Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

13 avril 2010

Jeux en ligne : jackpot pour les amis du Fouquet’s

Filed under: 03 - Economie,11 - société — iledere @ 6:30

La roulette russe démocratique et sociale
Premier texte discuté à l’Assemblée après les élections régionales, ce projet de loi légalisant les paris en ligne a bien failli être rejeté grâce à la motion de procédure déposée par les députés du groupe SRC, qui n’a pu aboutir en raison d’une manœuvre de la droite pour repousser le vote.
La liste des opérateurs qui ont déjà fait part de leur volonté de prendre des parts sur le marché français des jeux en ligne parle d’elle-même : Arnaud Lagardère, Martin Bouygues, Patrick Lelay, Vincent Bolloré, François Pinault, Dominique Desseigne, Patrick Partouche, Marc Simoncini, Stéphane Courbit, Alexandre Balkany, sont des amis, des proches, ou des soutiens déclarés du Président Sarkozy. Quant à imaginer que ce projet de loi ne serait qu’un « juste » retour des choses, il n’y a qu’un pas!

Le Gouvernement s’est longtemps abrité derrière les prétendues « pressions » de la Commission européenne pour justifier l’ouverture à la concurrence des jeux en ligne. Depuis des mois, les députés SRC dénoncent cette affirmation  et rappellent que « le droit européen ne condamne pas, en l’état, le monopole, à la condition qu’il favorise la lutte contre la dépendance aux jeux et vise à prévenir la fraude et le blanchiment ».

La garantie de l’éthique des compétitions sportives est essentielle. Pourtant, le gouvernement se refuse à interdire les paris à cote et les bourses aux paris qui facilitent la fraude. Pire, il les légalise dans ce texte. L’insuffisance des moyens de l’autorité de régulation, l’ARJEL, ne permettra pas de lutter efficacement contre le trucage. Une fois le marché des jeux en ligne totalement ouvert, il deviendra beaucoup plus aisé de distribuer à des joueurs complices des gains de jeu officiels pour justifier leur train de vie. De même, des mises très nombreuses et d’un montant élevé en provenance de pays non coopératifs et à risques, se multiplieront. On peut aussi fortement redouter le camouflage de l’origine des fonds lors de la constitution de tours de table destinés à la création des casinos. Ces remarques proviennent du rapport du Service central de prévention de la corruption,  service du gouvernement ! D’ailleurs, les opérateurs de jeu ayant déjà fait part de leur volonté d’obtenir un agrément en France ont tous développé leurs activités dans des paradis fiscaux !
L’ouverture à de nouveau opérateurs et la lutte contre l’addiction au jeu sont des objectifs contradictoires. Ainsi, la première des préventions, c’est la limitation de l’offre ! Il s’apprête donc à aggraver une situation déjà préoccupante (il y a d’ores et déjà entre 300 000 et 900 000 joueurs pathologiques en France, selon les chiffres du gouvernement). L’autorisation de la publicité, le développement des émissions consacrées au poker et aux paris sportifs sur toutes les chaînes de radiotélévision, le sponsoring de maillots de clubs de foot par les opérateurs de jeux en ligne augmenteront fortement les risques de dépendance.
Pour maintenir les ressources de la filière sportive, le gouvernement souhaite 500 millions de mises supplémentaires en 2010 pour compenser la diminution des taux de fiscalité accordés. Il a clairement choisi le camp des opérateurs contre celui de la santé publique. Cela n’est pas acceptable de lier de la sorte recettes et santé publique !

À l’heure où le sport et la santé sont réunis dans un même département ministériel, il est pour le moins paradoxal de vouloir financer le sport par une activité économique qui n’est pas sans danger pour la santé publique !
Le groupe SRC propose, par le biais d’une réforme de la Française des Jeux et du PMU, une réorientation du monopole permettant un meilleur encadrement des joueurs pathologiques, une meilleure répartition des sommes à destination du sport amateur, un juste financement de la filière équine et une lutte sans complaisance contre des opérateurs illégaux sans scrupules.  mfz

Interventions
« …L’argent, toujours l’argent ! Oh, pas l’argent tiré de son travail ou du mérite : non, l’argent facile pour ceux qui en ont déjà ! Voilà le fil directeur de votre politique !… »
Question de Gaëtan GORCE, député de la Nièvre. 31 mars 2010

voir la vidéo

La consécration de l’argent-roi
Les risques de tricherie et de fraude, qui existent déjà, ne feront que se multiplier avec l’ouverture à la concurrence des paris sportifs en ligne et l’accroissement de la pression économique et médiatique. C’est alors courir le risque d’une suspicion généralisée sur les compétitions : le jour où un challenger battra un favori, on ne pourra plus s’empêcher de se demander si le match n’a pas été truqué, par Valérie FOURNEYRON, députée de la Seine-Maritime
– 30 mars 2010

Je ne connais pas un domaine où votre gouvernement, si prompt à défendre la tolérance zéro ou la lutte contre toutes les formes d’infraction, ait voulu donner à ce point raison aux délinquants. C’est bien ce qui est en train de se passer : c’est aux délinquants que l’on donne raison, à ceux qui ont créé des sites illégaux et qui se sont enrichis illégalement, que nous allons aujourd’hui donner satisfaction, par Gaëtan GORCE, député de la Nièvre – 30 mars 2010

Communiqué
Le double jackpot de M. Courbit – 29 mars 2010

Dépêche
Ouverture de jeux de paris en ligne : le PS dénonce une loi d' »amnistie » – 31 mars 2010
Blog de Christian ECKERT, député de Meurthe-et-Moselle « Les amis du Fouquet’s »

2 réponses à “Jeux en ligne : jackpot pour les amis du Fouquet’s”

  1. La main gauche dit :

    y a pas une impression bizarre..
    le casino engraisse quelque soit les chances des joueurs,
    le banquier engraisse quelque soit la conjoncture
    l’assujetti ISF engraisse, quelque soit le fait qu’il menace de partir, qu’il parte, qu’il ne revienne pas ou qu’il négocie son retour
    la multinationale engraisse quelque soit le fait qu’elle menace de délocaliser, qu’elle délocalise, qu’elle importe à bas coût ou qu’elle négocie sa ré-implantation
    l’ami du Fouquet’s engraisse quelque soit les conneries que peut faire Sarkosy !

  2. La main gauche dit :

    il y a ici une sorte de consécration d’un principe directeur de l’idéologie Sarkosienne, si l’on prend la peine d’éviter les débats sur l’aspect volontaire de l’acte de jouer et les questions d’addiction,.. c’est le principe de l’existence d’un acteur protégé qui ne peut jamais perdre et doit toujours gagné du fait qu’il est prévu initialement dans le système que la collectivité quelconque (qu’on l’appelle groupe de joueurs, contribuables, travailleurs etc.., peu importe) alimente systématiquement le coffre fort de l’acteur en question, quelque soit les vicissitudes et la somme de toutes les chances des individus de la collectivité en question, l’acteur protégé est seul assuré à 100% d’être gagnant.. cet acteur, lui, peut porter plusieurs noms (casino, banquier, assujetti à l’ISF, multinationale, ami du Fouquet’s, promoteur immobilier, etc..)

Laisser un commentaire

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons