Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

13 septembre 2009

Régionales en Poitou-Charentes

Filed under: 13 - PS,15 - Fédération 17 — iledere @ 12:00

Le maire d’Etagnac, Henri de Richemont, porte-parole de l’opposition régionale, avait été l’attraction parce que, à l’occasion d’un déjeuner parisien, il a été désigné par les parlementaires UMP du Poitou-Charentes pour être le chef de file aux prochaines élections régionales.
Depuis, il avait été désigné par les militants le 22 mars 2009 pour conduire la liste UMP aux élections régionales françaises de 2010 en Poitou-Charentes . Seul candidat lors des ces primaires, il a été élu par 1787 voix, ce qui représente un taux de participation de 33,96%. C’est dire l’enthousiasme des militants…

Pendant longtemps, cette désignation est passée inaperçue. En effet, le Parti du Président continuait à consulter pour trouver une tête de liste plus médiatique. Les dirigeants du Parti étaient d’ailleurs prêts à passer outre le choix par défaut des militants dans un groupe politique ou les décisions viennent toujours d »‘en haut.
A l’UMP les militants ne sont là que pour organiser la claque aux manifestations quand ce n’est pas pour jouer des rôles d’ouvriers ou de clients dans les enfumages de la communication gouvernementale. On a le rôle qu’on peut !

Hélas, Xavier Bertrand, les talents sont rares et les talentueux courageux encore plus : on s’est pas franchement bousculé au portillon.
Dominique Bussereau, célèbre multi cumulard,  ministre des Transports et patron de la Charente-Maritime, comme Jean-Pierre Raffarin, sénateur loser,  ont préféré renoncer malgré des nombreuses «pressions» pour les inviter à croiser le fer avec Ségolène Royal dont il ne fait aucun doute qu’elle sera candidate à sa propre succession.

Dés l’annonce que les ministres tête de liste élus devront démissionner de leur ministère, le choix de Bussereau a été fait ! Et il doit bien rire de ne s’être pas précipité sur des prébendes supplémentaires à l’instar de Pécresse et Joyandet qui trouvent la pilule amère…

Pécresse, qui avait durement croisé le fer contre Karouchi pour la tête de liste en Ile de France, vient d’ailleurs d’annoncer que si elle était élue, elle démissionnerait (de la liste, pour rester ministre..) ce qui est un bon moyen de montrer son immense respect pour les électeurs.
Joyandet, lui, tête de liste en Franche-Comté, espère rester ministre à la faveur d’un traitement spécial : le cumul des mandat a de beaux jours devant lui à l’UMP…

Quoi qu’il en soit, en Poitou-Charentes, la tête de liste par défaut a commencé à semer des mots historiques comme : «Ce sera très dur». On ne vous le fait pas dire…

Alain Renaldini

3 réponses à “Régionales en Poitou-Charentes”

  1. @ la Grignette,
    Bien vu, De Richemont est effectivement celui qui a porté la loi qui permet la destruction définitive de la marine marchande française. Grace à lui et sa dernière modification du RIF, les armateurs de sont tenus, sur un navire battant pavillon français, de n’avoir de deux officiers européens à bord.
    Bon courage pour nos officiers en formation qui n’arrivent même plus à trouver les embarquements nécessaires à valider les périodes en mer obligatoires pour leur formation…
    Pour ceux qui s’intéressent à la question, la marine marchande est probablement le meilleur exemple d’une déréglementation totale, d’une mondialisation sans limite au profit des dirigeants, les armateurs, qui ont tout obtenu, même l’impensable, d’un gouvernement à leur botte…

  2. la grignette dit :

    Bof ! Cà ne fait qu’environ 5500 adhérents à l’UMP dans le secteur ! Une broutille.

    Faut aller voir les hauts faits de cet apôtre sur Wikipédia en tant que chargé de mission – par Bussereau je crois – concernant l’aménagement de l’autoroute côtière. Je crois bien qu’il préconisait une sorte d’installation de pavillon de complaisance ou de courtoisie avec, devinez quoi ? des exonérations de charges patronales à la clef !

    C’est tout dire !

  3. Vincent-Marie BILOA dit :

    Belle analyse qui montre bien les difficultés de l’UMP en PC et surtout le poids politique de SR.

Laisser un commentaire

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons