Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

19 mai 2010

Les Diafoirus

Filed under: 03 - Economie — iledere @ 12:27

Diafoirus.jpgQue de questions sur la crise actuelle! La crise est-elle finie? De quelle crise s’agit-il d’ailleurs: crise financière, crise bancaire, crise sociale, crise politique, crise de l’Europe, crise de l’euro? Quelle sera le prochain soubresaut? Y a-t-il des solutions?

Plus je lis, plus j’écoute les analyses et les prises de position des économistes, des responsables politiques, plus je me dis que les Français, les Européens et même les Américains doivent être perdus! Et, devant les vérités succesives, les erreurs de diagnostic, les solutions « miraculeuses » qui échouent, la question la plus grave et la plus lancinante est certainement: qui croire?

Il est certain que nos Diafoirus modernes, tels les médecins de Molière* qui prétendaient soigner toutes les maladies par des clystères, des saignées et des purges, ne sont plus crédibles en proposant chaque jour la rigueur, l’austérité, les coupes dans les budgets sociaux, sans se rendre compte que le remède risque de tuer le malade.

Pour essayer d’y voir plus clair, j’ai sélectionné trois textes, dont je vous recommande la lecture:

1- une analyse extraite du rapport parlementaire sur le projet de loi de finances 2010, dans laquelle le député (UMP) Gilles Carrez montre que les baisses d’impôt et les « niches fiscales » créées depuis 2000 ont privé l’Etat de 100 milliards d’euros de recettes! Alors que l’on cherche des financements pour les retraites, pour la réduction du déficit budgétaire, pour les invetissements d’avenir, M.Fillon ose proposer une économie de 2 milliards sur les « niches fiscales » et envisage une réforme des retraites qui rabotera les revenus les plus modestes…..Comme disait Molière: « Clysterium donare, Postea seignare, Ensuitta purgare »

Lire le texte

2- un intéressant article du prix Nobel d’économie Paul Krugman sur l’erreur des Européens, qui, depuis Maastricht, ont omis de mettre en place la gouvernace économique indispensable pour gérer un monnaie unique;

Lire l’article du New York Times

3- un long, mais pertinent texte de Frédéric Lordon (« Crise, la croisée des chemins »), qui considère que sauver les finances publiques grecques ne sauvera pas le système. En voici un extrait:

« A supposer que le calme revienne prochainement, il serait tout à fait temporaire. Le plan grec est auto-invalidant ! La brutalité de la récession qu’il va produire condamne le rétablissement budgétaire à être toujours à la traîne de l’effondrement des recettes fiscales et tous les efforts mis à réduire le déficit aboutiront à le creuser davantage (ou à le maintenir très haut) ! C’est pourquoi si elle ne vient pas aujourd’hui, l’heure de vérité sonnera d’ici douze ou dix-huit mois, lorsqu’on s’apercevra de cette dynamique du désespoir et que, la solvabilité grecque apparaissant pour ce qu’elle est, à savoir irrattrapable dans ces conditions, il faudra bien rendre les armes et passer à autre chose. »

Lire le texte

Par Paul Quiles pour son blog

3 réponses à “Les Diafoirus”

  1. babelouest dit :

    Rectification, c’est Ingolsteterus….. le nombre de lettres a de l’importance.

  2. babelouest dit :

    En tout cas, il existe un Daifoirus, ou Ingosteterus que je n’aimerais pas, mais alors pas du tout retrouver à l’Elysée : celui qui est visé dans le petit billet de ce matin
    http://ruminances.unblog.fr/2010/05/26/strauss-kahn-ou-le-tres-moderato-cantabile/#comments

  3. babelouest dit :

    Mais oui, le seul moyen de s’en sortir est de tuer le Marché, de confisquer les banques d’affaires, de formuler un consensus de tous les pays remettant à zéro toutes les dettes extérieures (dont le FMI, la banque mondiale….). Les pays dits occidentaux devront bien pour une fois rabattre leur caquet, en particulier les USA : pays le plus endetté, il va renâcler parce qu’il perdra des moyens de pression via les organismes internationaux qu’il contrôle.

    Les traders, les cambistes, au chômage (définitif) !

Laisser un commentaire

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons