Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

15 avril 2010

Sarko, patron de l’année ?

Filed under: 05 - Presse, média, Internet — iledere @ 12:00
[dailymotion=http://www.dailymotion.com/swf/video/xcxwkq]
Nicolas Sarkozy n’a toujours pas désigné le successeur de Patrick de Carolis à la tête du groupe de service public, mais le nom d’Alexandre Bompard se fait de plus en plus pesant.

Bien que démentie par l’Élysée, la rumeur affirmant que ­Nicolas ­Sarkozy a ­décidé de remplacer Patrick de ­Carolis, dont le mandat prend fin en août, par le dirigeant d’Europe 1, Alexandre Bompard, ne cesse d’enfler. Selon Jean-François Téaldi, secrétaire général de la CGT de France Télévisions, ce proche du chef de l’État « ne connaît pas l’audiovisuel public ». Ceci le rendrait moins apte a assurer ce rôle que d’autres prétendants, tels Rémy Pflimlin, directeur général du groupe de messageries Presstalis et ancien directeur général de France 3, ou encore Emmanuel Hoog, président de l’Institut national de l’audiovisuel (INA). Dans les temps de turbulences que traverse France Télévisions, à la fois avec la restructuration de l’entreprise, les négociations sur la régie publicitaire, la convention collective, « il me semble que le choix devrait se porter sur quelqu’un connaissant bien l’entreprise », précise le dirigeant syndical.

La situation, au sein de France Télévisions, devient ­délétère. « Ce qui est regrettable avec les rumeurs qui courent, c’est qu’elles déstabilisent l’entreprise et les salariés », prévient Jean-François Téaldi. Pour lui, celui qui arrivera avec « le souci de développer l’audiovisuel public, d’assurer la pérennité de son financement, de préserver les acquis sociaux et l’ambition d’œuvrer pour une programmation de qualité, verra le syndicat accompagner le mouvement. Dans le cas contraire, la CGT n’hésitera pas à appeler à la mobilisation ». Si la rumeur est fondée, il faudrait savoir si Bompard arrive avec des objectifs comptables, ou avec des projets de développement.

Elle va, elle vient… la rumeur. En emportant dans son sillage des bruits de nature à saper ce qui tient toujours de l’édifice de France ­Télévisions. C’est peut-être ce qu’espèrent ceux par qui elle a pris corps  ? En tout cas, la rumeur ­Bompard, intervenant bien avant la date prévue de remplacement de Patrick de ­Carolis, n’est pas anodine. « On aimerait bien savoir, le plus tôt possible, qui remplacera l’actuel PDG. Car ce serait extraordinaire que l’on boucle la convention collective, que l’on fasse la grille de programmes, qu’on envisage ­l’avenir de la régie publicité avec une direction qui partirait dans les mois qui suivent », fait encore remarquer ­Jean-François Téaldi.

Par ailleurs, hier, lors d’un conseil d’administration du groupe, l’État a présenté une résolution visant à « repousser au mois d’octobre la fin de la négociation » sur la cession de sa filiale France Télévisions publicité. Plus radical, Patrick de Carolis a proposé, lui, de la « suspendre ». C’est cette dernière résolution qui a été adoptée par la majorité des membres du CA.

Fernand Nouvet pour l’humanité.fr

Une réponse à “Sarko, patron de l’année ?”

  1. babelouest dit :

    Avec un patron, on taille des t-shirts, on prend des vestes, ou on se fait tailler un costard pour l’hiver…. courage Nico, l’été s’racho dans les maillots….

Laisser un commentaire

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons