Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

2 mars 2010

Europe Ecologie ou l’imposture technocratique

Filed under: 01 - Etudes et analyses — iledere @ 6:29

Photo : Sylvain LapoixQu’il y a-t-il derrière le programme d’Europe Ecologie ? Les blogueurs du Vrai Débat se sont penchés sur les propositions des écolos et y trouvé des passages obscurs et fumeux digne de la novlangue technocratique.

Europe Ecologie, c’est beau, c’est neuf, c’est moderne, forcément ! Pourtant, nous y voyons une double imposture, sur le fond d’abord, sur la forme ensuite.

Nous ne reviendrons pas sur le fond. Comme nous l’avons déjà expliqué, les Verts d’Europe Ecologie sont des écologistes d’opérette en refusant de remettre en question le fondement de la pollution mondiale : le libre-échange généralisé. C’est bien parce qu’on produit à 10 000 km ce qu’on consomme ici que les rejets de gaz à effet de serre explosent, notamment du fait des transports, première source de CO2.

La pollution est fille du mondialisme
La pollution est fille du mondialisme, cette idéologie qui refuse les frontières, et qui voit le monde comme un vaste supermarché : d’un côté ceux qui vendent, de l’autre ceux qui achètent (tant qu’il leur reste un peu d’argent pour acheter en tout cas…). Pour clore ce premier point, rappelons que les Verts sont les premiers défenseurs de l’Europe de Bruxelles, machine à fabriquer du libre-échange.

Mais Europe Ecologie, c’est aussi une imposture sur la forme. Faites ce petit test et jugez vous-même du conditonnement médiatique dont nous sommes tous victimes : pensez à « Europe Ecologie » et notez les images qui vous viennent spontanément. Des choses plutôt positives non ? Europe Ecologie, c’est plutôt jeune, dynamique et moderne, non ? Forcément, puisque c’est écolo, et même européen, c’est écrit dans le nom !…

On retombe déjà un peu sur terre lorsqu’on se souvient que la locomotive médiatique de ce nouveau parti est Daniel Cohn Bendit, au sommet de sa gloire il y a 42 ans, symbole de la dérive de toute une génération passée en quelques années du marxisme et la lutte des classes à l’eurolibéralisme et la promotion du bobo en vélib’…

Naphtaline technocratique, froide et obscure
Nous nous sommes livrés à un exercice plus édifiant encore : regarder dans le texte le programme d’Europe Ecologie pour les régionales.Nous n’avons pas été déçus ! L’imposture est là encore manifeste. Derrière la façade verte et attrayante, Europe Ecologie sent bon la naphtaline technocratique, froide et obscure…Les Verts, ne serait-ce pas d’abord de vieux messieurs tout gris derrière leur ordinateur ? A lire leur programme, c’est bien ce qu’on peut imaginer. Jugez vous-même :

  • « Des schémas directeurs régionaux de l’écologie sont nécessaires. Nous sommes favorables  à une forme décentralisée d’organisation écologique des territoires. »
  • « La transformation écologique de l’économie au niveau industriel, agricole et tertiaire suppose de penser la conversion des filières au niveau du bassin d’emploi et de vie régional. »
  • « Vivre mieux et vivre ensemble, c’est vivre en toute liberté dans le respect et la confiance mutuelle (…) l’accumulation de ces maux urbains génère une « mal­vie » qui débouche souvent sur la peur de l’autre, du voisin, de l’étranger qu’on côtoie mais ne voit pas. »
  • Et pour y répondre, la solution techno par excellence : la fameuse « table ronde » : « Pour la définition et la mise en œuvre de ce Pacte de solidarité, nous proposons la convocation de Tables Rondes régionales, espace de rencontre et de dialogue entre associations de quartier, travailleurs sociaux, formateurs et enseignants, entrepreneurs locaux, représentants de l’autorité publique, etc. »
  • « Il s’agit d’identifier et mettre en contexte toutes les parties prenantes des politiques publiques, y compris l’environnement, et d’assurer que toutes les responsabilités politiques et économiques soient assumées, et non diluées. »

Enfumage des électeurs
Nous aurions pu multiplier les exemples. Y voyez-vous clair ? Nous pas vraiment…
Pourquoi, dès qu’il s’agit des idées, Europe Ecologie se cache-t-il derrière le langage technocratique, nécessairement creux et obscur ? Est-ce pour masquer l’absence de ligne politique tranchée, au-delà d’un discours consensuel sur l’environnement ?

Plus on est dans le techno, et plus on s’éloigne de la politique et des choix idéologiques nécessaires à l’exercice de la démocratie. C’est peut-être précisément ce que visent les Verts d’Europe Ecologie : éviter de devoir se confronter à la réalité politique, et poursuivre dans l’imprécation environnementale pour enfumer les électeurs.

Le Vrai Débat pour Marianne 2
Retrouvez tous les articles du Vrai Débat sur leur blog

16 réponses à “Europe Ecologie ou l’imposture technocratique”

  1. la grignette dit :

    @ Serge.- J’ai vécu trop longtemps sous les fourches caudines de mecs de droite…si tu veux passer un commentaire ou dire ce que tu penses rendez-vous à lapecnaude@unblog.com, ce sera avec plaisir que je t’y accueillerai.

  2. Serge dit :

    Bravo la Grignette c’est un vrai régal de te lire et ta foi en notre mouvement est toujours constante et sans détour et on ne peut qu’y adhérer.
    Respect la Grignette.

  3. la grignette dit :

    @ Aurélien : Trouvez-vous une différence au fait de dire « convoquons des Tables rondes régionales… » et « créons une commission » ?- « nous sommes favorables à une forme décentralisée d’organisation écologique du territoire » ….. « la transformation écologique de l’économie au niveau industriel, agricole et tertiaire suppose de penser à la conversion des filières au niveau du bassin d’emploi et de vie régional » — Cela ne suppose pas mais atteste une complète méconnaissance des réalisations de la région en Poitou-Charente. Je ne parle que de ce je connais évidemment.
    Cependant, si vous êtes de la région, je vous conseille simplement de lire le journal Sud-Ouest d’aujourd’hui, ou de consulter le site Sud-Ouest.com, vous pourrez y lire un édifiant reportage sur une exploitation ostréicole de La Couarde …. Résultat d’une politique libérale de la droite constamment combattue, en vain par la gauche. Et ce n’est qu’un exemple !
    Au moment ou l’agriculture a tellement besoin de se régénérer, on ne doit pas rèver et faire des tables rondes ou carrées. Etudiez les programmes et surtout votez, c’est le plus important.

  4. aurelien dit :

    Je suis tombé sur votre « texte » en tapant dans google « Différence programme Europe Ecologie PS ». Et franchement, je n’ai plus besoin d’aller dans le détail du programme, il suffit simplement de regarder la manière de faire de la politique. Je trouve votre texte profondément scandaleux, vicieux. Il n’honore vraiment pas le PS et j’espère qu’il aura l’effet inverse de celui que vous souhaitez. Je ne suis pas militant chez les verts, mais si je leur ai souvent donné ma voix. Mais il m’est aussi arrivé de voter PS quand je pensais qu’il était nécessaire de le faire. Quand je lis ce genre de texte, je me dis que je ne recommencerai pas de sitôt. Je vous mets au défi de trouver chez les adversaires que vous dénoncez un texte aussi virulent contre vous. Et pourtant, il y aurait à redire, tant sur l’adoption par le PS de nombre de recettes libérales, que sur l’enfumage régulier des électeur (notamment sur la question écologique – un bilan de la gauche plurielle et des couleuvres avalées par les verts?). Alors, un peu de respect pour les formations qui défendent des valeurs qui vous sont étrangères.

  5. la grignette dit :

    Vous vous croyez déjà à la veille des présidentielles ?
    Chaque règion a un projet adapté aux spécificités de son terrain, celui ci a été élaboré jour après jour par tous les militants et sympathisats (inutile de coller des étiquettes sur tout et tous, c’est désobligeant), puisque vous êtes sur un site socialiste vous devez bien connaître les autres et les consulter, je ne pense pas que vous critiquiez sans savoir de quoi vous parlez.
    Quand à Daniel Cohn-Bendit, nous avons le même âge, et si je me souviens bien, ses opinions ont viré de bord quelques fois et c’est son affaire.
    Et il vrai que votre mouvement à de l’imagination … seulement je ne rève pas, et qui plus est je parle en mon nom et non au nom de mon parti, ce que j’ai écrit n’est que l’expression de ma pensée, je n’aurais jamais l’outrecuidance de me substituer aux responsables de celui-ci.
    Votre mouvement est jeune encore, et vos membres élus n’ont pas encore acquis une notoriété suffisante pour qu’une défection (ou un changement personnel d’orientation) se remarque, peut-être est-ce une différence ?
    Quand à ma pseudo-virulence, elle n’est que le résultat de l’accumulation de conneries qui ont permis une telle catastrophe, humaine et environnementale, que celle que subissent les côtiers aujourd’hui. Déjà, il y a trente ans j’entendais des spécialistes des flux parler de ces problèmes de « défense des côtes », ils n’ont jamais été entendu, mais ce n’étaient pas des politiques, eux !!

  6. Françoise Mergault dit :

    Pauvre PS! Vous êtes tombés si bas pour imiter les vociférations umpéistes?
    Pouvez-vous vous appuyer sur un programme mûri depuis un bon moment? Un programme qui pointe vers l’avenir et le dessine avec imagination, pragmatisme, qui a été mis au point avec la contribution de l’immense base des militants, Verts, associations, non encartés, citoyens, scientifiques, économistes, des compétences de tous horizons et chiffré.. Vous les avez, ces compétences, au, PS, à part celles de se dézinguer mutuellement?
    Oui, Europe Ecologie a une image jeune. Désolée, nous n’avons pas d’éléphants, à Europe Ecologie! Et chacun ne démolit pas l’autre pour prendre sa place! A Europe Ecologie, on s’occupe de la société, des individus, d’améliorer la vie de tous par des choix de bon sens.
    Daniel Cohn Benbit n’est pas le Chef d’ Europe Ecologie. Mais il plaît aux médias. En attendant, depuis Mai 68, il n’a pas tout de même pas viré comme Besson, Kouchner, Lang ou Charasse ! Alors, avant de critiquer Europe Ecologie qui a plus que vous souvent la faveur des médias, balayez devant votre porte. Faites un gros effort, trouvez-vous un leader charismatique, rassemblez-vous réellement (pour cela prenez exemple sur Europe Ecologie) et pondez un vrai programme de A à Z, qui enthousiasme et surtout qui tienne compte des citoyens, de l’économie et qui nous sorte, chiffres à l’appui, de l’état dans lequel est la société aujourd’hui. Chiche?

  7. La main gauche dit :

    Ben.. on comprend à demi-mot que la peinture écologique c’est mieux, chose qui ne semble pas à première vue contestable, mais ça dit pas si le peintre aura droit à une fiche de paie et si après son labeur il ne risque pas l’expulsion… tout ça enrobé d’un ? schéma directeur ? (c’est qui qui jouera le rôle de directeur ?), d’une table ronde (ça fait Roi Arthur !) et, c’est pas dit dans le texte mais sûrement le petit passe-passe fiscal, spécial bonus à bobo pour mettre au norme la p’tite chaumine nichée en bord de Seine ou d’océan !!

  8. la grignette dit :

    Croyez-vous que l’on trouvera l’avenir dans le passé et les invectives aussi pitoresques soient-elles ?
    Contentez-vous du présent et de son bilan : c’est moins combien la régression du pouvoir d’achat, des droits de l’homme ? (rien que çà ?)
    Que proposent les « europe écologie » ? Des y a qu’à et des pourquoi que. Pas de solutions concrêtes, réalisables rapidement, car nous sommes en état d’urgence. Ce parti est une chimère qui, au départ ne cherchait qu’une chose : éliminer le PS, but à peine caché. Qui maintenant joue au dindon qui fait la roue et craquète aussi fort qu’une pintade, car ils ont réalisé que cela n’était pas possible. Aucune solution viable proposée à la sortie du pétrole, je ne vois pas une moissonneuse-batteuse fonctionner avec un ventilateur au derrière. Quand au reste, nous charentais maritime, la bougie on connait.
    S’ils avaient été aussi compétents, pourquoi n’ont-ils pas prévu les problèmes environnementaux de la dernière tempête ? Ont-ils examiné la « loi littoral » et vu ses failles ? Depuis 1999 les maires demandent à l’état l’entretien de ces digues, pas avec leur soutien, et çà c’est concret, récent.
    Nous sommes dans une région ou « ecologie et environnement » veulent dire quelque chose, au quotidien, une région d’excellence, mais évidemment, pour vous, cela ne veut rien dire, vous ne pensez qu’à vos sentiments personnels (un peu aigris il me semble), l’équipe de la région -écologistes inclus- à fait un très rmarquable travail et la prochaine sera meilleure encore !!!

  9. marc vasseur dit :

    Belgo ta plainte c’est pour quand ??

    j’attends toujours

  10. Let ze sun shine dit :

    Quand on voir les candidats écolos en 17 … il y a quand même de quoi s’interroger sur leurs réelles motivations et leurs compétences !

  11. Belgo5.0 dit :

    je dirais même que les Verts sont de vieux gris petits qui agitent le millénarisme.
    Qu’on y retrouve des socialistes Nationaux comme le petit roubaisien, ça me parait tout à fait logique…

    « le Belge »

  12. dédé dit :

    L’europe écologique ou pas est un gros piège à con, moi mon pays c’est la france et les pro et européens sont des vendus à la ploutocratie oligarchique qui veulent coloniser tous les pays de l’union pour installer un pouvoir central, une langue unique et acheter le terroir français avec un foutu passeport européen, vive la france libre et indépendante, merde à l’europe.

  13. leo dit :

    Tiens, un soubresaut du PS…

    Ca me rappelle cette vieille histoire de la paille dans l’œil du voisin…

    Europe écologie n’a pas encore fait ses preuves, mais un chose est sure, le PS a fait les siennes en nous conduisant là ou on est, jusqu’au cou… Doit ont dire merci? et ceux là même qui en sont responsables par leur médiocrité se permettent de critiquer les autres. Décidément certains n’ont honte de rien.

    Si Europe écologie est une imposture, une chose est sûre le PS n’en est pas une, c’est le niveau zéro (ou plutot -1 puisque le 0 est actuellement en place) de la politique. Pouvez vous me rappeler grâce à qui nous avons le président qu’on a? Ce n’est pas grâce à Europe Ecologie je crois…

    Franchement, faut pas s’accrocher comme çà. Quand il ne reste rien, que tout est pourri, que plus rien ne fonctionne et que la moitié des leaders pleins de convictions ont retourné leur veste en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, faut savoir passer à autre chose.

    Plutôt que de critiquer le voisin, prenez donc le temps de réfléchir et cherchez des idées pour votre parti, qui n’en a pas eu depuis l’abolition de la peine de mort en 1981 (il y a 28 ans…). Ce sera beaucoup plus constructif, mais je doute que vous en ayez vraiment envie.

  14. Mestizaje dit :

    Eh bien ! quelle véhémence ! il est vrai que le parti socialiste est tellement novateur, tellement en pointe sur les sujets de société !
    Non sérieusement, que reproche-t-on à Europe Ecologie ?
    – D’être fondé par quelqu’un qui est passé de l’irréalisme d’extrême gauche à une vision mesurée et pragmatique ? Est ce que ça ne s’appelerait pas tout simplement mûrir ?
    – De remplir son programme de phrases compliquées ? Tous les partis le font.
    Regardez la vérité en face, le seul parti dont peut émerger quelque chose aujourd’hui en France, parce qu’il fait rêver et qu’il incite à l’action, c’est Europe Ecologie.
    PS : je ne suis pas encartée à EE, par contre je suis bel et bien une déçue du PS. A 22 ans.

  15. La main gauche dit :

    le PS a aussi agglutiné quelques technosocdemcrates avec le temps, Europe Ecologie est directement créée par eux ! peut-être est-ce une différence fondamentale !?..

  16. marc vasseur dit :

    lire ça chez toi ça ne manque pas de sel … à croire que le PS n’a jamais gouverné, ne s’est jamais rangé aux sirènes du libéralisme :)… enfin…

Laisser un commentaire

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons