Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

20 octobre 2009

David Douillet : la majorité essaie de se rassurer

Filed under: 20 - UMP — iledere @ 6:30

David Douillet élu député des Yvelines, la majorité fait semblant de se rassurer
L’ancien judoka David Douillet fait partie des recrus « people » de Sarkozy, au même titre que le chanteur Gilbert Montagné. Dans la droite ligne de la pipolisation de la politique française, David Douillet a facilement remporté, dimanche 18 octobre, l’élection législative partielle de la 12e circonscription des Yvelines, en obtenant 52,1% des voix face au socialiste Frédérik Bernard, soutenu par Europe-Ecologie. Aussitôt, le patron de l’UMP, Xavier Bertrand, venu sur place l’applaudir, s’est réjoui que ce scrutin ait remis «les pendules à l’heure», «parce que voilà quelques semaines, on nous disait que cette circonscription était perdue pour le mouvement populaire».

Ces derniers jours, la polémique autour de l’arrivée probable de Jean Sarkozy à la tête de l’Epad (l’Etablissement public d’aménagement de La Défense) avait notamment déclenché l’ire de Pierre Cardo, député des Yvelines et mentor politique de David Douillet, qui avait dénoncé une «maladresse» inattendue «à ce niveau-là de l’Etat».

Voilà donc l’UMP officiellement rassurée. «C’est un démenti à toutes les vaines polémiques qu’un Parti socialiste en mal de propositions a tenté d’alimenter», a réagi Valérie Pécresse, tête de liste UMP aux régionales de mars 2010, soulagée par ce «beau résultat» -entaché par un taux de participation de 33,7 %, ce dont le parti du Président ne se vante guère.

Il est clair qu’il faut relativiser cette «victoire en trompe-l’œil». «En 2002, le candidat UMP était à 60%», a noté Christophe Borgel, le secrétaire national aux élections, qui s’est aussi agacé de la neutralité affichée par le Modem au second tour: «Pour un parti qui a fait d’une certain éthique de la République un des éléments principaux de son discours politique, ne pas appeler à voter pour la gauche après la semaine qu’on vient de vivre, ça prête à sourire.»
Au moins le Modem aura, une fois de plus, montré qu’au delà des discours, lorsqu’il s’agit de prendre ses responsabilités, le parti de Bayrou s’incrit facilement aux abonnés absents : Richard Bertrand, le candidat du Modem (7,75% des voix au premier tour), également adjoint de Frédérik Bernard à la mairie de Poissy, s’était refusé à donner une consigne de vote au second, de même que le représentant du Front de gauche.

Benoit Hamon ne s’est pas trompé dans son analyse : « Le fait que le candidat du Parti de gauche (PG) n’ait pas appelé à voter pour le candidat socialiste a sans doute contribué » à la défaite de Frédérik Bernard dans la 12e circonscription des Yvelines, a estimé le porte-parole du Parti Socialiste sur RMC et BFM-TV. « J’en tire des leçons pour nous » et « ça m’amène à militer encore plus fortement pour l’union de la gauche et qu’on cesse de se livrer à des compétitions féroces entre partis de gauche au 1er tour pour qu’à la fin ce soient toujours les candidats de Sarkozy qui l’emportent au second »
Il n’en est pas moins certain qu’avec une participation s’est péniblement établie à 34% (33,70%) au second tour, contre 30% au premier tour, le résultat final pointe « huit points de moins » qu’en 2002 dans une circonscription « enracinée à droite depuis très longtemps » ce qui est « un signal d’alerte assez clair » pour la majorité.

Malgré tout, se pose une fois de plus la question des alliances et de leur fiabilité. Le Modem, de même que le Front de Gauche, ont montré ce week-end, dans les Yvelines, qu’ils préféraient la victoire d’une marionnette de Sarkozy, plutôt que de soutenir le Parti Socialiste !
Il faudra s’en rappeler…

Alain Renaldini

La chanson du dimanche « dur d’être bien né« 
[youtube=http://www.youtube.com/v/_Dr2QaP9BXo&hl=fr&fs=1&]

6 réponses à “David Douillet : la majorité essaie de se rassurer”

  1. deniel anne dit :

    Les faits :
    DOUILLET (1people ex-gloire du sport) élu à 52,1% dans une circonscription tenue par la droite avec un taux de participation de 34%
    pas de quoi en tirer gloire pour la droite
    avec une pareille martingale, le résultat aurait dû être:
    DOUILLET élu à 60% avec un taux de participation de 75%
    SI les peoples peinent à arriver aux résultats escomptés à qui la droite va faire passer des castings ?

  2. La main gauche dit :

    … non, il va bien un jour falloir se l’avouer, il existe un matelas électoral à l’épaisseur plutôt molletonnée qui a moins peur de l’homme faible que du vrai courage (d’ici qu’on vous demande d’en avoir aussi un peu !!..), un problème de confiance en soi qu’on s’acharne sans cesse à bien fragiliser (insécurité, pays de feignant, droit d’l’hommiste, qui pense qu’à la grève, dette entretenue des services sociaux etc, etc…),… bref, mais tout ça se fait ou n’se fait pas sans un minimum d’appui des médias…

  3. La main gauche dit :

    Un appel à l’homme fort !?!… mais bon sang, il y a totale confusion entre image médiatique avec des discours empruntés à de vrais hommes forts (Jaurès etc…) adaptés au public ciblé et la réalité de l’action … la réalité c’est du 100% pur poule mouillée élevée à la graine de bandit qui joue les coqs la crête gonflée aux paillettes rouge métallisé et entourée d’au minimum 3 rang de poulets casqués et armés jusqu’aux dents !!!…

  4. saint-criq dit :

    Aujourd’hui, un citoyen peut à la fois être très mécontent de la politique menée par le pouvoir en place et continuer à voter pour élire des députés qui soutiennent cette même politique. Ce n’est nullement contradictoire car la plupart de nos concitoyens sont en effet maintenant dominés par une sorte d’instinct grégaire qui provoque un irrésistible appel à l’homme fort. Les moutons préfèrent toujours un berger, même si ce guide les mène à leur perte, que pas de berger du tout.
    Alors le berger Sarkosy a de très beaux jours devant lui tant il est vrai que, dans ce contexte, l’important ne sont pas les conséquences des actions entreprises (bon nombre des prétendues réformes son méconnues du grand public) mais l’affirmation qu’on est à la tête du « troupeau » pour agir pour son bien et pour le protéger.
    Dans ce rôle notre Président n’a pas d’équivalent et il le sait. Alors pas de problème pour 2012.

  5. revizor dit :

    Je pense qu’il faut éviter certaines analyses expéditives à propos de ce résultat notamment du fait de la faible participation.
    Dire que le Parti de Gauche porte une responsabilité dans l’élection de Douillet c’est aller un peu vite en besogne.
    Par ailleurs je crois qu’on a un peu spéculé sur les « affaires » Frédéric Mitterrand et surtout Jean Sarkzoy qui n’ont pas eu les effets espérés.

  6. Made dit :

    Mais la majorité n’a pas de soucis à se faire avec aubry à la tête du PS. Douillet a beaucoup de casseroles mais aubry en a autant donc aucun danger.
    De plus Sarkosi et elle fricotent le même club le Siècle… La boucle est bouclée.

Laisser un commentaire

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons