Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

8 décembre 2009

Défections à l’UMP : Romero et de Charette s’en vont

Filed under: 12 - Brèves,18 - UDF-MoDem-Centre,20 - UMP — iledere @ 12:00

Jean-Luc Romero (Reuters)
Jean-Luc Romero sera candidat aux régionales en Ile-de-France, mais sur une liste socialiste. Quant à l’ancien ministre Hervé de Charette, il quitte un parti qu’il trouve « trop à droite ».

L’UMP enregistre deux défections, lundi 7 décembre. Jean-Luc Romero, un ancien secrétaire national du parti, annonce qu’il sera candidat aux élections régionales en Ile-de-France, mais sur la liste du socialiste Jean-Paul Huchon.
Tandis que l’ancien ministre des Affaires étrangères de Jacques Chirac, Hervé de Charette, indique qu’il quitte l’UMP.
Jean-Luc Romero explique dans un communiqué que son ralliement à Jean-Paul Huchon est « une décision naturelle et logique« , car « depuis un an et demi, j’ai toujours soutenu [sa] politique« . « En juillet 2008, j’ai logiquement été au bout de ma logique en quittant une famille dans laquelle je ne me reconnaissais plus et qui maniait le mépris à mon égard« , rappelle le conseiller régionale d’Ile-de-France, premier homme politique français à avoir rendu publique sa séropositivité.
« Le soutien et l’appartenance à la liste PS se font sans qu’il ne m’ait été demandé de rejoindre une formation politique. Je ne suis pas encarté et ce sujet n’a pas été abordé« , précise Jean-Luc Romero. La prise de distance de Jean-Luc Romero avec l’UMP n’est pas récente. Déjà, en 2007, il avait soutenu la candidature de François Bayrou à la présidentielle.

« Trop à droite »
La décision d’Hervé de Charrette est plus surprenante. Selon le site de  L’Express, le député du Maine-et-Loire, ancien membre de l’UDF et proche de Valéry Giscard d’Estaing, reproche à l’UMP d’être « trop à droite« . L’année dernière, il avait violemment critiqué l’UMP, qualifiant la direction de « brejnévienne« .
Hervé de Charrette expliquera mardi matin, sur RTL, les raisons de son départ de l’UMP. Il n’a pour l’instant pas précisé s’il comptait tenir un rôle dans la campagne pour les élections régionales en Pays-de-la-Loire, où une liste centriste est en préparation, notamment autour de Jean Arthuis.

Nouvel Obs.fr

3 réponses à “Défections à l’UMP : Romero et de Charette s’en vont”

  1. Belgo5.0 dit :

    une fois de plus, nous avons là l’exemple que

    1/ le Nationalisme articule les communautarismes (religieux ou sexuels, il y en a d’autres…)
    2/ le Nationalisme a deux faces : « la gauche », face compassionnelle, et « la droite », face « autoritaire »

    que le Nationalisme est l’ennemi de la République, càd d’un projet ordonné de création publique basée sur les droits.

    le Belge

  2. perco dit :

    Malgré des alliances stratégiques, les familles politiques finissent par se recomposer petit à petit suivant leur identité d’après-guerre.

  3. La main gauche dit :

    Serait-ce les premiers effets « dinosaure » ?… du diplodocus, en passant par Rome, Alexandrie, Karakorum, le gigantisme se conjugue souvent avec éphémère !…

    et bientôt…

    … ci-gît l’homme qui voulut être roi d’Europe….

Laisser un commentaire

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons