Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

27 septembre 2009

Prophète en Sarkozie

Filed under: 07 - Justice,20 - UMP — iledere @ 6:30

« Ils étaient au bon numéro. Mais pas dans la bonne rue. » Le commissaire divisionnaire de Lens, Benoît Desferet, résume en une phrase la méprise de ses hommes.

Lundi, à l’heure où blanchit la campagne, ils ont défoncé la porte d’un trafiquant de drogue présumé, dans une petite cité de Libercourt. Sauf qu’ils n’étaient pas à la bonne adresse. « Il y avait deux hommes, dont un qui était très âgé. On s’est vite rendu compte qu’on s’était planté, poursuit le commissaire. Mais c’est plein de petites rues par-là. » L’opération avait pourtant été bien préparée. La police devait démanteler un trafic de cannabis en arrêtant simultanément une trentaine « d’objectifs » disséminés dans le bassin d’Hénin-Beaumont. La victime de cette méprise a rapidement obtenu la garantie d’être dédommagé et des excuses de la part de l’administration. Pas suffisant, il a tout de même porté plainte pour « dégradation de biens ».

Cette bavure, si elle a traumatisée les victimes m’a beaucoup fait rire. En effet, le 31 décembre 2008, pour vous, mes lecteurs tant aimés, j’avais écrit un texte intitulé « The perfect moment » où j’avais imaginé une telle bavure.
Alors je ne résiste pas au plaisir de le publier de nouveau… Comme quoi on peut être prophète en Sarkozie, et grâce à notre belle police, me voici rattrapé par l’actualité :

The Perfect Moment

Je ne pouvais pas laisser passer cette fin d’année sans vous trousser un dernier petit billet. J’aime bien trousser des billets. Pas que des billets d’ailleurs, car ce verbe évoque plutôt des étreintes passionnées dans des meules de foin , images qui n’ont plus leur place dans les pensées de nos concitoyens englués dans le béton de nos cités tentaculaires ou, reconnaissons-le, les halls d’immeuble n’ont pas la poésie de nos portes cochères d’antan, complices d’activités fornicatrices bien plus poétiques que la plus conviviale des tournantes improvisée dans les caves de nos immeubles.

Pourtant c’est de bonheur dont je voulais vous entretenir car, pour ceux que la langue de Georges Bush répugne, tout le monde n’appréciant pas la langue de veau, “the Perfect Moment” est un moment de pur bonheur, d’extase parfaite, aussi pur que le rayon vert qui, s’élevant de l’océan au moment exact ou l’astre lumineux lance son dernier rougeoiement avant de s’engloutir dans un océan qui n’a rien à voir avec les flots grisâtres que tu contemplais lors des congés payés familiaux à Fort-Mahon-Plage (1).

Hé oui, avant que la France ne devienne Sarkozie, il existait un court moment dans l’année ou l’on pouvait ne rien faire tout en touchant son salaire. Étonnant non ? d’aucuns assurent également que certains jours de la semaine étaient consacrés au repos ce qui me semble bien improbable et en tous cas totalement incohérent en regard d’un fonctionnement entrepreneurial harmonieux.
Mais notre époque ne manque pas de menteurs, de radoteurs et de propagandistes de billevesées… Enfin, Dieu me tripote, il n’y a plus de socialistes…

Mais je vois que tu redresses la tête à l’évocation du mot bonheur, à moins que ce ne soit un machinal mouvement pour évaluer si ton 11 ème étage est toujours à sa place entre le 10ème et le 12ème de la tour “Mon Logis”, avant de te lancer dans cette ascension qui aurait pu être facilitée par l’ascenseur, si le syndic n’avait pas englouti l’argent nécessaire à sa réparation dans un séminaire organisé aux Seychelles sur la “sécurité dans les escaliers”.

Mais si, ce “Perfect Moment” existe, pour toi aussi. Il te faut le chercher, et lorsqu’il est là, en jouir sans retenue, ne pas le laisser échapper.
Le chercher te dis-je…
Certes tu as déjà essayé. Dans ton petit HLM, obtenu grâce à l’entremise de l’oncle du beau-frère de ton ex-femme qui connaissait quelqu’un travaillant à la mairie, n’as-tu pas un écran extra-plat, aussi plat que ton compte en banque, sur lequel le vendeur prélève pour les dix prochaines années une mensualité qui ferait vivre un village africain de taille moyenne (2).
N’as tu pas zappé de chaîne en chaîne, t’attardant parfois sur ces chefs d’œuvres modernes qui, à l’instar de “Questions pour un champion”, montrent au pays qu’il n’y a pas de limite à l’inculture et que ton président n’est pas le seul à croire que Montherlant est un glacier, Boris Vian un ancien dissident russe et Sartre la capitale de la rillette…
Hélas les 25 chaînes commerciales privées, pas plus que la chaîne publique qui n’émet plus que de 23h à 2h15 pour d’inexplicables soucis de trésorerie, n’ont pu combler cette recherche.
Certes un ordinateur et une connexion Internet aurait peut-être pu te permettre d’atteindre le nirvana. Ou du moins faire de toi un homme moderne qui “surfe sur le net” comme ils disent dans la publicité qui constitue l’essentiel des programmes télévisés… Ce sera un investissement à envisager lorsque tu auras fini de payer le téléviseur et que tu auras retrouvé du travail…

Pourtant c’est là, dans ce clapier où nul lapine ne veut plus te suivre que le “Perfect Moment” peut arriver…

A tous moments. Comme ce soir, alors qu’intrigué par des frôlement dans le couloir que la pitoyable acoustique des cloisons de papier mâché a répercuté vers un tympan pourtant durci par des pratiques malsaines (3), tu t’es approché de la porte avant qu’elle ne t’explose au visage !
Et que tu vois surgir de la poussière du chambranle arraché par un coup de pied viril, un monstre en uniforme, casqué et équipé d’un bouclier translucide et d’une matraque bien plus longue que la baguette que le farineux réchauffeur de pain du coin te vend à des prix défiant l’entendement et la morale.
Et que sous tes yeux ébahis tu vois apparaitre à ses cotés une musaraigne recouverte d’un manteau de cuir noir, dont le revers s’orne d’un insigne à l’effigie du ReichFürher Hortefeux (4), dont la bouche aux lèvres minces s’étire dans un sourire gourmand de pervers en action, sous de minuscules moustaches noires dont la mode était passée depuis 1944 et qui semblent ces derniers temps de nouveau en vogue.
Et que ce détritus, avec un hoquet jouissif éructe de sa voix de fausset “Mamadou Traoré, au nom du Préfet, au nom de la république, – claquement de talons- veuillez nous suivre ! Vous êtes -nouveau hoquet de bonheur- le 26.000 expulsé de l’année”

Ce “Perfect Moment”, en Sarkozie, il est là ! Il est à ta portée ! Ne le laisse pas échapper !

Ce sera quand, levant le nez sur le bestiaux qui te domine de ses épaules de rugbyman et de sa tête hydrocéphale, tu tendras ta menotte et, pointant le palier, tu susurreras : “Mamadou Traoré, c’est la porte d’en face”

Bonne année tout de même,

Alain Renaldini
(1) Putain, j’aurais pas détesté être capable de torcher des phrase comme celle-la. V. Hugo
(2) L’auteur serait de gauche que je ne serais pas étonné. F. Bayrou, Ministre de la morale publique, ex-futur 1er ministre socialiste
(3) La masturbation rend sourd ! “hein ? quoi ? Distribution de topinambours ?”
(4) En vente 3 € dans tous les WC publics (ndlr)

13 réponses à “Prophète en Sarkozie”

  1. la grignette dit :

    @ Alain et la main gauche,

    J’y suis allée, j’ai essayé, j’ai fait chabichou… et j’ai envoyé une ramonée. Cà vous va camarades ?

    Dis moi, la main gauche, il y a bien longtemps que tu as fréquenté aussi bien le confessionnal que le cathéchisme, ou tous ces alentours là, car tu saurais qu’on respecte les biquettes qui produisent le chabichou …. avec un petit rosé bien frais évidemment.

  2. La main gauche dit :

    Le « Venez avec nous . Cliquez ici » bloqué… peut-être que c’est déjà salle comble !!..

    Bon j’m »en vais faire pénitence et réciter 3 Notre Dame (… du Poitou) sinon La Grignette va m’transformer en chabichou !!

  3. @ la Grignette
    Tu essaieras de cliquer sur l’icone « cliquer ici »… en haut, sur le bandeau, au dessous du « venez avec nous »
    Je ne suis pas sûr que le recrutement se fasse correctement avec des liens inopérants..
    Bon courage..

    Amitiés socialistes
    Alain

  4. la grignette dit :

    P.S. : j’aime bien le rose !

  5. la grignette dit :

    @ Alain,

    Cà en fait bien du beau monde pour une petite chose, quand je pense que je viens de passer vingt minutes au téléphone pour un internet bloqué ! Tu vois un peu l’ampleur de la tâche, d’autant plus qu’à mon âge, ben les neurônes ne sont plus aussi véloces qu’avant. Enfin çà se tentera.

    Pour mon éducation je vais tout de même faire un petit tour sur le site tant moqué, des fois que j’y apprenne quand même quelque chose.

    Amitiés

  6. @ Serge
    Je tente en ce moment de lire dans les entrailles d’une bouteille de champagne… La lecture n’est pas aisée, mais sans me tromper, je te prédis des lendemains difficiles… 😉

  7. @ la grignette
    Ce serait un plaisir d’accompagner les camarades sur le chemin de la création de blogs. Je suis, pour ma part, entièrement disponible.
    Nous avons un secrétaire fédéral à la communication, une autre à la formation et un aux TICE. Je pense que si la demande remonte vers eux ils se feront un plaisir d’organiser une séance de formation où j’aurai beaucoup de bonheur à partager mes modestes compétences…

    A bientôt

    Amitiés socialistes

    Alain

  8. Serge dit :

    @ la grignette

    T’as raison la grignette, comme diraient « certains » il ne faut pas faire de l’antisarkozysme primaire quand on constate tous les « bienfaits » de notre « inélégant élyséen » envers le bon « Peuple de France » :

    – le travailler plus pour gagner moins;
    – ne pas donner un « coup de pouce » au SMIC dans le « respect » de la compétitivité!
    – l’augmentation du forfait hospitalier à la charge des assurés, étendre le non remboursement de médicaments pour « sauver » la Sécurité Sociale.
    -La taxation des indemnités pour accident de travail
    etc…..

    Voilà comment, en Sarkozie, on améliore le pouvoir de millions de français et surtout des moins nantis!
    Il faut mieux prélever des millions de français pour compenser les cadeaux fiscaux aux quelques milliers les plus .aisés .
    Etre riche et en bonne santé doit être la devise préférée de « l’apôtre élyséen »

  9. la grignette dit :

    « Eh cause toujours » les deux acolytes de l’ile, v’la-t-y ben deux apôtres toujours à critiquer leur prochain va! C’est bien des caïens çà, fiers et arrogants vis à vis du pôv monde !
    Ce qui serait sympa Alain ce serait d’expliquer à tes petites camarades (moi) qui ne sont ni aussi intelligentes, ni ausi douées que toi comment monter un blog. Enfin dans ma prochaine villégiature je trouverai peut-être quelqu’un de plus compatissant, quoique je me retrouverai en terre étrangère et hostile (historiquement le sire de Soubise n’a jamais brillé par son intelligence et sa bravitude),mais je me risque à espérer quand même.
    Concernant cette bavure, il est passé, heureusement fort tard à la télé un documentaire sur le RAID, et le GIPN, lesquels nous ont fait en direct différé un magnifique exemple de « bavure », tout à fait style « porte en face ». Ils ne se sont pas démontés, expliquant que cela arrivait quand les arrestations étaient multiples…. Il est à remarquer que cela n’arrive pas aux paroissiens normaux, français quoi, mais plus fréquemment chez les roms ou les noirs ou les beurs ….. Vu le nombre ils ont de l’avenir !

  10. La main gauche dit :

    Dans désird’avenir il y a surtout désir, ça laisse un peu de souplesse dans le calendrier pour les réalités… tiens, bizarre, l’île de Ré c’est bien en Poitou-Charente, je n’ai pourtant pas vu de lien sur un de nos plus actifs bloggeurs socialiste de la région… c’est qu’elle doit aimé se faire désirer…

    @ Serge, je ne sais ce que te dira le prophète, mais en nous laissant 130 milliards de dettes, 3,7 millions de chômeurs ou précaires et 8 millions de pauvres, je crains que les désastres ne s’éteignent pas immédiatement après Sarko… pour les suivants ça ne sera pas « voiles de nuit » mais « rames dans la purée de pois » !!

  11. Serge dit :

    @ Alain,
    Oh! grand prophète, peux-tu interroger « les astres  » pour savoir si en l’an 2012, le « pseudo monarque » continuera ses « désastres » sociaux?

  12. Hé hé, la main gauche. Tu as réagi plus vite que ton ombre… Hé oui, notre reichführer transforme mes délires en réalité.. Inquiétant!
    Inquiétant aussi l’approche Internet de Ségolène. Je viens de faire un tour sur son site desirdavenir.com version 2… Pour un blog de section ce serait bien, si les liens marchaient. Mais compte tenu de ses ambitions, il y a encore du travail.

    Anecdote : hier le spectacle « Voiles de nuit » a été retardé de 23 minutes du fait du retard d’une personnalité. Devine quoi : ce n’était pas Ségolène… Ouf…

  13. La main gauche dit :

    Selon la bonne vieille devise des brigades Hortefeux à volonté,  » Au pays de la barre de béton, derrière chaque porte il y a un coupable ».. alors, tes histoires, c’est vraiment d’la science-fiction !!!

Laisser un commentaire

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons