Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

1 décembre 2009

Qui donc pourrait rafraîchir la mémoire de M. Sarkozy à propos du FN ???

Filed under: 20 - UMP,21 - Mensonges de Sarko — iledere @ 6:30

M. Sarkozy, qui n’est finalement que le président d’un parti politique au lieu d’être le « Président de tous les Français » se permet de déclarer :
“De la même façon que le Parti socialiste dans les années 1980 a exploité le Front national pour gagner les élections, il s’agit à trois mois des élections régionales d’agiter le chiffon rouge pour faire remonter le Front national »

Il faut lui rappeler d’urgence quelques vérités. A propos des années 80 et même des suivantes…
1) 1981
C’est parce que M. Chirac a discrètement appelé à voter François Mitterrand que VGE a été battu.
C’est parce que M. Chirac a lancé cet appel que des Sections entières du RPR ont rejoint le…Front National.

Qui donc a fait remonter le FN ????

2) 1983
Lors de l’élection partielle de Dreux, en septembre 1983, pour le second tour, la liste RPR/UDF incorpore quatre représentants du FN en place éligible, dont Jean-Pierre Stirbois, secrétaire général du parti.

3) 1986
-Elections législatives, le PS a tellement bien « exploité » le FN que celui-ci gagne 9,47%, le PS en perd 6,50% et le PS perd les élections.

– Elections régionales :
Le 25 avril 1986, Jean-Claude Gaudin , RPR (aujourd’hui vice-président de l’ UMP) devient président du premier conseil régional de Provence-Alpes- Côte-d’Azur élu au suffrage universel direct.
Il gère le conseil régional avec le Front national qui compte plusieurs vice-présidents.

Jacques BLANC (UDF/UMP) fera la même chose au Conseil Régional Languedoc-Roussillon. De même que Charles Baur, Charles Million, Jean-Pierre Soissons….

4) 1988
Législatives : Après la dissolution de l’Assemblée nationale, Jean-Claude Gaudin passe, au niveau départemental, des accords de désistement réciproque avec le Front national. Il est réélu député dans la 2ème circonscription de Marseille, avec 60,63 % des suffrages exprimés. Cet accord permet à la droite de sauver des sièges de députés, mais salit la réputation de Jean-Claude Gaudin.

En juin 1988, Claude Labbé , grand ponte du RPR, aujourd’hui décédé déclarait : « Je suis partisan des accords électoraux avec le Front National.. Arrêtons le délire, Le Pen n’est ni raciste ni nazi. Ce qui est bien plus grave, c’est Simone Veil. Plus elle parle, plus elle développe l’antisémitisme en France. »

Mais aussi :
Aux élections municipales de mars 1977 et de mars 1983, le FN est présent sur quelques listes RPR/UDF, notamment à Toulouse, où il obtient une élue. En Haute-Garonne, le FN remporte une mairie sur une liste commune avec le RPR et l’UDF.

Lors des élections municipales de mars 1989, la droite accueille des membres du FN sur ses listes dans au moins 28 villes de plus 9 000 habitants.

Lors des élections municipales de 1995, le FN remporte Orange, aux dépens de la gauche.

En 1997, une douzaine de députés de droite reçoivent le soutien du FN, après avoir approuvé les dispositions d’un texte reprenant certains points du programme frontiste (préférence nationale et dénonciation du traité de Maastricht).

Ce n’est qu’à partir de 1998 que la majorité actuelle commence à se séparer réellement du Front National.

Monsieur, Sarkozy, commencez par réviser vos classiques avant de nous débiter des sornettes !

Jacques Fournier pour son blog « Lamauragne »

2 réponses à “Qui donc pourrait rafraîchir la mémoire de M. Sarkozy à propos du FN ???”

  1. La main gauche dit :

    ces journalistes sont purement et simplement corrompus par le micro auquel ils s’accrochent envers et contre tout pour exister eux-même, et ne mesurent l’existence ou la non-existence d’un parti qu’à la fréquence et à la compétence, justement, de venir se pavaner sur leurs plateaux télé !!
    ce sont de vulgaires impotents à l’objectivité restreinte dans un petit monde voué corps à âme à la puérilité !!

  2. nanou dit :

    Soyons objectifs : ne serait-ce pas le travail des JOURNALISTES POLITIQUES de faire le travail pour lequel ils sont payes, au lieu de se pavaner sur les plateaux télé ou radio en raconter haut et fort que l’opposition est nulle voire inexistante, franchement moi, ça me gave, comme disent les jeunes (je parle des calvi, thomas legrand, renaud dely, jean michel apathie….etc)

Laisser un commentaire

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons