Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

21 juillet 2009

Non, le PS ne va pas mourir…

Filed under: 10 - Chronique de la haine ordinaire,13 - PS — iledere @ 17:49

Dans un pays normal, un tel matraquage de 211 articles ferait honte –

« Le PS doit disparaître, il faut dissoudre » (le JDD), // le PS « en danger de mort » (Valls dans l’Express), //
« Valls enfonce le clou », (le JDD) // « Après Valls, la charge de Montebourg » (Le Parisien), // « Gâchis de personnalités » (Le Figaro) //
« Dray charge Aubry » (L’Express) // « l’impuissance et l’amateurisme » de Martine Aubry (Le Monde) //
« gardienne d’une maison morte » (TF1) // « Le parti socialiste à l’agonie » (Le Temps), // PS, Dray, BHL ? Week-end sanglant » (Agora Vox), //
PS la déroute ? (Débats actualité française) // « l’impasse du PS » (Inrocks) // Valls encore : « Aubry m’a fait du mal » (JDD), //
« Julien Dray se range à l’avis d’EL DIA, Aubry est une gourde… » (El dia de la republica – Satire)… //
« La crise de gouvernance au Parti socialiste tourne à la farce » (Le Monde encore !) // « Le PS passera-t-il l’été ? » (nouvelobs.com) //
« Delanoë:  » Il y a besoin d’ordre au PS » (le JDD.fr) …

Il y a 211 articles comme ceux là sur « Google actualité »…
Si le mot « matraquage » et le mot « propagande » veulent dire quelque chose, c’est bien devant ce spectacle odieux.
Il ne manque qu’un sondage d’ Opinions Way commandé par Buisson à l’Elysée et démenti par Guéant.

Non le PS ne va pas mourir, il saura résister à l’allianceavec la droite Modem et opter pour l’unité de toute la gauche.
par Gérard Filoche

Comment peut-on ne pas donner la parole à la gauche de ce parti, en fait majoritaire à Reims, qui s’arqueboute pour le défendre contre tous les oiseaux de proie ? Comment ignorer que ce parti qui dirige 61 % des départements, 2 villes sur 3, 20 régions sur 22, est en fait le plus grand parti de France ?

Il est le cœur de la gauche sans laquelle celle-ci ne peut gagner.
Sarkozy qui mène chaque jour à fond une « contre-révolution blanche » dans ce pays contre tous les droits sociaux, contre les salaires, dans le seul intérêt d’une minorité de 1 à 2 % de super privilégiés, Sarkozy fauteur de crise et de chômage, 2000 chômeurs par jour, organise cette super campagne de dénigrement, de folie caricaturale.

Car les grands médias aux ordres de la pensée unique, dans ce pays, disons essentiellement le cercle TF1 – Le Figaro, impriment le tempo aux autres, Le Monde – Le Parisien – le JDD – Libération, qui martèlent de façon incroyable les mêmes thèmes de bourrage de crâne.

Non le PS n’est pas mort et il ne va pas mourir, il peut éviter de se rendre à ce que tous ces gens exigent de lui, une rupture d’avec la gauche, et une alliance avec le Modem.
Car c’est ça et seulement cela qui serait mortel !
On l’a vu à Aix, ce « week-end » sanglant, l’alliance genre Modem, Verts recentrés, PS social libéralisé conduit à coup sûr à la défaite, elle contracte les voix de gauche et fait le jeu de la droite.

Alors quand Valls, Julien Dray, BHL, Moscovici mènent campagne pour une pareille alliance, toute la droite médiatique fait chorus : que le PS fasse cela sinon on le bousille, que le PS renonce à l’alliance à gauche, sinon on le détruit !
La violence de cette offensive vient de ce qu’ils veulent faire céder Martine Aubry.
La violence de cette offensive vient de ce que toutes les forces de la gauche ne relèvent pas le défi de l’unité !
Ils veulent faire craquer le PS de peur qu’il ne ressuscite la seule alternative digne de ce nom dans ce pays : l’unité de toute la gauche, contre toute la droite !

Lisez les bien, ils convergent tous sur ce point.
Dès qu’on a compris cela, on comprend que ce n’est pas « d’ordre » ou de « discipline » dont a surtout besoin le PS, que ses problèmes ne relèvent ni de l’impuissance, ni de l’amateurisme, mais d’un choix à assumer courageusement aller à gauche, s’unir à la gauche, défendre avec elle la rupture avec le sarkozysme, défendre 35, 60, 1600 : 35 h. retraite à 60 ans ; Smic à 1600 euros.

Un plafond pour les revenus à 20 fois le Smic.
Une économie mixte ou les services publics l’emportent sur la gabegie de la finance et des banqueroutiers.
Redistribuer les richesses tout de suite pour sortir de la crise, contre tous ceux du Fouquet’s, contre les 500 familles, contre les insupportables profits de la caste dominante.

Nous sommes des dizaines de milliers de militants dans le PS qui voulons cette issue : à gauche !

Gérard Filoche

Mise à jour :
« Chacun doit se souvenir qu’il doit son élection à la confiance des militants du Parti socialiste et de ses électeurs. Halte au feu! …

Les députés socialistes ont adopté mardi en réunion de groupe une déclaration fustigeant les attaques de ces derniers jours contre la direction du parti et criant « halte au feu ».

« Le groupe des députés socialistes ne cautionnera pas dans son camp l’hallali du matin et les torpillages du soir contre notre parti« , peut-on lire dans ce texte adopté à l’unanimité par la soixantaine de députés présents, sur les 204 du groupe. Les principaux auteurs de ces déclarations, Manuel Valls, Arnaud Montebourg ou Jack Lang, qui ne participe jamais aux réunions du groupe, étaient absents.

Le texte dénonce les « bourreaux des pleurs« , « qui font du suicide collectif leur prière de tous les jours« . « Maintenant, ça suffit! Chacun est libre de son expression, de son ambition, de l’épanouissement de son talent. Mais pas sur le dos de ses propres amis, pas sur le dos de nos concitoyens qui doivent pouvoir adhérer à un véritable changement de politique« , poursuit la déclaration.

« Chacun doit se souvenir qu’il doit son élection à la confiance des militants du Parti socialiste et de ses électeurs. Halte au feu! Notre combat collectif mérite mieux que les extravagances et le manque de sang-froid. Notre combat doit être mené à gauche avec fierté, la tête haute et en dehors des cimetières. Les Français peuvent compter sur les députés socialistes« , conclut le texte.

13 réponses à “Non, le PS ne va pas mourir…”

  1. Roselyne dit :

    Tout à fait d’accord avec Serge : s’ ils n’ont pas compris (en haut!) , que le P.S. doit revenir à gauche, avec toute la gauche, pour s’en sortir dans les prochains mois, eh bien c’est à désespérer !!! Et inutile de dire aux « pauvres militants », recrutez, faites rentrer des « jeunes », dans un tel contexte !!! Il va falloir se réveiller pour apporter enfin une réponse à nos attentes !!!

  2. Serge dit :

    @ à Jean-marie

    Enfin te revoilà sur le blog, c’est une bonne nouvelle mais ne refait pas le coup des querelles de « camps ».
    Quand on constate le comportement de nos « élites PS » qui ne cessent par des déclarations personnelles sans fondement collectif de laminer notre mouvement, c’est à nous les militants sans grade mais attachés à notre parti de faire comprendre qu’il est urgent de prôner l’unité tout en préservant notre « appelation contrôlée » : PARTI SOCIALISTE et avec des objectifs qui s’inscrivent dans un engagement à gauche, c’est une dérive droitière qui aboutirait à notre fin programmée.
    Quand on constate la politique de droite voire d’une gauche libérale appliquée dans l’UE, on peut comprendre le désintérêt voire l’écoeurement d’une majorité de nos concitoyens pour la politique.
    Définissons un projet de politique de concert avec tous autres mouvements de gauche qui puisse créer une force pour barrer la politique du pouvoir en place.
    Changer « d’appellation » pourrait être admis si toute la gauche constituait un seul et unique mouvement, mais il ne faut pas rêver,il est à craindre que ce soit qu’une utopie et que cela fera encore les beaux jours de « l’occupant » du palais.

  3. Jean-Marie dit :

    A Roselyne,

    Pourquoi mauvais perdants ?… Peut-être que les « mauvais gagnants » n’étaient pas majoritaires . En tous cas ça patine et ça débine. Dur dur de reconnaitre la réalité, simplement la réalité.

  4. Serge dit :

    Il faut que Martine Aubry nomme de véritables conseillers qui s’expriment au nom du PS et non qu’ils utilisent ce titre pour faire leur propre campagne pour leur candidature pour 2012 !
    Ras le bol de voir des comportements comme Valls, Lang etc …!

  5. La main gauche dit :

    A 1 € la cotisation, l’UMP nous enverra avec délectation de nombreux clones de Valls !!

    et pourquoi pas la fixer à 100 000 € pour ce vieux Lang devenu sec comme l’arbre dont il parle

  6. Raoul dit :

    Les vieux cons du PS n’oublie jamai leur connerie quotidienne :

    (AFP) Jack Lang estime que « Le PS est devenu un arbre sec »

    PARIS — L’ancien ministre de la Culture de François Mitterrand, Jack Lang, a estimé que « le PS est devenu un arbre sec » dans une interview à Aujourd’hui en France parue mardi où il s’exprime pour la première fois sur la crise qui secoue son parti.

    « Force est de constater que le PS est devenu un arbre sec depuis trop longtemps » estime-t-il. Bien qu’annonçant son « soutien personnel et amical à Martine Aubry », le député du Pas-de-Calais lui demande: « on rêverait surtout que l’équipe dirigeante soit là à plein temps. Que nous ouvrions enfin les portes et les fenêtres à une nouvelle génération ».

    Pour ce faire, il préconise de « faire entrer des dizaines de milliers d’adhérents en baissant radicalement le prix des cotisations : 1 € pur les jeunes par exemple », propose-t-il.

    Au passage, il annonce qu' »en fin politique, Nicolas Sarkozy a su s’emparer de certains sujets qui façonnent l’imaginaire collectif et que le PS laisse en jachère ».

    Lang est devenue liquide et confond parti politique et fan club… L’age de la retraite a vraiment sonné Jacky…

  7. Roselyne dit :

    Tout à fait d’accord avec Gérard Filoche !!! Dans notre fédération, nous avions donné la majorité à Benoît Hamon, depuis, rien ne va plus, désertion de militants, peut-être orchestrée par les pro- Royal (mauvais perdants?) … l’on attend sûrement le prochain congrès, ceci afin d’empêcher le Parti de retrouver sa gauche, et la politique qui va de pair !!! Lamentable et épuisant pour tous les militants (courageux ! ) qui ont envie d’une alternative et d’un espoir dans un horizon proche … c’est URGENT !!!

  8. tiens ? On dirait que nous avons les mêmes détracteurs ? je soutiens ton combat, Alain. Même si je ne suis pas (plus) socialiste. Certains se trompent de stratégie… A force de calculs à la petite semaine, le ps a vu son centre de gravité se déplacer de gauche à droite… (cf les valls, Peillon, Royal, etc…). Et les électeurs les ont sanctionné pour cela. Quand le ps sera capable de nouveau de proposer un projet alternatif de société et pas le même que celui de la droite démocrate chrétienne, il retrouvera de la crédibilité. n’en déplaise à Monsieur Vasseur et autres…

  9. Eric dit :

    Tu as raison, on peut parler de matraquage. Mais ça correspond à une réalité, quand même! Les 16%, le Congrès, tout ça n’est pas inventé. Il faut juste espérer que le sens de la vie l’emportera finalement!

  10. marc vasseur dit :

    ah bon alain… une alliance de filoche à rocard… t’appelles ça comment ?

  11. La main gauche dit :

    Je ne partage pas non plus… le snipper isolé du nom de « De Reims »…. le vote des militants peut-être… et à dire « éliminée », je serais curieux de savoir si Ségolène se considère « éliminée » !!!

  12. @ Made
    Croire que le congrès du Mans « n’avait pour seul but que d’éliminer ségolène Royal » (sic) est largement réducteur est montre une vision quelque peut simpliste du fonctionnement du Parti.
    Il faut cesser de transformer les courants de pensée socialistes en écuries présidentielles où chacun défend bec et ongle son candidat, en oubliant parfois un salutaire sens critique. Il faut également, lorsqu’un ou une est désigné(e) cesser de remâcher son amertume et de préparer des chausse-trappes qui sont toujours contre-productives.
    Laissons aux supporter du football la regrettable habitude de se taper dessus à la sorti des matchs, et faisons de la politique au sens noble du terme.
    Nous avons des échéances électorales et surtout nous devons regagner la confiance des français pour proposer une alternative crédible à la casse d’un modèle social issu de combat unitaire ou le collectif l’emportait sur les pauvres ambitions personnelles.

    Si nos dirigeants n’ont plus cette vision, ayons la pour eux…

    Quant à affirmer  » tout le reste qu’il peut raconter c’est du baratin…  » (re sic ) je vous laisse la responsabilité de votre analyse que je ne partage absolument pas…

  13. Made dit :

    Il faudrait rappeler à Gérard Filoche que le congrès de Reims n’avait pour seul but que d’éliminer ségolène Royal, tout le reste qu’il peut raconter c’est du baratin…

    Il suffit de regarder les résultats des élections Européennes et les régionales vont suivre.

    A bon entendeur salut !!!

Laisser un commentaire

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons