Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

3 novembre 2009

Nadine Morano VS Rama Yade : un math nullissime

Filed under: 10 - Chronique de la haine ordinaire — iledere @ 12:00

Entre les deux sous-ministre, ce n’est pas le grand amour et Nadine Morano s’en est encore pris à Rama Yade :la secrétaire d’Etat chargée de la famille critique l’attitude de la secrétaire d’Etat aux sports. En cas de désaccord au sein du gouvernement, « on se tait, ou on s’en va« , lui suggère-t-elle en paraphrasant Chevènement qui doit être surpris d’être ainsi pris pour référence…

« Quand on n’est pas d’accord avec la politique menée par le gouvernement, c’est simple : « où on ferme sa gueule, ou on démissionne », vous connaissez l’adage, donc on peut se l’appliquer à chacun », a déclaré dimanche Nadine Morano à propos de Rama Yade. La secrétaire d’Etat chargée de la Famille déplore l’attitude de la secrétaire d’Etat aux sports, coupable à ses yeux, de na pas jouer assez collectif au sein du gouvernement et de la majorité. « Lorsqu’on n’est pas d’accord, on fait un choix, soit on se tait, soit on s’en va« , a poursuivi Nadine Morano, invitée de Canal +.

Filant la métaphore sportive, Nadine Morano a également critiqué les réticences de Rama Yade à se présenter aux élections régionales dans le Val d’Oise, mettant en avant sa préférence pour les Hauts-de-Seine. « C’est comme dans une équipe de foot: il faut mettre le meilleur joueur là où il doit être, à sa place pour marquer ensemble des buts« , a-t-elle estimé. « Quand vous faites de la politique, vous le faites dans une stratégie collective« , a-t-elle ajouté tout en soulignant, néanmoins, que Rama Yade apporterait « une valeur ajoutée n’importe où ».

A l’hiver 2008, lorsque Rama Yade avait refusé de se présenter aux élections européennes alors que Nicolas Sarkozy le lui avait demandé, Nadine Morano avait déjà sévèrement critiqué la secrétaire d’Etat. Elle avait estimé qu’être issue de la diversité ne pouvait constituer un « bouclier ». « Rama Yade a des devoirs comme tous les membres du gouvernement, c’est pas parce qu’on est issu de la minorité qu’on n’a pas de devoirs. On a des devoirs au même titre que les autres, on n’est pas une icône, on est là pour servir son pays« , avait tancé Nadine Morano la nouvelle moraliste…

Coté Rama Yade, on attendait sa réponse. Elle est cinglante. La secrétaire d’Etat aux Sport Rama Yade a refusé lundi de s’abaisser au « niveau très bas » de Nadine Morano.
« En politique on ne répond pas en descendant à ce niveau là. J’ai une haute idée de la politique et ce n’est pas celle là« , a-t-elle déclaré sur RMC.

Car les belles leçons de morale sonnent faux dans la bouche de celle qui ne s’est jamais gênée pour critiquer ses petits camarades du gouvernement…

Petit rappel des attaques de Morano, prête a tout pour dézinguer ses petites camarades susceptibles de lui faire de l’ombre :
• Morano «la castafiore» et «la vulgarité» d’Amara

En décembre 2007, le torchon brûle entre les deux femmes ministres. Nadine Morano est la première à lancer les hostilités, en jugeant que «Fadela Amara au gouvernement, cela montre les limites du casting à la Fogiel». Réponse quelques jours plus tard de l’intéressée : «J’ai tendance à croire que Nadine Morano, c’est la Castafiore». «Elle est sympa mais elle énerve tout le monde et tout le monde la fuit». Ce a quoi Nadine Morano rétorque : les «écarts de langage [de Fadela Amara], ses dérapages verbaux, sa vulgarité, font partie de son personnage. Mais quand on a la chance et l’honneur d’être ministre de la République, on ne dit pas ‘à donf’. Reproduire au plus haut niveau de l’Etat de tels codes de langage, c’est emprisonner les jeunes dans ces codes». Moi aussi, j’ai grandi dans une cité (…), chez moi, il y avait des cafards qui grimpaient sur les murs. Mais je m’en suis sortie».

• Morano et la « confusion » de Boutin sur les mères porteuses
Le 28 juin 2008, c’est au tour de la ministre du Logement Christine Boutin prise pour cible par Nadine Morano. Cette dernière déplore la «confusion» de sa collègue dans le débat sur les mères porteuses. Opposée à la légalisation de la «gestation pour autrui», Christine Boutin avait critiqué la position de Nadine Morano, elle-même en faveur d’un cadre légal pour les mères porteuses. Tenace, la secrétaire d’Etat à la Famille s’était alors dit prête à porter l’enfant de sa fille si celle-ci souffrait d’une malformation utérine, qualifiant la réaction de sa collègue de «passionnée». Avant d’ajouter : «Je ne donne pas à Christine Boutin le monopole des convictions religieuses».

• Morano et les ministres «d’origine maghrébine ou africaine»
Interrogée le 17 décembre 2008 sur France Info sur la situation de Rachida Dati et Rama Yade au sein du gouvernement, Nadine Morano explique alors que les ministres issus de la diversité doivent «en faire plus que les autres». «On n’est pas protégé parce qu’on est d’origine maghrébine ou africaine. On doit (faire) comme les autres, et je dois dire même, plus que les autres», ajoute-t-elle.

C’est réjouissant les joutes verbales de ceux qui ont toujours moqué les division du PS et l’unité de l’UMP. Si c’est de l’amour, c’est de lamour vache…

Alain Renaldini
Sources : David Abiker sur France Info, Le figaro.fr

Laisser un commentaire

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons