Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

4 septembre 2009

Effet Boomerang

Filed under: 18 - UDF-MoDem-Centre — iledere @ 6:05

Après sa gamelle aux municipales (adieu Capri Toulouse, c’est fini…) aux législatives et aux Européennes, nombreux avaient été les observateurs surpris de voir Bayrou se remettre si vite en selle. La proximité des chevaux de course, une passion partagée avec son ami Morin, sans doute…

Mais à l’analyse, Bayrou, anti sarkozyste notoire, n’a fait que copier son ennemi : diviser pour régner. Et tentant de seéparer les courant du PS et en courtisant des ambitieux impatients, il comptait bien attirer vers lui une partie du PS dont l’ancrage à gauche était moins important que le résultat électoral au motif que « la fin justifie les moyens »
Sans compter que nombre de socialistes pouvaient être abusés par les charges sévères dudit Bayrou contre Sarkozy, charges qui permettaient de l’exonérer d’un passé plus que droitisant qui l’avait vu pactiser avec Madelin, de Villliers, Millon, d’Aubert et d’autres crapules du même acabit…
La stratégie de division a bien fonctionnée pour Sarkozy, qui a attiré vers lui des stars déchue de gauche comme Kouchner et Bockel, des traître pathétique comme Besson ou Amara, des vieilles gloire en recherche d’un dernier tour de piste avant le grand trou noir comme Rocard ou Lang… Avec des limites tout de même puisque des Allègre ou des Giacobbi ont finalement été repoussé du dispositif d’ouverture…

Bayrou, donc avait décidé de reproduire la même stratégie, mais à son avantage ce coup-ci.

Pas de bol, La Rochelle ne s’est pas passé comme il l’avait prévu ! Ségolène et Martine se sont partagées la tribune le vendredi, sans se battre : à l’une le coup d’envoi des régionales, à l’autre la rénovation du PS. Pire, Peillon, qui a resservi mollement un copié collé du discours de De Sarnez (numéro 2 du Modem) à Marseille, n’a recueilli que des applaudissement polis.

Pire, la mise en demeure de Martine Aubry vis à vis de Bayrou de démontrer son soit disant encrage à gauche divise maintenant le Modem.
Il y a les militants partisans d’un rapprochement avec le PS et ceux qui souhaitent rejoindre le pouvoir au travers de la nébuleuse rassemblant à la table de l’UMP les affidés : Nouveau Centre, De villiers, les chasseurs de Nihouls… Bon appétit.

Voici dont un magnifique effet boomerang. Si le PS reste dans la ligne de La Rochelle 2009, c’est Bayrouqui devra se battre pour rassembler les morceaux éparts d’un mécano politique construit sur mesure pour son propre intérêt personnel et qui risque d’exploser lorsque ses quelques militants décideront de faire des choix lucides plutôt que de faire allégeance à un homme politique sans convictions réelles, bouffi de suffisance, et prétentions et d’ambitions…

Alain Renaldini

Tiens, ça m’est venu tout seul : Mano Negra – « Dont want You no more« 
[youtube=http://www.youtube.com/v/uPRgp__V-2Y&hl=fr&fs=1&]

2 réponses à “Effet Boomerang”

  1. superpado dit :

    Je partage!

  2. Made dit :

    Oui, mais aubry a déjà renié tout le programme qu’elle avait annoncé : le non cumul, les primaires etc, etc donc aucune crédibilité quoiqu’en dise ses « admirateurs ».

Laisser un commentaire

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons