Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

30 septembre 2009

La France refuse d’enterrer Lisbonne en cas de nouveau non irlandais

Filed under: 09 - Evènement,21 - Mensonges de Sarko — iledere @ 12:00

Après Silvio Berlusconi, le président du Conseil italien, Pierre Lellouche, le secrétaire d’État aux affaires européennes, évoque à mots couverts la possibilité d’appliquer le traité de Lisbonne aux seuls États qui l’auraient ratifié en cas de nouveau « non » irlandais, lors du référendum du vendredi 2 octobre.

« Quoi qu’il arrive, l’Europe avancera parce que nous n’avons pas le choix », a-t-il déclaré ce matin sur LCI. « Nous sommes face à un monde qui va passer à 9 milliards d’hommes (…), il y a énormément de travail à faire en matière énergétique, d’immigration, d’industrie, de social et on ne va pas s’arrêter. Donc on trouvera une solution si jamais nous étions devant une situation de ce genre », le « sort institutionnel de 500 millions d’Européens » étant « entre les mains de 3 ou 4 millions d’Irlandais ». Interrogé sur l’existence d’un « plan B », il a répondu : « je ne peux pas en dire plus ». Berlusconi, lui, avait été plus précis : « je crois que nous devrons complètement revisiter le fonctionnement actuel de l’Europe pour créer un noyau d’États qui agissent au-delà de l’unanimité « .

La question ne devrait cependant pas se poser, si l’on en croit les derniers sondages qui donnent le « oui » gagnant. Mais cela montre que les mentalités évoluent très vite et que les gouvernements cherchent désormais un moyen de sortir de la loterie de plus en plus incertaine des ratifications dans une Union à bientôt trente pays. Un moyen serait d’abolir l’exigence actuelle d’unanimité pour modifier un traité et de le faire entrer en vigueur, par exemple, si 2/3 des États le ratifient. Ou alors imaginer un mécanisme où la non-ratification place automatiquement le pays dans une sorte d’Espace européen bis avec la possibilité de rejoindre l’Union plus tard.

Jean Quatremer pour « les coulisses de Bruxelles UE »
Photo: Thierry Monasse

4 réponses à “La France refuse d’enterrer Lisbonne en cas de nouveau non irlandais”

  1. Karim dit :

    monsieur Belgo. je suis pleinement d’accord avec vous, Israel bafoue les condamnations de l’onu. l’europe doit justement, vivre en paix; l’europe de la paix, plus de soldats qui vont faire la guerre à nos frères musulmans, et en europe plus de policiers avec des armes au service d’un pouvoir étatique presque dicatorail. Je vous approuve.

  2. La main gauche dit :

    Berlu et Lelouche nous jouent les ingénues auréolées, alors que pour faire la claque à 3 ou 4 millions d’irlandais y a plus simple : fermer 2 ou 3 usines, acheter 2 ou 3 médias, leurs dégotter un Sarko local, passer le temps de travail à 25 heures par jour, et voilà comment on invente la machine automatique à ratifier n’importe quoi et bien plus si affinité, le monde ne va pas attendre sans cesse l’avis de 500 millions d’emmerdeurs pour passer à 9 milliards d’exploités et pollués jusqu’à l’os !!

  3. la grignette dit :

    Dis le Belge, tu ne crois pas qu’un seul homme a suffit pour nous imposer ce foutu traité de Lisbonne ? Aidé de quelques millions de couillons de votants bien sûr. Tou çà pour arriver à un système qui godaille de tous les côtés, chacun tirant les biffetons de son bord.
    On finira par croire que l’idée européenne n’était qu’une utopie et qu’il existe pas mal de Don Quichotte dans nos contrées !

  4. Belgo5.0 dit :

    les Nationaux ont le choix (de faire de nous ce qu’ils veulent)

    Nous autres Républicains, qui voulons une Europe des Droits, nous n’avons pas le choix. Nous sommes prisonniers des valeurs du débat imposées par les Nationaux, de leur controle sociologique, médiatique, de leur organisation institutionnelle, de leurs vases communicants avec la finance…

    Lellouche est un National, un antiRépublicain, bref un élitiste, et un très bel exemple de National, puisqu’il articule les communautarismes.
    C’est ainsi qu’une Europe véritable des Droits, une Europe de la Paix, jouerait tout son rôle en imposant à l’Etat d’Israel de respecter les décisions du droit international. Mais ça, Lellouche ne le proposera jamais : les Nationaux sont des violents, et ils tirent leurs profits de notre exploitation.
    Il est donc normal et parfaitement logique que Lellouche veuille nous imposer le Traité de Lisbonne.

    « le Belge »

Laisser un commentaire

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons