Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

27 juin 2010

Woerth, Bettencourt, Guillon… Un parfum de république bananière

Filed under: 20 - UMP,21 - Mensonges de Sarko — iledere @ 6:33

Ami Sarkozyste, est-ce vraiment pour cela que tu as voté ?

Woerth, Kouchner, Blanc, Joyandet… Tous ces ministres ont en commun d’avoir franchi les limites de l’indécence, au mépris de l’intérêt général qu’ils sont censés servir… et d’avoir été malgré tout maintenus dans leurs fonctions. Finalement, Jean-françois Copé a bien raison de redouter une «nuit du 4 août».

Il y a eu l’affaire de l’EPAD, celle d’un fils prodigue que son papa voulait imposer à la tête d’un organisme des Hauts-de-Seine brassant des milliards d’euros. Le symbole même du néopotisme d’Etat. Le signe absolu et, qui plus est, assumé, revendiqué, du mélange des genres entre la politique et le business…

Il y aura désormais l’affaire Woerth-Bettencourt qui, elle aussi, marquera au fer rouge un système, le sarkozysme, qui s’est affranchi, le front haut, de toutes les règles morales ontologiquement nécessaires à la poursuite de l’intérêt général. D’un côté, le ministre-chasseur de fraudeurs fiscaux ; de l’autre, son épouse, conseillère financière de l’une des premières fortunes de France dont on sait désormais qu’elle, Liliane Bettencourt, ou son entourage, ont pris des libertés coupables avec les règles fiscales (A ce sujet d’ailleurs, ne ratez pas le numéro de Marianne de samedi dans lequel nous publions des documents exclusifs qui prouvent que la Justice avait en main, dès 2008, tous les éléments pour lancer à l’encontre de Mme Bettencourt une enquête fiscale en bonne due et forme).

Dans toute autre démocratie digne de ce nom, les Etats-Unis par exemple, si souvent pris en exemple par nos gouvernants, Eric Woerth aurait déjà été évincé du gouvernement, commission d’enquête parlementaire et mea culpa public à la clé. Tout comme Bernard Kouchner n’aurait jamais dû politiquement survivre aux révélations du journaliste Pierre Péan sur ses accointances coupables avec des dictateurs africains … Tout comme le secrétaire d’Etat Christian Blanc aurait dû partir en fumée après les révélations du « Canard Enchaîné » sur ses 12.000 euros de cigares achetés aux frais de la princesse… Tout comme Alain Joyandet n’aurait pas dû rester une seconde de plus au gouvernement après l’histoire de son aller-retour express à Haïti en avion privé à 116.000 euros, et encore plus après les révélations sur ses affaires immobilières à Saint-Tropez…
Mais non, ils sont toujours là, insubmersibles, indéboulonnables, inébranlables. Mieux, et on le voit encore dans l’affaire Woerth, le Président de la République et le Premier ministre, et avec eux tous les mainates de l’UMP, se sont empressés de jouer les témoins de moralité d’un ministre en plein conflit d’intérêt. Qu’on se le dise : en France, le conflit d’intérêt n’existe plus. Tout est possible. Surtout, ne vous gênez pas…

L’opinion publique n’encaisse pas ces comportements indécents d’un pouvoir qui a perdu toute légitimité morale ? Qu’à cela ne tienne : parlons d’autre chose. Le football, au hasard. Rien ne va plus chez les Bleus : Nicolas Sarkozy prend les choses en main et va gérer à lui seul le « footoir » de cette équipe de France dont les joueurs ont, eux aussi, sombré dans l’amoralité, la cupidité et l’indécence la plus totale. Sarkozy remettant ordre et morale chez les Bleus, n’est-ce pas un peu comme si l’on demandait à Bernard Madoff de concevoir les nouvelles règles de déontologie des marchés financiers ? La comparaison de Martine Aubry était d’une grande justesse…
Pendant ce temps, dans notre beau et grand pays démocratique, Eric Woerth peut, sans crainte, continuer à s’occuper du dossier des retraites. Nicolas Sarkozy peut, sans crainte, menacer le directeur du « Monde » de lui couper ses subventions s’il ne choisit pas le repreneur qui sied à l’Elysée. Les humoristes Stéphane Guillon et Didier Porte peuvent être limogés sans autre forme de procès par un patron désigné par Nicolas Sarkozy… Jusqu’au moment où viendra l’heure des comptes, cette fameuse « nuit du 4 août » qui fait si peur à Jean-François Copé.

Cette nuit-là, n’en déplaise à M.Copé, nulle tête ne fut coupée. Seuls les privilèges des membres de l’aristocratie furent abolis, et à leur initiative de surcroît.

Laurent Neumann pour Marianne2.fr

7 réponses à “Woerth, Bettencourt, Guillon… Un parfum de république bananière”

  1. masque dit :

    Voici quelques uns des membres de l’assemblée nationale et du gouvernement :

    M. RAFFARIN
    M. LEGROS
    M. BRANLAY
    M. CAREL
    Mme ALLIOT MARIE
    M. SAUTER
    M. PAPU
    M. GENET
    Mme MADY
    M. JUPPE

    Il faut maintenant lire cette liste de bas en haut.

  2. il faudrait que les français cogitent tout de même un peu et cherchent à comprendre qui les manipulent , ce n’est pas par hasard que la mayonnaise monte ,quand on sait que ce sont les hauts fonctionnaire de la « REPUBLIQUE ABIMEE » d’Aubry qui tirent depuis plus de 40 ans les ficelles, ces hauts fonctionnaires que Sarkosy veut mettre au régime sec: plus de voitures de fonction, plus d’appartements payés par l’état,moins de collaborateurs, plus de primes inconsidérées, plus de voyages en avion , plus de retraites aux petits oignons, alors évidemment ils feront tout pour faire tomber des ministres et à présent on en voit même qui retournent leur veste pour aller pleurer dans le giron de la gauche caviar ,car eux aussi en ce temps là le mangeaient à la louche.Alors évidemment nous allons assister de plus en plus à des révélations tapageuses, à la limite de la délation .Et qu’elle aubaine que l’affaire Bettencourt

  3. […] Sarkophile et Sarkophobe sont dans un bateau… Et la démocratie tombe à l’eau. […]

  4. Denis dit :

    Sur Voie Militante : le temps des petits hommes !

    -> http://www.voie-militante.com/politique/sarkozy/le-temps-des-petits-hommes/

    Et aussi : Eric Woerth, incarnation de la République bananière !

    -> http://www.voie-militante.com/politique/institutions/eric-woerth-incarnation-republique-bananiere/

    Rien ne se crée. Rien ne se perd. Tout se réchauffe sur La blogosphère. ;+)

Laisser un commentaire

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons