Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

16 décembre 2009

Emploi – L’INSEE s’est trompé au troisième trimestre : les chiffres ne sont pas bons.

Filed under: 04 - Emploi formation — iledere @ 12:00

L’Insee s’est planté au troisième trimestre. Il a rectifié, hier. Le résultat est bien plus mauvais qu’annoncé.

Le pire de la crise est passé pour l’emploi ! Coup de clairon de Laurent Wauquiez, mi-novembre. Le secrétaire d’État à l’Emploi se basait alors sur les chiffres provisoires de destructions d’emplois au troisième trimestre, publiés par l’Insee. Seulement 5 500.

Patatras ! Les statisticiens de l’Institut se sont pris les pieds dans les chiffres. Et pas qu’un peu. Ce ne sont plus 5 500, mais 80 700 emplois que l’économie française a supprimés de juillet à septembre, a-t-on appris, hier, toujours de l’Insee.

Les petites entreprises pas prises en compte

Ah bon ! comment est-ce possible ? L’Institut de la statistique voudrait bien le savoir. Piteux, il avoue que son premier chiffre ne prenait pas en compte les entreprises de moins de dix salariés. Qui sont au moins un bon million à employer d’une à neuf personnes. Selon les statistiques de 2007…

Déterminé, il va mener une « expertise », sans doute confiée à des matheux pour savoir où le bât blesse si douloureusement. D’habitude, l’Insee retombe à peu près sur ses pieds entre le provisoire et le définitif. Depuis plusieurs trimestres, l’écart grandit. La crise malmènerait-elle à la fois l’emploi et les modèles mathématiques de l’Insee ?

Pour le gouvernement, c’est très gênant. Prompts à célébrer les bonnes nouvelles, voilà les ministres condamnés à revoir leurs calculs.

Au final, tout cela montre que l’amélioration spectaculaire du troisième trimestre n’était qu’un leurre. Elle était d’ailleurs regardée avec suspicion par quelques experts, car le décalage entre la stabilisation ou la reprise de l’économie et la consolidation ou l’amélioration de l’emploi sont généralement plus longs. Ce ne sont pas forcément les statistiques qui le disent, c’est l’expérience.

par werdna
dans http://inventerre.canalblog.com/
(sources : Ouest-France -11/12/09 – Hervé Babonneau)
Merci à la « lettre de Jaures« 

4 réponses à “Emploi – L’INSEE s’est trompé au troisième trimestre : les chiffres ne sont pas bons.”

  1. la grignette dit :

    Quand Hitler a pris le pouvoir, il y avait combien de chômeurs en Allemagne ?

  2. QUILICI dit :

    L’UMP et le gouvernement ont dû apprécier l’erreur non? mais, au fait, l’insee a peut-être reçu les consignes!!!!!!

  3. Serge dit :

    Il ne reste plus qu’à la clique de supprimer l’INSEE et de créer un institut rattaché directement à l’élysée !

  4. louis dit :

    Quelle différence entre statistique et expérience ? L’une est scientifique, l’autre pas.
    Qu’il y ait des erreurs, grossières , dans les calculs, ne remet pas en cause l’aspect scientifique mais seulement la compétence de l’INSSE, et plus encore, celle du ministre et de ses services qui auraient dû se douter de quelque chose , tant l’erreur est grosse.
    Mais , cela doit être une caractéristique de ce gouvernement : plus c’est gros , plus ça passe.
    Alors , rendons hommage aux scientifiques de l’INSEE, qui ont su admettre leur erreur et en faire part.
    Faut dire que sinon, ils étaient très mal partis, car au train où vont les choses, je me demande ce qu’ils vont devoir annoncer comme nombre de chômeurs en plus la prochaine fois. Autrement dit, leur erreur était déjà inscrite dans le nombre à venir, et à partir de là, ni eux ni le ministre ne pouvaient masquer cette erreur.

Laisser un commentaire

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons