Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

13 janvier 2010

Haine des profs chez les Verts…

Filed under: 02 - Education — iledere @ 6:30

« je ne suis pas de ceux qui disent que les enseignants sont des gens formidables. Je n’aime pas mon pays ! Cette école qui crée les nationalismes ! Je n’aime pas l’école parce qu’elle n’est pas aimable ! Les enseignants, ils ont des primes pour venir enseigner en ZEP. Qu’est-ce que ça veut dire ! Il y a peut-être 15% de profs qui se donnent à leurs élèves… »

Ce n’est pas de moi, c’est de Gabriel Cohn-Bendit, un des leaders d’Europe-écologie, vous savez, ce mouvement politique très tendance pour lequel les bobos votent les yeux fermés…

Cela donne aussi ceci :
« un préalable avant d’avoir été enseignant, c’est d’avoir fait une colonie de vacances et de s’en sortir avec les mômes». Yesss : ouvrons des MJC. S’il y en a un dont le logiciel n’a pas changé depuis mai 68, c’est bien celui-là. Et puis s’ils considèrent les enseignants comme de la merde, lui, en revanche…

« il faut faire de la publicité comparative entre les méthodes de l’école traditionnelle et les nôtres et on verra les résultats ! Moi à l’école, je veux le petit avec la kippa, la petite avec le voile. J’en ai marre des républicains, j’aime les monarchies du nord ! C’est ça qui marche !»

Après avoir présenté Meirieu, le ponte du pédagogisme triomphant en Rhône-Alpes, Europe-écologie et les Verts font feu de tout bois. Ce sera sans moi.
Le problème, c’est que tout ceci a été dit lors d’un colloque sur l’Éducation à Nanterre, organisé par Vincent Peillon. C’est marrant, en ce moment, tout le monde est d’accord pour flinguer le dernier fleuron de l’enseignement français : les Grandes écoles.
Sarkozy veut les foutre en l’air en introduisant des disparités scandaleuses dans leur recrutement : plus besoin de se faire chier à passer un concours, il suffira d’être boursier et/ou de venir d’un quartier dit difficile. Cohn-Bendit et les Verts veulent transformer les écoles en colonies de vacances, alors je ne vous dis pas ce qu’ils pensent des Grandes écoles. Et Peillon, comme toute la gauche, veut rééquilibrer les dépenses en faveur des Universités, à l’heure actuelle bien moins performantes que nos Grandes écoles. Mes amis de SOS-éducation vont faire une syncope s’ils lisent ce billet…Il faut dire que le nouveau programme de cinquième va lui plaire, au Gaby…

Bayrou réagissait ainsi à l’idée d’instaurer ces quotas, tout récemment :
« On n’a pas besoin de la charité quand on vient de milieux moins favorisés, on a besoin de la justice, on n’a pas besoin d’avoir des quotas, on a besoin d’avoir un enseignement primaire et secondaire qui tienne la route« , s’est insurgé le député des Pyrénées-Atlantiques.

Je crois que c’est la dernière figure d’envergure qui défend encore l’idée de l’excellence partout battue en brèche. Je sais qu’il faut faire un grand rassemblement social, démocrate et écologique. C’est très tendance. Marielle y est favorable. Quand on lit le livret orange pour la jeunesse, on se dit qu’il n’y a pas l’épaisseur d’un cheveu entre eux et Gaby Cohn-Bendit. Le programme du MoDem, sans casser des briques, est heureusement plus raisonnable. Mais sur le fond, il y a une distorsion évidente entre ce que pensent un Jean Lassalle, un François Bayrou, et ce qu’il se dit dans les commissions éducation du MoDem.

Il va bien falloir, tôt ou tard, régler une bonne fois pour toutes cette distorsion. J’estime, en tout cas, en l’état, non compatibles les idées exprimées jusqu’ici par François Bayrou sur l’éducation et ce qui se dit à gauche, à l’UMP et chez les Verts, la palme de la connerie revenant à ces derniers…

Par L’Hérétique (Démocratie et hérésie économique)
Adore ce que tu as brûlé, brûle ce que tu as adoré…

5 réponses à “Haine des profs chez les Verts…”

  1. Jean Michel dit :

    En 2009, suite au score élevé de la liste Europe Écologie menée par Daniel Cohn-Bendit aux élections européennes, Gabriel Cohn-Bendit crée l’association « Les Amis d’Europe Écologie » dont il devient le président. Cette structure qui se veut « biodégradable » dit vouloir permettre au débat de se poursuivre le temps que se restructure le réseau constitué autour du rassemblement Europe Écologie (avec lequel elle n’a aucun lien officiel) pendant la campagne. ( wikipedia )

  2. louis dit :

    Les vacances des enseignants trop longues ? Peut-être. Celles de élèves aussi alors.
    Supprimons les.
    Vous verrez alors, bien avant les enseignants, tous les marchands de vacances, les hôteliers, les loueurs de locations réclamer les vacances pour les enfants … et les profs.
    Quant à la fatigue scolaire, elle n’existe pas … puisque ce n’est pas l’école ou le travail scolaire qui fatiguent nos élèves, mais le manque de sommeil et non pas les harassant devoirs donnés à la maison comme le laisse sous entendre GCB, mais au mode de vie actuel : télé, DVD, et pour les ados, Téléphone portable, internet etc En 20 ans, en moyenne , les enfants ont perdu plus d’une heure de sommeil, ce qui est largement responsable d’un déficit d’attention dans la journée et d’une fatigue chronique bien réelle.
    Rappel : depuis plus de 50 ans, les devoirs scolaires écrits donnés à la maison sont interdits, consigne en général respectée par les enseignants du primaire, mais réclamés par les parents.

  3. Chris dit :

    J’en remets une couche dans les citations de Ducon :

    Si les enseignants ont des vacances en été, c’est parce qu’à la fin du XIXe siècle, la France était à plus de 60% une société paysanne. Or jamais les paysans n’auraient accepté de laisser leurs enfants à l’école pendant les travaux des champs. Il fallait qu’ils les aident. Les enseignants étaient donc, durant cette période, au chômage technique. En 2006, 5% de la population est paysanne, 95% vit dans les villes. Il n’y a plus de travaux des champs mais les enseignants partent toujours en vacances ! Et l’été, les gosses restent dans les quartiers. Il y a un divorce complet entre les congés des enseignants et ce qui se passe pour les enfants. Les professeurs devraient se préoccuper un peu plus de ce que deviennent les enfants pendant ces deux mois.

  4. Chris dit :

    IKl est sympa Ducon-Bandit : j »espère que mes lamis et collègues enseignants vont apprécier à leur juste mesure ces saillies de Gabriel Cohn-Bendit en juillet 2006, à propos des vacances :

    Les enseignants sont des gros fainéants, et d’ailleurs, leur métier ne génère aucune fatigue. Allez, au boulot, ce tas de bons à rien incapables :

    Les professeurs qui se plaignent de la fatigue, c’est scandaleux ! On n’entend pas un routier ou un type du bâtiment se plaindre avec seulement quatre semaines de vacances.
    Mais alors pour nous autres les professeurs ce serait l’épuisement total ? Les gosses sont fatigués ? C’est scandaleux ! Qui fatigue les gosses ? Qui leur donne du travail au point qu’au bout de 7 semaines ils ont besoin de souffler ? Il suffirait de leur donner moins de devoirs.
    L’école devrait comprendre qu’un enfant de 6 ans n’a pas le même rythme qu’un ado, qu’un pré-ado, etc. L’école ne réfléchit pas aux demandes des enfants. Ils doivent se soumettre au monde des adultes qui définit à quel rythme on doit apprendre. On leur impose un rythme fou contre-nature.

    Un grand pédagogue est né !!!

  5. Brigitte dit :

    je n’étais pas prête à voter pour cohn bendit , je n’ai aucun atome crochu avec cet homme politique , donc
    son intervention concernant les profs me conforte dans l’opinion que j’ai de lui
    amicalement

Laisser un commentaire

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons