Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

15 mars 2010

Charente-Maritime : une victoire historique..

Filed under: 13 - PS,15 - Fédération 17 — iledere @ 7:58

Les résultats sont définitifs : la liste Ségolène Royal (PS) remporte 36,57% ; Dominique Bussereau (UMP) 33,20% ; Europe Ecologie 11,57% ; Front national 8,46% ; Front de gauche 4,08% ; Modem 3,70% ; NPA 1,58% ; Lutte Ouvrière 0,84%

Pour la première fois, la liste Socialiste, portée par Ségolène Royal au niveau régional et dont Olivier Falorni est la tête de liste départementale, est arrivée devant l’UMP au premier tour.
Une liste dont la composition s’était faite dans la douleur, car elle écartait certains « éléphants locaux ». C’est cela également la nouvelle façon de faire de la politique prônée par Ségolène Royal.

Le choix des candidats socialistes a été plébiscitée par les militants lors d’un vote interne et ainsi les militants et sympathisants socialistes se sont mis courageusement au travail.
Le département a donc été labouré en profondeur par des équipes motivés et désireux de soutenir leur tête de liste et leurs candidats, mais également de donner une leçon à Dominique Bussereau, le ministre UMP, président du Conseil général de Charente Maritime dont l’appétit en terme de mandat est sans limite !

Car Ségolène Royal ne s’y est pas trompé : le vote « a un double sens« 
Elle a vu dans le résultat du premier tour des élections régionales un « vote d’adhésion au bilan » des présidents de région socialistes et un « vote de sanction sévère » contre la politique de Nicolas Sarkozy. Lors d’une intervention depuis son fief picto-charentais, elle a pointé « un vote d’adhésion au bilan et au travail » des présidents de région socialiste, mais aussi « un vote de sanction sévère contre la politique de la droite, contre le système Sarkozy (…) dont les Français ne veulent plus« , a-t-elle analysé.

Ségolène Royal a appelé à « un vote d’espérance » lors du second tour, se disant « convaincue que c’est à partir de nos territoires » que « nous pouvons ouvrir de nouveaux chemins » et mettre en place « des pratiques politiques différentes« .

Elle a vu dans son score en Poitou-Charentes, « le signe de la reconnaissance d’une autre façon de faire de la politique« , rappelant que « dès le premier tour », elle avait « rassemblé le plus largement possible« .

Les militants socialistes se sont donc couchés tard hier soir (voire tôt ce matin) et nul doute que certains auront un réveil difficile car sur nos terres rugbalistiques, on sait fêter les victoires…

Il reste à espérer que les négociations de deuxième tour ne gâcheront pas la fête en sacrifiant les candidats socialistes sur l’autel de l’ouverture : ils ne forment qu’une petite moitié de la liste de Ségolène Royal en Charente Maritime, alors qu’ils ont effectué la totalité du travail avec leurs alliés historiques du PRG.
Une mise à l’écart d’un seul et le Parti Socialiste de Charente-Maritime se retrouverait minoritaire sur la liste ce qui serait un bien mauvais signe envoyé à des militants qui ont su se motiver et montrer leur savoir faire et leur engagement dans cette première partie de campagne…

Alain Renaldini

21 réponses à “Charente-Maritime : une victoire historique..”

  1. elly dit :

    @Serge
    Je ne suis pas très favorable aux courants non plus.
    Au nom du respect des courants et de la parité, nous nous sommes retrouvés avec des gens incompétents pour qui j’aurais hésité à voter s’il s’était agi de choix uninominaux et pas de listes; pourtant ces gens appartiennent à la même motion que la mienne; j’ai trouvé en face des camarades plus aptes à être à la place de ceux adoubés par notre motion.
    Vous n’étiez pas obligés d’accepter les exigences d’Europe Ecologie: la proportionnelle ne leur donnait que six sièges; s’ils avaient accepté de partir ensemble comme en 2004, tous ces problèmes auraient été réglés une fois pour toutes, d’autant plus que Ségolène Royal leur proposait 11 places et une vice-présidence.On aurait dû prendre 8 plus les 3 ralliés du premier tour.
    Je ne me mets plus la pression; je vais à la Fédé pour voir dans quelle soupe nous sommes mangés et qui sont nos candidats définitifs en ce moment: il risque d’y avoir des pleurs aussi chez nous; mais nous, nous ne pouvons pas nous prêter à la surenchère car nous sommes dans une Région où les mentalités sont de droite: le score fait par Europe Ecologie n’est pas négligeable et c’est sûr et certain qu’ils vont faire de la surenchère; l’UMP et le Front National ont fait un score honorable; et , malgré les consignes de Le Pen, les électeurs du FN iront voter pour l’UMP.
    Je te souhaite une bonne journée. C’est en février que nous avons avalé notre déception et notre amertume; maintenant nous en sommes guéris; nous ne pensons plus qu’à une chose: battre la droite et conserver notre Région à gauche.

    Salutations fraternelles!

  2. Serge dit :

    @ à Elly

    Nous n’avons pas le prétention de dire que le PS peut gagner seul les élections pour mettre en place une politique de gauche mais elle ne peut se faire dans la confusion, surtout au sein de notre propre parti.
    Mon adhésion au parti socialiste a été motivée principalement au fait que notre parti est constitué de différentes sensibilités qui méritent d’être respectées et d’être représentées.
    Cette diversité est le ciment d’un parti démocratique, ce que semble rejeter Ségolène Royal.
    Ce n’est pas en se rangeant « le doigt sur la couture du pantalon » derrière un leader qu’on peut faire perdurer un mouvement politique, il suffit de voir ce qui se passe à droite dans le cadre des présentes élections. !
    Sur la politique régionale qui a été menée par l’équipe régionale sous la conduite de Ségolène nous l’avons soutenue et aspirons qu’elle continue, toutefois, avant le vote pour sa désignation, l ‘honnêteté aurait voulu qu’elle dise clairement que la liste des colistiers résulterait de ses choix personnels et non celle votée par les militants de son propre parti.

  3. elly dit :

    @ Serge

    rebonjour!
    Je t’assure qu’il ne faut pas y voir forcément le désir de se venger.
    Chez nous aussi il y a eu des cris et des grincements de dents; mais ils sont nombreux à frapper à la porte et la réponse était que les choix se devaient d’être stratégiques selon des critères précis fixés par les statuts: implantation sur le terrain, parité, âge, respect des territoires, prévoir l’ouverture aux autres..
    Et ce sont les Fédéraux qui sont à pied d’œuvre; maintenant, il faut former aussi des équipes qui gagnent et qui sont capables de travailler ensemble dans l’intérêt de la Région.

    Salutations fraternelles!

  4. elly dit :

    @ Serge qui demande:

    « Sa stratégie du 1er tour, ne risque t-elle pas de compliquer le rassemblement avec “Europe-Ecologie” et le “Front de Gauche” ? »

    Tu as obtenu une réponse à ton inquiétude; elle n’avait même pas besoin de cet accord avec EE: dans une triangulaire, le PS obtenait 31 sièges, Bussereau 18 et les Verts 6; l’accord s’est donc fait en l’avantage des Verts, c’est pour cela qu’ils ont si vite signé.

    @la la main gauche

    Je ne pense pas t’avoir répondu par l’anecdotique mais en te posant une question précise.
    Donc, vos rapports de forces, c’est au sein du PS que vous voulez les établir pas face à l’adversaire politique; dans ce cas, permettez aux autres de penser au rapport de forces qui leur est favorable au sein du PS.
    « c’est Martine Aubry qui est aux manettes et que c’est sous sa direction que la mort annoncée du PS est renvoyée au calendes grecques. »
    C’est absolument faux:nous voyons les manettes d’Aubry en Languedoc -Roussillon. Ségolène Royal n’a jamais annoncé la mort du PS: Aubry et les copains d’Aubry s’en chargent. Je ne vois vraiment pas en quoi Aubry donne vie au PS. Rien qu’à voir la mentalité de ses soutiens en Poitou-Charentes, on voit comment elle tient le PS.
    Au cas où vous l’auriez oublié, toutes ces Régions détenues par la Gauche ont été gagnées par Hollande, les Cantonales et les Municipales aussi. Alors, laissez nous rire quand vous nous parlez d’Aubry qui est aux manettes de la manipulation, des complots contre d’autres militants et responsables du PS, de la fraude.
    Le PS n’est nulle part pour l’instant; les résultats des Régionales étaient prévisibles dans la plupart des cas. On avait un doute pour votre Région où effectivement Solférino est aux manettes et comptent sur ses relais locaux pour couler Royal.
    Quant à Royal qui veut caporaliser le PS, j’entends des sons de cloches différentes, d’autant plus qu’elle n’a aucun pouvoir dans aucune fédération; comment peut-elle donc caporaliser un PS qu’elle ne dirige pas?
    Dans les Régions où le PS est caporalisé, la tête de liste ou le baron du coin écrase tout le monde.
    Nous sommes en train de lire les posts de socialistes de Poitou-Charentes qui devraient nous dynamiser et inviter les abstentionnistes à aller voter: que lit-on? à vous lire, on a l’impression d’être sur un site du Figaro magazine qui descend Royal pour défendre Bussereau.
    C’était pour se protéger des gens comme certains pétitionnaires qui font le jeu politicien de Solférino avant de penser aux intérêts de leur Région que l’ouverture dès le premier tour a été nécessaire.
    Ce sont un bilan, un projet et une stratégie qui payent, pas le PS. La preuve, la bérézina des Européennes à cause du manque de bilan, de projet cohérent et mobilisateur et de stratégie.
    La stratégie gagnante des Régionales a été mise en place par Jean-Louis Bianco de l’équipe de Ségolène Royal; elle s’est ajoutée au fait que chaque Président de Région avait la latitude d’adapter sa stratégie aux réalités locales. Sur les 26 propositions communes, 23 étaient déjà mises en application en Poitou-Charentes. Quand je parcours les sites de campagne, les discours dans leurs grandes lignes sont les mêmes.
    C’est grâce au défi que vous avez lancé contre EE et les autres dans votre Région par l’ouverture dès le premier tour que nous ne nous sommes pas laisser faire chanter par nos « amis » d’Europe Ecologie.
    Ils n’ont toujours pas signé à Paris et menacent la Bretagne de triangulaire.
    Ceux des socialistes TSSR de Poitou-Charentes qui ont voté pour EE au 1er tour , vont-ils voter pour Bussereau cette fois-ci?
    Au fait, la Région Poitou-Charentes se situait où avant 2004, à Droite ou à Gauche?
    L’opposition socialiste à Royal venant surtout de la Fédération de Charente Maritime, je compte sur vous pour prendre le Département à Bussereau la prochaine fois, la liste conduite par Royal y arrivant en tête cette fois-ci.

    J’ai demandé à @la main gauche pourquoi un accord entre Socialistes et Europe Ecologie a été plus facilement trouvé en Poitou-Charentes qu’à Paris, où Aubry est aux manettes.
    Je note d’ailleurs que la fusion avec EE est purement idéologique et que si les Verts maintenaient leur liste ils n’avaient que six sièges.

    S’appuyer sur les citoyens et leur bon sens et non sur les appareils, c’est l’autre façon de faire de la politique; et c’est ce qui fait la force des personnalités politiques que Solférino veut écarter de son chemin. C’est parce que Royal est aux manettes sur le terrain en Poitou-Charentes que la Gauche s’y est renforcée.
    Le Front National est à 18% dans le fief de la Première Secrétaire; si elle était réellement aux manettes, c’est d’abord dans son fief qu’on l’aurait remarqué.
    JP Huchon à Paris a été devancé par Valérie Pécresse malgré la présence sur place de tous les patrons de Solférino.
    Vous recevrez Sarkozy aujourd’hui, un autre ministre dont j’oublie le nom demain; mais face à eux ,il y a Royal qui a su capter la confiance des populations grâce à sa présence active sur le terrain;

    Ce qui vous permet de dire à tout ce beau monde qui vient épater les électeurs, « même pas peur »!

    Alors, c’est plutôt désolant de voir certains d’entre vous venir étaler leurs haines ici et faire ainsi campagne indirectement pour nos adversaires.
    Il ne nous viendrait même pas à l’esprit d’aller écrire contre notre candidat dans les journaux locaux; ça serait comme si nous versions du sable dans notre propre soupe.
    Votre Région nous sert de laboratoire: vous avez un leader, des idées innovantes, et des façons de fonctionner et de gérer votre Région et de le faire savoir dont nos responsables ici vont s’inspirer dans l’avenir.

  5. Serge dit :

    @ à Elly

    Sache qu’elle veut peut-être caporaliser le PS mais elle n’y arriverait jamais.
    Elle utilise ce scrutin pour se venger d’un grand nombre de socialistes qui serait, selon elle, les principaux acteurs de ses échecs passés (présidentielles et Premier Secrétaire).
    Je fais partie d’une section qui a voté à la quasi unanimité (toutes motions confondues) pour qu’elle dirige notre Région, elle n’avait donc aucune raison d’écarter certains colistiers PS, si ce n’est d’assouvir sa rancoeur.

  6. La main gauche dit :

    Enfin faut-il souligner, sans en faire plus que nécessaire (mais sans en faire moins non plus !), qu’actuellement c’est Martine Aubry qui est aux manettes et que c’est sous sa direction que la mort annoncée du PS est renvoyée au calendes grecques.

    bonne journée

  7. superpado dit :

    Avec un résultat pareil vous devriez arriver lors de la prochainne échéance à virer Bussereau de la présidence du conseil général alors gardez bien cet objectif en tête et faites fructifier ce beau succés.

  8. La main gauche dit :

    J’ai parlé de s’ouvrir et de voguer hors de petites frontières et Elly me répond sur l’anecdotique..

    Je crois qu’il y a confusion abusive entre place et rapport de force, ce n’est pas une basse histoire de cinéma et de savoir si l’ouvreuse nous a à la bonne.. seulement, et Ségolène y est bien sûr pour quelque chose en région, c’est la formation PS qui, avant tout, est arrivé en tête, il est bien normal, en ce cas, que nos représentants de la liste défendent avec fermeté un rapport de force à l’avantage du PS dans les listes, ce qu’ils ont fait et acté par un accord au final de compromis dans lequel certains pétitionnaires ont d’ailleurs fait fi de leur propre place, ceci prouve cela !

  9. elly dit :

    @ Serge,
    j’ai relu mes posts je n’ y ai pas trouvé l’ expression  » socialistes bornés ou contestataires »; je ne pense pas que c’est ce que j’ai dit. J’ai parlé des « pétitionnaires ».
    Chez nous, la tête de listes nous avait fait savoir qu’il fallait d’office lui réserver 11 places pour les choix stratégiques qu’il allait effectuer en vue des alliances ou des recrutements à venir. Ces places avaient été intégrées d’office dans les listes; donc, chaque personne savait à l’avance si elle était sur un rang éjectable ou pas après les choix stratégiques, les fusions et autres alliances.
    Si tu regardes aussi les listes adoubées à Tours, dans la Région parisienne, les chefs de listes se réservaient un minimum de 11 places, des places qu’ils attribuaient ensuite aux personnes de leur choix; et l’explication c’est que c’est pour les besoins de la stratégie électorale mise en place par la tête de liste.
    c’est ainsi que les derniers jours, avant le dépôt de listes, on nous a annoncé le recrutement d’agriculteurs indépendants, d’un maire Modem, etc; et on nous a présenté ces nouveaux candidats le jour du dernier meeting. Le candidat de notre ville pourra être sacrifié si les accommodements veulent qu’une place soit laissée à un écolo ou à un communiste dans notre ville. Ce n’est pas pour autant que nous allons lancer des pétitions dans les journaux: nous savons que les fusions et autres alliances impliquent des sacrifices et c’est un principe accepté par tous, même si c’est dans la douleur.
    C’est aussi l’une des raisons qui nous poussent à vouloir des alliances dès le premier tour.
    Ce qui se passe chez vous n’est donc pas propre à votre Région et Hamon et Emmanuelli ont été malhonnêtes quand ils ont soutenu l’action menée dans les journaux par les adhérents de leur motion, car eux-mêmes se prêtent à de telles pratiques ; Ramzy Hammadi en a été la victime dans le Var et il a fini par tout laisser tomber en refusant le parachutage hors de sa ville de naissance et d’ancrage militant.
    Alors, ne pas respecter l’ordre choisi par les militants n’est pas une spécificité de Charente Maritime, mais du PS, voire d’autres partis: il faut donc laisser Sarkozy en dehors de ça! Cette injure des hamonistes contre Royal ne prend plus, parce que l’on voit bien le comportement de leur leader à la tête du PS; il n’est plus du tout en position de donneur de leçons, ni d’éthique en politique ni de rien du tout; il est comme tous les autres calculateurs de Solférino.
    Aussi le « qui m’aime me suive » vous le pratiquez déjà au sein de vos propres courants.
    Par ailleurs, Ségolène Royal a beaucoup apporté au PS financièrement et en notoriété. Le PS lui doit donc beaucoup également; dans un parti politique, les gens dépendent les-uns des autres.
    Et ceux qui ne sont pas contents, peuvent aussi rendre leur carte; tu ne trouves pas que le conseil que tu lui donnes peut aussi s’appliquer à toi?
    fraternellement!

  10. Serge dit :

    @ à Elly
    Dans un premier temps, je voudrais te rassurer nous sommes actifs et d’ailleurs même si tu nous taxes de « socialistes bornés ou contestaires », nous avons malgré tout participé à la campagne de collage des affiches pour Ségolène Royal.
    Nous avons désigné à une très grande majorité Ségolène Royal pour diriger notre région.
    Mais pour nous, « diriger » ne veut pas dire « donner les pleins pouvoirs » à la tête de liste afin de lui permettre d’établir la liste à sa guise sans tenir de l’ordre qui avait été fixé par les militants en conseil fédéral.
    En s’inspirant du schéma de la stratégie de sarkozy, elle se rendra compte de son erreur qui risque de ne pas favoriser son avenir politique au sein du PS, à moins qu’elle décide d’en sortir et de créer son propre mouvement en prenant comme devise « qui m’aime me suit » mais il faut espérer qu’elle n’oubliera pas que sans l’aide du parti, lancer sa campagne aurait été particulièrement délicat.

  11. elly dit :

    @ la main gauche
    je n’ai pas bien compris le sens de ton message.
    Savez-vous que sur les listes d’Hélène Mandroux adoubées par votre « première secrétaire » il y a des anti-IVG?
    Savez-vous que pour l’instant, je dis bien pour l’instant, un Avocat « socialiste » vient d’appeler à voter pour l’UMP Couderc pour faire vivre les « valeurs de la Gauche » en Poitou-Charentes?
    Il paraît aussi que les discussions entre EE et PS n’ont toujours pas abouti alors que c’est chose faite, selon les journaux, en Poitou-Charentes: comment expliquez-vous la facilité avec laquelle les discussions se sont déroulées chez vous?

    Salutations fraternelles

  12. La main gauche dit :

    bien, bien.. pour s’ouvrir un peu comme le conseil Elly et voguer hors de notre petite frontière régionale, et, selon la formule consacrée « il faut rendre à César blablabla.. », la première secrétaire du PS peut avoir notre respect (puisque je ne doute pas un instant qu’elle aurait eu droit au vitriol dans le cas inverse !)

  13. Elly dit :

    @Raoul

    J’ai dit « certains », je n’ai pas dit « tous », et j’ai parlé des pétitionnaires.
    Ne t’en prends donc pas à Asse42.
    Toutes les formes de militantisme se valent; il y en a qui vont sur le terrain (après tout, il y a forcément de vos amis sur les listes), d’autres derrière leurs claviers.
    Nous sommes tous des militants de terrain: il y a un temps pour le clavier et un temps pour aller à la rencontre des gens.

    Ce que je conteste, c’est le sabotage par journaux interposés du travail que vous faites sur le terrain.
    Nous avons besoin de modèles et nous avons copié sur votre façon de travailler, mais pas de protester.
    Amitiés fraternelles!

  14. Elly dit :

    Serge dit:
    « L’avenir dans les deux années qui vont suivre risque d’être particulièrement morose pour elle.

    Qu’elle prenne modèle sur l’élyséen, et apprécier les conséquences de l’élimination des différentes sensibilités visibles d’un camp donné ! »

    Peux-tu expliquer en quoi ça va être plus dur pour elle que pour quelqu’un d’autre?
    Vous savez, la camaraderie est un combat: ça sera au Peuple de la juger. si elle fait bien son travail comme cela a été le cas jusqu’ici, je ne vois pas en quoi les deux années à venir seront dures pour elle. Comme tout responsable politique, ses premiers ennemis sont d’abord ses « camarades » de la même façon que ses premisers soutiens sont aussi ses « camarades »; c’est donc entre nous que vont se mener des combats qui seront, je l’espère, politiques: ça sera projet contre projet et idées contre idées, pas d’attaques personnelles et de sabordages par derrière, malgré le pacte à trois signé entre Fabius, DSK et Martine Aubry.
    Nous n’étions pas tous contents des choix des candidats parce que notre Motion a été lésée, mais cela ne nous est jamais venu à l’esprit de dénigrer nos candidats dans les journaux, et encore moins de leur promettre des lendemains qui ne chanteront pas ainsi que tu le fais. Donc, tu te moques du monde quand tu dis que le terme « camarade » est pour toi un terme noble.
    Ségolène Royal et ses co-listiers seront élus pour servir, et non pour se servir, là est toute la nuance.
    Laissez donc les magouilles et les petits complots de Solférino à Solférino. Il ne faut pas que nous les importions dans nos Provinces, surtout quand on sait qui fréquentent dans certains cercles les TSSR de Solférino qui commanditent des actions de sabotage dans les Fédés de Province.
    Il vaut mieux établir le dialogue avec les populations et d’autres sensibilités politiques hors grandes échéances électorales qu’au dernier moment. Certains des élus que vous soutenez auront besoin un jour ou l’autre des voix des sympathisants du Modem.
    Je parais peut-être très dure parce que je m’occupais d’un bureau de vote où les listes de l’UMP et du Front National avaient l’air de menacer nos listes. Si nous étions partis unis dès le premier tour, cet effet qui nous paralysait tous n’aurait pas eu lieu.
    La tête de liste nous a déjà prévenus qu’il y aura un accord avec le Modem et s’il n’y a pas LO et le NPA, c’est parce qu’ils ont toujours refusé de gérer le « capîtalisme »: ils sont passés de 8% aux présidentielles à à à peine, 0.5 à 1%, alors que le FN caracolait à 12%, le Front de Gauche et le PCF à 6% dans un fief anciennement communiste.
    J’espère que Ségolène Royal maintiendra sa main tendue à la Gauche radicale qui ne fait pas de poids face au Front National.

    Salutations fraternelles

  15. Elly dit :

    @Serge:
    En Rhône-Alpes, et en PACA, pour ne citer que ce que je connais bien, il y a des Modem. Donc, ce que tu affirmes est faux.
    Par ailleurs, dans le Modem, on compte des jeunes qui n’ont jamais été impliqués dans des partis politiques parce qu’ils croyaient au NI NI de Bayrou, ils croyaient en une unité nationale qui dépasse les partis; il y a aussi beaucoup de déçus du PS et du PCF, de la même façon qu’Europe Ecologie a recueilli des exilés du PS et du PCF. Il y a donc au Modem des Centristes qui ont le coeur à Gauche et des Centristes qui ont le coeur à droite: faut-il laisser à la droite attirer tous ces centristes vers elle? N’est-il pas du devoir d’un responsable politique d’attirer dans son propre camp, sinon, à quoi servent les campagnes d’adhésions et de sensibilisation?
    Aubry a des Modemistes dont elle n’avait pas besoin dans sa Mairie de Lille; Destot qui s’était brouillé à Grenoble avec les Verts leur a préféré le Modem et même des UMP dissidents, et pourtant, c’est l’ami d’Aubry et de DSK. Collomb vient de se débarrasser à Lyon d’un Adjoint Vert qui lui pourrissait la vie.
    Rejeter les centristes sous prétexte qu’ils sont de droite, c’est comme ces inconditionnels PS qui rejettent le NPA et Lutte Ouvrière, voire même les Communistes sous le prétexte que ce sont des extrémistes.
    Il vaut mieux une alliance autour des valeurs de Gauche que l’exclusion des autres pour la préservation des places pour soi: ce qui doit importer, c’est le projet politique que vous présente Ségolène Royal, pas la présence sur sa liste de quelques centristes qui partagent ce projet .
    Les Communistes ont rejeté l’appel à l’Unité; on en voit les résultats aujourd’hui partout où ils sont partis seuls en France.

    Je crois an l’Alliance Arc-en-Ciel et c’est la raison pour laquelle je soutiens la démarche de Ségolène Royal en Poitou-Charentes.

  16. Serge dit :

    Je rejoins Raoul, je reconnais que j’ai été un des signataires de la pétition pour contester le choix de Ségolène ROYAL de prendre sans concertation préalable des dissidents MODEM au détriment de camarades de notre parti (camarade étant pour moi un terme noble qui mérite d’être respecté).
    Lorsque l’on constate, il me semble, qu’au niveau national, c’est la seule Présidente dite de « gauche »qui a fait ce choix, cela nous conforte dans notre position de contester le bien fondé de cette option.
    Il est vrai qu’elle peut nous snober dans le mesure qu’elle n’a aucun doute sur le vote en sa faveur des militants PS dits « contestataires », voire « mauvais socialistes ».

    L’avenir dans les deux années qui vont suivre risque d’être particulièrement morose pour elle.

    Qu’elle prenne modèle sur l’élyséen, et apprécier les conséquences de l’élimination des différentes sensibilités visibles d’un camp donné !
    Il me semble qu’un leader, digne de ce nom, appelé à représenter la gauche doit prendre en considération la diversité des sensibilités qui est un gage de notre vie démocratique.
    Quant à l’idolâtrie béate, il faut la laisser aux sarkozistes.

  17. Raoul dit :

    Et oui je ne suis pas étonné de la charge de Elly relayée par Asse42, Ségolénolâtre viscéral plutôt que réfléchi qui sur son blog « Fraternité Royal » montre son talent de thuriféraire imbécile…
    Combien des tiens, mon cher Asse42 ont fait campagne en charente maritime ? Pas beaucoup si je m’en fie à mon expérience… Il est plus facile de célébrer son idole derrière un clavier plutôt que de faire du porte à porte…
    Alors tes critiques envers les militants socialistes, ceux qui ont réellement fait campagne, tu sais où tu peux te les mettre ?
    Les militants de charente maritime ont fait le boulot, respecte les pour cela.
    Les candidats socialistes ont aligné les meetings. Y étais-tu ?
    Tu aurais pu constater que les ralliés du premier tour notamment MoDem étaient très discrets..
    Lorsque des gens comme toi, par leurs critiques auront démotivés les derniers militants socialistes, il faudra, comme l’UMP, payer des colleurs d’affiches qui placarderont la bobine de ton ou ta candidate alors que toi, confortablement installé devant ton claviers continueras à déverser ton fiel de prosélyte arriéré…

  18. Asse42 dit :

    Il faut reconnaître que même si le commentaire de Elly est dur, je suis d’accord avec elle. Les socialistes pétitionnaires et qui ont tout fait pour l’affaiblir et diviser ne peuvent pas exiger en plus en récolter tous les fruits. Il est temps de laisser la place à des personnes socialistes de confiance et pas qui vous poignardent dans le dos en pleine campagne électorale.
    Nous ne sommes pas des éléphants mais nous avons une excellente mémoire…

  19. elly dit :

    Avec des « si », on referait le monde; rien ne vous dit non plus que sans eux le score aurait été le même; rien ne vous dit que sans Ségolène Royal comme tête deliste aux Régionales les résultats auraient été les mêmes.
    Les socialistes de Charente-Maritime ont un mauvais état d’esprit et vous osez parler d’éducation; c’est par vous-mêmes que l’éducation des mentalités doit commencer.
    Une fois de plus, vous recourez au chantage: vous êtes combien de socialistes en Charente-Maritime? Vous croyez que c’est vous seuls qui avez constitué les 36,57% des votants?
    Apprenez à vous ouvrir aux autres et à ne pas pensr qu’aux places; certains d’entre vous ont cherché à saboter la campagne tout au long de ces derniers mois, ce que n’ont fait, ni les alliés du Modem, ni ceux issus du Mouvement des Verts; c’est tout de suiote qu’ils s’étaient mis au travail, pendant que certains d’entre vous envoyaient des pétitions dans les journaux!

    Sa stratégie du premier tour est une stratégie de long terme qui sera respectée au second tour: si le Front de Gauche fait le malin, il n’aura tout simplkement pas d’élus, puisqu’il n’a pas atteint les 5%! La stratégie de Ségolène Royal consiste en la réalisation d’une alliance arc-en-ciel: y renoncer pour faire plaisir au courant aubryiste et hamoniste de Charente-Maritime serait renoncer à la base même de sa stratégie politique.
    Quand j’ai suivi le comportement de certains d’entre vous, j’ai conclu que vous ne pétitionnaires du PS ne valaient pas mieux que les militants du Modem qui ont rejoint Ségolène Royal; d’ailleurs Europe Ecologie est favorable à une alliance avec le Modem; Cohn-Bendit n’a jamais accepté que l’on mette le mot « Gauche » dans le Rassemblemenrt qu’il était question de réaliser avec le PS.
    C’est aussi grâce à son engagement en faveur de l’Ecologie que Ségolène Royal avait passé des accords avec les écologistes en 2004, pas grâce aux petits calculs politiciens des états-majors.
    Des têtes de listes d’autres Régions ont proposé une alliance dès le premier tour aux Modem et Front de Gauche; ils ont voulu se compter au premier tour; ils vont donc se compter maintenant sans un seul élu: c’est ce qui vient d’arriver au Front de Gauche avec ses exigences qui n’ont pas lieu d’être en Poitou-Charentes.
    C’est grâce à l’action menée par Ségolène Royal et l’équipe sortante en Poitou-Charentes que les Ecolos et l’ensemble de la Gauche y sont devenus plus forts; mais certains ont voulu cracher dans la soupe: les Communistes se retrouvent du coup sans un seul élu et sans le remboursement de leurs frais de campagne!

  20. la grignette dit :

    Il faut quand même relativiser, un très bon score sur la moitié des inscrits (c’est pareils pour tous les partis), cela donne une idée du boulot éducatif qu’il reste à faire.
    Reste que là où je me marre, c’est la première fois que le PS passe en tête sur le canton de Saint Agnant, et çà faut le faire, car c’est en face de deux « inamovibles » de l’UMP.
    Si j’ai un souhait à exprimer, c’est de faire attention à la composition de la seconde liste, car nous avons voté, et nous serions très très émus si on ne respectait pas notre vote militant.

  21. Serge dit :

    On peut féliciter SR d’avoir intégré dès le 1er tour des colistiers issus du MODEM!
    Bayrou peut être satisfait, la présidente du Poitou-Charentes lui évite la fanny !

    A partir de l’analyse des résultats nationaux, on est en droit de penser, qu’au 1er tour en Poitou-Charentes, le résultat aurait été sensiblement identique avec une liste constituée très majoritairement de colistiers PS et PRG.

    Il faut espérer que la stratégie du 1er tour, n’avait pour effet d’écarter des listes les représentants de notre mouvement qui n’allaient pas « le sens du poil » des « désirs d’avenir » de la présidente de la région.

    Elle ne peut ignorer que notre Parti , d’une part, est constitué de sensibilités diverses et, d’autre part, pour le faire vivre, il y a lieu, dans le cadre d’élections de listes, de prendre en compte cette diversité.
    On attend avec impatience la composition des listes au second tour et en souhaitant qu’elle soit connue avant le dépôt des listes en Préfecture. !

    Sa stratégie du 1er tour, ne risque t-elle pas de compliquer le rassemblement avec « Europe-Ecologie » et le « Front de Gauche » ?

Laisser un commentaire

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons