Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

9 mars 2010

Cette pauvre droite plombée par son héros

Filed under: 20 - UMP — iledere @ 6:29

LouisonDepuis que les sondages promettent à la droite sarkozyste une bérézina aux régionales (encore que la bataille de la Bérézina fut, en fait, une victoire napoléonienne) les médias, d’un courage exemplaire, comme chacun sait, couvrent la campagne des candidats UMP de façon quasiment méprisante. Malheur aux futurs vaincus !

Valery Pécresse fait particulièrement les frais de cette insolence tardive. La pauvre se bat pourtant avec un certain cran, et elle a d’autant plus de mérite que son propre camp la crible de balles dans le dos et que son président chéri l’a totalement dévalorisé en la convoquant à l’Elysée. Comme un cancre qui risque de redoubler de classe.

En réalité, ce sont les agitations élyséennes qui tendent à devenir pathétiques. Ainsi, le grand show présidentielle sur la réindustrialisation de la France… organisé exprès quinze jours avant la scrutin et annoncé à grand roulements de tambours. Qu’à-t-on annoncé in fine ?  La mise en place d’une « conférence nationale », une de plus, l’instauration d’une « semaine annuelle de l’industrie », la nomination d’un « médiateur de la sous-traitance » et, d’un « ambassadeur de l’industrie ». Ce n’est pas un gag, manquait un « monsieur relocalisation » ! En prime, le chef de l’Etat a fait savoir, sur un ton énergique de chez énergique, que, désormais, les représentants de l’Etat dans les Conseils d’administration (quand il y en a, or il y en a de moins en moins, et il n’y en a pas dans les banques) joueront leur rôle. C’est bien le moins ! En quoi cet enfilage de gadgets va-t-il permettre de casser une logique « néocapitaliste » qui conduit à survaloriser les marques ici et à pratiquer les marchandises à bas prix ailleurs ?

Ensuite on a eu droit à la mascarade du salon de l’agriculture… arrivée à 8h30 pour être certain de ne pas être confronté à la foule, triple « rideau » de sécurité pour en être séparé, discours devant les dirigeants agricoles dans une salle close interdite au public, dont mêmes les journalistes avaient été exclus, et, outre une succession de « je, je, je » que l’opinion, qui aimerait entendre quelques « nous », supporte de moins en moins,  outre quelques promesses d’aumônes, dont les agriculteurs justement ne veulent plus, (et avec quel argent ?) on a eu le droit à l’annonce d’un possible renoncement aux mesures décidées par le Grenelle de l’environnement qui mécontentent le monde paysan.

Donc, quand l’écologie est au top on organise le Grenelle de l’environnement, mais quand les agriculteurs et les industriels rechignent on enterre les « acquis » du Grenelle de l’environnement et on liquide la taxe carbone. Gouvernance cohérente et rationnelle s’il en est !
Enfin, le président ayant décrété que tous les dirigeants de l’UMP sont nuls (il faut entendre comment il en parle), et convaincu qu’il peut seul, grâce à son charisme, son aura, son volontarisme, son génie, sauver la droite du désastre, il interviendra directement à la veille du scrutin dans la campagne électorale par le biais d’un journal éminemment « populaire », le Figaro magazine…
Finalement, le problème de la droite ce n’est pas la droite, le problème de l’UMP ce n’est pas l’UMP, le problème du gouvernement ce n’est pas le gouvernement, mais le problème de la droite, de l’UMP et du gouvernement, c’est Nicolas Sarkozy !


Proglio était le meilleur

Pourquoi a-t-on placé Henri Proglio à la tête d’EDF ? Parce que c’était le meilleur a-t-on expliqué, son action à la tête de Veolia ayant été exemplaire. Or, son successeur vient de présenter les résultats 2009 de la présidence Proglio à Veolia. Et qu’apprend-t-on ? Que l’endettement est considérable (15 milliards d’euros), qu’il est nécessaire de vendre de nombreux actifs, que le chiffre d’affaire est en chute libre, que la rentabilité du groupe a été plombée par les acquisitions « malencontreuses » – certaines s’avérant catastrophiques, en particulier en Chine – que les contrats qui s’avéraient prometteurs, notamment dans les transports, on en revanche été perdus, qu’en conséquence l’année 2010 s’annonce très mal. Il y a des pays où, à la vue d’un tel bilan, on est écarté. Proglio, lui, a été promu…. placé à la tête de l’empire EDF tout en gardant d’importantes fonctions chez Veolia.

Invitation au débat
Jacques Julliard avait publié, dans Libération, la thèse qu’il proposait à ceux qui aspirent à une véritable alternative. Je lui ai répondu point par point. Libération n’a pas pu publier ce texte trop long. Il paraît donc cette semaine dans Marianne. Je ne serais trop vous inviter à participer à ce débat : on va où ? et comment ?

Jean François Kahn pour « Tourner la page« 

2 réponses à “Cette pauvre droite plombée par son héros”

  1. David dit :

    « Jacques Julliard avait publié, dans Libération, la thèse qu’il proposait à ceux qui aspirent à une véritable alternative. Je lui ai répondu point par point. Libération n’a pas pu publier ce texte trop long. Il paraît donc cette semaine dans Marianne. Je ne serais trop vous inviter à participer à ce débat : on va où ? et comment ? »

    Avez vous conservé votre réponse au points évoqués par M Juliard ? J’aimerai bien lire vos commentaires toujours très pertinents.

  2. La main gauche dit :

    La 3ème gauche, genre social-démocratie-révolutionnaire.. à suivre donc sur marianne..

Laisser un commentaire

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons