents » Sarkozy va chercher le chômage, battez-le, le 7 juin !
La gauche est majoritaire dans ce pays, 20 régions sur 22, 2 villes sur 3, 61 % des départements sont à gauche… Le 14 mars 2008, la gauche obtenait plus de 51 % des voix (sans le fameux et inconsistant Modem !)… Dans les sondages, même commandés par ses instituts, Sarkozy et l’UMP se traînent à 25 %.

Dans le pays, manifs et mobilisations sont quasi permanentes du 29 janvier au 19 mars, du 1er mai… au 26 mai et au 13 juin. Alors pourquoi laisserait-on Sarkozy, l’UMP, et les médias tromper tout le monde et faire que cela ne se voit pas le 7 juin ?

Tous les jours, ils nous donnent des arguments pour les sanctionner : F. Lefebvre (UMP) propose qu’on modifi e encore le Code du travail pour qu’on puisse travailler chez soi quand on est en congé maladie ou en congé maternité, il appelle cela de « nouveaux droits pour les salariés ».
On nous dit qu’il serait minoritaire même à l’UMP. Mais non, ce ballon d’essai en cache d’autres. Avec le même abus de langage sur le « volontariat » du salarié, ils proposent qu’il ait « la liberté de travailler le dimanche », « la liberté de travailler 65 h par semaine » (directive européenne déposée sous la présidence Sarkozy refusée le 17 décembre 2008 par le Parlement grâce au PSE, par 471 voix contre 243)…
Comme si « la liberté » existait en droit du travail avec 3 millions de chômeurs et des salaires bloqués de façon draconienne…
Ce qui caractérise un contrat de travail c’est « un lien de subordination juridique permanente ». Tout salarié est subordonné : ce que veut Lefèbvre c’est étendre « la liberté » des employeurs d’en abuser.
Ainsi l’UMP a déposé un projet de loi pour que des entreprises puissent « prêter » des salariés à d’autres entreprises : « loueurs de bras » individualisés contre contrat de travail légal et conventionnel. Ils proposent aussi que les intérimaires ne se voient plus appliquer tous les droits du contrat de travail et des conventions dans les entreprises où ils sont placés. (more…)

Jean Tiberi juge sa condamnation “désagréable”

Filed under: 07 - Justice,20 - UMP — iledere @ 6:00

Le blog de l'île de RéXavière et Jean Tiberi ont quitté la salle d’audience en trombe et sans un mot, portés par une volée de photographes : ils s’inquiétaient sans doute à tort, ils ont quand même dix jours pour faire appel. Mais le couple n’était pas au mieux de sa forme, Xavière n’excelle d’ailleurs pas dans les rôles muets. Ils ont écouté en silence le président Jean-Paul Albert égrener les peines, et c’est toute la défense du système Tiberi qui est peu à peu tombée en ruine.

La 16e chambre du tribunal correctionnel de Paris a condamné, mercredi 27 mai, l’ancien maire de Paris à trois ans d’inéligibilité, 10 mois de prison avec sursis et 10 000 euros d’amende, soit presque le maximum légal : après douze ans de procédure et d’autant d’hésitations, la justice a ainsi explicitement reconnu qu’il existait bien dans le 5e arrondissement de Paris un système organisé « d’atteinte à la sincérité du vote par des manœuvres frauduleuses », au moins entre 1994 et 1997.

Derrière la petite mairie du 5e, c’est la gestion de Jacques Chirac, maire de la capitale, de 1977 à 1995, qui prend par contre-coup un nouveau relief, même si son nom n’a guère été prononcé à l’audience. La condamnation de Jean Tiberi a ainsi une petite portée historique, c’est la seconde pour fraude électorale sanctionnant l’ancienne équipe Chirac, après le jugement de dix personnes pour des fraudes similaires dans le 3e arrondissement, en 2006 – après dix-sept ans de procédure – même si l’ancien maire, Jacques Dominati avait, faute de preuves, échappé au couperet.

Les plaignants socialistes et écologistes ont toujours soutenu que les affaires du 5e et du 3e n’étaient que des épisodes d’une gigantesque fraude orchestrée dans toute la capitale à partir de 1989, et qui se serait prolongée jusqu’au début des années 2000.

Mercredi, les parties civiles ont salué « un jugement équilibré », mais le député et maire du 5e s’est déclaré mercredi sur Europe 1 « choqué » par la décision du tribunal. « Ce sont des suppositions, supputations, interprétations, dont des déclarations de prévenus », a indiqué Jean Tiberi, qui « conteste tout cela ». «Bien entendu, je fais appel, je fais confiance à la justice et la vérité éclatera ».

Le tribunal, dans un jugement serré de 140 pages, a en fait suivi de près les réquisitions du parquet, quoiqu’un pas en arrière, elles-mêmes cohérentes après un mois de débats accablants, du 2 février au 4 mars. Les peines maximales, en matière de fraude électorale, sont bien minces : un an de prison et 15 000 euros d’amende, soit comme l’avait remarqué malicieusement le procureur, comme l’usage illicite de cannabis. (more…)

29 mai 2009

Une dernière petite raffarinade pour la route ? «Johnny c’est le symbole de la vie» !

Filed under: 12 - Brèves — iledere @ 17:00

johnny-sarko.1243536159.jpgJ’ai bien rigolé quand j’ai aperçu ce titre sur la «une» du Figaro ! Johnny, c’est le symbole de la vie… «L’âne du Poitou» nous la bâille bien bonne : drôle de symbole ou d’exemple pour la jeunesse qu’un mec qui boit et a usé de substances que la morale et la loi condamnent… Ce n’est même pas secret de polichinelle puisqu’il l’avouait lui-même il y a quelques années dans une longue interview donnée au Monde. (Johnny et la cocaïne, 7 janvier 1998 note du Webmestre)

Je ne saurais dire ce que Jean-Pierre Raffarin entend par «la vie».

Son «Mode d’emploi» – merci Georges Perec ! – ne doit sûrement rien à une quelconque conception oulipienne. Ou alors, à condition d’ajouter «à l’inventaire» la stupé-fiante attitude du citoyen Johnny Hallyday cherchant un jour à devenir Belge, pour ensuite acquérir la citoyenneté monégasque et à défaut – dans le seul but de ne rien devoir au fisc français et, en cela approuvé par Nicolas Sarkozy ! – être résident suisse…
La vie de Johnny Hallyday ne me semble donc pas guidée par une quelconque rectitude morale mais plutôt être zigzagante… Courbe en «Z» ou bien plutôt en «W» perecien.

Butiné chez Mamie Kamizole sur son très recommandable blog « Lait d’beu« 

A 14 %, la proportion de salariés payés au SMIC repart à la hausse

Filed under: 03 - Economie,12 - Brèves — iledere @ 12:00

Le blog de l'île de RéAprès avoir reflué en 2007, la proportion de salariés rémunérés au niveau du salaire minimum a augmenté de plus de 1 point au 1er juillet 2008. Près de 3,4 millions de salariés sont payés au SMIC, dont 620.000 dans la fonction publique.

A eux seuls, le commerce et les services aux particuliers emploient plus de la moitié des « smicards ».
Les Français sont de plus en plus nombreux à être rémunérés au bas de l’échelle. Après deux années de baisse, la proportion de salariés payés au SMIC (8,71 euros brut de l’heure) est passée de 12,9 % à 14,1 % au 1er juillet 2008, gagnant ainsi plus de 1 point en l’espace d’un an. Leur nombre s’est accru de 180.000. C’est ce que montrent les services statistiques communs aux ministères de l’Economie et du Travail (Dares) dans une étude consacrée aux « Bénéficiaires de la revalorisation du SMIC au 1er juillet 2008 ».
Dans les entreprises de moins de 10 salariés, leur part atteint même 30 %. A eux seuls, le commerce et les services aux particuliers emploient plus de la moitié des « smicards » (51,3 %).
Les hôtels, cafés et restaurants figurent parmi les plus mauvais élèves : près de la moitié des salariés qu’ils emploient (46,1 %) sont payés au minimum légal.

Focalisée sur les entreprises privées non agricoles et hors intérim, cette étude fournit, en annexe, des indications étendues à l’ensemble de l’économie française, par recoupement avec d’autres enquêtes. Il en ressort que le secteur privé stricto sensu employait, au 1er juillet 2008, un peu plus de 2 millions de salariés rémunérés au salaire minimum. Mais si on y ajoute l’intérim, l’agriculture, les services à domicile et surtout la fonction publique (Etat, hôpitaux et collectivités locales), ils sont 3,4 millions dans ce cas, un chiffre en augmentation de 9 % sur un an.

Bientôt un groupe d’experts
Cette progression doit beaucoup aux fortes valorisations du SMIC intervenues l’an dernier, la première en mai (+ 2,3 %) et la seconde en juillet (+ 0,9 %). Dans un contexte de « moindre hausse des salaires de base », de nombreux salariés rémunérés légèrement en deçà de 8,71 euros ont été ainsi « rattrapés » par la hausse du SMIC. Pour certains, c’est la preuve que le salaire minimum évolue trop rapidement par rapport à l’échelle des rémunérations.

Son calcul, qui dépend de l’évolution annuelle des prix et du salaire de base ouvrier, ainsi que d’un éventuel « coup de pouce » politique, est cependant susceptible d’évoluer. Un groupe d’experts doit être nommé dans les tout prochains jours, pour soumettre un avis au gouvernement et lui fournir, autant que possible, un argumentaire économique. Le groupe sera composé de cinq personnalités choisies par les ministres de l’Economie et du Travail, « en raison de leur compétence économique et sociale », selon un décret publié mardi au « Journal officiel ». Il remettra son avis quinze jours avant la traditionnelle réunion de la commission nationale de la négociation collective, fin juin, au cours de laquelle est officialisée la hausse du SMIC.

Lucie Robequain pour « Les Echos« 

La France a peur

Filed under: 07 - Justice,09 - Evènement,21 - Mensonges de Sarko — iledere @ 6:00

Le blog de l'île de RéAujourd’hui, la France a peur. Alors que la violence monte partout dans le pays, notre vénéré président, continue opiniatrement un travail entamé alors qu’il n’était que ministre de l’intérieur : constituer un arsenal de lois permettant de stopper le déferlement de viols, de meurtres, et d’actes d’incivilité en tous genres qui font que nos concitoyens vivent dans la terreur.
Au moment ou le « Leader Minimo » était en passe de réussir, puisque désormais dans le triangle infernal Auteuil Neully Passy on dort en paix, la justice, aux mains du syndicat de la magistrature, aux ordres des bolcheviks, remets en liberté un terroriste, qui fut « ennemi N°1 » en France et qui ramène Mesrine au rang de truand de salon.
Julien Coupat, chef du gang de Tarnac est libre et nul doute qu’il est déjà en train de fomenter de nouveaux attentat, dés qu’il aura repris l’entrainement dans son camp retranché des Millevaches…
David Dufresne de Mediapart, au péril de sa vie, a été enquêter autour de l’épicerie du disciple de Ben Laden, là ou grenades fusils mitrailleurs, cocktail molotof sont en vente libre…

Ce matin, à Tarnac, les pompes à essence du Magasin général sont à sec. C’est à cause du beau temps, à cause des débroussailleuses et des tondeuses qui tournent à plein régime. «Ça peut pas durer, rigole Alain, l’un de ceux qui tiennent le bar-épicerie-terroriste du village : l’essence est partie plus vite que le diesel, et le diesel, pour les cocktails Molotov, ça le fait pas !»
La voici enfin l’épicerie de Tarnac (photo ci-dessus). Depuis le temps qu’on en parlait, qu’on se l’imaginait. Elle est là, grande ouverte. Comme elle l’est sept jours sur sept. Hier soir, dans l’unique petite salle, il y avait foot sur écran géant. D’ordinaire, sur l’écran, il y a des films, des projections débats, et dans la salle, des soirées lecture. Hier soir, c’était Barcelone-Manchester, 2-0.

Et puis, à 22h, comme dans d’étranges prolongations judiciaires, la rumeur est tombée : «Julien va être libéré.» Ils ont bu un coup, à trois ou quatre, et sont allés se coucher. Parce que ce matin, il y avait du boulot. L’épicerie à ouvrir, les repas ouvriers soupes-entrées-plats-desserts à mijoter, le camion de tournées à réviser, le primeur qui est venu livrer à 8h, «parfois c’est à 6h». Et même, pour certains, une petite partie pêche, aux aurores. Et, enfin, les premiers habitués. Un vieux monsieur courbé, et rieur. Un ancien punk courbé, et rieur aussi.

L’épicerie, au fond, est comme on se l’imaginait : improbable, imperturbable, indémodable même si la nouvelle édition du guide Petit Futé, dit-on, fait du village un haut lieu terroristico-touristique. «Si on fait pas tourner la boutique, c’est la mort du bourg», poursuit Alain. (more…)

Quand le gouvernement réinvente l’eau tiède

Filed under: 07 - Justice — iledere @ 5:55

Le blog de l'île de RéLe journal officiel Figaro se fait l’écho d’une annonce du ministre de l’intérieur annonçant triomphalement l’idée géniale qu’elle vient d’avoir après deux ans de cogitation intensive : désormais on va confisquer la voiture des conducteurs délinquants.

« La répression va s’accentuer sur les mauvais conducteurs. Le Figaro s’est procuré le texte présenté demain en Conseil des ministres par Michèle Alliot-Marie. »

Le cabinet de Christine Albanel leur a sans doute transmis l’e-mail.
« Parmi les mesures phares (NdEolas : humour !), la confiscation du véhicule est prévue pour sanctionner les comportements les plus graves. À ce jour, la confiscation, très peu appliquée, ne concerne que les conduites sans permis. »

Le juriste pénaliste est ici pris d’une quinte de toux, que je vous expliquerai dans un instant.
« • Conduite sans permis et grands excès de vitesse
« Multiplication des radars sur les routes, pertes de points en cascade : les conducteurs roulant sans permis sont de plus en plus nombreux aujourd’hui. Une infraction que les pouvoirs publics veulent combattre. Le nouveau texte rend donc «obligatoire» la confiscation du véhicule, une sanction jusqu’alors laissée à l’appréciation du juge. Ce dernier gardera toutefois une marge de manœuvre. S’il ne prononce pas la confiscation, le magistrat devra motiver sa décision.»

Avec en prime pour les lecteurs du Figaro un superbe enfonçage de porte ouverte :
« Trois catégories d’automobilistes sont visées. Ceux qui n’ont jamais passé leur permis, ceux qui prennent le volant malgré la perte totale de leurs points ou encore ceux dont le permis a été annulé par un juge.»
La quatrième et dernière catégorie, celle des automobilistes qui ont le permis, n’est fort heureusement pas concernée.

Remis de sa quinte de toux, le juriste chausse ses lunettes et ouvre son Code pénal, assailli d’un doute. Pendant qu’il tourne les pages, faisons un peu d’histoire. Ces dernières décennies, la conduite sans permis était une contravention, la plus haute, celle de 5e classe, soit depuis l’entrée en vigueur du nouveau code pénal en 1994 : 1500 euros, 3000 en récidive. La conduite sans permis se distinguait de délits révélant une attitude plus antisociale, comme la conduite malgré la suspension judiciaire du permis, qui est une peine. Le délinquant n’était pas puni pour ne pas avoir sollicité une autorisation supposant un contrôle de ses capacités, mais violait une interdiction qui lui avait été faite pour sanctionner un comportement dangereux.

Le nombre de décès sur la route restant trop élevé au goût du Gouvernement, celui-ci a décidé d’employer la seule méthode qu’il connaisse, quand bien même elle a fait les preuves de son inefficacité : taper plus fort. Et sachant que quel qu’il soit, hormis s’il est égal à zéro, le nombre de décès sur la route reste toujours trop élevé, vous devinez la suite. (more…)

Page suivante »

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons