Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

29 octobre 2009

bis repetita placent

Filed under: 21 - Mensonges de Sarko — iledere @ 16:00

Mais perseverare diabolicum….
L’art de se foutre de la gueule du peuple. En virtuose…

[youtube=http://www.youtube.com/v/RYnGnn9uKU8&hl=fr&fs=1&]

Vidéo censurée ? Pas grave en voici une autre version
[dailymotion=http://www.dailymotion.com/swf/xaz6g5&related=0]

5 réponses à “bis repetita placent”

  1. la grignette dit :

    Il peut y avoir beaucoup de sortes de décryptages de l’attitude de Sarkosy :
    1.- Ses conseillers, après les bourdes récentes sentant l’orage venir, se relachent et sont plus occupés à sortir leurs bille du jeu qu’à faire leur boulot.
    2.- Depuis 7 ans Sarko carbure plein pot, et à brulé ses neurones deux fois plus vite que la normale (voir malaises et trouille qui s’en suivit)
    3.- Chaque fois qu’il a des ennuis personnels (Cécilia et autres) il se mélange les pédales et part en digue-digue
    4.- Malaises et répercussions dans sa majorité (mais çà je n’y crois guère, ses soutiens ont tellement l’habitude d’ètre traités comme de carpettes que c’en est devenu une seconde nature chez eux) qui le déstabilise au point qu’il ne réalise plus très bien ce qu’il dit précisément.

    C’est un impulsif, à voir ses réactions verbales (croc de boucher, casses-toi, descends…) du niveau d’un adolescent, tètu, buté, paranoïaque et doté de la folie des grandeurs (réaction à sa petite taille ?), doté d’une certaine culture superficielle et d’un esprit revanchard, bravache mais pas courageux. Sa tactique consiste à profiter du travail de plus intelligents que lui, mais à sa manière si bien que le bon travail effectué par ses subordonnés est souvent saboté par ses façons de l’employer. Il pratique facilement de la vieille méthode de la carotte et du baton et çà marche !

    Je ne suis pas psy, mais je pense que lui aurait bien besoin d’en consulter un et même plusieurs.

  2. Françoise B dit :

    C’est pas possible!!!!
    J’ai cru que j’avais cliqué 2 fois au lieu d’une!!!!

  3. Serge dit :

    @ à deniel anne

    Tu exagères anne, si effectivemment les discours sont les mêmes, les gestes sont un peu différents !
    Il se sent obligé d’apparaître quotidiennement dans les médias, comme un ado devant sa console de jeux, cela démontre son niveau de maturité.

  4. deniel anne dit :

    GRANDIOSE. C’est un avocat qui a beaucoup de dossiers et pas beaucoup de temps à consacrer à chaque dossier…. alors copié-collé, éloquence et honoraires. Les clients ne se connaissant pas, les collègues n’en ayant rien à faire, c’est tout bénef…faut bien….les ROLEX coûtent cher. De plus, il peut aussi plaider tout et son contraire. Prêt à tout pour repasser en 2012. mais on dirait que la machine a des ratée, affaire à suivre…

  5. Jean Véronis dit :

    INTERVIEW – Le linguiste décrypte le copier-coller du discours du président de la République devant les agriculteurs…
    Lors de son discours à Poligny, dans le Jura, mardi, Nicolas Sarkozy a ressorti des passages d’un vieux discours, prononcé en février dernier. Le linguiste Jean Véronis, auteur de Les mots de Nicolas Sarkozy (éd. du Seuil) analyse ce que certains appellent déjà une «bourde».

    Une telle similitude entre deux discours est-elle surprenante?
    C’est vraiment du copier-coller! C’est fou! Ça me surprend car cela dénote un manque de professionnalisme des équipes autour de Nicolas Sarkozy. Ça fait amateur. C’est surprenant quand on connaît le niveau de sophistication de ses équipes. Je pense qu’ils ne s’en sont pas rendu compte.

    Ce qui m’a frappé, c’est que Nicolas Sarkozy lui-même ne s’en est pas aperçu. Par ailleurs, c’est impressionnant, dans la vidéo du Petit Journal, sur Canal+, on constate qu’il a exactement la même intonation et les mêmes gestes au même moment. Il a tellement intériorisé le style, le phrasé, les intonations, que les deux vidéos se superposent à la virgule près! Il est très fort au niveau lecture de discours.

    Est-ce que de tels reprises ont déjà été repérées dans les discours de Nicolas Sarkozy?
    Il y a toujours une redondance dans ses discours, mais par petits bouts, ce qui donne un effet lancinant. Par exemple avec le travail le dimanche (comme on l’avait montré dans une vidéo, ndlr ).

    Comment peut-on expliquer cette «bourde»?
    Est-il fatigué? Dépassé? Débordé? On a l’impression qu’il lit des discours sans analyser le fond. Si c’est le cas, c’est inquiétant. Lors du discours de Dakar, en juillet 2007, assez polémique car paternaliste, il y avait déjà eu une polémique. Il a été dit que Nicolas Sarkozy avait lu rapidement le discours dans l’avion. Un manque de vigilance donc?

    Autre exemple: pendant la candidature de Jean Sarkozy à l’Epad, le président a tenu un discours sur les lycées le 13 octobre. A un certain moment, il critique les «passe-droit» et les «fils de…». On dirait qu’il ne fait pas le lien! Il aurait pu le faire avec panache, mais ce n’est même pas le cas.

    Le message qui en ressort c’est celui d’une perte de contrôle. Quand on contrôle, on ne fait pas ce genre des bourdes. Trop de com’ tue-t-elle la com’?
    Propos recueillis par Oriane Raffin

Laisser un commentaire

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons