Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

24 mars 2010

Avec sa victoire aux régionales, Aubry s’ouvre la voie pour 2012

Filed under: 13 - PS — iledere @ 6:30

Qui aurait cru l’été dernier que le PS ferait aussi bonne figure en ce mois de mars 2010 ? A l’époque, souvenez-vous, les quadras du PS perdaient confiance. Manuel Valls grognait, Vincent Peillon couinait, Arnaud Montebourg menaçait de démissionner…

Les militants étaient déprimés, et la rébellion était en marche. « Le PS de Martine Aubry est en danger » en concluaient les chroniqueurs.

A voir les mines détendues que les socialistes affichaient ce dimanche soir -sauf en Alsace- cette page est tournée. La reconquête des sympathisants socialistes, engagée fin août à La Rochelle, a porté ses fruits.
Le rejet de la politique du gouvernement et du Président a certes bien aidé. Mais le résultat est là : la première secrétaire a réussi son pari, remettre la gauche en état de marche. La voie vers 2012 n’est plus obstruée.

Faire rêver tout en défendant l’économie de marché

La marche vers l’Elysée ne sera pas facile pour autant. Le PS a encore plusieurs défis à relever. Le premier est de comprendre la vague protestataire et abstentionniste constatée lors de ces élections régionales : de trop nombreux Français ne se reconnaissent dans aucun parti de gouvernement, ce qui ne doit pas être pris à la légère. Le score du FN est la nouvelle la plus déprimante de ces élections.
Le second défi, c’est de finir le travail engagé au sein du PS : bâtir un programme enthousiasmant autour d’une gauche « solidaire et consolidée », comme Martine Aubry l’a désignée dimanche soir. C’est dans ce chantier-là que le PS est le plus embourbé.
Comment faire rêver d’une société meilleure tout en défendant l’économie de marché ? Jospin avait résolu le problème en 1997 avec les « 35 heures ». Qui, avec le recul, ressemble plus à une ficelle qu’un projet de société.

Après la grave crise économique vécue depuis deux ans, les Français demandent plus que des ficelles : ils veulent un nouveau modèle de développement.

Aubry-Royal : une paire de dames pour la présidentielle
Martine Aubry, malgré son faible charisme (qu’elle a encore démontré dimanche dans son discours d’après-résultats), a renforcé sa légitimité, et peut désormais prétendre porter les espoirs de la gauche. Les autres candidats potentiels, pour 2012, s’effacent l’un après l’autre.

Laurent Fabius, Bertrand Delanoë ou Dominique Strauss-Kahn n’ont plus beaucoup d’espace s’il veulent se glisser dans la course. Strauss-Kahn, par exemple, aurait aujourd’hui du mal à se démarquer d’Aubry, dont le positionnement politique et le parcourt sont proches.
Martine Aubry n’est pas la seule à sortir renforcée de cette élection : avec 60,6% des voix, Ségolène Royal triomphé dans son fief le Poitou-Charentes, face à un membre du gouvernement, le secrétaire aux Transports Dominique Bussereau : elle réalise l’un des plus beaux scores de cette élection, et ne s’écartera pas facilement du chemin.
Dans la partie de poker de la présidentielle 2012, le PS redémarre avec, en main, une paire de dames et un conflit de légitimité qu’il faudra bien trancher.

Par Pascal Riché pour Rue89

22 réponses à “Avec sa victoire aux régionales, Aubry s’ouvre la voie pour 2012”

  1. babelouest dit :

    @ Alain Renaldini
    Merci de m’accueillir ici, où la Pecnaude m’avait proposé de venir. Je n’habite même plus le Poitou-Charente, le maire de ma commune est hélas un UMP notoire. Il avait même osé venir chez moi un jour avant les municipales, pour tenter de me convaincre que les machines à voter, c’était mieux.

    Je ne suis affilié à aucun courant, le site que je cogère est lui aussi très ouvert à toutes les idées et toutes les opinions dans la bienséance. L’un dans l’autre, c’est plutôt à gauche du PS semble-t-il. Avec un côté écolo plus proche de Europe décroissance.C’est pourquoi je m’essaie de temps en temps à des propositions d’idées sans langue de bois.

    A bientôt !

  2. @ Babeloued
    Je souscris au propos de « la main gauche » sur ce blog il en faut plus pour déranger. Car, tu l’auras remarqué, l’expression est libre. Et seuls ceux qui en ont abusé ; violences verbales, insultes et grossièreté… ont été « modérés ». Après coup.
    Je note, mon cher, que tu as la plume agile. Tu es donc le bien venu ici pour discuter, argumenter, critiquer, pourvu que cela soit dans un sens positif et que cela soit sincère.

    Cela dit, ne cois pas que le PS manque d’idée… C’est surtout que ces idées ne sont pas nécessairement relayé par la presse. Egalement un gros travail de fond, j’entends par là idéologique et programmatique est en cours. Il sera dévoilé en temps utile, avec des contributions lors du prochain Congrès (2011).
    Croire que le PS n’a pas d’idée, pas de programme et ne travaille pas, c’est céder à un vision que la droite aime à diffuser mais qui est à mille lieux des réalités. Les « think tank PS » sont les plus productifs en France actuellement…
    Mais les résultats des études (la fondation Jaurès est un exemple parmi tant d’autres) sont assez éloignés des textes populistes dans lesquels certains se complaisent.

    Amitiés socialistes

    Alain

  3. babelouest dit :

    @ la main gauche
    « je crois que sur ce blog, il en faut plus pour déranger^^ »

    J’espère que ce n’est pas dans le sens que je crains, c’est-à-dire que toute tentative de secouer le prunier ne dérange même pas les brins d’herbe….

  4. La main gauche dit :

    @babelouest.. je crois que sur ce blog, il en faut plus pour déranger^^

  5. La main gauche dit :

    Le terme « quitter l’Europe » résonne bizarre à mes oreilles tant l’impression de n’y être jamais entré est si forte… nous sommes spectateurs sur un cour de tennis où l’acoustique est globalement bien maîtrisée et le commentateur docile suit le script des organisateurs (ceux qu’on ne voit jamais sous la lumière des projos) et où le videur (CRSS) peut agir dans l’ombre sans craindre le projecteur qui sait tomber en panne quand il faut et comme il faut … je crains qu’au final l’abstention ne soit alors plus qu’un simple paramètre prévisible et « acceptable dans une certaine mesure » de plus à entrer dans l’équation, une simple question de doigté ..

  6. babelouest dit :

    @la Grignette
    C’est exactement ainsi que je vois les choses. Et tant pis si quelques snobs ne peuvent plus s’offrir le magnifique écran plat dernier cri, dont la fabrication contribue à polluer un peu plus la Chine. Les plus riches ronchonneront, d’autant plus qu’ils ne seront plus aussi riches, avec les nationalisations. A mon avis, les inconvénients du système nouveau seront largement contrebalancés pas les avantages.

  7. la grignette dit :

    @ Babelouest – Sortir de l’U E impliquerais le rétablissement des frontière, donce du système douanier. Alors imaginons que ces entreprises qui ont délocalisé à l’extérieur pour fabriquer moins cher because là c’est queutchi vu qu’ils n’ont pas de système social comme chez nous et qui nous ramènent leurs produits pour nous les vendre tout aussi cher qu’avant, avec les taxes et autres gâteries, cela leur reviendrait moins cher de délocaliser vers la France ? Que, ma foi, tant pis, on arriverait à manger nos tomates et nos concombres, sans oublier nos fraises sans que l’Espagne soit obligée de faire semblant de renvoyer leurs immigrés clandestins qu’elle emploie en douce dans les centres de culture forcées ?
    Qu’avec un peu de bon sens on arriverait à obliger les centres d’achat des grandes surface à ne pas exiger la qualibration des légumes et des fruits ? Ce qui éviterait d’en balancer des tonnes et des tonnes à la poubelle chaque année et que nos gosses pourraient enfin manger cinq fruits et légumes par jour et pour pas cher ?
    Qu’on aurait plus du lapin d’australie (dommage, çà a de belles cuisses), du mouton pareil, de la vache américaine ou d’ailleurs, du poulet de Chine (avec toutes les bactéries qui vont avec) et du cochon qui ne rétrécit pas de moitié à la cuisson ?
    Je veux bien sacrifier les fraises à la Noël et les raviolis de crevettes à la vapeur sauce nioc-mam pour cela !

  8. babelouest dit :

    Allez, encore une suggestion.
    Quand nous sortirons ( et non si nous sortons) de l’UE, que faire pour la monnaie ? A mon avis, c’est très simple (c’est dans les détails cachés que se cachent le plus souvent les difficultés) : on garde l’euro comme moyen de paiement cash. Mais cet euro papier ne sera délivré au distributeur, comme maintenant, qu’au moyen d’un change. Cette somme sera imputée au compte selon un barème variant selon le cours du franc revenu. Au départ, mettons que cet franc vaille un sixième d’euro : un retrait de 100 euros sera imputé 600 francs. Même chose au départ pour les paiements aux grandes surfaces, le temps qu’elles s’adaptent : le prix sera affiché en euros, mais le solde bancaire sera débité de l’équivalent en francs. Petit à petit, les facturations passeront en francs, avec un indicateur de la somme en euros approchée. Les français pourront toujours payer en euros à l’étranger, c’est à la banque que se fera la conversion. Une petite somme mensuelle servira à régler les frais de change de la banque. En contrepartie, ces banques redevenues propriété de l’État seront moins chères en prélèvements divers destinés à payer les actionnaires, puisqu’il n’y en aura plus.

    A qui la plume, pour une autre idée ?

  9. babelouest dit :

    En tout cas, la Grignette, je pense que si les gens du PS avaient les idées pour bâtir un nouveau programme, cela se saurait. Même ici, dans ce blog de base, je ne rencontre guère de vraies idées, c’est tout dire. Les quelques lignes que j’ai jetées sur l’écran (euh non, pas le papier) n’ont guère eu d’écho. Est-ce de la frilosité ? On parle des gens, pas de ce qu’ils veulent apporter. Seule SR apporte quelques lueurs, mais c’est à mon avis relativement anecdotique.

    Il ne faut pas oublier que nous partons d’une situation précise : la France et le monde de 2010. Nous y avons des actions internationales, des accords, des traités. Que veut le PS ? Quelles sont ses priorités ? Car s’il veut seulement apporter quelques adoucissements, quelques mesures minuscules, autant jeter l’éponge tout de suite.

    Je pense que je vais finir par déranger. C’est exactement mon but : titiller les militants, afin qu’ils réagissent enfin. 2012, c’est dans deux ans. Si le PS ne s’est pas ébroué dans les six mois qui viennent, le temps ensuite de mettre en place de vraies perspectives complètement différentes de ce que nous voyons journellement, il sera trop tard. Le résultat sera terrible pour les citoyens, qui se retrouveront enfermés dans la même logique qu’actuellement. Ce n’est tout de même pas ce qu’on souhaite à gauche ? Tout de même pas ?

  10. la grignette dit :

    @ Babelouest – donc si je comprend bien, les têtes du PS se contentent de ronronner sur leurs derniers acquis ?

  11. babelouest dit :

    Pour ma part, vu ce que j’attends d’une candidature de gauche, je suis très inquiet sur la capacité des « têtes » actuelles à s’approprier vraiment ne serait-ce que la moitié de ce qui me paraît juste, et profitable pour une majorité de citoyens. Aubry, mais aussi Royal, et encore plus DSK. Même pour des personnalités sensées être plus à gauche encore, comme Buffet ou même Mélenchon, j’ai quelques doutes.

  12. babelouest dit :

    @ la grignette
    Il est évident que si l’on sort de l’Europe, les poids lourds en transit devront payer un droit de passage. Pour ceux qui feront de l’import, le fait de modifier la législation sur les pesticides des fruits et légumes freinera nécessairement les apports du sud, donc contribuera naturellement à ralentir cette noria de gros transports.

    Quant aux mandats électoraux, il m’était si évident que leur réglementation stricte un seul à la fois-pas de renouvellement allait de soi, que je ne l’ai même pas mentionné. Bien entendu, les plus médiatiques (parlement, grandes villes, conseils généraux et régionaux) devront se restreindre quitte à revaloriser un peu les indemnités servies aux maires de petites communes, en proportion bien plus sollicités.

  13. la grignette dit :

    @ Babelouest – Que penses-tu de la prolifération anarchique des élevages de porc en Bretagne et de ses conséquences ?
    Que penses-tu de la prolifération des grandes surfaces à proximité des villes ?
    Ne crois-tu pas qu’il faudrait taxer tous les camions étrangers roulants en France (pollution- entretien du réseau routier autre qu’autoroutes)
    En parlant de forts salaires, de supprimer les collectionneurs de mandats électoraux et autres rentes telles que les présidences de communautés d’agglo etc… faire un peu de ménage financier au niveau des gouvernants eux-mêmes ?
    A +

  14. babelouest dit :

    @ la grignette
    Dans ma petite réponse, la seconde à partir du bas, je livre quelques pistes.Le bouclier fiscal est supprimé. Les impôts directs, plus justes, retrouvent des tranches plus hautes. Les niches fiscales sont supprimées. En revanche la TVA baisse sur tous les produits de première nécessité, fruits et légumes de saison, sel et sucre au kilo, café aux normes du commerce équitable… Elle remonte pour les produits de luxe.

    Un engagement très important à tenir est la sortie du traité de Lisbonne, et de l’UE. Et ce, malgré le faux pas des élus PS le 4 février 2008 à Versailles. Il faut reprendre son autonomie, redonner à la Banque de France le droit de battre monnaie, sortir du FMI, de la banque Mondiale, quitter totalement l’OTAN. Il faut taxer toutes les importations, bloquer les exportations financières, renationaliser les autoroutes, les banques de dépôt, les fournisseurs d’énergie, sans indemnisation sauf pour les très petits porteurs. Les successions retrouvent une taxation, excepté en ligne directe jusqu’à 200 000 euros par enfant.

    Les OGM sont interdits à la production, à la vente, et à l’importation. Les taux autorisés de pesticides, fongicides, insecticides dans les fruits et légumes sont largement abaissés. Les réutilisations de semences sont encouragées, celles soumises à copyright, mais non OGM sont taxées.

    Avec les nouvelles taxes, l’État peut embaucher à nouveau des catégories B et C, il s’engage formellement à vérifier le bien-fondé des plus forts salaires, et à encourager les moins utiles de ceux-ci à se convertir au privé s’il veut bien d’eux, ou à partir en préretraite minorée. Un effort est apporté à l’enseignement public, quitte à rogner sur les dotations à l’enseignement privé. La laïcité est particulièrement remise au goût du jour.

    Des pistes, des propositions, en voilà. Elles ne plairont certainement pas à tout le monde, mais elles sont cohérentes avec ma vision d’un gouvernement de gauche responsable.

  15. la grignette dit :

    @ Babelouest – juste que çà me faisait hurler de payer mes raviolis de crevettes-vapeur au même prix qu’avant ! mais pour le reste, tu as des suggestions à part réclamer de la part des Français de gauche non encartés au PS un programme de gauche et fissa ?

  16. babelouest dit :

    la grignette, la TVA des restaurateurs c’est du flan. Juste une aumône à de futurs électeurs.

    Les vrais défavorisés ne vont pas au restaurant. Ils sont bien heureux d’avoir assez avec des nouilles, un légume et parcimonieusement une viande. Genre une chipolata pour deux. Ce truc n’était qu’une façon pour le N…. de se faire quelques voix de plus aux élections locales et nationales. Faut pas déc’, on fait au plus juste.

  17. la grignette dit :

    Bab tu as oublié la TVA des restaurateurs puisqu’ils n’ont pas tenu leurs promesses et s’en sont foutu plein les poches, la défiscalisation des heures supp et autres avantages sociaux aux entreprises qui auraient dû freiner le chômage. Je suggère une baisse de la TVA sur les voitures d’occasion , jusqu’à un prix plafonné pour aider les plus démunis …. Une refonte complète du service des contrôles des prix et le recrutement massif de contrôleurs (doit y en avoir un certain nombre à l’ANPE)… suite au prochain numéro pour t’aider à faire la liste des produits à TVA réduite pour les plus pôvres … ma parole on se crirait au LPK, pourtant t’es loin de ressembler à Elie !!!!

  18. La main gauche dit :

    Le charisme n’est pas totalement une affaire figée et n’échappe pas à certains effets miroirs de la vague du moment.
    Il y a même eu, en son temps, un charisme du genre « Rolex-agité-tempétueux » qui a eu son heure de gloire…le conformisme médiatique ambiant quasi despotique a fait le reste sur l’opinion..
    Mais le charisme, ça reste du projectif, ça peut faire autorité en phase de campagne électorale, mais confronté à la réalité, c’est l’inverse, c’est ce qui fait autorité qui alimente le charisme.

  19. phil dit :

    A tout hasard, il faut peut être préciser à Made que Martine Aubry ne se présentait pas aux Régionales. Mais une groupie peut-elle entendre autre chose que la voix de son idole ??

  20. babelouest dit :

    Les Français non socialistes attendent un programme de gauche au PS, ils attendent un programme de gauche au PS, ils attendent….

    Un premier point essentiel : partir du postulat Nous quittons l’Europe pour faire du social en direction des plus défavorisés, pas des plus riches. Donc suppression du bouclier fiscal, et recréation de tranches supérieures pour l’impôt sur le revenu ; en contrepartie baisse de la TVA sur davantage de produits de première nécessité, ceux dont même les plus démunis ont besoin, et augmentation de celle-ci sur certains produits de luxe (voitures de sport, bijoux, parfums). Est-ce demander la lune ? Non, seulement une plus grande solidarité sociale.

    Si le PS s’engage sur l’essentiel de ces demandes, il aura du succès. Il ne faut pas oublier que la couche sociale qui augmente le plus, ce ne sont pas les retraités, mais les précaires et les exclus. Chiche ?

  21. Made dit :

    Le titre est « partial » mais peu porteur comme aubry. Il suffit de regarder les résultats de sa région, elle va exploser en vol…

Laisser un commentaire

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons