Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

23 juillet 2009

Bon dimanche!

Filed under: 06 - Travail-Entreprises — iledere @ 6:34

Les députés de la majorité sarkozyste ont adopté cette semaine un texte de loi permettant l’ouverture dominicale dans les communes dites d’intérêt touristique et les grandes zones commerciales des agglomérations Paris, Lille, Marseille.

Grand projet de Nicolas Sarkozy, cette mesure fragilise les droits des travailleurs. C’est de fait une généralisation du travail du dimanche qui touche déjà, faut-il le rappeler, de nombreux Français (3,4 millions, Enquête INSEE 2004).

Désormais, dans la kyrielle de communes (près de 500) dites d’intérêt touristique qui criblent notre pays, le salarié devra de droit accepter de travailler le dimanche – sans doublement de salaire, ni repos compensateur. Travailler plus pour gagner plus moins!…. Les Français commencent à connaître la chanson.

Le travail du dimanche est un coin enfoncé dans l’édifice du droit du travail. Se cache derrière cette fausse proposition de loi – furtive et inutile dissimulation de la volonté présidentielle – l’ambition de la droite de poursuivre la dérégulation du marché du travail dans une logique purement idéologique.

L’exemple américain montre le chemin: d’abord le travail le dimanche, puis l’ouverture en permanence, notamment de nuit. Les grandes chaînes de magasins (CVS, Shaws…) outre-atlantique avaient adopté l’ouverture 24/7 pour suivre le mouvement de certains concurrents, effet d’entraînement oblige. L’argument marketing du « Come in at any time » était trop tentant pour ne l’abandonner qu’à quelques uns. La généralisation de l’ouverture 24/7 a réduit mécaniquement la rente d’exploitation des premiers pour finir par représenter un coût important. Le marketing a ses limites. Aujourd’hui, on observe en effet un rétropédalage rapide aux USA: la réduction des coûts passe par une rétrécissement des plages d’ouverture.

De façon identique, la généralisation du travail dominical est une ineptie économique. Les études les plus sérieuses (lire rapport du CAE ici) ont montré l’absence d’effet empirique significatif sur la croissance. Sans se référer aux grandes lois de la science économique, on peut aisément percevoir qu’un euro dépensé le dimanche ne sera pas à nouveau consommé le lundi. Le commerce électronique accessible 24/24 reflète précisément l’absence d’effets majeurs sur la structure de consommation des ménages. L’activité économique sera seulement lissée sur 7 jours, au lieu de 6. La consommation des Français dépend d’abord de leurs revenus! C’est l’augmentation de ces revenus, et en particulier des plus faibles, qu’il faut encourager.

Et puis, au-delà des aspects économiques, pensons aussi à la nécessité d’avoir dans notre emploi du temps – à tous les étages, individuel, familial, national – des repères collectifs, des balises temporelles auxquels chacun se réfère pour organiser son temps libre harmonieusement. La conjugaison des temps familiaux, amicaux et professionnels doit rester possible. Ce n’est pas sur le consumérisme que se développe une société. Il serait bon de le rappeler à la droite bling-bling.

Thomas pour la section Jean Zay de Sciences-Po

Jason Mraz  » I’m yours« 

[youtube=http://www.youtube.com/v/LYhrYHmUPn0&hl=fr&fs=1&]

Laisser un commentaire

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons