Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

8 juin 2009

La Baffe européenne impose une recomposition française !

Filed under: 09 - Evènement — iledere @ 6:45

baffeUne victoire prévue, celle de l’UMP, une percée inattendue et deux échecs : les élections européennes ont tourné en France à l’avantage de la majorité présidentielle qui s’impose mais dans un score qui ne lui laisse pas de réservoirs de voix pour d’autres élections… Le Parti socialiste est laminé, soyons honnêtes, talonné même par Europe Ecologie, qui fait quasi jeu égal.

Le chef de file des listes écologistes, Daniel Cohn-Bendit, réussit son pari avec 16%, reléguant à la quatrième place le Mouvement Démocrate (MoDem) de François Bayrou, qui ne sera pas parvenu à rééditer le scénario de la présidentielle de 2007 mais qu’il ne faudra surtout pas entérer dans ce qu’il peut incarner aux yeux de l’électorat comme adversaire de Nicolas Sarkozy.

L’UMP et ses alliés du Nouveau Centre, de La Gauche moderne et des Progressistes offrent au chef de l’Etat une victoire en trompe l’oeil opportune à mi-mandat, alors que sa cote de popularité reste au plus bas, dans un contexte d’abstention record de près de 60%.

Martine Aubry, qui était confrontée dimanche à son premier test électoral six mois après le congrès de Reims, va devoir davantage imposer son autorité à la tête du Parti socialiste et imposer une cure de jouvence telle qu’elle devrait s’apparenter à une vraie révolution. Il faudra pour les socialistes tout envisager, changement de ton, changements de sujets, retour sur les valeurs essentielles, changement de mots, changement de communication, changement d’hommes et de femmes, partout, à tous les étages, écoute assidue des “poils à gratter” quels qu’ils soient, rajeunissement des générations de dirigeants et d’élus, limitation du cumul des mandats…

Soyons clairs, le PS doit changer tant de choses que l’on peut être sceptique sur sa volonté ou capacité à s’auto-réformer… J’ai entendu Arnaud Montebourg, qui semble lucide, cela en fait au moins un, attendons la suite.

Le Front de gauche de Jean-Luc Mélenchon et de Marie-George Buffet réussit son baptême électoral aux dépens du Nouveau parti anticapitaliste (NPA) d’Olivier Besancenot, qui lui aussi affrontait pour la première fois le verdict des urnes. Les électeurs d’une gauche qui aspire à gouverner peuvent être satisfaits de ce résultat là.

Nous avons du travail pour faire revenir les militants socialistes dans les réunions de sections, ouvrir les débats qui les intéressent et refonder une gauche de gouvernement.

Posté par Yannick Serrano pour son blog

11 réponses à “La Baffe européenne impose une recomposition française !”

  1. Beaucoup de réactions après notre déroute, et encore plus par mail, de camarades déroutés… Et en colère…

    Oui, je suis d’accord avec « La Main Gauche », il va falloir faire des choix d’alliance clairs car à courir deux lièvres à la fois, le centre et la gauche, notre positionnement n’est plus lisible…

    Et comme  » la grignette » je recommande la lecture du blog de l’ami Denis. C’est du bel ouvrage…

  2. la grignette dit :

    @ le belge
    J’aime toujours autant tes billets, surtout parce qu’ils m’obligent à aller rechercher tous mes dictionnaires, même celui des synonymes. Dans le cas actuel, puisque nous ne sommes plus dans les européennes mais qu’il nous reste quand même le plus gros du boulot à faire ici en France, nous sommes pratiquement le dos au mur.Donc, nous allons devoir revenir quand même nationaux, c’est notre priorité durant trois ans.
    La main gauche a raison quand il dit qu’à essayer de contenter tout le monde au centre et à gauche avec les cocards qu’on vient de prendre on ne trouvera pas la porte.
    Tu nous dit qu’il ne faut pas être nationalistes, facile, quand un gouvernement français s’assoit carrément sur les décisions de Bruxelles, c’est nous le Nationaux qui sommes en dessous. Mais tant que les luttes intestines ne cesseront pas, nous serons obligés de couper les membres gangrenés, en chirurgie on ‘a rien trouvé de mieux. Tu voudrais créer TA maconnerie PS à toi ? T’es pas mal dans le domaine de l’utopie !
    On ne va pas ressasser sans cesse les raisons de ce clash, on pourrait seulement se demander les motifs de cette abstention : un manque d’éducation civique des français ? OUI – une TRES mauvaise campagne électorale ? OUI – un mauvais choix des dirigeants ? OUI, on dit que c’est dans les vieux pots que l’on fait la meilleure soupe, mais là le brouet était trop clair !
    Je ne veux plus de pleurnichards, qui me renvoient Mittérrand sur le tapis sans cesse, après l’avoir adulé ils le foulent sans vergogne, faites tomber vos vieilles idoles une fois pour toutes et ne vous retournez pas sinon vous serez changés en statues de sel.
    Dès demain, intervenez dans vos fédérations, dans vos sections, auprès de vos camarades militants, discutez, on a déjà des règionales à préparer et DES MAINTENANT.

    <Quand à Denis, je lui ai répondu directement sur son blog, allez donc y faire un trour, il est très bien.

  3. Serge dit :

    Il est impératif de rassembler toute la gauche (radicaux de gauche, PS,Front de gauche et les Verts) et il faut que notre parti cesse de se « regarder le nombril », et de traiter les autres mouvements qui ont nos valeurs comme des « forces d’appoint » mais de les considérer comme de véritables alliés à qui on ne confie que des « strapontins ». la solidarité et l’égalité qui constituent une de nos devises phares doivent s’appliquer également dans nos alliances.

    Fidèle au PS, mais il faut que certaines supposées « élites » cessent de penser à leurs intérêts particuliers et retrouvent le chemin de l’intérêt général pour barrer la route à une droite française et européenne qui va laminer, d’une part, tout le système de couverture sociale et la destruction des services publics et plus particulièrement les secteurs de la Santé et de l’Education, d’autre part.
    Il faut également penser aux millions de citoyens qui n’ont pas pris le chemin des urnes au motif qu’ils ont l’impression, à juste titre , d’être exclus des préoccupations des partis de gauche et qu’ils sont considérés comme des « laisser pour compte ».

    Signé : Un militant désabusé mais qui n’a nullement l’intention de quitter le navire malgré le « fort tangage ».

  4. Polo GDF dit :

    Le morcellement des voix de la Gauche dans la multitude de partis divers : voilà le vrai problème.
    Merci Besancenot, surtout merci Mélenchon.
    Nous aurons droit encore à quelques années de sarkozysme à ce rythme là.

  5. La main gauche dit :

    Le PS s’est pris le mur… il va peut-être pouvoir commencer à chercher la porte maintenant.

    Pour autant, il ne faut pas lui en coller plus qu’il ne mérite, les 60% d’abstention dont 80% de jeunes qui ne sont pas allés voter, c’est de la responsabilité de la droite et de ses amis médias qui ont fait silence sur la campagne..et c’est aussi 60% de gens qui devraient peut-être s’interroger sur ce qu’ils veulent vraiment…

    Le grand gagnant, Europe écologie, parce qu’écologie de gauche et avec en prime et qui a pesé lourd le franc-parler d’Eva Joly et de Con Bendit, ça change des « pisses dans leurs frocs » de Peillon, Valls, Moscivici and co…(faut les entendre faire le mea culpa perpétuel et servir la soupe à Lefbvre !!)… bon, faut pas s’prendre une taule façon Bayrou sinon ça coûte autant qu’ça peut gagner !!

    Enfin, écologie, je veux voir.. parc’que si c’est pour nous faire de la machine à déduction fiscale à gogo pour bobo en mal de piscine chauffée au photovoltïque et pompe à chaleur intégrée avec nénuphars véritables… écolo, c’est déjà calculer 6 milliards d’habitants multiplié par 50 m3 de piscine et voir si ça loge encore sur la planète.. si ça loge pas, c’est pas écolo !!

    Ecologie, en soi, c’est une science, pour le reste, ils vont tous être écolo demain d’un extrême à l’autre… je lui préfère donc l’écologie sociale, tant qu’à aller rejoindre la mêlée !!

    Le PS s’est pris le mur, il va peut-être chercher la porte, mais il va peut-être falloir choisir le discours et les actes qu’il tiendra, parc’qu’un coup d’lêche au centre et un coup de lêche à gauche toute, les gens y comprennent pas… sûr qu’il pourra pas garder tout l’monde ou qu’il perdra tout l’monde.. au choix !!

  6. Belgo5.0 dit :

    je ne pense pas que nous puissions jamais battre la Droite sans refonder le paradigme politique.
    Actuellement nous sommes dans un paradigme National (« tous ensemble »…en réalité un régime élitiste)
    qui est le terrain de la Droite.
    Pas possible d’etre davantage National que la Droite dans un cadre de pensée National.

    Exemples :
    1/ le bleme de la sécurité : pas possible d’etre plus sécuritaire National (« la sécurité pour nous tous ») que la Droite.

    2/ Mitterrand l’a emporté, mais en réalité FM était un National, et de la plus belle origine.
    C’est PARCE QU’il était National qui l’a emporté.

    « La Gauche » est un concept National qui amalgame les militants socialistes avec « les Progressistes »

    Quand « le Progrès » c’est mettre l’Etranger en camp, ou subordonner la presse à la mort blanche,
    quand le syndicalisme « émasculé » version Charte d’Amiens consiste à se promener une fois par mois
    pour exprimer son indignation « au nom de notre intéret à tous' » (càd dans une logique Nationale qui conforte les élites), eh bien « le progres » c’est en réalité le Sarkozysme.

    D’ou ma question : quelle maçonnerie voulons-nous, qu’est ce que le Progres, et devons nous subordonner le socialisme à la maçonnerie, ou la maçonnerie au socialisme.

    Pour ma part, j’estime que nous ne pourrons réformer cette société qu’en retrouvant nos racines républicaines, càd antinationales (en retrouvant des racines antérieures à l’assassinat de Jaurès)

    Il est donc tout à fait « normal » ou « logique » que dans le paradigme imposé, « la Gauche » ait failli.
    En réalité, elle n’a pas failli: elle a joué son role et conforté le régime.
    C’est un régime où une classe élitiste et notabilaire implique ses volontés à un semblant de régime parlementaire, à coups de 49-3, d’article 16, de censure et de ratonnades policières, y compris dans les occupations d’usine.

    En vérité, « la Gauche » dans les faits n’est qu’un des éléments du césarisme gaullien. « la » Gauche n’est qu’un élément romantique, et le socialisme n’a rien de romantique.
    C’est une construction raisonnée, vérifiable, démocratique et non violente.

    La Gauche et le socialisme, c’est la mise sous le joug d’une force populaire,
    au profit des collusions de nantis parisiens, dont Jack Lang, Besson, Proglio et les artistes officiels
    sont les meilleurs représentants. Le miterrandisme doit etre ENTERRE. « La Gauche » vient de mourir.

    « le Belge »

  7. Denis dit :

    La culture de la gauche n’est pas celle de l’UMP. Elle ne consiste pas à se mettre d’accord autour d’un chef. Mitterrand aura été une imposture mortifère.

  8. marc vasseur dit :

    ah oui le Montebourg qui périodiquement renie ses déclarations antérieures… on est bien barré

  9. cabanne dit :

    tant que la gauche ne seras pas à gauche, le peuple sera dans le floue, déçu, imprévisible, écoeuré, bafoué, trahis…. la droite reste et resteras la même, anti sociale, royaliste et faschisante dont certains y compris les plus humbles ce servent de sa puissance en se couchant à ces pieds. reste à la gauche de retrouver son histoire, donc son honneur ces couleurs et ce qui va avec …le peuple souffre et attends.

  10. Le Parti socialiste a perdu sa capacité à créer du rêve. Le processus de décomposition doit aller jusqu’à son terme : la recomposition. Or, tel que je le perçois, du haut de mes 3 petites années passées au Parti socialiste, je crois que vous n’y êtes pas encore. Sans doute , devrons-nous attendre les régionales.

    Tout doit changer. En tout cas, pour ma part, j’ai enfin compris ce que je ne voulais plus. La dynamique du rassemblement Europe Ecologie va se poursuivre et j’y prendrai toute ma part avec ou sans les socialistes dont le caractère mortifère n’aura échappé à personne. Nous ne pouvons plus nous contenter de cette forme de la politique. Elle est contraire à tous nos idéaux.

    La suite sur Voie Militante -> http://www.voie-militante.com/politique/elections/heureux/

  11. raslebol dit :

    L’analyse oublie un seul élément : la désertion des militants est surtout dûe à la guerre intestine des chefs de clans. Vous avez oublié l’essentiel dans tout ça : l’intérêt général et la VERITABLE défense de nos valeurs.

Laisser un commentaire

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons