Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

29 juin 2010

Mme Woerth a un Dada bling-bling, c’est une drôle de DAM’s

Filed under: 20 - UMP,21 - Mensonges de Sarko — iledere @ 6:00


Madame Woerth peut bien démissionner de Clymène, cette curieuse société qui perd l’argent de madame Bettencourt, elle a une autre activité bien plus excitante !

Florence Woerth, qui est une féministe convaincue, s’occupe avec ses amies à jouer avec de beaux étalons. Les scénaristes de desesperate housewife peuvent aller se rhabiller.
En effet, elle a créé l’écurie Dam’s, à l’actionnariat exclusivement féminin, parce que c’est une façon « originale et trendy d’élargir un réseau féminin de manière agréable et conviviale », précise-t-elle.

Florence Woerth a fondé cette écurie en avril 2008 avec quatre autres femmes d’affaires et « épouses de » rencontrées dans les loges des champs de courses : Nathalie Bélinguier, présidente de la Fédération Internationale des Gentlemen-Riders (FEGENTRI) et femme de Bertrand, président du PMU ; Nicole Seroul, épouse de Jean-Claude, président du Groupe Direct Presse spécialisé dans les chevaux ; Dominique Hazan, directrice (et femme du PDG) des marques de prêt-à-porter George Rech et Apostrophe ; et enfin Rejane Lacoste, épouse de Michel, l’héritier de l’empire au crocodile dont elle a été la dircom. L’écurie compte aujourd’hui 27 membres qui ont acheté leurs actions 15 000 € l’unité.

Le député Verts Noël Mamère a dénoncé dimanche sur Radio J un « conflit d’intérêts » entre la création par Florence Woerth d’une écurie avec l’épouse du président du PMU et le fait que « quelques mois plus tard », son mari, ministre du Budget, ait présenté une loi sur l’ouverture des jeux en ligne.

Monsieur Mamère cherche la petite bête. Monsieur Woerth ne s’occupe pas des affaires de son épouse, il l’a dit, et reste « déontologiquement très à l’aise ». Tout cela n’est que coïncidence, « la réalité c’est que Eric Woerth est un garçon d’une rigueur extraordinaire (…) il vit modestement, il aime la montagne et la varappe », a du reste déclaré le président de l’Assemblée, Bernard Accoyer, sur Europe 1.

Que son épouse aime fréquenter les multi-milliardaires le laisse de marbre. Cela ne le concerne pas. D’ailleurs, il y a peut-être un régime particulier, dans la maison Woerth. Pour monsieur c’est un bouillon de poule et un steack tartare, pour madame c’est toast au caviard et une langouste… allez savoir… l’amour c’est tout ce qu’il y a d’électrique : les opposés s’attirent.

Il y avait un ascète au gouvernement, et on ne le disait pas…

Par Rimbus pour son blog

3 réponses à “Mme Woerth a un Dada bling-bling, c’est une drôle de DAM’s”

  1. Pazmany dit :

    Allons nous bientôt tout apprendre de cette affaire ou bien s’agit il du feuilleton de l’été ? Plutôt que d’auditionner Domenech, les parlementaires feraient mieux de s’intéresser aux activités de la famille Woerth…

  2. rimbus dit :

    merci, c’est trop d’honneur 😉

  3. babelouest dit :

    Monsieur Main Gauche ignorait les agissement de Madame Main Droite.
    Madame Main Droite ne savait pas que Monsieur Main Gauche était ministre.
    Monsieur Main Gauche déplaçait de l’argent de la poche des contribuables dans celle de ceux qui auraient dû l’être.
    Madame Main Droite déplaçait de l’argent sans le savoir d’une poche d’une dame à une autre poche de la même dame, ou d’un monsieur, de toute façon elle ne savait pas ce qu’elle faisait.
    Monsieur Main Gauche avait un salaire de ministre, et peut-être quelques menues monnaies que les passants voulaient bien lui jeter.
    Madame Main Droite ne savait même pas si elle avait un salaire, puisqu’elle ne savait pas quel travail lui était alloué.
    Monsieur Main Gauche avait prévu, pour se refaire, de lancer les paris en ligne.
    Madame Main Droite cotisait sur ses économies pour que quelques pauvres chevaux soient bien traités, et puissent se dégourdir les jambes ensemble : louable attention.
    En somme, Monsieur Main Gauche et Madame Main Droite vivaient ensemble, et ne se connaissaient pas. C’était attendrissant.

Laisser un commentaire

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons