Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

21 décembre 2009

Agriculture, une profession sinistrée

Filed under: 03 - Economie — iledere @ 12:03

En deux ans (2008 et 2009), les revenus des agriculteurs ont baissé de plus de moitié : – 34 % cette année, – 20 % en 2008. Le revenu annuel moyen devrait atteindre 14 500 euros en 2009, soit près de la moitié moins que le record de 28 500 euros enregistré en 2007. Encore ne s’agit-il que d’une moyenne. Les petites exploitations sont souvent nettement en dessous. Cette baisse spectaculaire tient à l’accélération de la déréglementation, qui entraîne une chute des prix de la plupart des productions agricoles. Les éleveurs laitiers figurent parmi les plus touchés, ainsi que les arboriculteurs.

Le gouvernement a promis un plan d’aide de 650 millions d’euros et un programme de prêts bonifiés. Ce qui est mieux que rien, si les aides sont équitablement réparties. Mais on ne peut d’un côté faire semblant de se préoccuper des paysans en donnant l’aumône, et de l’autre supprimer tous les leviers de maintien des cours et d’intervention publique. C’est l’ensemble du système qu’il faut revoir pour aller vers une agriculture moins productiviste et apte à faire vivre ceux qui travaillent la terre.

la valise diplomatique

4 réponses à “Agriculture, une profession sinistrée”

  1. Serge dit :

    Pour Sarko, l’histoire commence en 2007 et nous allons attaquer l’an 3 après NS !
    Mais quelle tragique histoire, à exclure des livres scolaires !

  2. La main gauche dit :

    hum.. le train qui en cache un peut-être plus grave… pour nos terminales S, la disparition de la géographie (qu’il y aurait plutôt lieu de remettre en valeur en lui donnant un contour le plus large possible) est-elle plus à craindre que la disparition de l’histoire..

  3. La main gauche dit :

    Pour ma part, s’il n’y avait qu’un seul thème à retenir par les socialistes pour avancer des idées révolutionnaires, à contre-courant de toute idée reçue et de ce vers quoi on nous ballade à coup de rouleau compresseur, c’est l’agriculture au sens large (élevage compris).. et ça va loin, ce thème ne peut s’exonérer de s’attaquer à l’éducation, à nos conditionnements forgés de longues décennies par la world company qui vise à nourrir le coffre-fort au détriment de l’estomac.. en évitant les pièges de termes qui ne nous appartiennent pas du type « souveraineté alimentaire » aux accents « identité nationale », un « pragmatisme humain (pour l’humain) » (et par conséquent écologique, conséquence uniquement et non objectif premier, c’est l’homme que nous défendons, la planète elle se débrouille avec ou sans nous) est le seul guide valable dont peut effectivement découler parfois des actions protectionnistes.. et à la différence de ces pièces de théâtre guignolesques et dilatoires du type « copenhague », il faut décider d’avancer sans attendre l’approbation du voisin !!

    Tiens, pour nos terminales S, L et autres, en sus de défendre un socle commun pour l’histoire, ça ne leur ferait pas de mal aussi d’en apprendre sur la science agricole (l’ignorance maintenu de ceux qu’on conditionne à se croire les « furures élites », quel vide sidéral sur ce B A BA de premier ordre de n’importe quel système économique, un genre de paradigme bien ancré, bien stable, qui n’arrange bien que ceux qui ont un intérêt à garder tout ce p’tit monde bien à l’abri de toute capacité à appréhender la question par la raison et, accessoirement, par la critique !!)

  4. Marcus dit :

    C’est étrange, mais moi, quand je fais les courses, la baisse des prix agricoles je ne la vois pas quand je passe à la caisse.

Laisser un commentaire

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons