Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

15 juillet 2009

Frédo est un con…

Filed under: 09 - Evènement — iledere @ 10:04

Hier, grande soirée de fin des francofolies 2009, malgré la polémique.
Après Pep’s, un peu quelconque, nous avons eu droit à Zéphyr un groupe de rappeurs qui n’a pas eu beaucoup de mal à écrire ses textes puisque ceux ci consistent à éructer « Ca va La Rochelle ? », « la famille », et quelques borborygmes incompréhensibles entre les deux. Je passe sous silence les inévitables moments de pure démagogie : « on s’aime tous, mes frères… »
Comme nous étions partis pour 7 heures de musique, j’avais quelques inquiétudes…
Puis Caravan Palace est monté sur scène. Et La Rochelle a pris feu. Un swing extraordinaire, mâtiné d’électro, servi par des musiciens de talent et une chanteuse infatigable, sexy et touchée par la grâce. Du pur bonheur.
Le public ne s’y est pas trompé entre les « standing ovations », les rappels, les applaudissements frénétiques. Le public des Francos est réputé chaleureux ; il n’a pas fait mentir sa réputation.

Goran Brégovic, avec son « orchestre pour enterrements et mariages » a pu le mesurer. Soutenu d’un bout à l’autre de sa belle prestation, c’est visiblement ému qu’il a fait part de son plaisir d’être apprécié par les Rochelais qui connaissaient visiblement bien son œuvre et ont repris en cœur « in the death car » mythique musique du non moins mythique « Arizona dream ».

Puis La Rue Ketanou et arrivé avec son cri de guerre : « c’est pas nous qui sommes à la rue, c’est la rue qu’est à nous« . Que de chemin parcouru depuis leur prestation déjà superbe dans l’île de Ré il y a plus de 10 ans… Une première partie pleine d’énergie, avec un accordéon ensorcelant et des textes affutés, des voix guailleuses et une énergie appréciable.
Un show interrompu par le traditionnel feu d’artifice. Puis un retour sur scène avec un orchestre philharmonique de 50 musiciens et un chef d’orchestre branché sur le 200 volts !
Il se passe toujours quelque chose aux Franco…
Je ne parlerai pas de la prestation de Birdy Nam Nam, un groupe français d’électro, « lauréat du titre de champion du monde de DJ en équipe en 2002 au concours DMC« . Pas mon truc, j’ai préféré partir. Et je n’étais pas le seul.

Entre deux prestations, Gérard Pont, le directeur des Francofolies de la Rochelle, est monté sur scène pour annoncer solennellement qu’il était « le patron » et que « ce n’était pas les « politiques qui faisaient la programmation ».

Ce qui nous ramène à Odelsan, à la polémique et à la dernière connerie de Frédéric Mitterrand. Visiblement le nouveau ministre a de nouveau franchi la ligne jaune, son premier fait d’arme ayant été d’annoncer sa nomination avant que le président ne le fasse ! Sarko n’a toujours pas digéré.
Il semble que la fréquentation de jeunes prostitués d’Afrique du Nord, dont il se glorifie dans un livre, ait altéré le goût du beau de « notre ministre de la culture ».
Comme le dit l’ami Marc Vasseur : il fallait oser comparer le fameux chanteur de « l’avortement à l’opinel » à Arthur Rimbaud. Et bien il l’a fait !

« Je ne trouve rien de choquant ni de répréhensible à la manière dont [Orelsan] chante » le dépit amoureux, a annoncé Frédéric Mitterrand, en ajoutant que « Rimbaud a écrit des choses bien plus violentes et qui sont devenues des classiques« .
Il a quand même précisé qu’il ne savait pas si Odelsan deviendrait un classique…
Dans le but louable de nous aider à nous forger une idée, l’ami Marc nous propose de comparer nos deux Rimbaud, le vrai et celui de Frédo

Orelsan « Rambo » :
Sale Pute :


J déteste les petites putes genre Paris Hilton les meuf qui suce des queues de la taille de celle de ”Lexington”
Tes juste bonne a te faire péter le rectum même si tu disais des trucs intelligents t aurais l air conne
J te déteste j veux que tu creves lentement j veux qu tombes enceinte et qu tu perdes l enfant
Les histoires d amour ça commence bien ça finit mal
Avant j t aimais maintenant j rêve de voir imprimer de mes empreintes digitales
Tu es juste une putain d avaleuse de sabre un sale catin
Un sale tapin tous ces mots doux c était que du baratin
On s tenait par la main on s enlaçait on s embrassait
On verra comment tu fais la belle avec une jambe cassée
On verra comment tu suces quand j te boiterais la mâchoire
Tes juste une truie tu mérites ta place a l abattoir
T es juste un démon déguise en femme j veut te voir briser en larme
J veut t voir rendre l âme j veut te voir retourner brûler dans le flammes.

Je vous épargne aussi son truc assez sympa sur la Saint Valentin ????

Arthur Rimbaud… donc pareil que l’autre d’après le con du jour… :

Le bateau ivre.

Comme je descendais des Fleuves impassibles,
Je ne me sentis plus guidé par les haleurs :
Des Peaux-Rouges criards les avaient pris pour cibles,
Les ayant cloués nus aux poteaux de couleurs.

J’étais insoucieux de tous les équipages,
Porteur de blés flamands ou de cotons anglais.
Quand avec mes haleurs ont fini ces tapages,
Les Fleuves m’ont laissé descendre où je voulais.

Dans les clapotements furieux des marées,
Moi, l’autre hiver, plus sourd que les cerveaux d’enfants,
Je courus ! Et les Péninsules démarrées
N’ont pas subi tohu-bohus plus triomphants.

On voit donc que par sa comparaison notre ministre se place délibérément du coté des vrais amis de la poésie ! J’ose à peine imaginer le tandem annoncé Frédo Mitterrant-Frédo Lefebvre ! En tous cas, s’ils se reproduisent, gardez moi un petit : c’est pour mettre dans un bocal…

Alain Renaldini

8 réponses à “Frédo est un con…”

  1. Roselyne dit :

    François Mitterrand doit se retourner dans sa tombe, son neveu déraille complètement !!! Comment ce texte serait la représentation « moderne » du dépit amoureux ! ces lignes sont d’une telle violence ! propos infamants à l’égard des femmes, incitant même au crime, alors que des femmes meurent chaque jour dans notre pays sous les coups des hommes !!! Indigne de la part d’un Ministre de tolérer de telles provocations !!! Je suis contre la censure, mais là, les bornes ont été franchies !!! Quant au duo « infernal » des deux Frédéric, cela va être un « Festival » !!!

  2. La main gauche dit :

    Je propose même qu’on le désigne classique tout de suite maintenant, qu’on passe vite à autre chose !!

  3. La main gauche dit :

    Encore faudrait-il s’entendre sur la définition de « classique », à naviguer un peu sur internet on s’aperçoit que le sujet est assez vaste… j’ai toutefois trouvé une définition qui m’amuse par son côté simple et pragmatique :

    « Un classique est le nom d’un écrivain qu’un professeur trouve dans un manuel de littérature. »

    … autant dire qu’avec ça, le but recherché étant pédagogique, on peut trouver de tout ce qui pourrait avoir un intêrét technique ou historique,qui caractériserait le reflet d’une époque, d’un style, etc, etc… à ce stade, pourquoi pas Mein Kampf, tant qu’on y est… or donc, Orelsan pourrait bien un jour devenir effectivement un classique ceci dans le but d’étayer face à des élèves d’un futur proche ou éloigné une argumentation historique qui chercherait à mieux cerner cette époque étrange, sorte d’entaille dans le progrès humain,…le Sarkosisme…

  4. Annick via Facebook dit :

    Merci Alain pour ces citations. Pour ce qui concerne Orelsan je n’avais pas encore lu. Là c’est fait et j’en ai la nausée. Par association d’idée je pense à la récente campagne télévisuelle qui avait été engagée contre les violences (en particulier celles dirigées contre les femmes par leur conjoint) qui commence par juste des paroles « déplacées ». Que sont celles que chantent Orelsan ?

  5. Exec T dit :

    Ah, là je reconnais que Frédéric Mitterand s’est surpassé.

    J’ai entendu à la radio les commentaires qu’il a fait et j’ai dû me pincer. Je croyais avoir fait un saut dans une autre dimension.

    Quant à Orelsan, il a les références culturelles des « produits culturels » qu »il consomme.

    Frédéric Mitterand et frédérique Lebfevre, bah, qui se ressemble s’assemble…

  6. iledere dit :

    @ Gael
    Ouais, j’ai vu ta frangine. Il faut dire que c’était facile, on n’était que 11.000….

  7. la grignette dit :

    Sur quelle étagère du Musée de l’Homme le placerait-on ?
    A côté des aberrations de la nature ?

  8. Gael dit :

    t’as vu ma frangine ? elle y était aussi 🙂

Laisser un commentaire

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons