Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

24 juillet 2009

le motodidacte, mieux que Stakhanov

Filed under: 20 - UMP,21 - Mensonges de Sarko — iledere @ 12:30

[dailymotion=http://www.dailymotion.com/swf/x9w01y_estrosi-lhomme-qui-travaille-126h-p_news&related=1]

Il y a peu, Christian Estrosi, dit le motodidacte, en campagne pour les municipales annonçait à ces futurs concitoyens, histoire de convaincre les derniers récalcitrants et les adeptes de plus en plus nombreux du non cumul des mandats, qu’il renoncerait à tout ses mandats, s’il était élu, pour se consacrer à sa bonne ville de Nice.

Vous savez comme moi ce qu’il en est des promesses de campagne… Après avoir démissionné de son poste de secrétaire d’État chargé de l’Outre-mer pour se consacrer à plein temps à sa nouvelle fonction, son appétence pour les cumuls refait surface et il devient l’un porte parole de l’UMP puis accepte des missions puis, en 23 juin 2009, il retourne au gouvernement en tant que ministre chargé de l’Industrie…
Il est également président de la communauté d’agglomération Nice-Côte d’Azur (CANCA) devenu, fin 2008, communauté urbaine Nice Côte d’Azur.

Le 1er avril(, et ce n’est pas un gag) celui qui devait se consacré exclusivement à Nice est réélu député le 25 mai 2008 avec 69,37% des voix au second tour (après une participation insuffisante au premier pour assurer son élection directe ce qui montre comment les Niçois perçoivent les hommes politiques en général et leur maire en particulier…)

Le motodidacte démissionne finalement de la présidence du conseil général des Alpes-Maritimes le 14 décembre 2008, et, frappé par les règles sur la limitation du cumul des mandats, après la validation définitive des résultats des élections municipales de Nice par le Conseil d’État, est obligé de démissionner de son mandat de conseiller général de Saint-Étienne-de-Tinée.

Que d’activités ! on en reste envieux. Quel est le truc ? Il n’y a pas de truc, c’est simplement qu’il travaille beaucoup… Exactement 18 heures par jour, 7 jours sur 7. Soit 126 heures par semaine… (voir la vidéo, c’est lui qui le dit…) Il est donc logique qu’il puisse cumuler salaires et indemnités !
Ce n’est pas comme ces fainéants de français qui restent à 40 heures maximum et qui ne veulent pas bosser le dimanche.

Cela rappelle Alekseï Grigorievitch Stakhanov (1905-1977), un célèbre mineur soviétique qui, lors d’un concours organisé par le Komsomol, aurait accompli quatorze fois la norme dans l’extraction du charbon, le 31 août 1935 : 102 tonnes en 6 heures de travail. La norme était de 7 tonnes. La propagande soviétique en a fait par la suite un exemple pour tous les ouvriers de l’URSS. Cette promotion du sacrifice personnel et de l’émulation entre travailleurs pour le bien du Parti a reçu le nom de stakhanovisme.
Sarkozy devrait créer bientôt le Estrozisme….

Cela dit, avec une moyenne journalière de 18 heures de boulot, si l’on rajoute un peu de temps pour se sustenter et un tout petit peu de sommeil, il ne reste pas grand place pour se cultiver. Ni pour apprendre à compter. Encore moins pour comprendre que les français ne sont pas des imbéciles…

Alain Renaldini

4 réponses à “le motodidacte, mieux que Stakhanov”

  1. Roselyne dit :

    C’est « fou » ce que l’on bosse avec l’omni-président !!! Voyez : Xavier Bertrand, maintenant Estrosi !!! Ils ne dorment jamais, ou si peu , ils carburent aux petites pilules blanches !!! Pourtant, l’efficacité n’est pas là, ils feraient mieux de lever le pied, ils feraient moins de « c…….s !!!

  2. Serge dit :

    J’ai voulu regardé la vidéo, je pensais que « l’homme à la moto « ou le « 7/7 » aurait mis son casque et dès que j’ai vu sa « tronche » j’ai tout arrêté.

  3. La main gauche dit :

    Sauf erreur dans les comptes, ça fait au moins 4 mandats, sans compter les petits à-côtés, donc 126 h par 4 soit moins de 35 h… c’est un planqué !!

  4. Exec T dit :

    Bon, contrôle anti-dopage pour Estrosi, pour autant que son implication dans le travail soit réelle et le travail fourni régulier.

    Quant au stakhanovisme, n’est il pas une négation même du socialisme, doctrine politique qui justement évite de mettre les individus en compétitions les uns aux autres et favorise plutôt l’effort collectif (d’équipe).

    Le mythe du « être le premier » a encore de beaux jours devant lui.

    Cela dit, que pense M. le webmestre des idées de Jacques Généreux (le bien nommé?) ?

Laisser un commentaire

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons