Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

9 juin 2010

22, v’là Jean Sarkozy à Asnières!

Filed under: 09 - Evènement — iledere @ 12:00

(Dessin : Louison)Les aventures du fils cadet du président continuent. Il a évoqué la réforme de la retraite dans un cinéma de Neuilly avec deux ministres lundi soir. Car après la conquête ratée de Neuilly et le scandale de l’Epad, Jean doit faire face à la désaffection des neuilléens: le nombre d’adhérents à l’UMP dans la ville s’est divisé par quatre en deux ans. Du coup, sauve qui peut : on raconte qu’il se rabat sur Asnières.

Le film « Neuilly, sa mère » a été kiffé par la France entière, mais le prince Jean joue « Neuilly, son père » et ce n’est pas du cinéma. Le soir du sacre de Nicolas 1er, le peuple avait découvert son visage d’une régulière beauté et sa manière de relever ses mèches blondes, parce qu’il est le plus brave et qu’il le vaut bien. Depuis le fils du milieu sur lequel veillent papa, la bonne fée Isabelle Balkany et Brice Hortefeux (son parrain) a tracé sa route.

Jean Sarkozy a démarré sa carrière politique sur les chapeaux de roue, abandonnant en pleine campagne l’ami David Martinon qu’il « soutenait à mort » pour les municipales de 2008. Après avoir tourné autour de la mairie sans trouver de place sur la liste divers droite, il s’est rabattu sur le Conseil  général des Hauts-de-Seine. Elu dans le canton de Neuilly Sud par 4404 voix, avec un taux d’abstention record- près de 47%, il a pris dans la foulée la tête du groupe UMP des Hauts-de-Seine, l’autre candidat, un rien sous pression, s’étant désisté à la dernière minute.

Absorbé par la politique, il rate ses UV et, le teint légèrement hâlé à l’Université d’été du parti à Royan, il rentre à Paris-I pour les examens et obtient en septembre 2009… une dérogation pour passer pour la troisième fois sa deuxième année de droit. Fort de ce résultat, le jeune homme grille toutes les priorités en briguant la présidence du conseil d’administration de l’EPAD, un établissement public  à caractère industriel et commercial chargé de gérer un des plus grands quartiers d’affaires d’Europe, La Défense.
Avec sa tête de jeune premier mais de dernier de la classe, Jean semble avoir contribué à casser l’image des Sarkozy dans la ville dont son père a été maire. Le nombre d’adhérents à l’UMP de Neuilly-sur-Seine serait tombé de 4109 en 2008 à 1134 en décembre 2009. Un chiffre qui aurait dégringolé depuis sous la barre des 1000 et maintenant c’est le jeune Jean qui se cherche un point de chute.

Le premier magistrat Jean-Christophe Fromantin, qui lui avait laissé la voie libre aux cantonales, a décidé de se présenter aux prochaines législatives et Sarkozy junior envisagerait de se déplacer vers Asnières et ses quartiers difficiles en tandem avec Rama Yade. Cela pourrait même se faire plus vite que prévu, l’ami de la famille  Manuel Aeshliman, député maire d’Asnières et Colombes Sud, ayant quelques difficultés avec la justice.  Mercredi prochain, 9 juin, Aeshliman saura si sa peine de 18 mois de prison avec sursis, de 4 ans d’inéligibilité (et de 20 euros d’amende) pour favoritisme est confirmée en appel. Si c’est le cas, il y aura des élections anticipées et Jean Sarkozy pourra se présenter comme suppléant de la Secrétaire d’Etat aux Sports qui, en restant au gouvernement, lui laissera la place. Des calculs qui laissent l’actuel maire de Neuilly de glace : « Je ne vois jamais Jean Sarkozy, je constate seulement qu’il est moins présent dans la ville et moi j’avance mes projets » se frotte les mains Fromantin qui a réussi à surnager dans le marigots des Hauts-de-Seine, sans prêter attention aux crocodiles de l’UMP. « Neuilly, son père » raconte une histoire qui ne le concerne plus…

Anna AlterMarianne.fr

(Dessin : Louison)

3 réponses à “22, v’là Jean Sarkozy à Asnières!”

  1. la grignette dit :

    On est à la fin de l’année universitaire … sait-on les résultats de la troisième deuxième année du rejeton ?

  2. La main gauche dit :

    Est-ce qu’il ne confondrait pas tout simplement « Asnières » avec « Asinerie » ?… ceci expliquerai cela… peut-être qu’il faudrait lui dire qu’il ne compte pas trop tomber sur des ânes à Asnières…

  3. babelouest dit :

    Au Jean, l’Asnière pourrait lui en cuire…. 🙂 .

Laisser un commentaire

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons